Cadre noir

La formation professionnelle continue en CSO avec Thimothée Anciaume

L’oeil d’un cavalier international au coeur de l’écurie CSO

Deux fois par an, dans le cadre de la formation continue professionnelle, sous l’impulsion de François Fontaine, le référent technique de l’écurie CSO, Thimothée Anciaume vient  accompagner les enseignants et écuyers du Cadre noir en vue de la saison de compétition.

Cette rencontre vient agrémenter et valorise la compétence technique des « formateurs CSO » de l’école.

Thimothée Anciaume , l’œil d’un cavalier international aguerri

FOR-TANCIAUME Stage2018

Thimothée Anciaume est un cavalier international de CSO dont le palmarès depuis son plus jeune âge est bien rempli.

Fiche FEI Thimothée Anciaume

Du championnat de France à poney en 1988 aux épreuves des Coupes des Nations ou du Global Champions Tour, Timothée est de tous les podiums. Il intègre l’équipe de France Seniors en 2002 avec un étalon qu’il a formé, Fidélio du Thot*HN, se classant notamment 2ème de l’étape Coupe des Nations de Budapest (HUN). Il a également collaboré pendant plusieurs années avec le Haras des M et remporte à cette époque plusieurs étapes Coupe des Nations au sein de l’Equipe de France  avec les deux étalons Jarnac et Lamm de Fétan ( Gijón en 2007 , Lummen et Aix-la-Chapelle en 2009) ainsi que l’étape du Global Champions Tour de Valence avec Lamm de Fetan en 2010.

 

Depuis 2012, il est installé dans sa propre écurie en Normandie où il a formé et valorisé sur la scène internationale de nombreux étalons  comme Padock du Plessis*HN, Quorioso Pré Noir et Olympique Libellule.

Objectif et déroulé de l’intervention

Nicolas PEREZ Copyright @Studio Flora Charpentier

Nicolas PEREZ
Copyright @Studio Flora Charpentier

L’objectif de cette intervention est de donner un regard extérieur pour le cavalier, le couple et l’évolution du cheval. Cet échange concerne des compétiteurs qui enseignent le saut d’obstacles.

« On a un bon retour sur ces journées. Le but est d’aller à l’essentiel: on ne va pas travailler les bases car ce sont déjà des cavaliers professionnels, mais j’interviens avec un œil extérieur. Quand je vois les couples à chaque session, j’ai immédiatement des points qui me sautent aux yeux. Je suis l’évolution des chevaux avec un certain recul, j’ai un regard extérieur qu’un cavalier ne peut pas forcément avoir en étant au quotidien au contact du cheval. Je peux ainsi apporter mon avis et mon expérience sur la condition et les moyens de chacun. »

FOR-N MAYNARD CSO TA FLORA

Nicolas MAYNARD @Studio Flora Charpentier

En bref :

  • 2 jours de formation et d’échanges ( une journée d’exercices, de préparation et une journée plus condensée avec une mise en situation – parcours type concours)
  • Un suivi hivernal mis en place depuis 4 ans
  • Une dizaine de participants écuyers du Cadre noir et enseignants intervenants pour les formations de l’ Ecole supérieure du cheval et de l’équitation : François Fontaine, Jean-Noel Bartle, Nicolas Maynard, Nicolas Perez, Maxime Mercier, David Gomez ainsi que quelques uns de leur homologues du complet
  • Entre 12 et 15 chevaux
FOR-D GOMEZ CSO TA FLORA

David GOMEZ Copyright @Studio Flora Charpentier

Des interventions de haut-niveau : un point fort pour l’école

Les deux journées se sont déroulées dans le Grand Manège. Les élèves pouvaient ainsi suivre, selon leur emploi du temps, le travail de l’équipe.

La pluralité et le niveau des intervenants qui viennent sur le site de Saumur durant l’année est exceptionnel. Ces interventions ouvertes aux élèves régulièrement font de l’école un lieu unique de formation.

Les deux stagiaires de la formation Groom International du site du Pin, Estelle et Amaury, ont eu l’occasion d’observer et d’écouter les conseils du cavalier international. Ils ont eu la chance de pouvoir échanger avec lui également sur ses attentes vis-à-vis du travail d’un groom, et surtout sur les compétences indispensables pour être un bon groom.

Un échange de terrain qui permet de mieux appréhender la filière et de se préparer dans des conditions optimales.

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager

Jean-Roch Gaillet, nommé directeur général de l’Ifce

Jean-Roch Gaillet, directeur général de l'Ifce

Jean-Roch Gaillet, directeur général de l’Ifce

M. Jean-Roch Gaillet a été nommé directeur général de l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce), par décret du Président de la République en date du 1er octobre 2018 et publié au Journal Officiel du 3 octobre 2018. Il a pris ses fonctions officiellement le lundi 8 octobre 2018. M. Didier Garnier, directeur général par intérim depuis le lundi 7 mai 2018, reste en accompagnement.

Mot du directeur général

« L’Institut français du cheval et de l’équitation est au service des acteurs de la filière équine en tant que seul institut technique et seul opérateur public des politiques de l’État. Je souhaite mobiliser les compétences et valoriser la motivation de l’ensemble des équipes de l’établissement pour accompagner les évolutions de cette filière ; en effet, elle dispose d’un potentiel élevé pour générer des progrès dans les domaines économiques, sociaux, culturels et environnementaux.
L’Ifce apporte sa contribution en développant une expertise de haut niveau en matière de recherche, de transmission des savoirs, de formations qualifiantes, d’ingénierie de formation et de valorisation du patrimoine équestre, tout en assurant la traçabilité sanitaire et zootechnique.
Nos activités sont autant tournées vers le collectif (organismes, entreprises), que vers les individus (éleveurs, détenteurs, pratiquants).
Les axes de notre futur contrat d’objectifs et de performance qui nous lie à L’État nous engagent résolument dans ces voies et je m’attacherai à ce que le résultat de nos activités réponde au mieux aux besoins des acteurs de la filière. », Jean-Roch Gaillet, directeur général de l’Ifce :

Carrière de M. Jean-Roch Gaillet

M. Jean-Roch Gaillet est Inspecteur général de santé publique vétérinaire. Il a reçu les distinctions de Chevalier dans l’ordre de la légion d’honneur et de Chevalier du mérite national. Il est également membre, depuis 2005, de l’académie vétérinaire de France. Né en 1958 à Mulhouse, il a 3 enfants.

Diplômé de l’école vétérinaire de Liège en 1985, il a ensuite eu le parcours suivant :

  • Service militaire dans la coopération, au Burundi puis il travaille pour le ministère de la Coopération
  • 1986 Concours de Vétérinaire Inspecteur
  • Chef de projet d’intensification de l’Élevage au Burundi
  • 1989 Chargé de mission dans le domaine des productions animales pour les pays du Sud subsaharien
  • 1992 Participe à la création de la direction des productions animales pour une filiale du groupe « Caisse des dépôts»
  • 1996 études spécialisées MBA (Master of Business Administration) à l’Institut Supérieur des Affaires d’HEC.
  • 1998-1999 CNEVA vétérinaire inspecteur délégué aux affaires internationales, régionales et de valorisation
  • OFIVAL mission d’assistance à l’exportation
  • Auditeur de la 52e session nationale de l’Institut des hautes études de défense nationale (cycle 1999-2000)
  • 2002 Chef de l’unité Sanitaire de la Faune à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage
  • Février 2006 Directeur départemental des services vétérinaires de Paris
  • Septembre 2008 DRAAF Bourgogne et DDAF Cote d’Or succédant à C. VANIER
  • Janvier 2009 DRAAF Bourgogne
  • Septembre 2014 DRAAF Centre Val de Loire

L’Ifce est au service des acteurs de la filière équine

L’Institut français du cheval et de l’équitation est l’opérateur public au service de la filière équine. Ses actions se déploient sur l’ensemble du territoire français au profit de tous les publics concernés par le cheval et l’équitation. Outre ses activités régaliennes, notamment la sécurisation de la traçabilité sanitaire et zootechnique des équidés, ses missions d’institut technique portent sur l’organisation des données techniques, économiques et sociales, le développement de la recherche appliquée, le transfert et la diffusion de ses résultats, la formation professionnelle et la valorisation du patrimoine équestre français.

24 représentants de l’ ESCE au National des enseignants 2018

Les élèves enseignants et les enseignants se donnent rendez-vous les 8 et 9 octobre 2018 au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron.

Le 16e National Enseignants se déroulera un lundi et un mardi pour faciliter la disponibilité des enseignants très occupés le week-end et le mercredi.

Pendant deux jours les enseignants sont mis à l’honneur et profitent d’une rencontre qui leur est réservée dans un objectif sportif et fédérateur.

Le National : 7 disciplines à l’honneur, une compétition dans un contexte convivial.

Organisé tour à tour sur le site de l’Ifce de Saumur et au Parc Equestre Fédéral de Lamotte Beuvron, cette compétition donne aux enseignants compétiteurs l’opportunité de se confronter entre professionnels pour un challenge sympathique. Cette année, 7 disciplines sont mises à l’honneur : CSO, CCE, DRESSAGE, HUNTER, TIR A L’ARC, HORSE-BALL et POLO.

Pour chacune des disciplines, les cavaliers peuvent choisir de s’affronter sur l’un des trois niveaux d’épreuves :

  • coupe,
  • critérium,
  • championnat.

Les cavaliers ne peuvent concourir que pour un titre et chaque cheval n’a droit qu’à une participation.

Retrouvez le règlement complet sur le site de la Fédération Française d’Equitation :

Réglement et engagements

24 représentants de l’ Ecole supérieure du cheval et de l’équitation au national des enseignants 2018

Cette année , ils seront 24 élèves, écuyers – enseignants, formateurs et agents engagés dans les trois disciplines olympiques. Rendez-vous sur les groupes Facebook de l’école pour les suivre du 8 au 9 octobre.

Concours Complet :

Ils seront 6 élèves de Saumur au départ du Championnat :

2 stagiaires de 1ère année de formation universitaire et professionnelle (Formation initiale) prendront le départ :

FOR lucas cerisy

  • Lucas Cerisy avec BANGKOK DE BRAN et
  • Louise Maillard avec VIDOC DES RONDETS.

FOR- louise maillard

 

Raphael Sallaud, en formation sport BPJEPS , prendra le départ avec UTECIA DU GUEVOIR.

Photos Charlotte Aubry

 

Ils seront en concurrence également avec des homologues Saumurois : Camille Simonato en L2 , et deux stagiaires en formation professionnelle DESJEPS Martin Moreaux et Virginie Hiesse.

CSO :

Ils sont nombreux à partir en CSO !

FOR Louisiane

Louisiane Chesnier sera l’unique représentante de la formation DEJEPS en apprentissage du pôle formation du Pin avec VIENS VERS MOI . Un couple qu’on retrouve régulièrement en Grand Prix 130 et 135, à suivre dans le championnat.

 

FOR -David GOMEZFOR-margot brouillard

Dans le championnat, trois écuyers -enseignants, David Gomez avec AUPTIMUS DE RIMA, Nicolas Maynard avec ARMANY et Nicolas Perez avec TOUTELLA D’AGEMONT*ENE-HN représenteront le pôle Saumurois ainsi que des élèves de  L1 : Inès Groult, et Margot Brouillard avec URMADU COURTIL.

 

 

 

Dans le niveau Critérium, les deuxièmes années de formation universitaire et professionnelle seront en force avec Manon Blancher accompagnée de son fidèle Tabasco et Margot Marceau engagée avec CARLADE SAINT GEORGES.

FOR -ManonFOR- margot marceau

 

 

FOR- Deborah Halphen

 

Elles seront en concurrence avec leurs homologues Eva Chambrier et Camille Simonato. On retrouvera aussi Héléna Bacheley en L3, et une représentante de la formation DESJEPS Deborah Halphen avec sa jument CASSIA CSG.

 

 

 

 

 

Enfin dans la coupe, deux représentants masculins prendront le départ Maxim Feger en L 1avec BEYROUTH DU LAVOIR, ainsi que Stéphane Gras et NORADO 4. Stéphane est en formation sport BPJEPS tout comme Flavia Guelain Magarian engagée elle aussi dans la Coupe CSO avec BOOM DES VERNELLES.

 

FOR - Flavia GUELAIN

FOR -Maxime feger

 

 

Joséphine Carlo, diplômée du BPJEPS, agent de l’équipe des écuries du Bois au Pin, sera dans la Coupe avec TEMPETE DU ROUET

FOR - Jo et Tempete

Dressage :

Elles ne seront que trois représentantes en dressage mais pas des moindres, et toutes les trois sont engagées dans le Championnat . Mathilde Chateau portera haut les valeurs sportives de la formation DEJEPS sport tandis que Cheyenne Minassian , ancienne élève Cavalier d’entrainement du Cadre noir, représentera la promotion de 4 ème année de formation universitaire et professionnelle.

FOR - Cheyenne a pied

FOR - Natacha

 

Natacha Dumont, cavalière et formatrice dressage du pôle formation du Pin, présentera ARCHER LOUVO , un cheval de formation en plein apprentissage qui est un outil pédagogique très intéressant pour les élèves DEJEPS mention dressage notamment.

 

Simon Gisclard sera représentant masculin en dressage. En 4ème année de formation universitaire et professionnelle, Simon prendra le départ du Critérium avec AQUITAN IV.

Découvrir des pratiques pédagogiques novatrices avec le CCS

CCS « Transfert d’apprentissage au service de la performance » , quésako?

CCS signifie certificat de compétences spécifiques

C’est une formation qualifiante proposée au sein de l’Ecole supérieure du cheval et de l’équitation, délivrant un certificat du Cadre noir pour enrichir le portefeuille de compétence des enseignants et ainsi mieux répondre aux besoins des cavaliers.

Le CCS « Transfert d’apprentissage au service de la performance » est une formation novatrice composée d’une présentation individuelle du réinvestissement des apports de la formation dans sa pratique professionnelle, de mise en situation techniques et pédagogiques, d’éclairages théoriques sur les transferts d’apprentissage, et de retours d’expériences.

Déroulé de la formation

Le CCS transfert d’apprentissage au service de la performance se déroule en alternance entre décembre 2018 et mai 2019:

  • 1ère session:  du 10 au 15 décembre 2018
  • 2ème session: du 4 au 9 février 2019
  • 3ème session:  Module INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance) les 26, 27 et 28 mars
  • 4ème session: du 6 au 11 mai 2019
  • Certification finale : une journée à l’automne 2019
Sélection et infos pratiques

Découvrez le contenu en images

Travail à pied et monté, transfert d’apprentissage, biomécanique , pédagogie collective , communication !

Une année pour se perfectionner avec un écuyer du Cadre noir

Les sélections pour entrer en formation de cavalier d’entraînement du Cadre noir sont prévues dans 2 mois jour pour jour.

Nous vous proposons ci -dessous une présentation et des témoignages d’élèves pour mieux comprendre les objectifs et le contenu de cette formation qualifiante encadrée par un tuteur écuyer du Cadre noir !

D’une durée d’un an, (septembre à août), la formation est ouverte aux cavaliers titulaires d’un galop 7 avec une expérience en compétition. Elle vise à professionnaliser des jeunes souhaitant intégrer une écurie ou préparer leur orientation vers une formation diplômante de l’École.

FOR-CHEY.Laurence

Un perfectionnement technique sous forme de tutorat

Le stagiaire est sous la responsabilité d’un écuyer tuteur. L’élève assure le suivi de l’entraînement d’un piquet de chevaux selon le planning et les consignes mis en place par l’écuyer. L’élève alterne ainsi entre le travail en autonomie et des séances encadrées par son tuteur.

 » Le fait de travailler tous les jours avec mon tuteur m’a permis de progresser plus vite et d’acquérir beaucoup d’expérience. Monter des chevaux totalement différents et être encadrée m’a permis de me perfectionner techniquement. » (Carla Berton , cavalière d’entraînement du Cadre noir , encadrée par l’écuyer Philippe Mull)

« Généralement, je passe mes matinées à aider mon tuteur à détendre les chevaux, pour les présentations publiques par exemple. L’après-midi, il me donne des cours avec les chevaux de son piquet, et mon propre cheval que j’ai pu amener sur place. Il me confie également quelques chevaux en sortie libre. Je peux sortir jusqu’à 9 chevaux par jour ! La relation avec notre tuteur est la clé pour une collaboration efficace ! Je suis une grande partie de la journée avec lui, c’est une personne très intéressante qui m’apporte énormément dans la technique et la pédagogie. C’est un exemple pour moi. Aujourd’hui, il me confie des chevaux sans aucune crainte, ce qui est très flatteur ! » (Cheyenne Minassian, cavalière d’entraînement du Cadre noir, encadrée par l’écuyer Jean-Paul Largy)

FOR- Cav d'entrainement Cheyenne

Copyright: A.Laurioux

 

Une expérience unique pour s’immerger dans la vie d’une écurie

En parallèle du travail des chevaux, le stagiaire doit assurer le suivi à l’écurie ( soins quotidiens aux chevaux, tontes, suivi des ferrures et des soins vétérinaires, … ).

« C’est très enrichissant car je n’ai jamais le même emploi du temps et nous travaillons de véritables chevaux de sport. Avec mon tuteur, nous avons en tout 10 chevaux. Notre journée s’organise entre leurs sorties, leur travail et les soins, mais également les tâches quotidiennes de l’écurie. Lorsque mon tuteur est en compétition plusieurs jours, je dois être capable de m’organiser toute seule. Ça demande de l’organisation et de l’énergie mais c’est une expérience incroyable ! 

Cette formation m’a vraiment appris à m’occuper d’un piquet de chevaux de A à Z, à bien m’organiser, à être efficace, autonome. C’est très enrichissant ! » (Carla Berton)

« Elle nous permet d’être au plus proche du quotidien des écuyers et de rencontrer des personnes hors du commun ! Je trouve le rythme de vie plus concret qu’en formation diplômante, car on nous confie des chevaux, on a un suivi sur plusieurs mois, et on travaille en réelle collaboration avec les écuyers pour optimiser le travail des chevaux. J’ai gagné en autonomie, maturité, et surtout, j’ai fait d’énormes progrès à cheval. » (Cheyenne Minassian)

Téléchargez le dossier de candidature En savoir plus

 

 

Rencontre avec le directeur et l’ écuyer en chef de l’Ecole portugaise d’Art Equestre de Lisbonne

Vincent Pottier, écuyer du Cadre noir, coordonateur de la formation Cavalier d’entraînement du Cadre noir et de l’Executive Mastere Entraineur (EME) « équitation de tradition et performance sportive » s’est rendu à Lisbonne accompagné par la responsable de la formation professionnelle de l’Ifce , Maud Dupuy D’Uby, afin de rencontrer le directeur et l’écuyer en chef de l’École Portugaise d’Art équestre.

Les quatre responsables ont validé la convention de stage qui sera mise en place dans le cadre de la formation qualifiante : Executive Mastere Entraineur. Ils ont également organisés toute la logistique liée au stage pour un accueil optimal des stagiaires: hébergement, restauration et transport (éléments inclus dans le coût de la formation) .

FOR-LisbonneEME

Un enrichissement culturel inédit

L’École Portugaise d’Art Équestre a succédé à la Picaria Real, l’ancienne académie équestre de la cour royale du Portugal, éteinte au 19e siècle.

Durant deux mois à Lisbonne, les stagiaires seront plongés au cœur du quotidien des écuyers, et profiteront de cette occasion unique pour découvrir une culture équestre de tradition reposant sur des écrits qui remontent au XIVe siècle. Cette session de deux mois sera axée sur l’ équitation de tradition et se déroulera sous forme de compagnonnage.

FOR-LisB EME

Durant cette immersion, le partage d’expérience permettra aux stagiaires de s’imprégner de la culture des écuyers , et notamment de l’équitation de tradition qui découle de trois piliers fondamentaux, historiques : la tauromachie, la guerre et l’équitation de travail. La complémentarité entre la théorie et la pratique avec la cavalerie de l’école assurera une transmission culturelle des plus riches.

FOR-EME voyage Lisbonne

Une montée en compétence pour les professionnels

L’EME « Equitation académique et performance sportive » est un enrichissement , une montée en compétence permettant d’acquérir une expérience et une culture, mais également une ouverture d’esprit sur la pratique de l’équitation de tradition française et étrangère.

Elle s’adresse à des cavaliers expérimentés, ayant atteint un certain degré de maturité dans leur équitation, titulaires du DEJEPS ou du BEES 2/ DESJEPS , qui dispose d’un cheval personnel de niveau Pro 2 (toutes disciplines confondues)

Les sélections pour la session 2018 sont prévues le mardi 26 juin.

En savoir plus sur l’EME  :

Executive Mastere Entraineur

Télécharger le dossier de candidature :

Dossier de candidature 2018

Formation universitaire et pro : Ouverture internationale et échanges avec Hartpury College

Gage de qualité et d’ouverture à l’international, l’apprentissage et la pratique régulière de l’anglais professionnel prennent une place primordiale au sein de la formation universitaire et professionnelle.

Dans le cadre des échanges entre les écoles du réseau EEN, 10 élèves du College d’Hartpury sont venus en stage à Saumur du mardi 13 au vendredi 16 février 2018. Depuis 4 ans, cet échange est organisé par Eric Deyna et Eloïse Legendre et leurs correspondants de Hartpury Victoria Lewis et Jeremy Michaels. Les élèves de deuxième année de formation universitaire et professionnelle iront à leur tour en octobre 2018 s’imprégner de la culture de cette université. Le college d’ Hartpury est un établissement très important qui comptent pas moins de 5000 élèves inscrits dans différentes filières sportives

Une certification en Anglais (pour l’UC 3 DEJEPS dressage)

Ce stage est l’occasion pour les élèves britanniques et leurs encadrants de travailler en collaboration avec leurs contemporains de Saumur, de découvrir l’école et notamment toutes ses infrastructures telles que la clinique vétérinaire, le service de recherche, et le centre médico-sportif.

FOR- Hartpury 2018 web

Les élèves de Saumur ont quant à eux passer leur certification de l’UC3 du DEJEPS « entraîner le dressage en Anglais » en immersion avec des élèves britanniques.

FOR HPY 2018 equpe
L’implication des référents de l’ École dans le réseau : une véritable ouverture européenne

Cet échange s’intègre dans un processus international plus large, dont l’accueil des stagiaires d’Hartpury n’est qu’un exemple.

En effet, Éloïse et Eric, référents Français du réseau des écoles europénnes sont très impliqués dans cette ouverture. Ils accompagnent chaque année deux élèves de Saumur au championnat des Ecoles européennes d’équitation. Éloïse a d’ailleurs remporté en 2016 et en 2017, le titre de meilleure coach des écoles européennes d’équitation.

Ils sont également impliqués dans un projet européen visant la création d’une « Extra Qualification » (EQ) en 2020 qui permettra, grâce à des échanges entre étudiants et professeurs, aux jeunes professionnels de la filière équine d’acquérir les connaissances et les compétences indispensables pour pénétrer le marché Européen. Eric et Eloise ont la responsabilité de mettre en place le module sur le langage comprenant :

  • la création d’un dictionnaire équestre ( traduction en anglais et dans les autres langues du réseau des termes techniques ),
  • la communication orale ,
  • l’ attitude et la forme pédagogique.

En complément de leur rôle dans la mise en œuvre de ce module, l’école de Saumur est également impliquée avec deux autres membres dans le management du projet.

La formation universitaire et professionnelle

Les formations équitation et enseignements

Les élèves de SAUMUR se mettent aux courses

L’Ecole supérieure du cheval et de l’équitation de SAUMUR sur le champ de courses.

 

Le vendredi 8 décembre 2017 , les élèves de Formation universitaire et professionnelle en 2 ème année et les élèves de DEJEPS Formation Sport ont participé à une sortie « découverte » au centre d’entraînement de Grosbois en terminant la journée à

l’ hippodrome de Vincennes.  Camille BELVISI, en 2ème année de formation universitaire et professionnelle à Saumur, nous livre un récit de cette journée en immersion dans le monde des courses hippiques.

Visite et historique du site de Grosbois :

« La journée a débuté aux alentours de midi lors de notre arrivée sur le site. Nous avons été accueillis par Damien Beau qui nous a guidé tout au long de la journée en nous faisant profiter de son expérience dans le monde des courses.

Copyright : F. DEFREMONT

Copyright : F. DEFREMONT

Après le déjeuner, nous avons visité le château de Grosbois, ce qui nous a permis de comprendre l’ histoire du site, de la construction du château au XIIème siècle en passant par ses années de gloire sous l’Empire Napoléonien, jusqu’à sa vente à la SECF.

Dans les années 60, en raison du développement automobile à Paris, l’accès aux hippodromes de course et particulièrement à Vincennes est devenu difficile pour les chevaux. La SECF (Société encourageant à l’élevage de chevaux français, aujourd’hui connue sous le nom de « Le Trot ») a alors cherché un terrain où construire un centre d ’ entraînement pour faciliter l’accès aux hippodromes et relancer l’activité.

Une opportunité s’est présentée en 1962, lors de la vente du Domaine de Grosbois par les héritiers de la Princesse de la Tour d’Auvergne. Dès lors le domaine a été transformé en centre d’entraînement de 412ha et la majorité des installations ont été construites avant 1965 :

  • une ferme,
  • des pistes d’entraînement,
  • des écuries indépendantes,
  • et près de 1000 box dédiés à l’accueil des chevaux.

Grosbois est alors devenu une référence mondiale dans l’entraînement de trotteurs et a poursuivi les améliorations des infrastructures au fil des ans. »

Immersion dans l’univers des courses de trot : de l’entraînement à l’hippodrome

« Nous avons ensuite rencontré l’un des entraîneurs résidant à Grosbois : Franck Boismartel. Il nous a présenté ses chevaux et expliqué les bases de l’entraînement des trotteurs ainsi que les différents soins prodigués aux chevaux en fonction des blessures ou des efforts fournis.

copyright : F. DEFREMONT

copyright : F. DEFREMONT

Le monde des courses étant très éloigné de celui des disciplines olympiques que nous connaissons bien, cette rencontre nous a permis de découvrir une facette de l’entraînement des chevaux jusqu’alors presque inconnue pour nous. Nous avons terminé la journée en allant voir les courses de trot à Vincennes. Grâce à notre guide de la journée Damien, qui est aussi juge aux allures, nous avons pu bénéficier d’un accès

privilégié aux installations de l’hippodrome. Damien nous a expliqué le fonctionnement des courses ainsi que le rôle de tous les acteurs de l’ hippodrome. Nous avons eu accès aux écuries et avons pu voir au plus près les chevaux ainsi que les drivers et les entraîneurs en pleine action. Il nous a aussi fait visiter la tour de contrôle, eu hauteur au -dessus de la piste d’où les juges observent chaque course, offrant une vue imprenable sur Paris.

Notre froide et enrichissante journée s’est achevée après quelques flocons et quelques paris à l’hippodrome de Vincennes.

copyright: F. DEFREMONT

copyright: F. DEFREMONT

Nous tenons à remercier Damien et Franck pour leur accueil et le partage de leurs connaissances, mais aussi notre coordonnateur Eric Deyna pour avoir organisé cette journée. »

Camille BELVISI.

 

Comme Camille, et les autres élèves de l’ESCE SAUMUR, vous souhaitez

  • intégrer une école d’excellence,
  • découvrir l’univers du Cadre noir,
  • vous perfectionner au sein d’infrastructures exceptionnelles
  • et profiter d’une équipe pédagogique de qualité

 

L’ ESCE propose un panel varié de formations diplômantes ( BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS) et qualifiantes ( Cavalier d’entraînement du Cadre noir, Certificat de compétences spécifiques, Executive Mastere entraineur ..) à destination des enseignants ou des cavaliers amateurs ayant des résultats en compétition.

Rendez-vous sur les fiches formations pour en savoir plus ou contactez-nous : esce(at)ifce.fr / 02 41 53 50 57

Découvrir nos formations