Formation

Rentrée des CS Dressage promo 2020-2021, c’est parti pour 8 mois de formation !

L’équipe de formation IFCE du Haras de Rosières-aux-Salines a accueilli lundi 02 novembre 2020 la sixième promo de la formation CS « Éducation et travail du jeune cheval par le dressage ». Bienvenue à Elodie, Eloïse et Mélanie.

Elodie, Eloïse et Mélanie ont commencé leurs premiers cours de débourrages grâce à l’utilisation de jeunes chevaux mis à disposition par la SCIC Haras Régional de Rosières. Des jeunes chevaux ont également été recruté par l’IFCE pour le suivi de formation des élèves, ils permettront la continuité du débourrage et le travail du jeune cheval.

Expérimenter le nouveau box social du Haras

Cette formation est également l’opportunité d’expérimenter le nouveau box social du Haras. Ce projet de recherche avec l’Inrae de Strasbourg vise à objectiver l’impact de la socialisation sur la qualité des apprentissages du cheval avec l’utilisation d’un « box social ». L’atelier support de cette recherche est porté par la SCIC Haras régional, il s’agit de l’habituel atelier débourrage mis à disposition des élèves de la formation CS dressage (3 groupes de 4 chevaux).

Cette formation qualifiante permettra aux stagiaires de mieux appréhender le fonctionnement d’une écurie et de développer leurs compétences dans le travail du jeune cheval.

Une nouvelle paire sans impair !

Championnat de France Attelage au Pôle du Cheval et de l’Âne de Lignières en Berry. Raphael Berrard, formateur attelage et coordinateur du CS UCAC sur le site du Pin mène son attelage en paire sur le podium.

Il était engagé dans le championnat de France amateur élite GP le week-end dernier à Lignières accompagné de deux chevaux de formation, la fidèle Thalie de Charme* IFCE et Delamour*IFCE qui a rejoint le piquet attelage récemment. Ce dernier a été durant plusieurs années au sein des écuries de la formation cavaliers jeunes chevaux. Il a ainsi participé aux finales SHF de la Grande semaine de Fontainebleau à 5 et 6 ans sous la selle des élèves en 2018 et 2019. Il se retrouvait ainsi engagé pour la deuxième fois seulement dans une épreuve de ce niveau en attelage en paire.

Une bonne entrée en matière sur le carré

La première épreuve de ce championnat se déroule très bien. Sur le carré de dressage, la jument (Thalie) réalise un véritable travail de maître d’école et guide son binôme. Le jeune Delamour*IFCE montre qu’il s’améliore de jour en jour et qu’il est volontaire, même si Raphael nous explique « qu’il reste encore du travail à mener durant l’hiver pour arriver à un meilleur rendu encore ». Cette prestation les place dès l’entrée de la compétition à la 4ème place.

Toute une équipe qui fait la paire

Sur le marathon, apprécié par Raphael comme une épreuve de travail avec Delamour qui court seulement pour la deuxième fois de sa vie une compétition de ce type, les options sont donc choisies en conséquence.  Raphael choisi d’assurer un parcours de travail, qui permet à toute l’équipe de conserver la 4ème place. Cette épreuve test est une réussite. Delamour, pourtant inexpérimenté, montre qu’il sait faire et qu’il a un véritable mental de gagnant.

Enfin, la dernière épreuve se présente à nos compétiteurs qui sont à quelques points seulement du podium. La maniabilité proposée pour ce championnat est très difficile. De nombreux concurrents perdent des points sur l’épreuve. Raphael décide alors de prendre des risques pour tenter d’accrocher le podium. Et Delamour répond encore une fois présent. Cette prise de risque est payante car elle amène toute l’équipe à la 3ème place.

Copyright:Mélanie GUILLAMOT

 

Félicitations au meneur, aux grooms, et bien évidemment à cette nouvelle paire qui nous laisse entrevoir de beaux résultats en 2021.

Désormais, place au travail hivernal, l’occasion pour Delamour de prendre de l’expérience et de gagner en confiance dans cette discipline. Un beau modèle de reconversion, qui valorise le travail de formation en amont par les élèves jeunes chevaux et la complémentarité entre les formations du site du Pin.

Vivement les prochains CAI !

 

Finale Hunter : les cavaliers jeunes chevaux ont du style !

Malgré une saison entrecoupée par l’épidémie de la Covid-19, les élèves cavaliers jeunes chevaux du site du Pin ont pu participer à la Grande Semaine de Fontainebleau. Théo Mouliets, un des élèves de la promotion 2019-2020 s’est fait remarquer avec style en hunter jeunes chevaux de 6 ans !

Pourquoi avoir choisi le hunter ?

Cette discipline est particulièrement intéressante pour des jeunes cavaliers en cours de formation.  Durant une saison ils enchainent de nombreux parcours de CSO focalisés sur le résultat sportif. Ils visent toute l’année « le sans-faute ». La participation à des épreuves de hunter leur permet de se concentrer plus sur le cheval, son attitude et son style à l’obstacle. Cette discipline qui mixe en quelques sortes dressage et CSO est très formatrice pour les cavaliers comme leurs chevaux, car un mauvais abord, un galop irrégulier ou une défense du cheval pourra être pénalisé. Afin de préparer au mieux ses élèves, Alban Notteau a organisé une journée d’intervention avec le juge National Elite spécialiste des jeunes chevaux et du style, Hervé Louchet.

Théo Mouliets et Mathilde Gallais, qualifiés pour la finale de Fontainebleau étaient donc au départ sur la carrière O’Delant le week-end dernier avec Echo de Caverie*IFCE et Eden du Pin*IFCE.

Echo de Caverie*IFCE : Un cheval 100% formation du débourrage aux finales

Acheté à l’âge de 3 ans, ce fils d’Urano de Cartigny intègre alors le piquet des jeunes chevaux aux écuries du bois. A son arrivée, le débourrage est réalisé par les élèves du Pin, formés à la méthode Blondeau. Il commencera sa formation et les premières compétitions sous la selle des stagiaires cavaliers jeunes chevaux. Après quelques concours en classiques 4 ans et une pause au pré avec ses congénères durant l’automne, Echo reprendra le chemin du circuit dédié aux jeunes chevaux à 5 ans, et terminera l’année 2019 en participant à la finale des cycles libres 5ans sur le Grand Parquet.

En 2020, c’est sous la selle de Théo Mouliets donc qu’il repart en concours. Echo et Théo réalisent cette année 100% de parcours sans faute en cycle libre 3 et en formation 2. Leur première participation à une épreuve de hunter style au Haras du Pin au mois d’août se conclue par une première prime. Un résultat qui motive leur participation à la finale lors de la Grande Semaine.

13 couples au départ, mais une seule 1ère prime.

Sur la première manche qualificative, Echo de Caverie*IFCE obtient une très belle note de 16/20, ce qui permet à notre couple d’obtenir une première prime, la seule de cette épreuve !

Le deuxième jour, Théo réitère sa prestation en présentant un cheval dans le calme, très régulier dans son galop avec de bons abords. Il obtient alors une note moyenne de 15,87 sur cette deuxième épreuve.

Au cumul des deux épreuves, Echo de Cavarie*IFCE sort du championnat avec une moyenne générale de 15,94 ce qui le classe « excellent » et permet donc au couple de remporter ce championnat ! Une démonstration de la qualité de l’équitation transmise par l’équipe pédagogique de l’IFCE, mais aussi de la qualité de la cavalerie de formation.

Résultats Grande Semaine Fontaineableau - Finale Hunter style En savoir plus sur la formation

Mettre en place une activité de voltige dans son centre équestre

Objectif : L’activité voltige, et en particulier l’initiation à la mise en selle sur le cercle, permet d’une manière collective d’ouvrir les sensations et perceptions du cavalier aux différentes situations qu’il retrouvera dans toutes les activités équestres.

Cette formation donne aux enseignants la possibilité d’optimiser leur pédagogie et leur maîtrise technique pour mettre en place une activité voltige au sein de leur structure.

Public : Enseignants salariés, enseignants dirigeant, entraîneurs, coach

Prérequis : Etre titulaire du BPJEPS ou BEES 1

Dates et lieux :

  • Le 6 octobre 2020 au centre équestre de St Leu, rue du Chateau, 77240 Cesson
  • Le 13 octobre 2020 à SQY Equitation, 192 rond point Eric Tabarly, 78190 Trappes

Formations en partenariat avec le Comité régional d’équitation d’Ile -de -France (CREIF)

Cette formation est prise en charge par OCAPIAT pour les enseignants : Appel d’offre 2319 en région Ile-de-France

 

Une année jonchée d’obstacles pour les cavaliers jeunes chevaux

2020 est une année particulière mais rien n’empêche les stagiaires cavaliers jeunes chevaux d’enchaîner les sans-faute.

Un arrêt carré suivi d’un nouveau départ au galop

Le 14 mars 2020, toutes les formations IFCE ont dû être arrêtées du fait de la pandémie de COVID 19. Le site du Pin, en tant qu’organisme de formation a été complétement fermé au public à cette date, et ceux jusqu’à la fin du confinement. Les stagiaires dont les cavaliers préparateurs de jeunes chevaux sont partis précipitamment, mais il a fallu également gérer la sortie des chevaux de formation sur site. Une majeure partie des jeunes chevaux a pu profiter de ce confinement avec leurs congénères des formations attelage et équitation dans les vertes prairies ornaises.

Mais la situation étant inédite, et l’avenir incertain à ce moment, une partie du piquet de chevaux est donc restée au travail durant le confinement. Durant trois mois, soigneurs et formateurs se sont relayés pour assurer les soins et le maintien en forme des chevaux IFCE.

Suite à l’annonce de réouverture des établissements de formation post confinement, le responsable de la formation Alban Notteau, l’équipe pédagogique, la direction du site du Pin et l’équipe administrative ont planché sur la reprise de cette formation. Une question émerge ainsi courant juin :

Comment accueillir dans le cadre des règles sanitaires cette promotion de cavaliers jeunes chevaux?

Afin de limiter le nombre de stagiaires sur site et d’assurer une remise en route optimale des élèves avec les chevaux de formation, il a été décidé de reprendre la formation avec 3 stagiaires uniquement. Les 5 autres jeunes cavaliers reprendront leur cursus fin décembre 2020 pour être prêts à attaquer la prochaine saison de concours dès le mois de février ou mars 2021.

Une reprise à 200%

Mathilde Galais, Adélaïde Laurent et Théo Mouliets ont retrouvé l’écurie Baladin le 6 juillet. Ils ont très vite repris les rênes vers les pistes de concours. Une dizaine de jours plus tard, ils étaient engagés dans les épreuves amateurs avec les « chevaux d’âge » (i.e. 7 ans et plus). Ils avaient déjà eu le temps de fouler les pistes avant le confinement, et donc ils étaient ravis de pouvoir continuer le travail commencé quelques mois plus tôt.

Quelques jours plus tard, Mathilde Théo et Adélaïde étaient en selle sur les jeunes chevaux à Canteleu, puis Notre Dame d’Estrées et « à la maison » sur la carrière Furioso du Haras du Pin.

Ils ont chacun plusieurs sans-fautes et très bons parcours à leur compteur. Mathilde est plusieurs fois sans faute en cycles classiques 4 ans avec Geisha du Parc*IFCE et Jump Lucky Z*IFCE et en formation 2 avec Eden du Pin*IFCE.  Dernièrement elle a également terminé sur le podium du GP 115 au Pin.  Théo réalise également des sans-fautes en 4 ans cycles classiques avec Gold du Pin *IFCE, Gucci de Lairaux* IFCE et Gang of New York IFCE. Quant à Adélaïde elle tire son épingle du jeu avec Epsilon *IFCE et Furioso du Pin *IFCE en formation 2.

Une discipline complémentaire qui valorise la progression des couples

En cette fin de mois d’août, le Pôle sport du Haras du Pin organisait un concours de CSO jeunes chevaux sur deux jours, agrémentés spécialement d’épreuves de Hunter style 4,  5 ou 6 ans. Les trois élèves étaient engagés dans ces épreuves qui demandent de la rigueur. Les chevaux doivent être parfaitement présentés car tout est décortiqué par le jury : cadence, abord, geste à l’obstacle, régularité, rectitude, .. C’est donc un excellent test pour les stagiaires afin de savoir s’ils sont dans la juste équitation et la maitrise de leur parcours.

A l’issue de cette compétition, Mathilde obtient deux premières primes avec Eden du Pin*IFCE, Théo reçoit une première prime et une deuxième prime avec Echo de Caverie*IFCE et Adélaïde et Epsilon *IFCE terminent l’épreuve avec une deuxième prime.

Suivez le quotidien des formations IFCE du site du Pin

 

Réouverture de l’atelier : bienvenue aux nouveaux élèves CAP sellier !

Le lundi 17 aout, Raphaël Rivard, Vincent Dalodier, Anna Kozlovskaya ont accueilli les nouveaux élèves en CAP sellier-harnacheur, promotion 2020-2021.

Les 8 stagiaires et les 8 apprentis ont rencontré l’équipe pédagogique et administrative. Ils ont découvert l’atelier au sein duquel ils vont passer désormais leurs journées jusqu’en juillet 2021.

Atelier partage et cohésion.

Dès leur arrivée, les élèves se retrouvent pour des ateliers.. bien loin de la sellerie.

Afin de leur permettre de se former dans les meilleures conditions et d’éviter toute tension au sein d’un groupe, la première journée est dédiée aux exercices de cohésion d’équipe. C’est Anne Le Coniat, ancienne entraîneuse des équipes de France de Golf,  formatrice INSEP et coach en entreprise qui intervient auprès des stagiaires de l’IFCE. Elle est présente à la rentrée, mais elle accompagne également les élèves de l’IFCE durant l’année pour optimiser leur apprentissage et leur performance.

Premiers exercices, dans l’air du temps !

Après cette expérience, les 16 futurs selliers ont pu appréhender l’organisation de l’atelier, prendre place sur leur établi et découvrir les bases techniques de la sellerie.

La prise en main des outils et des machines a été complétée par la présentation des peaux: la fabrication et la préparation des cuirs, les différentes parties utilisées, les méthodes de découpage…

Puis comme chaque année, les cigales se sont mises à chanter dans l’atelier. L’affûtage des outils fait également partie des étapes clés des premières journées de formation. Lors de cet affûtage, on entend alors un bourdonnement dans l’atelier qui rappelle avec un peu d’imagination le chant des cigales.

Pour se mettre en route, entre deux points selliers, les stagiaires ont pris les pédales des machines à coudre. Pour se faire la main sur ces machines, ils ont tous réaliser un lot de masques en tissu, indispensables en cette période de pandémie.

Ils attaquent désormais la découpe, la couture main et le patronage.

Et si vous voulez découvrir l’atelier, rendez-vous en 2021 lors de la journée Portes ouvertes du site du Pin dédiée aux formations.

Suivez le quotidien des formations sur le groupe Facebook

Equitation

Le Pôle de formation IFCE propose un large éventail de formations équestres s’adressant aux professionnels de l’équitation, ainsi qu’aux cavaliers de compétition.

 

Tous les cours sont dispensés par des enseignants du Pôle de formation IFCE, écuyers du Cadre noir de Saumur, mais aussi instructeurs-formateurs.

Nos sites de formation

L’IFCE bénéficie d’équipes pédagogiques et d’infrastructures de haut niveau. Il offre aux professionnels de la filière équine des formations diplômantes ou qualifiantes dans tous les domaines. A la pointe des sciences humaines et équines, l’offre de formations prend en compte l’individualisation des parcours et l’optimisation de la mobilisation des financements de la voie professionnelle.

Le Pôle de formation IFCE développe son offre de formations diplômantes et qualifiantes sur 4 sites :

  • Le Cadre noir de Saumur
  • Le Haras national du Pin
  • Le Haras national d’Uzès
  • Le Haras national de Rosières-aux-Salines.

Le site du Haras national du Pin accueille également des formations par la voie de l’apprentissage via le CFA Interregional du cheval et de l’équitation.

Chaque site possède un véritable patrimoine historique et des particularités. Découvrez ci-dessous les infrastructures, les équipements pédagogiques, la cavalerie, et les équipes qui développent au quotidien les formations professionnelles.