pentathlon moderne

Pentathlon moderne : les athlètes de retour à l’entraînement à l’IFCE

Depuis quelques années déjà, l’IFCE apporte son soutien à la Fédération française de pentathlon moderne en accueillant les sportifs de haut niveau. L’objectif : préparer l’épreuve d’équitation. L’écuyer Nicolas Sanson, Elodie Clouvel et Valentin Bélaud nous en disent plus sur ce soutien à l’occasion d’un récent entraînement.

 

Nicolas Sanson : un partage avec l’entraîneur et les athlètes

L’IFCE accompagne les athlètes de l’équipe de France de pentathlon moderne depuis maintenant plusieurs années. Un dispositif mis en place avant les Jeux olympiques de Rio de 2016. Ce soutien permet aux athlètes de venir s’entraîner régulièrement à Saumur et de monter des chevaux différents. Nicolas Sanson, écuyer du Cadre noir et Directeur adjoint des formations IFCE, encadre les entraînements. « Cela me permet de partager mon regard du point de vue de l’entraînement et de chaque athlète avec leur entraîneur régulier ». Cet entraînement est d’autant plus apprécié que les sportifs n’ont pas eu beaucoup de compétitions cette année compte tenu de la crise sanitaire.

Voir la vidéo
 

Elodie Clouvel : « C’est toute cette expertise en équitation que je viens chercher ici à Saumur »

Vice-championne olympique en 2016 à Rio, l’actuelle numéro une mondiale, Elodie Clouvel, bénéficie de ce soutien depuis maintenant près de dix ans. Ces entraînements encadrés par Nicolas Sanson lui permettent d’être plus performante en compétition sur l’épreuve de l’équitation. « Cet échange avec Nicolas est très important pour moi pour construire et améliorer toutes mes bases en équitation […] Il va être très à l’écoute et individualiser le travail que l’on fait à cheval pour que cela nous corresponde à nous. C’est un vrai travail et un vrai échange qui est essentiel pour moi aujourd’hui pour être performante ». Les athlètes s’entraînent avec la cavalerie de formation de l’IFCE. La diversité des chevaux qu’ils montent les rapproche des conditions de compétitions. En pentathlon moderne, les couples ne se forment que quelques minutes avant l’épreuve d’équitation !

Voir la vidéo

 

Valentin Bélaud : « Travailler ici au Cadre noir, c’est un vrai plus »

Double champion du monde, Valentin Bélaud vient travailler ici son expertise et sa finesse dans cette épreuve déterminante qu’est l’équitation en pentathlon. Pour lui, ce travail sur la durée est un plus qui lui permet de progresser au quotidien. « On est les seuls dans le monde à pouvoir travailler avec cette qualité là. Travailler au Cadre noir à l’IFCE, c’est un vrai plus ». Un réel avantage pour ce sportif de haut niveau. En effet, Valentin est déjà qualifié pour les Jeux olympiques de Tokyo, et garde aussi en vue Paris 2024 !