Formation

DEJEPS PRO: quels résultats ou diplômes pour alléger le parcours de formation ?

Le Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports (DEJEPS) spécialité Perfectionnement sportif mention sports équestres est un diplôme de niveau III (Bac + 2). Ce dernier permet de professionnaliser la démarche d’entraînement avec des cavaliers amateurs.

L’École supérieure du cheval et de l’équitation – site du Pin propose une formation professionnelle continue DEJEPS à destination des cavaliers professionnels.

En pratique :

  • Lieu : IFCE – Ecole supérieure du cheval et de l’équitation – 61310 Le Pin-au-Haras
  • Nombre de participants : 10 places / promotion
  • Tarif : 18€ / heure. Il existe diverses possibilités de prises en charge pour vous aider à financer votre formation, en totalité ou en partie. L’accès aux différents dispositifs existants dépend de votre statut.
  • Supports: Dressage, CSO ou CCE 

 

Équivalences, et allégement du nombre d’heures de formation

Ce cursus est adapté aux professionnels (salariés ou à leur compte ) en activité.
En effet, le calendrier de regroupement est majoritairement concentré sur la période hivernale, et un suivi individualisé est proposé en fonction des profils .

Par exemple, sur un volume de formation standard de 420 heures: un stagiaire ayant des résultats en compétition (exigences mentionnées dans le schéma ci-dessous) pourra être allégé sur le volet pratique. Il passera à 245 h de formation.

Et si en plus il est titulaire du BPJEPS, il aura moins de 200 heures à réaliser sur 14 mois.

 

Conditions d’accès et prérequis

Être âgé(e) de 18 ans au moins à la date d’entrée en formation,

et satisfaire aux exigences préalables :
• techniques en fournissant une attestation de résultats du Directeur technique national,
• et pédagogiques en fournissant une copie du diplôme du BPJEPS (ou BEES1) ou en validant le TEP pédagogique

Ils ont suivi cette formation

Cavaliers professionnels renommés, jeunes et moins jeunes, ils ont choisi de préparer leur diplôme d’entraîneur sur le site du Pin et dispensent aujourd’hui des cours ou des stages, ou accompagnent des amateurs :

Félicie BERTRAND, Sylvain MONTIGNY, Sébastien TENCE,  Rudy COCK, Tom CHERRE, Ninon CASTEX, Clarance GENDRON, Charles Hubert CHICHE, Julie BORDENAVE, Simon DUQUESNE,…

 

Contact & inscriptions

Mail : esce@ifce.fr / Tél : 02.33.12.12.18

Cécilia Vadon- Coordinatrice des formations DEJEPS du Pin

Mail : cecilia.vadon@ifce.fr

Tél: 06.88.39.97.31
Fabienne Legeard – Secrétariat

 

Des formations de qualité

Qualicert_Def

 

L’IFCE a obtenu en octobre 2018 la Certification de Services QUALICERT conformément au référentiel : « Des engagements certifiés pour la Formation des entrepreneurs du vivant – RE/VIV ». Cette certification atteste de l’engagement de l’ IFCE pour le développement et la mise en place de prestations de service de qualité.

 

Nouveauté formation : Le DEJEPS rénové s’ouvre à l’attelage!

Le DEJEPS rénové, entré en vigueur le 1er février 2019, s’appelle désormais DEJEPS spécialité « Perfectionnement sportif », mention « sports équestres » et s’applique à un support au choix.

L’Ecole supérieure du cheval et de l’équitation ( site du Haras national d’Uzès) s’est positionnée sur le support attelage du DEJEPS Perfectionnement sportif, Mention Sports équestres  (en plus des supports CSO; CCE; Dressage; Hunter sur les sites de Saumur et du Pin). Le site d’Uzès, ayant reçu l’habilitation le 7 mai 2019 dernier, proposera donc aux enseignants et aux meneurs-compétiteurs en attelage un cursus spécifique pour obtenir un diplôme d’entraîneur de la discipline Attelage.

 

Sélection et déroulé de la formation DEJEPS support attelage

La formation débutera le 25 novembre 2019 pour se terminer le 19 novembre 2020.

Deux sessions pour les tests d’entrée sont prévues : les 2 et 3 septembre et les 2 et 3 octobre 2019.

Suite au positionnement des candidats, des parcours individualisés leur seront proposés.

 

Public

Les candidats visés par cette formation sont des enseignants-animateurs, dirigeants ou salariés, ainsi que des compétiteurs en attelage de niveau amateur 2, qui souhaitent devenir entraîneurs dans cette discipline.

Après la réforme du BPJEPS activités équestres en 2016 induisant la disparition de la mention attelage, la réforme du DEJEPS et l’apparition de nouvelles disciplines supports ont permis une ouverture pour les personnes cherchant à se professionnaliser en attelage.

Pour des centres équestres situés dans un secteur très concurrentiel, l’attelage peut permettre de développer de nouveaux produits dans le secteur sport et loisirs équestres, d’accéder à de nouveaux pratiquants et ainsi de diversifier leurs activités.

 

Fiche Formation DEJEPS attelage

Renseignements : 04.66.22.98.59  ou esce(at)ifce.fr

Plus d’infos sur le site du Haras national d’Uzès : cliquez-ici

 

Cavaliers jeunes chevaux : promotion 2019

8 cavaliers, 8 profils variés aussi bien par leurs parcours scolaires que leurs expériences en compétition.
Parmi la promotion d’élèves cavaliers préparateurs de jeunes chevaux de sport de CSO, on retrouve comme tous les ans des profils variés, originaire de toutes la France, qui présentent plus ou moins d’expériences en concours ou dans des écuries professionnelles.

Lors des sélections, parmi les candidats retenus, on compte aussi bien des jeunes qui sortent en amateur 2 (GP 110) motivés, avec de l’expérience chez des professionnels ou un diplôme BPJEPS ou DEJEPS, comme en PRO 2.

FOR-promoCJC2019

Les sélections comportent une épreuve pratique et un entretien de motivation, qui sont complémentaires du dossier d’inscription et de la vidéo (parcours en compétition officielle) demandés en amont. La pluralité des profils permet de former une équipe diversifiée qui fait la richesse de cette formation.

Cette année les sélections sont organisées (1 date au choix pour le candidat ) le :

  • lundi 3 juin
  • lundi 22 juillet
  • lundi 5 août

Le dossier de candidature est à retourner avant le : 13 mai 2019 (pour la sélection du 3 juin)

En savoir plus

Lancement officiel de la saison sans encombre

Pour leur premier grand rendez-vous en compétition amateur, les élèves d’Alban Notteau se sont rendus à Auvers enFOR-CJC_echanges février dernier.

Pour leur mise en route avec les « chevaux d’âge » de l’école, les 8 cavaliers étaient engagés dans les épreuves Grand Prix 110, 115, 120.

Dès leur première sortie, les élèves ont pris de bonnes habitudes : Milena remporte le GP 115 avec BLODDY MARY DE LADUNE* ENE-HN . Dans le GP 110, les filles sont aussi en forme : Anna termine 5ème, devant Clémentine 7e et enfin Milena qui termine 9ème.

Après ces « échauffements » sur le circuit amateur, les 8 cavaliers prennent les rênes de leurs jeunes chevaux pour retrouver le circuit classique. Ils étaient engagés le 20 mars en formation au Pôle international du cheval à Deauville, puis ils ont enchaînés les sorties sur le circuit classiques SHF à Notre Dame d’Estrées pour fouler les terrains du Haras de la Vallée, au Pôle Hippique de Saint-Lô, au Haras du Pin, et au Haras du Lion d’Angers

Une préparation hivernale avec des professionnels

FOR-CJC_RomanConcours

En amont de leur inscription à ces épreuves jeunes chevaux et amateurs, les élèves ont suivi une préparation hivernale adaptée grâce des intervenants de grande renommée. En plus des instructions du responsable de la formation Alban Notteau, les élèves ont eu la chance d’être encadrés sur certaines séances par :

  • François Fontaine, écuyer du Cadre noir , instructeur de l’Ecole supérieure du cheval et de l’équitation ( Saumur)
  • Robert Breul, célèbre cavalier international qui a commencé par le concours complet ( il a notamment couru le 4 étoiles de Badminton et les Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984) puis s’est très vite démarqué sur la discipline du saut d’obstacles, dans laquelle il poursuit toujours sa carrière internationale.
  • Eric Levallois, propriétaire de l’élevage de Beaufour et cavalier au palmarès international ( Champion de France, Champion d’Europe junior, vice champion d’Europe par équipe, Champion du monde par équipe ). Eric est un partenaire fort de la formation, investit dans la préparation des couples en amont des compétition. Il met à disposition de la formation un piquet de chevaux de 3 et 4 ans .

Une formation qui a du .. débouché

Les conditions d’immersion exceptionnelles au sein du Haras du Pin au plus près des professionnels, et la présence des conseillers du service équi- ressources sur le site sont deux atouts pour l’insertion des élèves.

La reconnaissance des professionnels et l’historique de la formation sont des points forts pour les élèves qui trouvent facilement un premier emploi à la sortie de formation comme l’explique le responsable Alban Notteau :

« En général, tous les cavaliers trouvent un emploi dès la sortie de formation. Les huit stagiaires de 2017 sont en CDI dans des écuries. Les meilleurs sont embauchés directement comme cavaliers de concours. Ce fut le cas de Jonas Sadoun, qui a travaillé au Haras des M ou de Xavier Gounon, qui a rejoint l’Écurie Delforge et s’est classé vice-champion des 6 ans au CIR de Cluny. Au bout de deux saisons, il avait quinze chevaux qualifiés à la Grande Semaine de Fontainebleau. Certains ont parfois encore besoin de se per­fectionner et deviennent cavaliers maison. »

Formation « Apprentissage au Clicker-Training » à Rodez

Formation « Apprentissage au Clicker-Training » les 18 et 19 avril 2019 avec Hélène Roche au Domaine de Combelles

Lors de ce stage, Hélène Roche abordera les spécificités du travail du cheval par renforcement positif, et l’utilisation du clicker (petit boîtier émettant un son).
Une occasion pour vous de mettre en place de réelles bases d’apprentissage et une progression visant à améliorer la relation avec votre cheval.

Au programme :
– Les différentes méthodes d’apprentissage,

RODEZ_Cliker01 RODEZ_Cliker02

– Les bases de l’apprentissage avec la récompense,
– La gestuelle adéquate pour favoriser l’apprentissage,
– L’apprentissage par l’éducation positive,
– La progression à l’aide de l’outil clicker…

Les cours théoriques en salle alternent avec des mises en situation pratique, vous avez la possibilité de faire participer votre cheval…

Cette session fera l’objet d’une demande d’agrément auprès du fond de financement VIVEA (chefs d’exploitation agricole, logo-vivea conjoints collaborateur, cotisants solidaires, aides familiaux) : réponse de la commission d’agrément attendue le 21/03.
D’autres financements sont possibles (Pole Emploi, FAFSEA pour les salariés agricoles, autres OPCA, et financement propre). Devis sur demande.

Pour toute inscription, il vous faudra retourner votre dossier d’inscription complet pour prendre en compte votre candidature, par mail ou par courrier :
bulletin d’inscription : bulletin d’inscription_formation clicker training rodez 2019
– réglement intérieur : réglement intérieur ifce
– une attestation d’assurance responsabilité civile en cours de validité
– une autorisation d’exploiter votre image (facultatif) : droits_image
Nombre de places limité, ne tardez pas à vous inscrire!
Possibilité de venir avec son cheval (pension en supplément).

Téléchargez  le programme de la formation : programme formation clicker training rodez 2019

Renseignements et Inscription :

Ifce Rodez

Qualicert_Def

Qualicert_Def

Formations
Bourran
9, Rue de Bruxelles
12000 RODEZ

07 64 57 61 96 – formations.midi-pyrenees@ifce.fr

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/harasnationalrodez/

Témoignage d’une professionnelle de la traction animale

Aurore Dupont a suivi la formation  « Certificat de spécialisation (CS) Utilisateur de chevaux attelés (UCA) »  au sein de l’École supérieure du cheval et de l’équitation du site du Pin. Elle revient sur son expérience et son projet suite à l’obtention du diplôme cette année.

 

attelage cour du haras_2

Quel est votre parcours scolaire et votre rapport aux chevaux ?

J’ai passé un bac littéraire, un peu par dépit car je n’ai pas trouvé ma voie. En sortant du BAC, j’étais un peu lassée des études. Je suis devenue technicienne de mesure avec mon père. Cela consistait à étudier les risques de foudre sur les sites industriels. J’ai ensuite rencontré quelqu’un qui m’a encouragé à changer de voie, à suivre mes envies. Le cheval est une passion, j’ai été cavalière de 11 à 15 ans, mais je suis partie du principe que d’une passion ne découle pas un métier.

J’ai intégré la formation de CAP soigneur d’équidé au CFA de Laval, mais cela n’a pas abouti. J’avais 24 ans et la mentalité est particulière au sein d’une formation composée de personnes beaucoup plus jeunes.

L’année suivante, j’ai passé un BPREA (Brevet professionnel de responsable d’entreprise agricole), à Laval au CFA pour adulte, que j’ai obtenu en 2014. J’avais à ce stade plutôt dans l’idée de faire de l’élevage. Cette formation à un aspect étude de marché qui est très utile. Je me suis renseignée ensuite sur le marché du travail, mais il n’y avait pas beaucoup d’emploi, par manque d’expérience professionnelle. En cherchant à fignoler mon projet, je me suis renseignée sur l’attelage par curiosité.

Je suis dans un secteur très touristique, j’ai donc tourné mon projet vers l’attelage. Une conseillère pôle emploi m’a proposé une formation pour vérifier la viabilité du projet. J’ai ainsi intégré la formation CS Utilisateur de chevaux attelé (UCA) au Pin en 2017.

Pourquoi avoir choisi la formation CS UCA au Pin ?

Il y a une véritable histoire et une vraie réputation autour du Haras du Pin. Je n’étais, en plus, pas trop loin et je ne connaissais pas d’autre formation.

Je m’étais à l’époque renseignée pour passer un Galop 5, mais le CS est beaucoup plus professionnel. Cette formation m’a paru une évidence car située au Pin, avec une vraie cavalerie.

Quels ont été pour vous les apports de la formation ?

Elle confirme mon projet. Je dispose maintenant d’une vraie compétence professionnelle. Le contenu est top, tout comme les enseignants qui apportent leur expérience de compétiteurs, ce qui est un plus. Nous étions un peu nombreux pour cette promotion donc nous n’avons pas pu pratiquer autant qu’on aurait voulu. J’ai quelques frustrations car ma curiosité et mon expérience professionnelle m’amenaient à pousser au-delà de la formation.

Néanmoins, je suis totalement satisfaite et je la recommande vivement. Le CS UCA permet de mieux pratiquer en condition réelle (moissonneuse, bus en ville …), avec des notions que certains Galop 5 n’auraient pas en ville.

Pouvez-vous nous parler de votre projet professionnel ?

A l’origine, mon projet était en constante évolution, mais il est enfin stabilisé. Au départ, je souhaitais m’installer à mon compte, mais c’était difficile. Je voulais être prestataire en traction animale (transport de personne, évènementiel, maraîchage …). J’ai cherché à avoir la meilleure rentabilité avec le plus petit investissement possible. Malheureusement, le maraîchage n’a qu’une faible rentabilité dans mon secteur. Le tourisme reste le plus intéressant. J’ai donc définitivement abandonné le maraîchage, après avoir quand même essayé cette pratique avec un autre stagiaire de la formation.

Suite à la formation, j’ai envoyé ma candidature spontanée dans le Morbihan à La Gacilly pour un remplacement. Elle a été acceptée.

Aujourd’hui, je souhaite monter mon projet de cheval territorial, qui pourrait aboutir avec la ville d’Evron. J’ai rencontré le maire de la ville qui est cavalier, passionné de chevaux et qui veut recréer du lien social. Ce projet serait très complémentaire avec une autre activité de promenades en roulotte. Le dossier est actuellement en cours de rédaction mais à de grandes chances d’aboutir. »

Le CS Utilisateur de chevaux attelés en quelques mots

Le certificat de spécialisation (CS) Utilisateur de chevaux attelés (UCA) permet d’acquérir des compétences indispensables pour la pratique de l’attelage, en milieu agricole, forestier ou encore en ville.

Ce titre du Ministère de l’agriculture a été créé par arrêté en 2005. Il s’agit de la seule certification qui valide les compétences du meneur d’attelage exerçant cette activité à titre professionnel et pouvant garantir des prestations attelage en sécurité en lien avec le cheval utilitaire.

En savoir plus

Dernière sélection pour le DEJEPS à l’ESCE – site du Pin

Dernière date de sélection pour la formation DEJEPS à l’ESCE – site du Pin

FOR-DEJEPS-LE PIN-SELECTIONS-2018

Ce diplôme de niveau III assure aux cavaliers professionnels ou futurs professionnels une reconnaissance en tant qu’enseignant et entraîneur en compétition. L’obtention du DEJEPS offre divers débouchés : enseignement, encadrement, entraînement, coordination de projets. L’ESCE – site du Pin a la particularité de proposer le DEJEPS en formation continue ou en apprentissage via le CFA interrégional du cheval et de l’équitation.

 

Un cadre exceptionnel

Les apprentis jouissent des infrastructures exceptionnelles du domaine du Haras National du Pin durant leur semaine de formation mensuelle. Ils ont également la possibilité d’assister aux colloques retransmis sur le site du Pin ou encore aux Journées sport de l’Ifce mises en place à Saumur. Ces rendez-vous sont l’occasion de rencontrer de nombreux professionnels du sport. Enfin, un voyage pédagogique à l’étranger est organisé tous les deux ans. En 2018, les 13 apprentis se rendront sur le mythique terrain d’Aix-la-Chapelle en Allemagne.

Informations pratiques

Public : Enseignants d’équitation et cavaliers avec résultats en compétition

Durée : 1 an en formation continue ou 2 ans en apprentissage (1 semaine/mois à l’ESCE avec un cheval personnel)

Nombre de participants : 8 places par promotion

Tests d’exigences préalables  :

  • attestation DTN ( justificatif de résultat en compétitions )
  • test pédagogique (pour les non titulaires d’un BPJEPS ou BEES 1) organisé le 6 septembre 2018 en même temps que les sélections sur le site du Pin

Témoignage : Louisiane Chesnier, apprentie DEJEPS, promotion 2019

« La formation nous apprend plein de choses différentes, qu’on a pas forcément le temps de découvrir dans la vie active »

Plus d’informations sur la formation :

Fiche produit de la formation DEJEPS sur le site du Pin

 

Dossier de candidature (TEP et sélection)

 

  Dates des TEP pédagogiques et sélections pour 2018 : Jeudi 6 septembre 2018

Les BPJEPS attelage de l’ESCE – site du Pin s’impliquent dans le protocole de caractérisation des chevaux au travail

Un protocole de caractérisation pour les chevaux de l’école d’attelage des Haras Nationaux

Du 2 au 4 mai 2018, les élèves en formation BPJEPS attelage à l’Ecole supérieure du cheval et de l’équitation – site du Pin ont pu profiter de la venue de la SFET (Société française des équidés de travail) et du CRECAT (centre de recherche et d’expérimentation du cheval au travail) pour aborder l’aspect caractérisation des équidés au travail.

Au programme des trois jours, plusieurs ateliers ont été réalisés afin d’accompagner la mise en place d’un protocole national. Ils ont notamment pu profiter de l’expertise de Laurent Maly (Responsable du CRECAT, Ifce) et de Bernard Dumont-Saint-Priest (Responsable déploiement caractérisation à l’Ifce).

FOR-caractérisation_attelage

Test de traction : la charge allant jusqu’à 40% du poids du cheval au travail

Cette enquête, qui regroupe ainsi différents acteurs de la filière (SFET, CRECAT, IFCE et FFE), sert de point d’appui pour proposer un protocole de caractérisation en vue de l’adaptation des équidés au travail. Ce protocole permet de caractériser pour mieux adapter les chevaux en fonction du travail demandé et surtout pour mieux orienter les professionnels et sécuriser l’apprentissage. Afin d’établir ce protocole, une évaluation est réalisée sur l’ensemble des chevaux d’attelage de la formation des écoles d’attelage des Haras Nationaux (81 chevaux sur le territoire).

  • Pourquoi ce protocole ?

Tout est parti du projet national attelage. Afin d’avoir la formation la plus adaptée aux différents publics et surtout de transmettre ces informations, il est très important de caractériser le mieux possible les chevaux par rapport aux différentes pratiques attelage (débardage, maraîchage, transport de personnes, etc.). Ce protocole devrait, à terme , permettre d’identifier les chevaux les plus adéquate pour le processus . Ainsi, deux axes principaux sont recherchés chez un cheval : le premier touche à la sécurité et le second à l’adaptabilité. En effet, afin de proposer des formations les plus complètes possibles, la sécurité est le point le plus important à respecter. Elle est suivie par l’adaptation au travail du cheval. Ainsi, un cheval sécuritaire pouvant s’adapter au plus large panel de situations de travail possible sera plus recherché par les formateurs plutôt qu’un cheval qui s’adapte mais qui ne représente pas une sécurité maximale pour les élèves.

Observation du comportement du cheval lors de la mise au paddock

  • Les élèves mettent la main à la pâte

Pour les quatre BPJEPS de l’ESCE – site du Pin, ces trois jours étaient l’occasion de découvrir les tests de tempérament, le pointage ou encore les tests de traction qui permettent de caractériser les chevaux, mais aussi de pouvoir être capable de choisir des chevaux adaptés pour leur activité dans leur future vie professionnelle. De plus, ils ont côtoyé pendant trois jours des experts de l’activité attelage, qui leur apprennent à mesurer et à se créer un panel de compétences pour pouvoir mettre en œuvre leurs projets professionnels.

Haykel : « J’ai trouvé ça vraiment intéressant parce que c’était tout l’ensemble des tests de caractérisation qui étaient faits par des professionnels, on a pu leur poser des questions par rapport à ce qu’ils recherchaient, pourquoi ils faisaient ces tests là et pas autrement. Ça m’a donné des idées, je vais surtout analyser les résultats parce que ça va me guider pour le choix de mes futurs chevaux de travail. »

Constance : « On connaissait déjà les chevaux, donc c’était intéressant de voir comment ils réagissent. Il y a des chevaux qu’on attendait vraiment sur une mauvaise ou une bonne réaction mais certains nous ont vraiment étonné avec leurs réactions. C’était très intéressant en terme de comportement, de patience du cheval. Après, pour rechercher mes chevaux dans le futur, je vais certainement appliquer certaines façons de faire qu’on a utilisées pendant ces jours. »

Arnaud : « Pour moi, en tant que futur enseignant, ça m’a permis d’avoir des éléments concrets : être capable de constituer une cavalerie d’enseignement ou conseiller des futurs clients sur l’achat d’un cheval d’attelage, avoir une grille de compréhension des qualités d’un cheval d’attelage. »

Sarah : « J’étais sur le pointage et les TTS (tests de tempérament), j’ai trouvé ça intéressant de voir les réactions des chevaux, il y avait des choses qui concordaient par rapport à notre connaissance des chevaux. »

 

 

 

 

Vous êtes attiré par le travail du cuir ? Pensez à nos formations sellerie à Uzès !

UZE_Sellerie-KR (2)

Vous recherchez de l’autonomie dans la réparation et la fabrication d’articles de sellerie ?
Vous voulez apprendre à fabriquer et confectionner des pièces en sellerie fine  ?

Le Haras national d’Uzès vous propose ses formations adaptées à votre niveau en sellerie pour le deuxième semestre 2018.

 

UZE_Sellerie-KR (6)

 

S’initier…

Connaître les matériaux, les outils de base et les différents types de cuirs.
Acquérir la pratique de la couture à la main pour réaliser des réparations et des articles simples de sellerie, de la coupe à la finition.

 

 

Se dépanner…UZE_Sellerie-KR (1)

Connaître les matériaux, les outils de base et les différents types de cuirs.
Utiliser les outils de base pour pratiquer la couture à la main.
Apprendre les gestes pour des réparations simples.

UZE_Selle_Camargue_juin2016_©-K-Renard-300x200

 

Se perfectionner…

Choisir des matériaux pour la fabrication de l’article.
Réaliser un schéma technique de l’article à partir d’un modèle.
Préparer et découper les différentes pièces nécessaires à la réalisation de l’article.
Assembler méthodiquement les pièces.

( Les modules et les formats proposés sont variables selon la nature de la demande. )

 

Deuxième semestre 2018, le Haras national d’Uzès vous propose des formations initiation sellerie et/ou perfectionnement sellerie pour les dates suivantes :       

                                                                              › du 09 au 13 juillet 2018

› du 20 au 24 août 2018

›  du 27 au 31 août 2018

›  du 10 au 14 septembre 2018

›  du 17 au 21 septembre 2018

›  du 24 au 28 septembre 2018

›  du 01 au 05 octobre 2018

›  du 22 au 26 octobre 2018

›  du 05 au 09 novembre 2018

›  du 17 au 21 décembre 2018

 

Ces formations sont encadrées par Philippe Roche, formateur ifce, sellier et membre du réseau des selliers des Haras nationaux !
PLUS D’INFORMATIONS sur les formation sellerie des Haras nationaux : https://www.ifce.fr/haras-nationaux/formations/sellerie/

CONTACT à Uzès  :  Andréa Bertolino
                                formations.lrpc@ifce.fr
                                Tél : 04 66 22 98 59

Retrouvez-nous sur notre page Facebook : haras national d’Uzès

Photos : © K. Renard / S. Carcenac