Culture

Prix « Mission Française pour la Culture Équestre »

La Mission Française pour la culture équestre lance un prix de soutien aux thèses sur le cheval et l’équitation. L’écuyer en chef du Cadre noir est l’un des membres du jury qui décerne ce prix.

 

Celui-ci récompense les auteurs de thèses inédites sur la culture équestre, en langue française, qui contribuent à une meilleure connaissance :

  • de l’équitation en général, de la culture équestre et de l’équitation de tradition française en particulier, comme éléments importants du patrimoine et de la culture de l’humanité,
  • de l’ensemble des patrimoines et des cultures liés au cheval comme éléments importants de la diversité et de la créativité culturelles.

 

Des travaux de recherches sur des thèmes divers

Les travaux soumis au jury pourront relever d’une ou de plusieurs des disciplines suivantes : biologie, anthropologie, sociologie, archéologie, géographie, histoire, droit, politologie, littérature, histoire de l’art, etc.

 

Calendrier

Le prix « Mission Française pour la Culture Équestre » sera attribué pour la première fois en 2021, puis chaque année. Les candidats devront avoir soutenu leur thèse dans les trois années qui précèdent la date limite de remise des manuscrits ; ils feront parvenir leur dossier avant la date limite du 15 septembre de chaque année (15 septembre 2020 pour le prix 2021).

 

Dépôts des candidatures

Les candidats adresseront à la Mission Française pour la culture équestre par courriel, mission.culture.equestre(at)gmail.com :

  • leur thèse en PDF
  • un résumé de 10 pages maximum en PDF
  • un curriculum vitae en PDF
  • une copie du diplôme de doctorat et du rapport de soutenance.

Le jury établira dans le mois de la date limite d’inscription la liste des candidats admis à concourir.

Restez chez vous et affinez votre culture équestre !

Si les activités de chacun sont actuellement chamboulées, c’est aussi l’occasion d’en trouver de nouvelles ! Découvrez ou redécouvrez notre médiathèque avec un portail de près de 50 000 références dans les domaines scientifique, technique et patrimonial.

 

Nos documentalistes des médiathèques de Saumur et du Haras national du Pin vous ont préparé une petite sélection, accessible en ligne. Une belle occasion de parfaire votre culture équestre !

 

I am an Equestrian

Un podcast équestre dans lequel est interviewée une personne du monde des sports équestres (ex : Alizée Froment, Rodrigo Pessoa, Kamel Boudra, Sylvie Robert). Vingt-deux épisodes sont déjà disponibles à l’écoute (durée par épisode entre 30 et 60 min.)

A écouter ici

 

 

Horse Innovation Talks

Sur le modèle des TED, des interventions de quelques minutes pour présenter des sujets sur l’innovation et le futur de la filière équine. 4 éditions ont déjà eu lieu.

A écouter ici

 

 

Les chevaux : album de croquis parisiens (1893) de Crafty

L’auteur, Victor Géruzez de son vrai nom, est un homme de lettres et un dessinateur humoristique qui a publié plusieurs ouvrages sur le monde équestre et illustré des ouvrages hippiques d’autres auteurs. Dans son album « Les chevaux », il dessine des scènes quotidiennes de la société parisienne du XIXe s. : embouteillage de chevaux dans les allées du bois de Boulogne, chevaux emballés, chiens en liberté, cyclistes…

A découvrir ici

 

 

The Devil’s horsemen

Un magnifique ouvrage photographique, de 368 pages, 270 X 360 mm, présent à la médiathèque depuis le début d’année. Ce livre présente les chevaux, selles et harnachements, armures, voitures hippomobiles, spectacles du principal fournisseur européen de l’industrie cinématographique, de renommée mondiale The Devil’s horsemen, basé dans le Buckinghamshire au Royaume-Uni. Une invitation à découvrir leur photothèque en ligne et à visionner ou revisionner des grands films ou séries sous un autre oeil… Les Misérables, Game of Thrones….

A découvrir ici

 

 

Mémoire de fin d’étude de Agata Rzekec sur Les atouts verts des équidés au sein de l’architecture verte de la PAC 2020

Les équidés présentent des atouts environnementaux particuliers voire uniques quand on les compare aux autres productions agricoles et animales. Les équidés présentent des atouts et leur usage peut être une opportunité à saisir dans le cadre de projets en lien avec la transition écologique (occupation du territoire, pâturage, biodiversité domestique, tourisme et travail).

A découvrir ici

 

 

Article scientifique sur les indicateurs de l’évaluation du bien-être

Publié en février 2020 dans Animals, avec le soutien du Conseil scientifique.

A découvrir ici

 

De nombreux ouvrages sont disponibles en ligne, n’hésitez pas à parcourir le portail documentaire ! Bonne lecture.

Le Cadre noir à Lisbonne

Pour fêter ses 40 ans, l’École Portugaise d’art équestre a invité le Cadre noir de Saumur et l’École royale andalouse d’art équestre de Jerez de la Frontera à Lisbonne pour un gala unique dans les mythiques arènes de Campo Pequeno.

 

Ce gala s’est déroulé dimanche 17 novembre. Les 6 000 spectateurs, dont le Président de la république portugaise, ont pu apprécier les différentes prestations de chaque école. Mais également des tableaux communs mis au point et réalisés dans les jours précédents.

Pour ce déplacement, les chevaux, les soigneurs (après une escale à Burgos) et les écuyers sont arrivés le jeudi 14. Ils se sont installés dans les écuries de l’école, rejoints le lendemain par les espagnols. Cette proximité a largement contribué à la réussite de l’évènement en créant une belle cohésion entre les équipes.

Sur le peu de temps disponible entre les séances de travail et de répétitions, deux visites avaient été programmées : le musée des carrosses et le palais national de Queluz. Malgré des conditions météo plutôt défavorables, certains ont pu découvrir le centre ancien de Lisbonne. Ils ont apprécié cette culture aux multiples facettes d’inspirations diverses.

 

Des projets de collaboration entre les écoles

Par ailleurs, et au-delà du gala, les dirigeants de chaque école ont profité de cette rencontre pour avancer sur des accords de coopération. C’est ainsi qu’a eu lieu la signature officielle de la convention cadre de travail en commun passée entre l’IFCE et l’école Portugaise. Dans le même esprit, le nouveau directeur de l’école Espagnole a fait part de son souhait d’établir également une convention de collaboration et va proposer des projets dans ce sens. Il a aussi évoqué l’idée de réaliser un gala commun des quatre écoles qui pourrait être produit régulièrement (une à deux fois par an) dans les capitales du monde entier.

Au-delà d’avoir présenté les diverses formes d’équitations dans un formidable écrin, ce quarantième anniversaire a été un moment de convivialité très fort. Il a permis de faire se rencontrer les nouveaux dirigeants, resserrer les liens qui unissent nos trois écoles depuis de nombreuses années et développer de nouveaux projets.

 

Le cadre noir de Saumur à Lisbonne avec l'école Portugaise et l'école royale andalouse d'art équestre à Lisbonne.Le cadre noir de Saumur à Lisbonne avec l'école Portugaise et l'école royale andalouse d'art équestre à Lisbonne.Le cadre noir de Saumur à Lisbonne avec l'école Portugaise et l'école royale andalouse d'art équestre à Lisbonne.Le cadre noir de Saumur à Lisbonne avec l'école Portugaise et l'école royale andalouse d'art équestre à Lisbonne.

Une délégation de l’IFCE au salon de l’agriculture de Moscou

Jean-Roch Gaillet, Claire Cordilhac et Cécile Arnaud se sont rendus à Moscou du 10 au 12 octobre.

Il s’agit de l’ARK, société russe d’encouragement pour le développement de la filière équine qui a invité l’IFCE au salon de l’agriculture de Moscou. L’IFCE a été sollicité pour apporter son expertise lors d’une conférence sur le développement de la filière équine russe. Cette table ronde s’est déroulée dans le cadre du « Golden Autumn », salon de l’agriculture moscovite.

 

L’IFCE est intervenu sur deux thématiques

  • le fonctionnement de la base SIRE et l’enregistrement du cheptel équin
  • le modèle français de financement de la filière équine

Alexandre Martinez, conseiller agricole régional à l’ambassade de France, a accueilli la délégation de l’IFCE. Les échanges ont été l’occasion de réaffirmer la priorité accordée par le Président de la République à la coopération franco-russe dans le secteur agricole.

En marge de la conférence, le temps fort a été l’entrevue entre Jean-Roch Gaillet et Dzhambulat Khatuov. Ce dernier est le 1er vice-ministre de l’agriculture de la Fédération de Russie, chargé entre-autres de la réorganisation de la filière équine. L’accent a été mis sur le besoin de développer le cheptel des chevaux de courses russes. Ainsi que sur l’importance de créer un environnement favorable à l’élevage.

 

Présence de l'IFCE au Salon de l'agriculture de Moscou.

Signature d’un protocole

Ces échanges fructueux ont abouti à la signature d’un protocole. Celui-ci est préalable à une convention relative aux questions de coopération franco-russe dans le secteur équin. Les échanges ont été nombreux et variés. Parmi eux, le vice-Président du Caucase du Nord a fait part de son souhait de valoriser la race Karbarde en France. Cela passerait notamment par des documents d’identification qui porteraient l’appellation de la race.

 

Démonstration d’Info Chevaux

Enfin, la journée s’est clôturée par une démonstration d’Info chevaux auprès de participants à la conférence. Celle-ci a permis d’illustrer le processus d’identification des équidés et de matérialiser l’interconnexion de la base SIRE avec les autres bases de données françaises.

Il ne fait nul doute que la signature du protocole devrait conduire à une coopération régulière. En effet, celle-ci amènera l’IFCE et sa tutelle MAA à apporter un appui à la Russie dans la réorganisation et le développement de sa filière.

Festival des Racont’Arts en partenariat avec la médiathèque Ifce

Pour la 13ème édition du Festival des Racont’arts, la médiathèque du cheval de l’IFCE, en partenariat avec le Conseil départemental de l’Orne – la Médiathèque départementale de l’Orne, propose : « Le chant de l’arbre aux épines » le 16 octobre 2019.

 

Débordante d’énergie la conteuse Flopy Mandoza met en scène les travers humains dans une description pleine d’humour. Florence Kouadio Affoué dite Flopy (conteuse), jeune étoile montante du conte sur scène francophone, revisite le patrimoine oral ivoirien pour le bonheur des petits comme des plus grands. Conteuse professionnelle au talent reconnu et primé à de multiples reprises (journée Pro de Chiny 2019, vainqueur de l’édition 2014 du Concours International de Contes « Contecours » d’Abidjan), elle enchaîne les tournées depuis la Côte d’Ivoire originelle, en passant par l’Afrique centrale jusqu’en Europe. Aujourd’hui elle sillonne la France nous régalant par sa débordante vitalité, son humour et son optimisme.

Spectacle « Le chant de l’arbre aux épines»

« Un mari pour Plédia », « les trois émules », « Kounandi le chasseur et Linguè le crocodile », trois contes pour un voyage dépaysant et unique dans le folklore ivoirien. Par cet itinéraire parlé et chanté, Flopy nous guide à travers le temps et l’espace à la découverte de l’arbre aux épines, symbole de l’homme. Saisissant avec acuité les enjeux sociaux contemporains et renouvelant le répertoire traditionnel des contes, Flopy réussit à cerner avec justesse la problématique du « vivre ensemble » qui lui tient tant à cœur. Au fil de ces trois contes elle nous invite à méditer avec elle, à choisir la modération plutôt que l’intransigeance, la reconnaissance et le pardon contre la rigueur et la vengeance.

Date : Mercredi 16 octobre 2019
Lieu : Haras national du Pin – Manège d’Aure (Nouveauté pour l’édition 2019)
Public : Tous publics à partir de 7 ans
Durée : 1h00

Gratuit – Réservation indispensable au 02 33 12 12 20 ou 02 33 12 12 27 ou mediatheque.lepin@ifce.fr

Les mécènes reçus pour inaugurer la restauration de la fresque

Le 2 novembre dernier a eu lieu l’inauguration de la restauration de la fresque du hall du Grand Manège pour remercier les mécènes qui ont contribué à son financement.
34 ans après sa création, cette toile aux dimensions impressionnantes présentait d’importantes altérations nécessitant une restaurant d’urgence. L’institut français du cheval et de l’équitation a fait appel au mécénat pour financer les travaux de restauration de l’œuvre ainsi que pour la mise en place de protections anti UV sur la verrière au dessus de la toile.

CN_inauguration fresque michel darmon(1)

L’inauguration s’est faite en présence de l’artiste Michel Darmon, des élus locaux et des mécènes ayant contribué au financement de la restauration et dont voici la liste :

Vous souhaitez soutenir les projets du Cadre noir ?

Cliquez ICI pour en savoir plus

Festival des Racont’Arts en partenariat avec la médiathèque Ifce

Pour cette 12è édition du Festival de contes et des arts de la parole Les Racont’arts, la médiathèque de l’Ifce, en partenariat avec la Médiathèque départementale de l’Orne, service du Conseil départemental de l’Orne propose  : « L’expérience ou l’homme aux loups » – Conte musical, pour vivre des aventures fantastiques ! avec Mathieu Desfemmes et Philippe Gautier le mercredi 17 octobre 2018, à 20H.

Lire la suite

Saison estivale au Haras national d’Uzès

Saison estivale 2018 au Haras national d’Uzès : entre spectacle, visites, initiation à attelage, cheval utilitaire…

L’été pointe son nez et la saison touristique se prépare au Haras national d’Uzès, avec des propositions confortées par le succès de 2017 en matière d’initiation à l’attelage et les traditionnels spectacle et visites, des démonstrations de cheval utilitaire, de dressage et plus encore…

À la rencontre du Haras national d’Uzès

UZE_visites

Il suffira de pousser la porte du haras pour partir à la rencontre d’un univers unique, et de ses acteurs… guidés par des passionnés, en famille, vous pourrez vous laisser conter son histoire, ses métiers, son patrimoine hippomobile, ses voitures d’attelage prestigieuses, sa sellerie d’honneur, l’odeur de ses cuirs, son école d’attelage, ses installations, siège de compétitions de haut niveau et ses écuries, sans oublier ses chevaux, Apple, Florencio, Axis, Violin…

Tous les jours de 9h30 à 12h00,
du 16 juillet au 24 août 2018 (sauf WE et jours fériés)
Visites de groupes possibles, sur rendez-vous tout au long de l’année.
Tarifs 2018 :
8 € adultes – 4 € enfants (5 à 12 ans) (TTC)

En attelage au cœur du harasUZE_en attelage au coeur du haras

Pas à pas et guides aux mains, vous pourrez vivre une expérience hors norme…
De la carrière au manège, du spring garden à la piste de galop, vous serez maître à bord, et goûterez au plaisir du menage. Sous les conseils de nos enseignants, au rythme de nos chevaux, et au gré du parcours, vous pourrez ainsi découvrir les multiples disciplines équestres.
En toute simplicité, un moment de partage autour du cheval…

Tous les jours de 8h45 à 9h45,
Conduite de l’attelage à partir de 12 ans,
Formule SOLO « attelage » :
Tarif unique : 10 €/ personne (TTC)
Formule DUO « visite et attelage » :
15 € adulte, 13 € enfant (moins de 12 ans) (TTC)

 

Spectacle équestre << Les peuples cavaliers >>UZE_Affiche Spectacle 2018

Tous les mercredis à 18h30 dans le Grand manège du Haras National d’Uzès, du 11 juillet au 22 août.
Durée : 1h15

Spectacle équestre de Samuel HAFFRAD et Fabien GALLE
Avec Samuel HAFFRAD, Alexia CONSTANZO, Luc FEKENNE, Alfons de CEUSTER

Venez vivre un voyage exceptionnel, un tour de la planète où le rêve, la poésie et les prouesses équestres vous entraînent dans une rencontre magique. Car c’est bien l’’identité des peuples cavaliers qui vous sera alors révélée : que l’on soit gaucho, cowboy, indien, mongol, cosaque ou bédouin, les nomades ont leur binôme. C’est la force du lien, la beauté de notre héritage. À chaque culture, son savoir, à chaque monture, son histoire … à partager !

Tarifs : 16 € adulte / 6 € enfant (5-12 ans) / 3 € enfant (3-4 ans)
Tarifs groupes sur demande

 

UZE_Logo_OTINFORMATIONS ET BILLETTERIE
Office de Tourisme : DESTINATION PAYS D’UZÈS  PONT DU GARD
Place Albert 1er, 30700 UZÈS
Tél. +33(0)4 66 22 68 88      www.destinationpupg.com
Pour les visites : billetterie sur place de 9h30 à 9h55, à l’entrée du Haras national d’Uzès.
Pour l’attelage : billetterie en prévente auprès de l’Office de Tourisme, réservation obligatoire la veille au plus tard.