ifce

COVID-19 : L’IFCE fait don de masques

Les initiatives de dons de protections se multiplient en France face à la pandémie de COVID-19. L’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) s’est mobilisé avec des dons de masques type FFP2 en provenance de plusieurs sites, distribués lors de l’épidémie de grippe H1N1. Un geste qui suscite de nombreux remerciements.

 

(c) IFCE / K. Renard

Des stocks existants suite à la grippe H1N1

La dernière crise sanitaire remonte à 2009, avec la pandémie de Grippe H1N1. Durant cet épisode, les sites avaient été équipés en masques FFP2, les plus recherchés actuellement. Ces stocks, jugés conséquents à l’époque, sont aujourd’hui une aubaine face à la pénurie de masques qui se présente. Les appels aux dons se multiplient et tous les sites se mobilisent pour retrouver ces protections stockés dans nos bâtiments, au sec, à l’abri de la lumière et jugés utilisables par des professionnels de santé. Quelques stocks ont été gardés pour protéger les agents d’astreinte assurant les soins aux chevaux.

 

Tous les sites mobilisés

A Saumur, 18 000 masques ont été donnés à l’hôpital de Saumur et à l’Agence Régionale de Santé.

A Uzès, l’équipe a fait don de 3000 masques à la mairie d’Uzès suite à un appel pour doter les professionnels de santé locaux et les services de secours (pompiers, gendarmes, policiers …).

Au Pin, les 300 masques stockés ont été donnés à la pharmacie de Nonant le Pin. Un recensement a été fait des identificateurs et contrôleurs de ce qui leur reste en gel et gants pour pouvoir les distribuer. A Amiens, le stock est donné à l’hôpital.

A Pompadour, pas de consigne officielle, mais le site a fait don d’un stock de 300 masques à la pharmacie de Pompadour. La pharmacienne se dit ravie de pouvoir disposer de ces protections qu’elle souhaite distribuer à la population locale, celle-ci n’étant pas équipée. Un geste de solidarité remercié par les salariés de l’officine.

A Rosières, très sensible à la situation, un agent a demandé une dérogation pour pouvoir retrouver les 1200 masques et 150 combinaisons stockés dans le grenier de la Maison du Cheval. Ce stock a été donné à l’épouse d’un agent, infirmière au service des urgences du CHRU de Nancy. Les masques, testés et jugés fiables par les professionnels du service malgré la date de péremption, sont distribués aux personnels hospitaliers et utilisés lors du retour à leur domicile pour une meilleure protection familiale.

En Nouvelle-Aquitaine, une cinquantaine de masques stockés au haras national de Villeneuve sur Lot ont été remis au cabinet d’infirmiers de Villeneuve sur Lot la semaine dernière. Les 80 masques stockés au haras national de Gelos ont été apportés au cabinet d’infirmiers de Nay mardi.

Dans l’Ouest, juste avant le confinement, 90 masques aux médecins, groupes médicaux et pharmacies du Lion d’Angers par le site. En Bretagne, ce sont dix boites soit 300 masques qui ont été donnés à huit pharmacies, un médecin généraliste, une infirmière libérale, principalement sur Hennebont.

Dans la délégation territoriale Auvergne Rhônes-Alpes, grâce à la réactivité d’un agent, 180 masques, 500 couvre-chaussons et 200 bouteilles de 75 ml de gel ont déjà pu être transmis par l’intermédiaire de sa fille, infirmière dans un cabinet médical, ainsi qu’à l’hôpital d’Aurillac proche de la pénurie.

La mobilisation se fait également sur les anciens sites de l’IFCE. A Cluny, site géré depuis quelques années par le GIP Equivallée Haras national de Cluny, un agent s’est souvenu de l’existence d’un stock de masques au Haras. Celui-ci a été distribué au CHU de Macon et à l’hôpital de Cluny.

 

Avec ces dons, l’IFCE apporte sa contribution à l’effort collectif dans ce temps de crise sanitaire où la solidarité est de mise.

 

Annuaires de la génétique 2019

Les annuaires de la génétique 2019 sont sortis !

Pas toujours facile de savoir situer un cheval au regard de sa saison de compétition ! Ces 3 annuaires de la génétique sur le cheval de CSO, le cheval de CCE et le cheval de dressage vous aident.

Combien de chevaux de 5 ans tournent en Cycles Classiques, en Cycles Libres, en épreuves fédérales ?
Quel est l’indice minimum pour être dans les 25% meilleurs 4 ans? Est-ce le même à 6 ans ?
Quel est l’indice moyen des chevaux tournant sur des épreuves amateurs 1 ?
Où se situe ma poulinière par rapport aux autres poulinières actives ?
Toutes ces les réponses à ces questions sont soit dans les 4 pages (téléchargeables en haut de cette fiche) soit dans les annuaires complets.

Conseil de l’emploi et de la formation: une implication renforcée des acteurs de la filière équine

Le Conseil de l’emploi et de la formation a tenu sa deuxième séance le mercredi 4 mars au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, sur le site de la direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER).

Le Conseil s’était réuni pour la première fois dans sa nouvelle configuration (prise en compte des questions d’emploi en plus de celles de la formation) conformément aux orientations du contrat d’objectif et de performances (COP) le 23 septembre 2019 au Ministère des Sports.

Auteurs : Michel Chauveau (Président du CEF), Charlène Lourd (ingénieure de projet et de développement de l’OMEFFE*)

Malgré un contexte peu favorable (quelques jours avant les consignes de confinement liées à l’épidémie de Covid-19), le Conseil de l’emploi et de la formation (CEF) a pu se tenir avec la participation de la quasi-totalité de ses membres, partenaires sociaux, fédération délégataire, sociétés mères, experts, ministères de tutelle et bien évidemment services concernés de l’IFCE, ce qui n’avait pu être complètement le cas lors de sa première réunion.

C’est un signe très encourageant, montrant l’intérêt des différents acteurs pour les travaux de ce conseil.

Emplois, formations, et accompagnement

  • La réunion a été ouverte par Philippe Vinçon, directeur général de l’enseignement et de la recherche, présent à plusieurs moments de la journée, montrant par-là l’importance qu’il apporte au CEF, comme l’avait fait en septembre dernier Laurent Cellier, directeur adjoint du cabinet de la ministre des Sports.

Les propos de M.Vinçon, présentant les grandes orientations et priorités de sa direction, ont permis aux membres du CEF de mieux percevoir comment leurs travaux pouvaient s’y articuler.

  • L’ordre du jour de la réunion, très consistant, a notamment permis de faire un point d’avancement sur les suites données aux cinq propositions formulées en septembre.
  • Il a également été l’occasion de partager des informations approfondies sur plusieurs sujets, dont les métiers du soin, avec l’intervention particulièrement appréciée de Jacques Guérin, président du Conseil national de l’Ordre des vétérinaires, comme celle sur les perspectives actuelles des formations agricoles de Héloïse Giordano, nouvelle cheffe du bureau des diplômes de l’enseignement technique à la DGER, accompagnée de Joël Rigal, inspecteur de l’enseignement agricole.
  • Plusieurs responsables de l’IFCE sont également intervenus, dont Jean-Michel Pinel et Maud Dupuy d’Uby pour présenter un bilan et des orientations des formations de l’Institut, comme Guillaume Blanc (qui représentait également le Comité filière) sur les problèmes de recrutement des métiers liés aux courses, etc.

Plus d’informations

Comme pour la précédente réunion, un compte rendu détaillé des travaux de la journée sera prochainement disponible sur le site de l’IFCE (https://www.ifce.fr/ifce/appui-filiere/comites-appui-filiere/conseil-emploi-formation/ ), avec les documents support des interventions, ce qui constituera peu à peu une base de données à laquelle les personnes concernées pourront se référer.

* Observatoire des métiers, de l’emploi et des formations « filière équine »

Tout savoir sur le conseil emploi formation

Assurer l’expertise réglementaire et l’accompagnement de la filière

Assurer l’expertise réglementaire et l’accompagnement de la filière

Coopérat’Ifce

L’IFCE accompagne au quotidien les acteurs de la filière équine sur un plan national et international. Seul opérateur public dans ce domaine, l’institut engage ses moyens au service des projets et des missions qui contribuent à l’évolution de ce secteur d’activité. Il assure notamment l’expertise réglementaire auprès des organismes de sélection, il contribue à l’ouverture de marchés à l’étranger et facilite l’accès à l’emploi dans la filière équine. L’IFCE coopère avec toutes les structures représentatives des professionnels dans un objectif de mutualisation et d’efficacité.

Répondre aux besoins des acteurs de la filière équine

L’accompagnement à la filière est une composante majeure de l’IFCE et se concentre sur l’expression des besoins de la filière, en étroite collaboration avec les acteurs. Pour cela, l’institut anime, au niveau national, quatre comités de concertation transversaux avec les professionnels :

L’IFCE participe en tant qu’expert au réunions du comité de gouvernance de la filière cheval, interlocuteur représentatif de la France, et contribue aux réflexions à la demande. Le comité de filière se saisit des sujets techniques en fonctions de orientations données par la gouvernance ou l’Etat.

Les experts de l’IFCE, au niveau national et en territoire, sont mobilisés pour répondre aux questions soulevées par la filière. Enfin, l’établissement public assure une expertise et une veille sur la réglementation européenne, mène des actions d’appui à l’export ou autres actions à l’international, et gère le service équi-ressources en lien avec ses partenaires.

Former pour développer les compétences professionnelles

Former pour développer les compétences professionnelles

Instruct’Ifce

L’IFCE bénéficie d’équipes pédagogiques et d’infrastructures de haut niveau. Il offre aux professionnels de la filière équine des formations diplômantes ou qualifiantes dans tous les domaines. A la pointe des sciences humaines et équines, l’offre de formations prend en compte l’individualisation des parcours et l’optimisation de la mobilisation des financements de la voie professionnelle. L’IFCE s’engage à développer les compétences professionnelles dont la filière a besoin.

Une offre de formation unifiée

L’École nationale d’équitation à Saumur et l’École nationale professionnelle des Haras au Pin sont réunies et mises en synergie au sein du Pôle de formation IFCE.

L’IFCE offre un panel de formations certifiantes et diplômantes de référence sur trois de ses sites nationaux : Saumur, Le Pin et Uzès, et une annexe à Rosières-aux-Salines. Ce panel couvre un grand nombre de pratiques de l’équitation et de l’attelage, de la reproduction et de l’élevage, et de la sellerie. Cette offre répond aux besoins de la filière équine, exprimés notamment par le conseil emploi-formation.

Des actions de veille, des nouvelles démarches et des recherches sont entreprises afin d’être à la pointe des connaissances dans tous les domaines inhérents à la pédagogie, la didactique, le sport et l’élevage. Il s’agit d’investir dans les différents champs scientifiques et de sciences humaines afin d’ériger le Pôle de formation en interlocuteur privilégié de référence dans le domaine de l’équitation et du cheval.

Le développement de diplômes de niveau 2 et de niveau 1 est un des objectifs du Pôle de formation IFCE.

En savoir plus sur les formations

Portes Ouvertes FORMATIONS IFCE- Haras du Pin : le programme

Si vous êtes à la recherche d’une formation dans la filière équine ou que vous souhaitez confirmer votre projet professionnel en échangeant avec l’équipe pédagogique et les élèves : cette journée dédiée aux formations est faite pour vous !

L’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) vous donne rendez-vous samedi 14 Mars 2020 pour ses portes ouvertes consacrées aux formations et aux métiers du cheval.

Pourquoi venir à la journée portes ouvertes ?

  1. Vous voulez connaître les différentes formations proposées et leurs débouchés ?
  2. Vous souhaitez évoluer dans votre métier ou votre projet professionnel ?
  3. Vous souhaitez vous renseigner pour la rentrée 2020 et préparer au mieux les tests de sélection ? En savoir plus sur les possibilités de financement ?
  4. Vous souhaitez découvrir le quotidien des élèves ?

Vous trouverez toutes les réponses à vos questions lors de la journée Portes ouvertes.


A noter également pour les jeunes qui sont au collège ou au lycée : à moins de 30 min du site du Pin, vous pourrez également visiter ce samedi 14 mars,  le CFA de Sées et la MFR de Vimoutiers qui proposent entre autres les formations CAPa Palefrenier-soigneur et le BAC pro CGEH.

Des formations professionnelles et des débouchés variés

Une présentation globale des formations et des activités de l’IFCE sur le site du Haras du Pin sera proposée à 9h30 et 13h30. Le panel des formations proposé sur le site du Pin est développé en réponse aux besoins de la filière. Nous formons ainsi des selliers-harnacheurs, des cavaliers professionnels, des entraîneurs, des meneurs, des responsables d’élevage, …

De l’attelage au travail du cuir en passant par l’équitation et la reproduction, les activités seront présentées lors des animations proposées tout au long de la journée. Les responsables de formations, l’équipe administrative et les stagiaires seront à votre disposition en salle de conférence pour échanger sur vos projets et répondre à toutes vos questions.

L’enquête de satisfaction 2018-2019 à froid menée auprès des stagiaires révèle que 97 % des stagiaires sont satisfaits de leur formation IFCE

Immersion dans la vie de l’école

Les participants pourront évoluer librement au sein de l’école ou découvrir le quotidien des stagiaires grâce à des visites.

Deux stagiaires guideront les visiteurs à travers les écuries du bois pour leur permettre de s’immerger dans les écuries, les salles de cours, les ateliers, la médiathèque, le bâtiment hébergement / restauration. Les visiteurs seront donc plongés dans le quotidien des élèves.

Les visites partiront de l’atelier de sellerie à 10h15 et 14h30.

Tout savoir sur les métiers de la filière équine

Une conférence sera animée par équi-ressources, le pôle emploi du cheval, pour tout savoir sur les métiers et l’insertion professionnelle dans le milieu équin.

Programme :

Accueil du public avec café et pack accueil à partir de 9h :

  • 09h30 – 10h15 : présentation des activités de l’IFCE et des formations professionnelles
  • 10h15 et 14h30 : départ des visites avec des élèves (découverte des écuries, de l’hébergement et de la restauration, du manège, des salles et de la maréchalerie, ..) – durée : environ 1h
  • 10h15 – 12h 15 : échanges avec les coordinateurs et les élèves // informations sur l’orientation, les métiers et l’emploi dans la filière équine avec le service équi-ressources
  • 13h30– 14h15: présentation des activités de l’IFCE et des formations professionnelles
  • 13h30 – 15h30: échanges avec les coordinateurs et les élèves // informations sur l’orientation, les métiers et l’emploi dans la filière équine avec le service équi-ressources  // démonstrations et animations :
  1. Démonstration dans le Manège (travail des jeunes chevaux, transferts d’apprentissage, travail à pied)
  2. Présentation de la préparation d’un attelage et animation dans la cour
  3. Préparation et présentation d’un cheval de concours par les stagiaires grooms
  4. Démonstration de maréchalerie à la forge
  5. Démonstration par les élèves selliers harnacheur

Infos pratiques : journée Portes ouvertes formations professionnelles

Public : bacheliers, cavaliers amateurs et professionnels, enseignants d’équitation, meneurs, professionnel en reconversion ou souhaitant se perfectionner

Inscription préalable (gratuite) par mail à : formations(at)ifce.fr

  • Date et horaires : samedi 14 mars 2020 de 9h à 16h
  • Adresse : IFCE – Haras du Pin, Les écuries du bois, 61310 Le Pin-au-Haras
  • Parking : parking visiteurs gratuit toute la journée. Un café ainsi qu’un pack d’accueil vous attendront à votre arrivée.
  • Restauration : il est possible de se restaurer au self le midi (buffet froid – tarif : à venir)

Contact :  06 19 22 71 85

 

Journée portes ouvertes Suivez le quotidien des formations

 

L’Anses et l’IFCE renforcent leur collaboration

Le 26 février 2020, l’Institut français du cheval et de l’équitation et l’Anses, l’agence nationale de sécurité sanitaire, se sont rencontrés lors du Salon International de l’Agriculture, à Paris, pour renouveler leur partenariat.

 

Cette convention réaffirme la convergence des préoccupations des deux organisations en matière de santé équine et prévoit une collaboration renforcée dans plusieurs domaines :

  • La surveillance sanitaire des populations équines françaises et le suivi de la mortalité au sein de ces populations, à laquelle l’IFCE contribue avec les données qu’il détient et l’appui de ses experts. Ces données sont utilisées dans le cadre d’un projet de recherche sur la valorisation combinée des données démographiques et sanitaires équines.
  • La gestion du parasitisme et l’utilisation raisonnée de la vermifugation chez les équidés : l’IFCE et l’Anses souhaitent développer un système expert permettant d’identifier les périodes à risque dans des lots d’équidés et déclencher la mise en œuvre d’une stratégie de traitement sélectif.
  • L’étude des risques et expositions des équidés et des professionnels de la filière, avec pour objectif de travailler ensemble sur les risques microbiens et mycologiques.
  • Les maladies infectieuses liées à la reproduction, avec le développement de nouveaux traitements comme alternative à l’antibiothérapie.
  • La vulgarisation et la diffusion des connaissances.

 

 

 

Retrouvez toutes les actualités de l'IFCE sur Twitter