recherche

Plateau technique d’Uzès

Le plateau technique d’Uzès

Au service de l’attelage, la traction animale et l’endurance

Informations

Le site d’Uzès est consacré à l’enseignement professionnel en attelage et travail à pied, et accueille des manifestations sportives. Il est support d’expérimentations sur l’attelage, la traction et l’endurance.

Contact

Visite ou projet, prenez rendez-vous :

Chemin du mas des tailles
30700 Uzès
Tel : 04 66 22 99 33
Mail : anne_sophie.lauthier(at)ifce.fr

Plaquette de présentation à télécharger

 

Ce site dispose de :

  • 30 personnes dont 5 ingénieurs et 8 formateurs diplômés en attelage
  • 20 chevaux d’instruction de l’attelage dont 4 type sport, 4 Camargues et 10 type trait ;
  • Du matériel de mesure des efforts de traction : traineau, dynamomètre, cardio-fréquencemètres ;
  • 2 écuries totalisant 80 boxes ;
  • 8 stabulations, 6 paddocks et 5 ha de prairies pâturées ;
  • 1 manège, 3 carrières dont une paysagée, 1 piste d’attelage ;
  • 3 bâtiments abritant des bureaux, une médiathèque, 2 salles de cours, des locaux d’accueil et de détente ;
  • 1 atelier de sellerie, 2 remises à voitures hippomobiles dont une disposant d’un espace sécurisé.
  • 1 gîte ;

Uzes vue du ciel

REC-Traction

REC-carriere Uzès

 

 

 

 

 

Tous les programmes de recherche entrepris sont validés par le conseil scientifique de la filière équine, instance de concertation qui regroupe professionnels de la filière et experts scientifiques.

Pouvoir déceler le plus tôt possible les aptitudes des équidés à l’attelage – incluant les activités de traction – représente un enjeu pour les acteurs de la filière, des éleveurs aux utilisateurs finaux.

Tests de traction animaleAinsi, une équipe de l’Ifce a procédé en mai et juin 2018 à la caractérisation de presque 80 chevaux présents sur les différents sites de l’Institut. La Haras d’Uzes, avec ses 16 chevaux d’attelage a clôturé cette session de mesures selon 4 axes :

  1. La morphologie : par l’utilisation de la grille SFET de pointage,
  2. La locomotion : par l’utilisation de l’accélérométrie,
  3. Le tempérament : par le biais des tests de tempérament simplifiés
  4. La puissance de traction : en enregistrant les efforts (force développée et évolution de la fréquence cardiaque) des chevaux tractant des charges progressives allant jusqu’à 40% de leur poids.

Ces tests font suite à une campagne conduite en 2017 de description de ces mêmes chevaux, par leurs utilisateurs habituels, sur différents aspects liés à leur utilisation tels que : comportement au travail, résistance à l’effort, qualité de la locomotion, adaptabilité, comportement vis-à-vis de l’homme… L’analyse des relations entre les aptitudes perçues par l’utilisateur et les éléments mesurés, permettra d’aider au choix des chevaux et à leur orientation vers une utilisation spécifique : attelage, travail du sol, débardage….

Cette opération est portée dans le cadre de deux projets aux interfaces nombreuses :

  • le PAN (plan d’attelage national), projet interne à l’Ifce à vocation  de coordination des activités attelage de l’IFCE
  • le CAPTRAC (comme CAPacité de TRACtion) qui correspond à une commande de la SFET dans l’optique d’élaborer un protocole facilitant la détection précoce de ces aptitudes chez les équidés de travail

Depuis 2014, l’Ifce est engagé dans un projet d’optimisation de l’apprentissage et de la performance du meneur par l’ajustement innovant des méthodes d’enseignement à l’attelage en partenariat avec le Laboratoire Interdisciplinaire de recherche en Didactique, Éducation et Formation (LIRDEF).

Le projet se présente sous la forme d’une recherche technologique visant, dans la logique d’appui à la filière que porte l’Ifce, la co-construction avec les acteurs de terrain de dispositifs de formations comprenant différents outils pédagogiques dont certains sont dits « virtuels » (un environnement de vidéo-formation et un simulateur de contact).

Cette co-construction se base notamment sur l’analyse de l’activité de meneurs professionnels plus ou moins chevronnés, et sur celle de formateurs et de formés.

REC-Tensions dans les guides

Endurance

© Ifce/K. Renard

Le projet GenEndurance a été mené sur le terrain entre 2011 et 2014 et a permis de réaliser une large campagne de mesure sur plusieurs générations de chevaux d’endurance. Des analyses de génomique ont aussi été effectuées sur les mêmes individus.

Le plateau technique d’Uzès, par la mise à disposition d’une partie de ses installations et de ses personnels, à permis l’étude de 431 chevaux sur les 995 testés au cours de cette période.

A ce jour, plusieurs analyses ont été menées ou sont en cours sur les données recueillies :

  • Etude descriptive de différents critères mesurés (morphologie, allures, paramètres d’échographie cardiaque, profil métabolomique, activité cardiaque à l’effort…) et de leurs variations en fonction de l’âge des sujets ;
  • Etudes d’association entre le génotype (informations génétiques) et la performance, et entre le génotype et les mensurations ;
  • Etude de la relation entre la variabilité génétique de l’ADN mitochondrial et les performances.

Une approche plus globale intégrant l’ensemble des critères étudiés reste à mener et doit en particulier aborder :

  • Les interactions entre chaque type de critères mesurés ;
  • Les relations entre les caractères mesurés et les performances en compétition ;
  • Le déterminisme génétique des caractères d’intérêt pour la performance ;
  • La possibilité de construire des modèles prédictifs de la performance intégrant les critères pertinents.

Ce projet est soutenu par :

REC_logo fonds eperonLogo ifce-Vertical_Simple_QuadriAssociation Nationale Française du Cheval Arabe pur-sang et demi-sang

Les travaux conduits participent à la mise en application pratiques dans différents domaines

REC-ComtactsLe simulateur coMtactS a été conçu dans le cadre d’une recherche technologique visant le perfectionnement de l’enseignement-apprentissage de l’équitation attelée. Il est aujourd’hui ciblé sur l’éducation de la main de meneurs débutants. Il leur permet notamment, dans une simulation dynamique et interactive, d’affiner leur appréhension du contact « main du meneur/bouche du cheval », et de perfectionner les gestes techniques qui lui sont associés.

 

 

 

REC- plateforme vidéo uzèsMise en service d’un environnement de vidéo-formation ERCam (Ecouter Regarder Comprendre l’activité du meneur) sous la forme d’une banque de capsules vidéos thématiques (classées en fonction des situations et actions récurrentes identifiées dans la pratique). Ces capsules sont utilisables en auto-formation pour les stagiaires ou par les formateurs dans le cadre de leur cours.

 

 

 

 

 

Retrouvez toutes les informations sur le blog dédié au projet

REC-Uzès-Gen'Endurance

 

 

Découvrez :
– toutes les thématiques de recherche de l’Ifce
– les autres plateaux techniques de l’Ifce
– les résultats des projets dans les fiches équipédia et les articles équ’idée

Plateau technique du Pin

Le plateau technique du Pin

Au service de la reproduction équine et de l’élevage

Informations

Au cœur de la Normandie, sur environ 60 ha du site historique du Haras National du Pin, l’IFCE met à disposition de la recherche ses infrastructures, équipements pédagogiques et une cavalerie diversifiée dans les domaines de l’élevage, de la reproduction et du comportement.

Ce site, principalement dédié à la formation professionnelle en reproduction et en élevage équin, accueille chaque année des protocoles sur les techniques nouvelles de reproduction et la gestion des reproducteurs.

Ce site est un établissement d’expérimentation animale agréé.

 

Contact

Visite ou projet, prenez rendez-vous :

Jumenterie du Pin

61310 Exmes
Tel : 02 33 12 12 00
Mail : jumenterie(at)ifce.fr

Plaquette de présentation à télécharger

 

Ce site dispose de :

  • 13 personnes spécialisées dans la recherche, la formation, le développement ou l’appui à la filière dont 2 vétérinaires, une équipe de 4 soigneurs ;
  • 110 équidés de type sport : 12 étalons, environ 70 juments d’élevage et 25 poulains de 1 à 3 ans ;
  • Stabulations avec aires stabilisées, paddocks, prairies, boxes dont certains sous vidéosurveillance ;
  • Un complexe de reproduction complet : salle de collecte de semence, deux laboratoires avec matériel de traitement de la semence réfrigérée ou congelée, analyseur de mobilité HTM IVOS, cytomètre en flux, quatre salles d’échographie et d’insémination, un laboratoire de transfert d’embryons avec hotte à flux laminaire, micromanipulateur, matériel de ponctions folliculaires et incubateur tri-gaz;
  • 1 box social (2 boxes séparés par un système permettant des interactions sociales en toute sécurité) et systèmes de slow-feeders ;
  • Installation de stockage cryogénique pour la conservation de semence ou d’embryon, dont une cuve est dédiée au site secondaire de la cryobanque nationale des équidés ;
  • Une salle de cours et une salle de réunion, des logements pour l’accueil de stagiaires

Jumenterie du Pin : stabulations

Jumenterie du Pin : stabulations avec aires stabilisées – © Ifce

Jumenterie du Pin : paddocks et batiments

Jumenterie du Pin : paddocks et bâtiments – © Ifce

Laboratoire de la jumenterie du Pin

Laboratoire de la jumenterie du Pin – © Ifce

Tous les programmes de recherche entrepris sont approuvés par un comité d’éthique et validés par le conseil scientifique de la filière équine, instance de concertation qui regroupe professionnels de la filière et experts scientifiques.

REC-Embryon avant Aspi

Embryon maintenu avant aspiration, étape préalable à la cryoconservation – © Ifce

Les thématiques principales de recherche sur la reproduction de la jument s’articulent, sur le plateau technique de la Jumenterie du Pin, autour des problématiques en lien avec :

  • La vitrification des embryons : l’objectif est de pouvoir les vitrifier en paillette haute sécurité
  • La fécondation in-vitro (ICSI : Intra-Cytoplasmic Sperm Injection)

 

 

 

Analyse automatisée de mobilité des spermatozoides

Analyse automatisée de mobilité des spermatozoïdes

 

Concernant la voie mâle, la recherche s’oriente aujourd’hui vers 2 axes :

 

  • L’évaluation de la qualité du sperme de l’étalon
  • La conservation des spermatozoïdes

 

 

 

 

La Jumenterie du Pin travaille actuellement, en collaboration avec l’INRA du Pin sur le pâturage mixte équins-bovins. L’objectif de ce projet est d’objectiver les bénéfices supposés de cette pratique à la fois sur le plan alimentaire et parasitaire.

Poulains et génisses pâturant ensemble

Poulains et génisses pâturant ensemble – © Ifce

Les travaux conduits participent à la mise en application pratiques dans différents domaines

PascalineSery(46)

Poulain (poney) issu d’embryon cryoconservé et sa mère porteuse © P. Sery

Quatre poulains issus d’embryons cryoconservés sont nés à la Jumenterie en mai 2014, de mères porteuses Selle français avec lesquelles ils ne partagent aucune génétique : ces quatre poulains de type Welsh sont issus d’un transfert d’embryons cryoconservés dans l’azote liquide à – 196 °C. Cette première en Europe, fruit de dix années de recherche menées à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) en partenariat avec l’ifce ouvre bien des perspectives à la filière équine. Le génotypage d’embryons prélevés in vivo, puis conservés au froid et réimplantés sur une autre jument, peut non seulement permettre de maintenir des races à petits effectifs, mais aussi faciliter l’essor du transfert d’embryons.

 

Pour en savoir plus, téléchargez le communiqué de presse : CP_poulains_ifce_Inra

En 2017, deux poulains issus d’embryons vitrifiés en 2016 sont également nés. Ces poulains sont à l’élevage et sont inscrits au Stud-book Selle Français. Ils entreront dans la formation des cavaliers jeunes chevaux à partir de 3 ans.

cryobanque

Cuve de la cryobanque – © Ifce

Créée en 1999, la « Cryobanque nationale » est un groupement d’intérêt scientifique constitué de 12 partenaires dont l’IFCE et regroupant 13 espèces animales dont les chevaux et les ânes. L’objectif de la Cryobanque nationale est de préserver et pérenniser la diversité génétique de nos races françaises. La technique utilisée est la cryoconservation dans l’azote liquide de matériel biologique. Pour les équidés, ce sont actuellement des paillettes de semence et récemment quelques embryons qui sont ainsi conservés.

La congélation d’embryon d’équidés s’inscrit dans un important projet de recherche (CRB-anim : Centre de Ressources Biologiques pour les Animaux domestiques) lancé en 2012 et financé par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre des investissements d’avenir. L’objectif est double :

  • Consolider la Cryobanque et ainsi permettre d’augmenter les collections des races d’équidés les plus menacées
  • Lever les verrous techniques de la congélation de la semence de baudet et celle des embryons d’équidés.

Actuellement, la Cryobanque équidés, localisée sur le site de la Jumenterie du Pin depuis le 11 mars 2015, contient un peu plus de 7500 doses, issues principalement d’étalons appartenant au stud-book Selle français ainsi que 5 embryons de race Cob (3), Boulonnais (1) et Poitevin (1). Ces travaux sur la vitrification et la congélation de l’embryon sont menés par Maud Caillaud de la Jumenterie du Pin avant transfert vers le terrain. Le travail sur les collections est traité par Margot Sabbagh grâce aux outils de gestion de la variabilité génétique développés par l’IFCE et l’INRA.

Cytomètre en flux

Cytomètre en flux – © Ifce

Pour adapter la monte en fonction de la fertilité du mâle, encore faut-il connaître avec précision la qualité de sa semence. Le cytomètre en flux est un appareil permettant de développer de nouvelles techniques d’analyse grâce à un panel de tests évaluant chacun une fonction différente du spermatozoïde. L’équipe de la Jumenterie, sous la houlette d’Isabelle Barrier-Battut, docteur vétérinaire, a réussi à définir deux protocoles d’évaluation de la qualité des spermatozoïdes de l’étalon, l’un pour le sperme frais, l’autre pour le sperme congelé. Ces deux protocoles associent la cytométrie aux analyses classiques de mobilité et de morphologie. Ils permettent de prédire de façon plus fiable la fertilité de la semence par rapport à une analyse classique seule.

 

 

spermatozoides

Spermatozoides – © Ifce

Le sperme de l’étalon doit-il être obligatoirement transporté à 4°C si l’insémination est réalisée dans la journée au-delà d’une heure après la collecte ? C’est une des questions souvent posées par les éleveurs et à laquelle l’équipe de la Jumenterie, également sous la houlette d’Isabelle Barrier-Battut, a essayé de répondre. L’étude en cours teste 3 conditions de conservation du sperme : au réfrigérateur, en boîte réfrigérée où à température ambiante dans deux dilueurs différents : INRA96® ou lait écrémé avec antibiotiques. Les premiers résultats suggèrent que le sperme dilué en INRA96® peut être conservé à température ambiante pendant au moins 6 heures, voire 24 heures quand la température est stable entre 17° et 20°C sans que la mobilité des spermatozoïdes et leur production d’énergie soient entachées. Reste à tester la fertilité de la semence sur les juments et l’influence des variations de température ambiante. Affaire à suivre !

 

 

 

 

Découvrez :
toutes les thématiques de recherche de l’Ifce
les autres plateaux techniques de l’Ifce
– les résultats des projets dans les fiches équipédia et les articles équ’idée

Traction équine : où en est le projet DOGESET ?

DOGESET : Références technico-économiques pour les Entreprises utilisant la Traction équine, où en est le projet ?

UZE-Traction équinePoint d’étape du projet de produire des références technico-économiques

Le comité d’experts du projet DOGESET (SFET, SNCuPaa, Réseau Professionnel TA Rhône-Alpes, AMAP, Conseils des chevaux Auvergne-Rhône-Alpes, Conseils des chevaux Occitanie, Filière cheval PACA, Chambre d’agriculture du Gard), animé par l’Ifce et l’Idele, s’est réuni le jeudi 26 avril 2018 pour un premier point d’étape suite au lancement du projet en novembre 2017.
La phase de recrutement des entreprises et les 1ères visites sont terminées. 12 exploitants ont été retenus permettant de décrire trois systèmes de traction équine.
Ces 3 systèmes sont les suivants :
•    Système « Vigne » composé de 6 entreprises
•    Système « Services urbains, équithérapie et tourisme » composé de 3 entreprises
•    Système « Débardage et gestion des milieux naturels » composé de 3 entreprises

Une description synthétique des premières caractéristiques de ces systèmes a été réalisée. Celle-ci-sera plus complète et détaillée pour le prochain comité d’experts à l’issue de cette première année de suivi.
D’ici là, 2 autres visites prévoyant entretiens avec l’exploitant et observation d’une de ses prestations principales permettront aux ingénieurs chargés du suivi d’approcher plus finement le fonctionnement de l’entreprise.

Pour les exploitants collaborant au projet, les intérêts de ce travail peuvent être multiples

•    Prendre du recul sur le fonctionnement de son entreprise en bénéficiant d’un regard extérieur;
•    Se situer, se comparer par rapport à ses pairs à partir de quelques indicateurs technico-économiques;
•    Échanger autour des pratiques utilisées entre exploitants (innovation, etc.) ;
•    Disposer de repères pour suivre son activité sur plusieurs années ;
•    Identifier des marges de progrès éventuelles.
L’objectif à moyen terme étant d’aider plus largement les porteurs de projets et les entreprises à identifier les facteurs clés de réussite pour leur installation, comme pour l’amélioration de leur fonctionnement, mais aussi, mettre en avant ces entreprises de traction équine notamment auprès des institutions.

 

Pour toutes informations complémentaires sur ce programme, contacter :
Clémence Bénézet : Ingénieur projet et développement
Chef de projet DOGESET
clemence.benezet@ifce.fr
06 14 06 25 24

 

Photo : © K. Renard

Un partenariat pour la diffusion des connaissances équines

L’Ifce et le Haras de la Cense ont signé, Vendredi 23 Février 2018, une convention de partenariat afin d’améliorer le transfert des savoirs auprès des professionnels et amateurs de la filière équine. Cette collaboration permet ainsi un échange d’expertise autour de thématiques communes, entre recherche et terrain.

 

William Kriegel, fondateur du Haras de la Cense, et Jean Cézard, Directeur général de l'Ifce

William Kriegel, fondateur du Haras de la Cense, et Jean Cézard, Directeur général de l’Ifce

Vulgariser et rendre accessibles les résultats de la recherche équine

Les résultats des travaux de recherche équine menés doivent être vulgarisés et rendus accessibles au plus grand nombre. En mutualisant leurs compétences et leurs outils, l’Ifce et La Cense touchent un public plus large, du professionnel au simple amoureux des chevaux.
Toujours dans le cadre de la diffusion des connaissances, les experts Ifce seront amenés à participer aux évènements organisés par La Cense.

 

Partager les savoirs sur la nature du cheval

Dans le cadre du MOOC* mis en place par la Cense, une vingtaine d’experts seront amenés à intervenir. Parmi eux, des experts Ifce transmettront leurs connaissances, notamment dans les domaines de l’éthologie, la médecine vétérinaire ou l’agronomie. L’Ifce intervient donc dans sa mission de transmission des savoirs auprès d’un public toujours plus large.

*MOOC : Massive online open course (cours massif ouvert en ligne) – Programme de formations en ligne en 6 modules thématiques dédié aux connaissances sur le cheval, ouvert à tous.

 

S’engager dans une démarche de progrès

Les besoins exprimés par la filière équine amènent à une réflexion commune sur le thème du bien-être et de la relation homme / cheval. Par le biais de ses activités, la Cense transmets les interrogations exprimées sur le terrain à l’Ifce qui étudiera les opportunités de réponse à cette demande, confortant ainsi la place de l’établissement en tant qu’institut technique au service de la filière équine.

Un outil au service de la performance technico-économique de la traction équine

DOGESET : Développement d’Outils de GEStion pour les Entreprises utilisant la Traction équine

Aider les porteurs de projets, et les entreprises à identifier les indicateurs technico-économiques clés pour la réussite de leur installation, comme pour l’amélioration de leur fonctionnement, mais aussi, rassurer les institutions sur la valeur professionnelle de ces entreprises de traction équine, telles sont les ambitions du projet DOGESET porté par l’Ifce via son Centre de Ressource et d’Expérimentation du Cheval au Travail (CRECAT).

UZE-Traction équineEn effet, la traction équine occupe de plus en plus de place dans le monde du cheval et engendre donc des problématiques identiques à celles des autres composantes de la filière : pérennité des entreprises, emplois, formation, réglementation, sécurité, promiscuité entre amateurs et professionnels, etc. Malgré ce développement, cette branche de l’activité équine souffre encore d’une importante carence de références fiables, pourtant nécessaires à son développement.
Le projet DOGESET propose d’initier la production de telles références technico-économiques, par l’analyse fine d’entreprises utilisant des chevaux attelés. Il s’agira pour cela, d’en réaliser un audit complet selon la méthodologie déjà utilisée dans le cadre du réseau équin piloté par l’Institut de l’élevage (Idele). Un minimum de 4 visites pour chacune des 12 entreprises sélectionnées seront ainsi réalisées dès 2018.
L’objectif est ensuite de diffuser largement ces premiers résultats, par différents biais (journées REFErences, journées techniques régionales… mais aussi de les valoriser auprès de publics professionnels ou en voie de le devenir : apprentis en formation CS souhaitant s’installer par exemple… Pour les entreprises participantes un retour direct sous forme de conseils et d’échanges sera assuré par les ingénieurs Ifce chargés des audits.

Dès 2019, une synthèse des premiers repères technico-économiques sera publiée, complétée en 2020 par des monographies et des témoignages vidéos des entreprises sélectionnées et volontaires. Les objectifs à plus long terme du programme doivent quant-à-eux permettre de renforcer la fiabilité et la diffusion des références produites (élaboration d’un module de formation, agrandissement de la zone géographique couverte, création d’une base de données pérenne et accessible…) tout en assurant la pérennisation du dispositif.

Pour cette première phase prévue sur 2018 et 2019, les entreprises analysées seront toutes sélectionnées au sein des régions Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et Auvergne-Rhône-Alpes (ARA).
Piloté par le Pôle Développement, Innovation et Recherche, la Direction de l’Appui à la Filière, la DT Arc Méditerranéen de l’Ifce, avec l’appui méthodologique de l’Idele, le projet DOGESET vient de s’engager officiellement, lors de sa réunion de lancement le 9 novembre dernier à Uzes (Gard).
Réuni pour la première fois, son comité d’experts composés des principaux acteurs de la Traction équine en régions Occitanie, PACA et ARA (SFET, SNCuPaa, Réseau Professionnel TA Rhône-Alpes, AMAP, Conseils des chevaux Auvergne-Rhône-Alpes, Conseils des chevaux Occitanie, Filière cheval PACA, Chambre d’agriculture du Gard) a ainsi pu définir les critères de sélection des entreprises à auditer et le calendrier de travail pour les 2 années à venir.

 

Pour toutes informations complémentaires sur ce programme :
Clémence Bénézet : Ingénieur projet et développement
Chef de projet DOGESET
clemence.benezet@ifce.fr
06 14 06 25 24

 

Photo : © K. Renard

Équitation sportive et haut niveau

Accompagner l’équitation sportive et le haut niveau

Accompagner l’élite des cavaliers français par la mise à disposition d’infrastructures, d’écuyers du Cadre noir et d’experts de haut niveau. Optimiser la sélection de chevaux performants. Organiser et accueillir des compétitions jusqu’au niveau international. Autant d’initiatives et d’engagements qui font de l’Institut français du cheval et de l’équitation un partenaire clé dans la réussite des athlètes français. Institut de référence, l’IFCE intègre le réseau Grand INSEP.

L’IFCE agit dans un cadre partenarial

Il agit avec la Fédération française d’équitation, la Fédération française handisport, ainsi que la Fédération française de pentathlon moderne pour favoriser l’élévation du niveau des cavaliers et des chevaux.
L’IFCE est un partenaire dans le cadre de la politique en faveur du sport de haut niveau conduite par l’État. Il apporte sa contribution aux performances des cavaliers français et développe les services nécessaires pour être l’établissement de référence pour l’équitation dans le réseau « Grand Insep ».

logo label Grand Insep, palier argent

L’IFCE mobilise ses ressources : infrastructures, personnels, chevaux

Par convention, il conduit les relations de partenariat, un programme d’actions et un système d’accompagnement des cavaliers para-dressage avec les chevaux adaptés. Il accueille des pôles France sur ses sites, accompagne les jeunes espoirs dans les compétitions nationales et internationales et des cavaliers participant à l’élite sportive française. Le soutien au sport de haut niveau se traduit également par l’organisation et l’accueil de compétitions grâce à ses ressources de qualité, une expertise et un savoir-faire reconnus.

Transmission des savoirs

Produire et transférer les savoirs relatifs au cheval et à l’équitation

Appuyer le développement de la filière équine par la production et le transfert de données techniques et économiques, créatrices de valeurs et de progrès, auprès des professionnels et des particuliers. Vulgariser les résultats de la recherche et d’études, encourager l’innovation. Tels sont les actions concrètes et les contenus accessibles proposés par l’IFCE.

La recherche doit répondre à de véritables besoins de terrain

Un travail en amont sur l’expression des demandes et leur traduction en questions de recherche est coordonné. Le Conseil scientifique de la filière équine fédère les équipes de recherche via un appel à projets en adéquation avec les attentes exprimées.

Les connaissances obtenues sont valorisées sous forme de publications scientifiques.
La vulgarisation des résultats de la recherche s’effectue auprès des utilisateurs grâce à l’action des ingénieurs de développement selon les domaines de compétences de l’IFCE : élevage et entretien des équidés, comportement et bien-être, sélection et caractérisation, santé, équitation, économie.

Les résultats transformés en outils appropriables par les utilisateurs sont valorisés au travers de colloques, d’ouvrages et d’informations relayées sur le site Internet et grâce au maillage territorial.

Ainsi, l’Institut français du cheval et de l’équitation propose des ressources fiables et accessibles afin de contribuer au développement de la filière équine, à travers ses actions de recherche, de formation et de diffusion.

L’action de l’IFCE dans le domaine de la formation s’appuie sur deux écoles renommées

L’École nationale d’équitation à Saumur et l’École nationale professionnelle des Haras au Pin sont réunies et mises en synergie au sein de l’École supérieure du cheval et de l’équitation. Elle propose des formations de référence dans le domaine de la reproduction et de l’équitation et des formations ciblées pour la formation professionnelle des enseignants et des entraîneurs.

La mise en place de cette École supérieure et de son réseau dans les territoires s’effectue en complémentarité avec l’offre de la filière, et permet de couvrir un grand nombre de pratiques de l’équitation, de l’élevage, de la maréchalerie et de la sellerie, par des formations courtes, qualifiantes ou diplômantes.

Des actions de veille, des nouvelles démarches et des recherches sont entreprises afin d’être à la pointe des connaissances dans tous les domaines inhérents à la pédagogie, la didactique, le sport et l’élevage. Il s’agit d’investir dans les différents champs scientifiques et de sciences humaines afin d’ériger l’école en interlocuteur privilégié de référence dans le domaine de l’équitation et du cheval.
Ce lien indispensable entre scientifiques et professionnels de terrain permet d’apporter de nouvelles connaissances (recherche, observatoires, expertise) transmises à travers des actions de formation.

Un conseil de formation participe avec le conseil scientifique de la filière équine à renforcer le lien entre la recherche et la formation et donne des avis sur l’offre de formation de l’IFCE.

Le développement de diplômes de niveau 2 et de niveau 1 est un des objectifs de l’École supérieure du cheval et de l’équitation.

Plateau technique de Chamberet

Plateau technique de Chamberet

Au cœur de la recherche équine en élevage

Informations

Située au coeur du Limousin sur 130 ha, la station expérimentale de Chamberet, centre d’expérimentation animale agréé, constitue un outil unique en Europe. Elle bénéficie d’un climat et d’un environnement favorables à l’élevage des équidés et d’un bon isolement sanitaire.
Sur ce site, l’Ifce accompagne les chercheurs des laboratoires privés et publics (INRA,CNRS, universités, etc) dans la mise en oeuvre d’expérimentations. La station fournit des animaux et des modèles d’élevage de qualité pour aider les chercheurs à répondre aux questions de la filière. La station produit également des références sur l’élevage des équidés qu’elle valorise auprès de la profession.

Contact

Visite ou projet, prenez rendez-vous :

Station expérimentale

19370 Chamberet
Tel : 05 55 98 31 46
Mail : chamberet(at)ifce.fr

Plaquette de présentation à télécharger

 

L’exploitation agricole dispose de :

  • 10 agents ;
  • 130 ha qui alimentent l’intégralité des 170 chevaux (60 juments reproductrices et leurs productions de 0 à 3 ans) grâce à une maîtrise des pratiques et des moyens de production. La spécificité de la station est d’offrir à la recherche des juments gestantes et des poulains. Le renouvellement du troupeau est réalisé exclusivement par les naissances sur la station, ce qui permet d’avoir une parfaite connaissance des animaux depuis leur conception ;
  • capacités d’hivernage pour les équidés : trois stabulations dont une équipée d’un distributeur automatique de concentrés fonctionnant par transpondeur ; trois groupes de logettes couvertes de 30 ou 25 places ; 50 boxes répartis en cinq écuries ;
  • un bâtiment de 10 boxes permettant le premier niveau de confinement P1 ;
  • un complexe de reproduction : salle de récolte, laboratoire avec chambre froide, salle d’échographie et mise en place, hotte à flux laminaire ;
  • une station de pesée électronique fonctionnant par transpondeur ;
  • un système de vidéosurveillance ;
  • cinq bureaux, une salle de réunion ;
  • des logements pour l’accueil de stagiaires.

Jument suitée devant les bâtiments

Jument suitée devant les bâtiments

Chaque année la station accueille une dizaine de protocoles expérimentaux sur la jument gestante, le poulain nouveau-né, l’utilisation de l’herbe, l’environnement, la parasitologie, le contrôle des médications, l’élevage de précision…

Tous les programmes de recherche entrepris à la station expérimentale de Chamberet sont approuvés par un comité d’éthique et validés par le conseil scientifique de la filière équine, instance de concertation qui regroupe professionnels de la filière et experts scientifiques.

  • Alimentation du cheval à l’herbe
  • Gestion du parasitisme (méthodes alternatives à la vermifugation systématique)
  • Valorisation des espaces prairiaux
  • Étude de l’impact environnemental des activités d’élevage
  • Mixté bovins-équins

Poulains et génisses dans un pré

Poulains et génisses dans un pré © G. Fleurance-Ifce

  • Alimentation de la jument et du jeune et ostéochondrose
  • Étude de la production laitière de la jument
  • Participation à la lutte contre le dopage
  • Tests de nouveaux médicaments et vaccins

Mesure de la hauteur des membres du poulain

Mesure de la hauteur des membres du poulain

  • Mécanisme d’apprentissage du jeune cheval
  • Indicateurs objectifs de bien être

DIF Chamberet (800x530)

*Nouvelles technologies d’information et de communication

  • Projets innovants et soutien à l’innovation technologique
  • Amélioration et développement des outils communicants en élevage
  • Automatisation et sécurisation des élevages

Utilisation de la balance électronique

Utilisation de la balance électronique – ©Ifce

Les travaux conduits à la station ont participé à de nombreuses mises en application pratiques dans différents domaines. Ils ont été réalisés avec des partenaires variés : Inra, Université de Rennes 1, Université de Limoges… ainsi que des entreprises privées.

REC-Elevage2

  • Recommandations INRA sur le rationnement des équidés et la gestion des pâturages : retrouvez les résultats sur équipédia ou dans l’ouvrage et le guide pratique spécifiques.

 

  • Projet REMEDE : Risque environnemental associé aux médicaments vétérinaires équins et gestion des fumiers -> Il ressort de l’étude que, si certains résidus médicamenteux sont observés sur le fumier au moment de sa mise en tas, aucune molécule ne peut être quantifiée après compostage. Pour plus d’information, téléchargez le dossier complet.

 

  • En cours – Projet Herbvalo: Adaptation aux équins d’un outil pour quantifier l’herbe valorisée au pâturage

Utilisation du tire-lait

Utilisation du tire-lait

  • Transfert d’immunité et mise au point du colo-test® (mesure de la qualité du colostrum).

 

  • Amélioration des techniques de reproduction (congélation de semence, stratégie d’insémination).

 

  • Foetalim : Impact de l’alimentation de la jument au cours de la gestation et du poulain après la naissance sur son métabolisme glucidique, sa croissance et son statut ostéoarticulaire. Téléchargez l’article de synthèse pour lire les principaux résultats

 

  • Contribution à la récolte de cellules souches pour la médecine régénératrice appliquée aux équidés.

Poulain et Jument

© Ifce

  • Amélioration de l’éducation du jeune, du poulinage au débourrage

 

  • Objectivation d’indicateurs de bien-être, mesures de l’état motivationnel des chevaux

 

 

 

 

 

  • Utilisation d’une puce RFID pour l’identification.
  • Tests de nouveaux outils pour le suivi d’activité des chevaux.
  • Test de nouveaux matériaux innovants pour une ferrure durable et adaptée
  • Tests et études de puces d’identification innovantes : Projet EQUIDETECT: contrôle de l’identité des équidés automatisée par télédétection à distance, essais avec capteur de température intégré à une puce d’identification.

Au-delà de la réalisation des expérimentations, la station enrichit en permanence une base de données « techniques d’élevage » (suivi précis de tous les animaux) et produit des références sur l’élevage des équidés pour les valoriser auprès de la profession.

Troupeau de chevaux de la station de chamberet

Depuis 2010 la gestion des chevaux au cours de la saison se fait en pâturage tournant dynamique ce qui a permis d’augmenter le chargement en nombre d’animaux (160 à 200) en quasi autonomie fourragère (350T de fourrages stockés (sec et enrubannés) en moyenne chaque année, 100T d’ensilage de maïs, ainsi que 25T d’orge). D’une façon concomitante, la consommation en antiparasitaires intestinaux a été divisée par deux tout en mettant en place un suivi coprologique des troupeaux. Le passage à ce système de pâturage s’est accompagné d’un suivi précis de la production d’herbe en quantité et en qualité ce qui nous a permis de collaborer à plusieurs réseaux comme ceux des fermes expérimentales allaitantes et du RMT Prairies Demain.

La Station recherche l’optimisation de la valorisation de ses surfaces, en recherchant « de l’intensif durable », à travers

  • le développement des Mélanges Céréales Protéagineux Immatures (MPCI ou méteils) sur des surfaces non valorisées à ce jour (parcelle d’hivernage),
  • l’utilisation de nouvelles techniques culturales comme des semis prairiaux sous couvert de céréales, ce qui permet de ne jamais avoir de sol nu et de jouer sur la complémentarité légumineuses-graminées,
  • la technique du sursemis qui permet de régénérer des prairies sans les labourer.

Le suivi précis du cheptel, nécessaire et indispensable afin d’avoir un historique fiable pour les protocoles de recherche mis en place, permet à la station de produire des références techniques comme les courbes de croissance de poulains de selle.

 

 

Découvrez :
– toutes les thématiques de recherche de l’Ifce
– les autres plateaux techniques de l’Ifce
– les résultats des projets dans les fiches équipédia et les articles équ’idée