filière équine

L’IFCE sollicité par l’Idèle pour sa nouvelle plateforme Ok Eleveur

La plateforme OK Éleveur est un outil « 3 en 1 » qui permet d’accéder à des ressources, à des experts et à l’expérience d’autres professionnels de la filière.

C’est dans ce contexte là que l’Idèle a fait appel à l’IFCE afin de partager les savoirs et ressources diffusés par le service e-connaissance du pole DIR.

Ce site réunit 7 typologies d’animaux : bovins lait, bovins viande, ovins viande, ovins lait, caprins, équins et veaux de boucherie. Le principe de cette plateforme est de permettre aux éleveurs (professionnels de la filière) de :

  • Trouver facilement l’information dont ils ont besoin. Ces informations renvoient vers les sites partenaires (IFCE pour la thématique équin), plus spécifiquement vers les fiches techniques équipédia et les webconférences.
  • Échanger avec les autres éleveurs et les différents conseillers.

Cette mise en avant permet accroître une nouvelle fois la visibilité et les travaux de l’IFCE au niveau de la filière équine mais aussi aux yeux des éleveurs des autres filières.

 

Découvrez la plateforme Ok Eleveur

 

Plateforme OK Eleveur

Présence de l’IFCE sur deux salons agricoles professionnels en Auvergne-Rhône-Alpes

La délégation Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA) de l’Ifce a récemment coordonné la représentation de l’établissement sur deux salons professionnels de renommée, afin notamment d’accompagner la filière et de diffuser des connaissances.

 

Le salon Tech&Bio : ce salon, vitrine des innovations en bio, est porté par la chambre d’agriculture de la Drôme. Il a eu lieu les 18 et 19 septembre à Bourg-lès-Valence (26).

 

Une représentation et une mobilisation partenariale

Présence de l'IFCE au Salon agricole professionnel Tech & Bio

Présence de l’IFCE sur la padoge équins

L’IFCE était présent les 2 jours sur une pagode dédiée aux équins, aux côtés de la SFET, la FNC, les chambres d’agriculture, le Réseau professionnel de Traction Animale d’AuRA, et plusieurs associations nationales de races (Vercors de Barraquand, Âne de Provence, Âne du Bourbonnais). Cette présence a permis de renseigner un public nombreux, souvent intéressé par le recours à la traction animale dans les cultures.

Cette année, l’IFCE proposait un focus sur le projet dédié au Développement d’Outils de Gestion pour les Entreprises prestataires de Traction équine (DOGESET). Une conférence sur le cheval au travail a également été organisée. Elle était en partenariat avec le Réseau dédié à la traction animale et l’Association des Syndicats d’Éleveurs de Chevaux d’AuRA. Le support de cette conférence est téléchargeable sur le site internet du salon.

 

 

Un salon agricole professionnel prisé

Plus de 20 000 personnes sont venues sur le salon. Bien que la filière équine ne soit pas la plus importante, la présence sur la pagode, et la conférence ont permis de toucher près de 140 personnes intéressées par la traction animale et l’élevage. De nombreux étudiants étaient également vivement intéressés par ce sujet.

Cette année encore, le salon a pu compter sur la visite du Président de la Région AuRA, et du Ministre de l’Agriculture. Ils sont tous deux passés sur les espaces équins, afin d’échanger avec les structures présentes.

 

Le ministre de l'agriculture présent à un salon agricole professionnel

Présence du ministre de l’agriculture

Une opportunité d’appréhender les innovations technologiques et biologiques en agriculture

Ce salon dédié à l’innovation est d’une ampleur considérable du fait de toutes les productions agricoles qui y sont représentées : bovins, ovins, volailles mais aussi végétal. Son ouverture à l’international est à souligner.
Il a permis de s’intéresser particulièrement aux innovations concernant le bien-être des animaux, mais aussi, de s’inspirer de démarches orientées sur le bien être des ouvriers et salariés d’exploitations.

 

Le sommet de l’élevage : défini comme le salon européen des professionnels de l’élevage s’est tenu du 2 au 4 octobre à Cournon d’Auvergne (63).

 

La mobilisation d’une équipe transverse, atout de la mobilisation de l’Ifce

Atelier pratique organisé en partenariat avec la MSA

La mobilisation d’une équipe IFCE transversale a permis de proposer des activités et renseignements variés, précis et de participer à bon nombre de réunions et conférences sur le salon. Ingénieurs de développement et de recherche, conseiller équi-ressources mais également juge de concours se sont mobilisés.
Cela a également permis de proposer un nouveau produit mêlant diffusion de connaissances et démonstrations pratiques. Notamment un atelier sur la relation Homme/Cheval. Cet atelier, organisé en partenariat avec la MSA s’est déroulé sur la grande carrière du Pôle équin et a attiré bon nombre de personnes. Une éleveuse a mis des chevaux à disposition pour cet atelier.

 

A noter que l’IFCE était présent sur le Pôle équin aux côtés de :

  • la Fédération des chevaux du Massif Central
  • la Société Française des Équidés de Travail
  • des Association Nationales de Race (ANR) de chevaux de territoire (Cheval d’Auvergne) et d’ânes (Bourbonnais)
  • d’une délégation suisse assurant la représentation de la race Franche-montagne
  • et enfin, de lycées agricoles présentant une valence cheval et assurant notamment des démonstrations en maréchalerie

 

Le ministre de l'agricultre et le directeur général de l'IFCE sur un salon agricole professionnel.

Echanges entre le ministre de l’agriculture et le directeur général de l’IFCE.

Le Sommet, un lieu de rencontre incontournable

Le directeur général de l’IFCE, M. Jean-Roch Gaillet, était présent le mercredi 2 octobre sur le salon. Cela lui a notamment permis de rencontrer et d’échanger avec le ministre de l’agriculture, M. Didier Guillaume. Un échange a également eu lieu avec M. Pierre-Yves Pose, Président de la Fédération Nationale des Conseils des Chevaux.

Jeudi 3 octobre, le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, M. Laurent Wauquiez, et son vice-Président dédié à l’agriculture, M. Jean-Pierre Taite, sont passés par le Pôle équin afin d’échanger avec les structures représentatives de la filière.

L’IFCE partenaire des prochaines assises de la filière équine

Les assises de la filière équine reviennent le 7 novembre 2019 au palais des congrès d’Angers, comme l’édition 2017. Au programme cette année : « Bien-être équin : tous concernés ». Des tables rondes et des débats permettront de traiter de nombreux sujets d’actualité.

 

L’expertise de l’IFCE intégrée dans le programme

Les journalistes de Ouest France qui coordonnent les interventions ont fait appel à :

  • Christine Briant, ingénieure de développement IFCE. Elle interviendra dans la table ronde introductive, sur le sujet du protocole d’évaluation du bien-être du cheval AWIN.
  • Thierry Le Borgne, architecte de l’établissement et spécialiste des installations équestres innovants. Il interviendra au sein de la table ronde sur le bien-être à l’écurie.
  • Vanina Deneux, doctorante en sociologie à l’INRA dont les travaux sont financés par le Conseil scientifique piloté par l’IFCE. Elle interviendra sur notre rapport au cheval aujourd’hui et l’acceptabilité sociale de son utilisation.

Bien-être équin, tous concernés

La journée débutera avec une intervention de Charles Trolliet, président des sports équestres en Suisse et secrétaire du Conseil et Observatoire suisse de la filière du cheval. Il présentera une vision prospective du bien-être, la tendance avec l’exemple de la Suisse, très en pointe sur la protection animale avec, entre autres, l’application depuis 2008 d’une ordonnance sur la protection des animaux comportant un chapitre important sur la détention des chevaux.

Suivront des tables rondes thématiques : état des lieux/définitions, le bien-être à l’écurie, chevaux et soins, le bien-être et la pratique équestre, les bons sentiments face à la réalité.

De plus, deux grands témoins apporteront leur point de vue :

  • Nicolas Blondeau, instructeur BEES 2, titulaire du brevet d’équitation éthologique, spécialiste du débourrage et d’une équitation sans coercition.
  • Jean-Louis Gouraud, encyclopédiste du cheval et de l’équitation.

 

Enfin, en début d’après-midi, un face-à-face est prévu. Jocelyne Porcher, sociologue, directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique y participe. Son interlocuteur sera Nicolas Marty membre de l’association anti-spéciste ACTA (Agir Contre la Torture Animale).

 

Téléchargez le programme Inscrivez-vous

 

 

Quelles sont les tendances économiques de l’élevage équin à la mi-août 2019 ?

Conjoncture et tendances de la filière équine – élevage : une production globalement stable à la mi-août 2019

 

Après l’embellie connue en 2017, les naissances d’équidés étaient globalement stables en 2018 avec des disparités entre les types d’équidés. En début d’année 2019, les naissances étaient globalement en baisse. Cette tendance ne se confirme pas à mi-août 2019. En effet, tous types confondus, la production est stable.

Côté course, la tendance à la baisse de début d’année s’inverse en galopeurs et s’atténue pour les trotteurs.

Les naissances sont toujours en baisse pour les chevaux et poneys de sport, ainsi que pour les autres équidés de selle. Cette baisse s’est toutefois atténuée.
A l’opposé, la reprise de la production observée début 2019 se poursuit en chevaux de races de territoire ainsi qu’en chevaux de trait et ânes.

 

Consultez la note de conjoncture

L’IFCE, présent sur les grandes semaines SHF 2019

Un double objectif : accompagner les autres institutions, notamment la SHF et ses associations de races, mais aussi et toujours, apporter expertise et informations aux concurrents.

 

Les traditionnelles finales d’élevage SHF se déroulent successivement depuis le 22 août (début du Sologn’Pony) jusqu’au 13 octobre (fin de la grande semaine d’Uzès). L’IFCE marque sa position d’acteur de la filière « élevage » en s’affichant sur ces événements à côté de la société mère du jeune poney et cheval de sport qu’est la SHF.

 

Au sein d’un stand « filière » : afficher une complémentarité

La place de l’IFCE est au cœur de la filière en sa qualité d’institut technique au service des politiques définies par les structures socioprofessionnelles.

Avec l’organisation du circuit jeunes chevaux et poneys, la Société Hippique Française (SHF) joue parfaitement son rôle d’organisme de contrôle des performances. L’IFCE lui apporte son soutien en accueillant plusieurs étapes et Grandes Semaines sur ses sites, Pompadour pour le CCE, Saumur pour le dressage et Uzès pour l’endurance.

 

Infos sur la GS de Pompadour Infos sur la GS de Saumur Infos sur la GS d'Uzès

 

Espace de concertation, d’échange et d’action, l’IFCE a pour vocation d’être un lieu de dialogue pour contribuer, aux côtés des acteurs de la filière, au développement de leurs activités. Les socioprofessionnels peuvent exprimer leurs attentes au travers des différentes instances : comité filière, comité SIRE, conseil scientifique et conseil de l’emploi et de la formation. Ces instances de l’IFCE sont au service des acteurs de la filière et apportent l’expertise technique et scientifique qui permet de développer les connaissances et de faciliter la prise de décisions.

 

Au plus près des professionnels et amateurs : délivrer les informations techniques

Les événements sont toujours l’occasion de vous rencontrer de façon conviviale et personnalisée pour feuilleter nos ouvrages, obtenir une réponse sur vos démarches SIRE en cours, vous renseigner sur nos différents produits et services : formations, webconférences, galas du Cadre noir

Les chargés de communication mais aussi les experts de l’IFCE se relaient pour vous accueillir : éleveurs, cavaliers mais aussi passionnés qui circulent dans les allées. Nous avons forcément une réponse ou un outil pour les besoins de chacun !

Un mois… un projet R&D : PaturBovEquin !

Ce mois-ci, nous nous intéressons au projet qui permet de tester l’intérêt de la mixité au pâturage développé par le plateau technique de la jumenterie du Pin.

Ce projet est né d’une demande forte des professionnels de la filière équine d’avoir des références sur la conduite d’élevages mixtes équin-bovin en prairies Normandes. Ce protocole de recherche implique l’ensemble de l’équipe du plateau technique de la Jumenterie et du pôle viande de la station expérimentale de l’INRA du Pin. Cette étude permet de renforcer les liens entre les deux sites voisins et de pouvoir mutualiser les expériences de chacun.

Auteurs : Laurie Briot – Référente R&D et Géraldine Fleurance – Ingénieure de recherche

Télécharger la lettre

 

 

Envie de découvrir les projets recherche & développement en cours à l’Ifce ?

Découvrez dès maintenant la lettre « Focus projets R&D ».
Chaque mois, un projet en cours sera mis en avant et nous vous présenterons les résultats 2018 et les perspectives 2019.

S'inscrire à la newsletter

Quelles sont les tendances 2015 – 2017 pour les activités équines ?

En 2008, la crise économique a impacté le pouvoir d’achat des ménages. A cela s’est ajouté

  • Les changements de taux de TVA qui ont impacté les produits de ventes de chevaux et de prestations équines,
  • Les changements de rythmes scolaires qui ont modifié l’activité des clubs le mercredi matin
  • Les baisses des enjeux hippiques qui ont impacté les sociétés mères des courses.

Face à cette conjoncture difficile, quelle est l’évolution des résultats économiques des activités équines?

L’observatoire économique et social du cheval a mené en 2019, en partenariat avec EQUICER, une étude sur l’évolution des résultats. Les données économiques des exercices 2015, 2016 et 2017 d’un échantillon constant de 643 structures adhérentes au réseau EQUICER ont permis de suivre les évolutions des principales données comptables.

 

Consultez la note thématique

Deux nouvelles notes sur le marché du cheval sont parues !

Le saviez-vous ?

 

Près de la moitié des importations de chevaux de selle et poneys concernent des achats d’équidés pour le loisir. Quels sont ces équidés importés et achetés pour le loisir ? Qui sont les acheteurs ? Quelles démarches effectuent-ils ? A quels prix ces équidés sont-ils achetés ?

 

Lisez la synthèse rédigée par l’Observatoire économique et social du cheval

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quels impacts sanitaires et financiers pour l’épidémie de rhinopneumonie 2018 ?

 

La première observation d’une épidémie de rhinopneumonie à HVE1 en France a eu lieu en 2018. Comment s’est développée la maladie et quel en a été l’impact économique pour la filière sport ?

 

Consultez la note

 

 

 

 

 

 

La 6ème note prospective de l’Ifce est parue !

 

Anticiper l’avenir est un enjeu pour les acteurs des filières.

C’est l’objet de la prospective en explorant les futurs possibles. L’Ifce publie une note de veille prospective illustrant les tendances lourdes d’évolution, générales ou spécifiques, pouvant influer sur l’avenir de la filière cheval.

Consultez la note prospective n°6