Author: Aurore Emo

Portrait de soigneur : Sophie Boudier

Portrait de soigneurs aux petits soins n° 5 : Sophie Boudier

Qui sont ces hommes et femmes de l’ombre qui œuvrent en continu pour le bon fonctionnement de l’écurie formation et compétition?

 

Sophie Boudier, un rayon de soleil arrivé en 2007

Énergique, souriante, et pleine de joie de vivre, elle que rien ne prédestinait à ce métier, a pourtant choisi très vite sa vocation dès ses débuts à poney : « Mon rêve était de rentrer à l’ENE ».

Son parcours commence dans les courses. Elle prépare un CAP palefrenier soigneur en apprentissage à Laval et dans une écurie de pré-entraînement dans le trot. Après ce CAP, elle occupera quelques temps un poste dans une écurie privée avec des chevaux d’attelage. L’ été suivant, elle vient faire un stage au sein de l’ENE. Durant ce stage, elle passe alors le concours d’entrée de l’école. Terminant deuxième de la promotion, elle est recrutée en tant que soigneuse. « Même si l’écurie où je travaillais souhaitait me garder, j’ai préféré rentrer à l’ ENE. J’ai atteint mon rêve : intégrer l’école, et y rester ! »

A l’écurie Valat, elle passe plusieurs années au chevet des chevaux de l’écuyer Jean-Noël Batle et quelques chevaux d’élèves, puis elle enchaîne avec les chevaux de l’écuyer François Fontaine et de Luc Tierce. Durant 8 ans, elle les accompagne ainsi en déplacements.

A son arrivée, Sophie travaille beaucoup avec Jacques Hautemayou et Johnny Jeanneteau. En 2015, les chevaux de compétition CSO basculent avec l’écurie Dressage. Sophie les suit à ce moment, mais les infrastructures ne sont pas adaptées à sa morphologie. Heureusement, un collaborateur ne trouve pas sa place également dans l’écurie Valat, ce qui permet ainsi aux deux collègues d’échanger leur place et de trouver chacun « chaussure à leur pied ».

Cela fait 4 ans qu’elle travaille dans l’écurie formation avec Dominique Beugnet pour le suivi de 11 chevaux de CSO, outils pédagogiques pour les élèves de 3ème et 4ème année de formation universitaire et professionnelle, les DESJEPS pro et les stages. En plus des soins quotidiens, Sophie donne des cours aux élèves pour le livret de compétences. Par exemple avec les L1, un cours sur les bandes (la préparation, l’utilisation des cotons, la pose des bandes etc) est prévu le jour de cette interview.

sophie boudier (6)

 

Sophie et ses protégés

«  Ma chouchoute c’est Quaprice. Elle est belle, elle est facile au quotidien et  toujours gentille. Mais mon premier véritable chouchou à l’école, que je n’oublierai pas, c’était Patou du Banney, un cheval de cso que montait Jean-Noel. »

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager

Travaillez avec des chevaux de haut-niveau au quotidien en devenant groom international

Et si vous deveniez groom international, un rouage essentiel de la réussite du couple cavalier-cheval ?

FOR-groom et T ANCIAUME

La formation Groom international a pour objectif de professionnaliser le stagiaire en formation continue afin de former des grooms totalement autonomes dans le domaine des soins prodigués au cheval de sport athlète, de la logistique des transports à l’international et du travail à pied et monté du cheval de sport.

Les points forts de la formation :

  • Une formation en alternance entre l’école et des écuries de concours de renommée :

Tous les stagiaires sont en alternance dans des écuries de compétition de haut-niveau, avec des maîtres de stage de disciplines olympiques et notamment des cavaliers membres de l’équipe de France

2016-2017 : François-Xavier Boudant, Marc Dilasser, Christian Hermon, Sébastien Cavaillon

2017- 2018 : Astier Nicolas, Timothée Anciaume, Benjamin Ghelfi, Romane Yacovleff

FOR-groom FLORA web

2018 -2019 : Découvrez le témoignage        d’ Amaury Bagnaud –en alternance dans les écuries de Timothée Anciaume et actuellement parti en stage pour la tournée MET Oliva au Portugal.

 

 

 

Interview réalisée en début de formation suite aux deux semaines de stages sur le site de Saumur dans les écuries ( compétition -formation et Prestige)

  • Un contenu  complet, comprenant le passage du permis C (poids lourd) et de la FIMO pour les candidats de plus de 21 ans

    (ou permis EB pour les moins de 21 ans) , et le passage du CAPTAV;

  • Une formation internationale :

La formation de groom international inclue un stage à l’étranger. La promotion 2016-2017 a pu s’imprégner des conseils et de l’organisation de grooms de haut-niveau au sein des écuries de : Christian Ahlmann, Lucie MacCarthy, Kristoffer Helle et Dehlia Oeuvray.

Aujourd’hui les élèves de cette formation sont en poste à l’étranger dans des écuries de sport et de commerce : en Suisse, chez Dehlia Oeuvray  et Edwin Smits ; en Allemagne chez Evi & Rolf Göran Bengtsson, ou encore aux Pays-Bas, dans les écuries Thijssen.

Conditions d’entrée en formation

Pour entrer en formation groom international, il faut avant tout savoir gérer un cheval (le groom a de grandes responsabilités), pouvoir sortir un cheval sur le plat et en trotting sans risque et savoir travailler en autonomie.

Profil recherché : candidats de plus de 18 ans, autonomes, capables de prises d’initiative, polyvalents, organisés, titulaires du permis B et d’un diplôme ou titre de niveau IV( baccalauréat) minimum.

Informations pratiques

Les dossiers d’inscription pour la rentrée 2019 sont disponibles en ligne et la première session de recrutement est prévue le 3 mai 2019.

Dossier candidature 2019

Sélections 2019 (1 journée) :

  • Vendredi 3 mai
  • Vendredi 14 juin
  • Vendredi 13 septembre

Tarifs 2019 :

Frais d’inscription aux tests de sélection : 95 € TTC

Tarif Groom international 2019 : 6500 € TTC

Formation en alternance, possibilité de financement

Informations : esce(at)ifce.fr

Hermès annonce son partenariat avec l’atelier de formation du Pin

La célèbre marque Hermès a récemment annoncé la construction d’un nouveau site de production en Normandie. Dans son communiqué, elle réaffirme son partenariat avec l’IFCE pour la formation de ses artisans selliers. Un témoignage de la reconnaissance du savoir-faire historique qui perdure sur le site du Haras national du Pin.

FOR-materiel Sellerie web-slider

Hermès et les Haras nationaux : deux marques historiques et reconnues

Hermès et les Haras nationaux sont deux marques avec un historique fort, reconnues pour leur savoir-faire artisanal unique, mais aussi pour leur force d’innovation et d’évolution.

 

 

charly-97

 

Charly Palmieri, sellier Hermès et ancien élève du Pin a obtenu le titre de Meilleur Ouvrier de France en sellerie–harnachement cette année.

 

 

 

Depuis plusieurs années, un échange est en place entre le pôle de formation sellerie du Pin et Hermès. Les deux formateurs de cet atelier ont d’ailleurs eux-mêmes travaillé des années chez le sellier français.

Un partenariat solide et ancré

Hermès organise chaque année, pour les élèves de la formation CAP sellier-harnacheur du Pin, une présentation et une visite de l’entreprise. Tous les ans, un élève de ce CAP réalise son apprentissage chez le prestigieux sellier.

FOR-sellerie-atelier

Chaque année, plusieurs diplômés du CAP sellier-harnacheur du Pin décrochent une

place de sellier au sein des prestigieux ateliers d’Hermès. Cette confiance et ces relations ancrées désormais dans l’historique de la formation ont logiquement amené les deux entités à concrétiser un partenariat solide.

Former les professionnels de demain

Les futurs professionnels seront recrutés et formés au sein de la formation sellerie de l’IFCE sur le site du Haras national du Pin pour répondre aux besoins spécifiques d’Hermès et de son activité en développement sur Louviers.

 

En savoir plus sur le CAP sellier-harnacheur

Innovations et recherche en attelage

Innovations et recherche en attelage : l’Ifce poursuit la co-construction d’un environnement rénové de la formation

Fort de l’accueil positif du public lors du Championnat de France d’attelage 2018 à Lignières en Berry, l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) souhaite poursuivre ses travaux de recherche et d’innovation sur la pédagogie en attelage en collaboration avec les enseignants de la filière attelage.

18-08-14_IFCE_IFCE_LIGNIERES_ATTELAGE_95x135_OE_4_HD

L’innovation pédagogique en attelage

Depuis 2014, l’IFCE est engagé dans un projet d’optimisation de l’apprentissage et de la performance du meneur par l’ajustement innovant des méthodes d’enseignement à l’attelage en partenariat avec le Laboratoire Interdisciplinaire de recherche en Didactique, Éducation et Formation (LIRDEF).

Un dispositif complet pour les enseignants

Le projet se présente sous la forme d’une recherche technologique, co-construit avec les acteurs de terrain. Aujourd’hui, ces dispositifs de formation comprennent différents outils pédagogiques :

– un livret du formateur ;

– le précis du meneur d’attelage (vol.1), au format de poche ;

– un environnement de vidéo-formation ERCam (Ecouter Regarder Comprendre l’activité de menage) ;

– un prototype de simulateur interactif de communication par les guides coMtactS issu du partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM) de Chalon sur Saône.

 

Contribution du public testeur à Lignières en Berry

Le public présent à l’occasion du championnat de France 2018, composé de compétiteurs, coachs, formateurs, cadres techniques, et amateurs éclairés, est venu sur le stand de l’IFCE afin de tester les outils pédagogiques proposés. Les échanges, notamment avec des enseignants, ont été riches et ont permis de formaliser des pistes de développement futur afin de continuer d’ajuster les outils à leur utilisation en situation professionnelle.

 

Poursuite du projet en collaboration avec les enseignants professionnels de l’attelage

Afin de continuer l’ajustement des outils pédagogiques innovants aux situations réelles de travail rencontrées dans les centres équestres, l’IFCE souhaite expérimenter dès 2019 la mise en place d’espaces de coopération public-privés afin de soutenir la diversification et l’innovation dans les pratiques d’enseignement des établissements de formation équestre.

Un sellier Hermès, ancien élève du Pin, Meilleur Ouvrier de France sellerie -harnachement

Le concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » catégorie Sellerie harnachement a lieu tous les 4 ans.

Le jury du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » au Pin

Copyright: R.RIVARD

Copyright: R.RIVARD

Pour la première fois, l’atelier de sellerie de l’Ifce site du Pin, accueillait le 17 novembre 2017, l’épreuve de qualification du concours.

Un an plus tard, en décembre 2018, c’était au tour du jury du concours de se réunir au Pin pour découvrir le travail des quatre selliers-harnacheur en lice et déterminer si un candidat pouvait recevoir la reconnaissance de sa profession. Les candidats devaient réaliser une selle complète. Après des milliers d’heures de préparation et de travail, en plus de leur activité professionnelle, les candidats devaient enfin connaître le résultat des délibérations courant janvier 2019.

Savoir-faire, formation, motivation, patience et sens du détail

Ils étaient quatre à présenter le résultat de leur travail au jury du MOF à l’atelier du Haras du Pin dans la catégorie sellier-harnacheur, et cela faisait 14 ans que le titre n’avait pas été décerné !

charly-97

Copyright: R.RIVARD

Finalement, il en ressort un nouveau Meilleurs Ouvriers de France : Charly Palmieri. Le plus jeune des participants s’est distingué par l’originalité et la finesse de son travail, par la qualité des finitions, la précision de ses points, le mélange de tradition et de modernité et également par la réalisation d’une structure métallique impressionnante représentant un cheval grandeur nature. L’ensemble était digne d’une œuvre d’art ! Un travail entièrement réalisé à la main qui a demandé près de 1300 heures pour une création au style art nouveau.

Son attrait pour le cuir et le travail de sellerie lui vient de sa passion pour le spectacle équestre et particulièrement la fauconnerie. Charly suit d’abord la formation de CAP sellier harnacheur à l’atelier de l’école du Pin. Passionné, minutieux, compétent, Charly est embauché suite à la formation au sein de l’atelier sellerie Hermès où il est toujours en poste.

Le public a pu découvrir son savoir-faire dans un spot de présentation du service sellier sur-mesure Hermès

 

charly-116

De janvier à décembre 2018, il a travaillé le soir et les week-ends à l’atelier d’Hermès à Paris, au-dessus de la boutique du Faubourg Saint-Honoré. Un travail de dur labeur aujourd’hui récompensé par un titre d’exception.

Toutes nos féliciations à Charly, sellier Hermès, ancien élève du Pin, et Meilleur Ouvrier de France sellerie-harnachement !

 

 

Envie de changement professionnel : le CPF de transition professionnelle

Mis en place le 1er janvier 2019, ce nouveau dispositif remplace le CIF.

iconmonstr-construction-1-240

Jusqu’au 31 décembre 2019, ce sont les FONGECIF régionaux (et non plus le FAFSEA) qui prennent en charge financièrement les projets de transition professionnelle. A partir du 01 janvier 2020 les Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionales (CPIR) se substitueront aux FONGECIF.

 

 

 

A quoi ça sert?

Le Compte personnel de formation (CPF) de transition professionnelle permet à tout salarié, au cours de sa vie professionnelle, de suivre à son initiative et à titre individuel, une formation longue en vue de changer de métier ou de profession. Le CPF Projet de transition professionnelle vise à financer une action de formation certifiante.

Qui peut en bénéficier ?

Le salarié en CDI doit justifier d’une ancienneté de 24 mois, discontinue ou non, en qualité de salarié, dont 12 mois dans la même entreprise, quelle que soit la nature des contrats de travail successifs.

Le CPF Projet de Transition Professionnelle est également accessible au salarié en CDD, durant son CDD ou pendant une période de chômage.
Le demandeur doit se prévaloir d’une ancienneté, en qualité de salarié, de 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois en CDD, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

iconmonstr-school-7-240

Attention, le demandeur ex-CDD doit débuter sa formation 6 mois maximum après la fin de son dernier contrat en CDD.

Durée de la formation: La durée de l’action suivie par le bénéficiaire varie selon le projet de transition professionnelle.

Validation du projet: Le projet de transition professionnelle est examiné par le Fongecif qui valide la pertinence du projet et du positionnement préalable et instruit la demande de financement.

 

Comment bénéficier de ce dispositif ?

Pour bénéficier de ce dispositif, le salarié doit élaborer un projet de formation en respectant un cadre précis.

  • Positionnement du salarié : Il doit au préalable, à l’occasion d’un positionnement réalisé gratuitement par l’Organisme de Formation choisi, identifier ses acquis professionnels pour définir la durée et le parcours de formation qui sera suivi.
  • Accompagnement : Pour construire et valider son projet de changement de métier ou de profession, le salarié a la possibilité de faire appel à un Conseiller en Évolution Professionnelle.
  • Modalités: Le salarié dépose sa demande au Fongecif pour examen. La décision du Fongecif est motivée et notifiée au salarié.

Le salarié doit par ailleurs adresser à son employeur une demande écrite d’absence au plus tard 120 jours avant le début de l’action pour une absence supérieure à 6 mois, au plus tard 60 jours avant le début de l’action pour une absence de moins de 6 mois ou à temps partiel. L’employeur ne peut refuser la demande si les conditions d’ancienneté et la procédure sont respectées. En revanche, il peut demander son report de 9 mois au maximum, sous certaines conditions.

  • Financement: La mobilisation des droits inscrits au Compte Personnel de Formation (CPF) permet de participer au financement de l’action de formation. Les frais pédagogiques et les frais liés à la formation sont assurés par le Fongecif.

La rémunération du salarié est maintenue :

si le salaire est inférieur ou égal à 2 Smic : rémunération maintenue à 100 % ;

si le salaire est supérieur à 2 Smic : rémunération maintenue à 90 % pour les formations s’étalant sur une année ou d’une durée de 1 200 heures pour les formations discontinues ou à temps partiel), à 60 % pour les années suivantes ou à partir de la 1 201ème heure.

À noter enfin que pendant sa formation, le salarié bénéficie du maintien de sa protection sociale.

Dans les entreprises de 50 salariés ou plus, la rémunération et les cotisations sociales légales et conventionnelles sont versées directement au salarié par l’employeur, qui sera ensuite remboursé par les Fongecif (en 2019) ou la CPIR (à partir du 1er janvier 2020).

Dans les entreprises de moins de 50 salariés et les particuliers employeurs, la rémunération est versée directement par la CPIR (à partir du 1er janvier 2020). En 2019, à titre transitoire, l’employeur continue de verser la rémunération directement au salarié. Il est ensuite remboursé par les Fongecif.

Pendant le projet de transition professionnelle, le salarié est considéré comme stagiaire de la formation professionnelle : il bénéficie du maintien de sa protection sociale et est couvert contre le risque d’accident du travail.

Durant cette période, le contrat de travail est suspendu mais non rompu. Le salarié doit donc justifier de sa présence en formation. À l’issue de la formation, il réintègre son poste de travail ou un poste équivalent. L’employeur n’est pas tenu de proposer un autre emploi prenant en compte la qualification acquise pendant la formation.

Séance d’entraînement de cross pour les élèves à Verrie

Dans le cadre de leur formation, les élèves de 4ème année de la formation universitaire et professionnelle sont amenés à s’entraîner très régulièrement avec la cavalerie de l’école sur le cross, et pour cela quel meilleur terrain de jeu que le parc de Verrie.FOR-CROSS-L4web

 

Hier après-midi, nous les avons suivis lors d’une séance d’entraînement au cœur des bois. Quelle que soit leur discipline de prédilection, tous les élèves réalisent les mêmes exercices.

Après l’échauffement, la préparation de quelques combinaisons, et quelques sauts dans l’eau, ils ont enchaîné tour à tour un parcours du niveau équivalent à l’examen de certification.

FOR-CROSS-L4 (3)webFOR-CROSS-L4 (4) web

Cette sortie était encadrée par l’écuyer du Cadre noir et cavalier de CCE, Thomas Bouquet, sous l’œil bienveillant de Yves, soigneur de l’écurie formation.

Une équipe attentive

FOR-CROSS-L4 (2)web

Ecuyer du Cadre noir et enseignant spécialiste du CCE, Thomas Bouquet assure les cours pratiques et théoriques. Il a d’ailleurs lui-même suivi la formation initiale en 1999, la première promotion. Il partage son temps de travail entre les galas du Cadre noir, la formation CCE des élèves de L4 et des DESJEPS pro et la compétition. Il a notamment gagné à Vernoil en avril 2018 sur le Classique 4 ans avec Eglantine du Pouler.

 

 

 

 

FOR-CROSS-YVESwebSoigneur depuis 39 ans sur le site de Saumur, Yves Brand, est toujours aussi motivé et passionné par les chevaux. Yves vient régulièrement voir ses protégés à Verrie lors des séances d’entraînement. Il aime voir les chevaux évoluer sur le terrain, pour mieux se rendre compte de leur forme physique et leur caractère. Il apprécie l’encadrement de Thomas Bouquet qui veille aussi bien sur l’état et le moral des chevaux que sur la motivation et le perfectionnement technique des élèves : «  ce qui est bien avec Thomas c’est qu’il ne laisse jamais ses élèves sur un échec » et « il a l’œil pour former des couples qui fonctionnent bien »

 

 

 

 

En savoir plus sur la formation

 

Portes ouvertes formations sellerie, attelage, reproduction, équitation, groom

Préparez votre venue à la journée Portes ouvertes de l’école supérieure du cheval et de l’équitation du Pin!

Image JPO 2019 bis

Pourquoi venir à la journée Portes ouvertes ?

1 . Vous êtes lycéens / étudiants, et cavaliers de compétition amateur, professionnel en cours de reconversion, et vous voulez connaitre les différentes formations proposées et leurs débouchés?

2. Vous souhaitez vous renseigner pour la rentrée 2019 et préparer au mieux les tests de sélection ? en savoir plus sur les possibilités de financement ?

3. Vous êtes enseignant et vous souhaitez évoluer dans votre métier ou votre projet professionnel?

4. Vous souhaitez échanger avec les élèves pour mieux connaître leur quotidien, leur parcours, leurs objectifs professionnels?

Vous trouverez toutes les réponses à vos questions le samedi 9 février 2019.

FOR-COLLAGE-JPO LE PIN

Programme

Nous vous proposons des présentations et des animations tout au long de la journée

 

Programme détaillé à venir

Infos pratiques : Journée Portes ouvertes formations professionnelles

  • Informations par mail à esce(at)ifce.fr
  • Date, horaires Samedi 9 février 2019 de 9h à 14h
  • Adresse  Les écuries du bois 61310 Le Pin-au-Haras (site du Haras national du Pin)
  • Parking  Parking visiteurs gratuit toute la journée. A votre arrivée, suivez le fléchage « Portes ouvertes » qui vous guidera du parking à l’atelier de sellerie. Un café ainsi qu’un pack d’accueil vous y attendent.
  • Public  Tout public , cavaliers professionnels et enseignants , cavaliers amateurs, professionnels souhaitant se reconvertir, étudiants et lycéens

 

 

Mettre en œuvre le travail à pied dans son activité de médiation équine

 

Les activités de médiation équine suscitent de plus en plus l’intérêt des professionnels des secteurs médical, paramédical et social. De nombreux métiers utilisent aujourd’hui le cheval comme partenaire de soin mais aussi dans le cadre de projets éducatifs, d’insertion sociale, de thérapie, de développement personnel, de coaching…

La médiation équine : une prise de conscience et une demande en plein essor

Suite à la dernière édition d’équi-meeting médiation en 2018 à Hennebont, une demande des professionnels de la médiation a émergé afin que l’Ifce mette en place une formation en travail à pied adaptée.

En réponse au besoin des acteurs de la médiation équine, l’Ifce a donc fait appel à deux de ses experts de l’Ecole Supérieure du Cheval et de l’Equitation de Saumur.

Les 21 et 22 février 2019, Olivier Puls, écuyer du Cadre noir et Frédérique Defrémont, spécialistes du travail à pied se déplaceront à Hennebont.

Objectifs et applications dans le cadre de la médiation équine

Cette formation professionnelle sur deux jours doit permettre aux enseignants d’équitation de :

  • connaître les bases du comportement équin et les principes d’apprentissage du cheval et ré-investir ces connaissances au profit d’une activité de médiation.
  • savoir manipuler la longe et les longues rênes en sécurité et dans le respect du bien-être animal, pour la préparation de l’activité de médiation et pour la mise en œuvre des séances.
  • Mettre en œuvre la pédagogie collective pour des séances de médiation en travail à pied , adapter sa pédagogie aux différents publics, les jeux de mise en selle.

En pratique, les enseignants travailleront avec leur cavalerie des exercices à la longe et aux longues rênes et pourront appliquer les principes de la pédagogie collective avec des jeux de mise en selle.

Deux experts Ifce du travail à pied pour vous accompagner

Frédérique Defrémont : Elle a fait partie de l’équipe de France de voltige durant 15 ans en tant que sportif de haut-niveau (longeuse internationale, elle a notamment participé à plusieurs championnat du Monde). Diplômée du BEES 2 et du Professorat de sport, au sein de l’ ESCE Saumur,  elle coordonne la formation DEJEPS pro et s’occupe des modules de travail à pied (TAP), des longes et des longues rênes pour toutes les formations en binôme avec Olivier Puls.

Frédérique travaille parallèlement à la rédaction d’ouvrages sur le TAP, à la fois sur de la réflexion mais aussi sur la création de fiches pédagogiques.

En plus d’être écuyer du Cadre noir, Olivier PULS occupe la fonction de coordinateur du Certificat de Compétences Spécifiques en techniques pédagogiques (CSS). Il est spécialisé dans les longues rênes qu’il présente comme un élément incontournable pour l’enseignement d’un cheval dans toutes les disciplines. Olivier s’intéresse également au comportement du cheval et c’est dans ce cadre qu’il est diplômé en éthologie scientifique.

Travailler son cheval selon les principes d’apprentissage

 

Olivier Puls a écrit un ouvrage sur l’apprentissage du cheval intitulé « Travailler son cheval selon les principes de l’apprentissage » (2015) en collaboration avec Léa Lansade, Alain Laurioux et Chloé Abellan.

 

 

 

 

Inscriptions :

En savoir plus

Contact : esce(at)ifce.fr / 02 41 53 50 57

Informations pratiques :

Dates : 2 jours, 21 et 22 février 2019

Lieu : Haras national d’Hennebont

Tarifs HT :

260 € / 2 jours

17,5 € / nuitée boxe cheval

90 € / journée auditeur libre