ifce

Répertoire des formations existantes au sein de la filière équine

Dans le cadre de leur partenariat, Cheval Magazine© et équi-ressources ont réalisé un poster synthétisant l’ensemble des formations reconnues d’État au sein de la filière équine.

 

Malgré la « niche » que représente l’emploi au sein de la filière équine (0.3% de l’emploi national) il ne manque pas de possibilités en terme de métiers de formations et d’organismes qui y préparent. La spécificité et la variété des métiers en lien avec le cheval rend la carte des formations dense. Dans l’espace « métiers et formations « du site www.equiressources.fr, vous trouverez pas moins de 56 métiers, 63 formations et 302 organismes de formation.

L’équipe d’équi-ressources édite son tout nouveau schéma des parcours de formation aux métiers du cheval. Celui-ci vous permettra de trouver rapidement les formations reconnues d’Etat classées par niveau.

 

Consultez la version en ligne Contactez nous pour recevoir une version papier

Travailler en sécurité : les journées rencontre équine autour de la performance et de la santé au travail

Organisées par le service Santé Sécurité au Travail de la MSA en partenariat avec l’IFCE, délégation territoriale Nouvelle-Aquitaine, les journées rencontre équine auront respectivement lieu le 27 et 28 mai prochains à Nérac et Mont de Marsan.

Deux journées dédiées à la santé et à la sécurité au travail au cours desquelles les participants pourront développer leurs connaissances sur ces sujets autour de conférences, de témoignages et d’ateliers. Dans un esprit de prévention, l’objectif de ces journées est d’aider à garantir la santé de l’homme et du cheval afin de travailler mieux et plus longtemps.

Au programme, on retrouvera le matin des conférences, avec entre autres une conférence de Nicolas Sanson, écuyer du Cadre noir, sur le thème « Comment conjuguer durablement santé et performance ? » et une conférence de Martine Hausberger, Directrice de Recherche CNRS Rennes, qui expliquera comment « Connaître le comportement du cheva pour assurer le bien-être et la sécurité ».

Les après-midi seront consacrées à des ateliers pratiques, avec par exemple « Travailler un cheval dans de meilleures conditions selon les principes d’apprentissage », par Olivier Puls, également écuyer du Cadre noir. Le 27 mai, on remarquera la présence de Karim Laghouag et de Guy Bessat autour de l’atelier « cavalier/cheval » : s’échauffer à cheval et prendre conscience de sa respiration ».

 

Découvrez le programme du 27 mai

Inscrivez-vous vite pour le 28 mai !

Exportations de semences équines vers la Corée du Sud

La France, premier pays européen à pouvoir exporter de la semence équine en Corée du Sud

Depuis 2015, la KRA (Korean racing Authority) a multiplié les efforts pour développer la filière chevaux/poneys de sport en Corée du Sud :

  • importation de 50 ponettes pleines en 2015 et 16
  • formations des cadres de la KRA en France
  • accueil de techniciens français sur leurs structures d’élevages
  • emploi de moniteurs français etc…

Face à cette volonté politique de développement et pour être en mesure de poursuivre les relations privilégiées entre nos deux pays, l’IFCE a proposé en 2016 aux autorités compétentes un modèle de certificat sanitaire afin d’ouvrir le marché des semences équines.

Après 3 ans de négociations sur les termes techniques vétérinaires de ce certificat, la DGAL et l’IFCE ont reçu du 25 au 29 mars une délégation de vétérinaires coréens afin de réaliser un audit sur les centres français de production de semences équines. Cet audit avait pour objectif de délivrer un agrément aux centres visités et d’établir la procédure documentaire à respecter pour l’obtention des agréments de nouveaux candidats. Les 3 centres visités (Equitechnic, le haras du pays d’Auge et le Haras des « M »)ont obtenu leur agrément.

Ainsi, la France devient le premier pays européen à pouvoir exporter de la génétique équine en Corée du Sud. Une délégation française de producteurs de semences s’est d’ores et déjà rendue en Corée début Avril pour finaliser les premiers contrats d’exportation de doses.

 

Jean-Roch Gaillet, nommé directeur général de l’Ifce

Jean-Roch Gaillet, directeur général de l'Ifce

Jean-Roch Gaillet, directeur général de l’Ifce

M. Jean-Roch Gaillet a été nommé directeur général de l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce), par décret du Président de la République en date du 1er octobre 2018 et publié au Journal Officiel du 3 octobre 2018. Il a pris ses fonctions officiellement le lundi 8 octobre 2018. M. Didier Garnier, directeur général par intérim depuis le lundi 7 mai 2018, reste en accompagnement.

Mot du directeur général

« L’Institut français du cheval et de l’équitation est au service des acteurs de la filière équine en tant que seul institut technique et seul opérateur public des politiques de l’État. Je souhaite mobiliser les compétences et valoriser la motivation de l’ensemble des équipes de l’établissement pour accompagner les évolutions de cette filière ; en effet, elle dispose d’un potentiel élevé pour générer des progrès dans les domaines économiques, sociaux, culturels et environnementaux.
L’Ifce apporte sa contribution en développant une expertise de haut niveau en matière de recherche, de transmission des savoirs, de formations qualifiantes, d’ingénierie de formation et de valorisation du patrimoine équestre, tout en assurant la traçabilité sanitaire et zootechnique.
Nos activités sont autant tournées vers le collectif (organismes, entreprises), que vers les individus (éleveurs, détenteurs, pratiquants).
Les axes de notre futur contrat d’objectifs et de performance qui nous lie à L’État nous engagent résolument dans ces voies et je m’attacherai à ce que le résultat de nos activités réponde au mieux aux besoins des acteurs de la filière. », Jean-Roch Gaillet, directeur général de l’Ifce :

Carrière de M. Jean-Roch Gaillet

M. Jean-Roch Gaillet est Inspecteur général de santé publique vétérinaire. Il a reçu les distinctions de Chevalier dans l’ordre de la légion d’honneur et de Chevalier du mérite national. Il est également membre, depuis 2005, de l’académie vétérinaire de France. Né en 1958 à Mulhouse, il a 3 enfants.

Diplômé de l’école vétérinaire de Liège en 1985, il a ensuite eu le parcours suivant :

  • Service militaire dans la coopération, au Burundi puis il travaille pour le ministère de la Coopération
  • 1986 Concours de Vétérinaire Inspecteur
  • Chef de projet d’intensification de l’Élevage au Burundi
  • 1989 Chargé de mission dans le domaine des productions animales pour les pays du Sud subsaharien
  • 1992 Participe à la création de la direction des productions animales pour une filiale du groupe « Caisse des dépôts»
  • 1996 études spécialisées MBA (Master of Business Administration) à l’Institut Supérieur des Affaires d’HEC.
  • 1998-1999 CNEVA vétérinaire inspecteur délégué aux affaires internationales, régionales et de valorisation
  • OFIVAL mission d’assistance à l’exportation
  • Auditeur de la 52e session nationale de l’Institut des hautes études de défense nationale (cycle 1999-2000)
  • 2002 Chef de l’unité Sanitaire de la Faune à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage
  • Février 2006 Directeur départemental des services vétérinaires de Paris
  • Septembre 2008 DRAAF Bourgogne et DDAF Cote d’Or succédant à C. VANIER
  • Janvier 2009 DRAAF Bourgogne
  • Septembre 2014 DRAAF Centre Val de Loire

L’Ifce est au service des acteurs de la filière équine

L’Institut français du cheval et de l’équitation est l’opérateur public au service de la filière équine. Ses actions se déploient sur l’ensemble du territoire français au profit de tous les publics concernés par le cheval et l’équitation. Outre ses activités régaliennes, notamment la sécurisation de la traçabilité sanitaire et zootechnique des équidés, ses missions d’institut technique portent sur l’organisation des données techniques, économiques et sociales, le développement de la recherche appliquée, le transfert et la diffusion de ses résultats, la formation professionnelle et la valorisation du patrimoine équestre français.

Traction équine : où en est le projet DOGESET ?

DOGESET : Références technico-économiques pour les Entreprises utilisant la Traction équine, où en est le projet ?

UZE-Traction équinePoint d’étape du projet de produire des références technico-économiques

Le comité d’experts du projet DOGESET (SFET, SNCuPaa, Réseau Professionnel TA Rhône-Alpes, AMAP, Conseils des chevaux Auvergne-Rhône-Alpes, Conseils des chevaux Occitanie, Filière cheval PACA, Chambre d’agriculture du Gard), animé par l’Ifce et l’Idele, s’est réuni le jeudi 26 avril 2018 pour un premier point d’étape suite au lancement du projet en novembre 2017.
La phase de recrutement des entreprises et les 1ères visites sont terminées. 12 exploitants ont été retenus permettant de décrire trois systèmes de traction équine.
Ces 3 systèmes sont les suivants :
•    Système « Vigne » composé de 6 entreprises
•    Système « Services urbains, équithérapie et tourisme » composé de 3 entreprises
•    Système « Débardage et gestion des milieux naturels » composé de 3 entreprises

Une description synthétique des premières caractéristiques de ces systèmes a été réalisée. Celle-ci-sera plus complète et détaillée pour le prochain comité d’experts à l’issue de cette première année de suivi.
D’ici là, 2 autres visites prévoyant entretiens avec l’exploitant et observation d’une de ses prestations principales permettront aux ingénieurs chargés du suivi d’approcher plus finement le fonctionnement de l’entreprise.

Pour les exploitants collaborant au projet, les intérêts de ce travail peuvent être multiples

•    Prendre du recul sur le fonctionnement de son entreprise en bénéficiant d’un regard extérieur;
•    Se situer, se comparer par rapport à ses pairs à partir de quelques indicateurs technico-économiques;
•    Échanger autour des pratiques utilisées entre exploitants (innovation, etc.) ;
•    Disposer de repères pour suivre son activité sur plusieurs années ;
•    Identifier des marges de progrès éventuelles.
L’objectif à moyen terme étant d’aider plus largement les porteurs de projets et les entreprises à identifier les facteurs clés de réussite pour leur installation, comme pour l’amélioration de leur fonctionnement, mais aussi, mettre en avant ces entreprises de traction équine notamment auprès des institutions.

 

Pour toutes informations complémentaires sur ce programme, contacter :
Clémence Bénézet : Ingénieur projet et développement
Chef de projet DOGESET
clemence.benezet@ifce.fr
06 14 06 25 24

 

Photo : © K. Renard

Témoignages de Karim Laghouag et Ludovic Henry au Haras du Pin

Préparation mentale et physique : témoignages de deux athlètes avec leurs préparateurs

La journée performance de l’Ifce – site du Pin s’appuie sur le partage d’expériences et transmission de connaissances avec une approche vers le haut-niveau.

Le site du Pin a reçu le 26 mars 2018 deux cavaliers olympiques accompagnés de leurs préparateurs mental et physique, pour une journée axée sur la performance. Ludovic Henry et Karim Laghouag étaient respectivement accompagnés de Blandine Bousquet et de Guy Bessat.

LE PIN JPERF

80 personnes étaient réunis pour une journée placée sous le signe du partage. Entraîneurs, enseignants, cavaliers amateurs, élèves du Pôle formation du Pin ont pu assister aux conférences données dans le manège d’Aure au Haras du Pin.

Pour cette première édition, chaque cavalier allait de paire avec son préparateur et les interventions ont donc été réalisées en deux parties.

Préparation mentale :

Ludovic Henry cavalier olympique de dressage et Blandine Bousquet préparatrice mentale ont donné le ton. De l’autonomie du cavalier à la notion cruciale de l’équipe en passant par la confiance en soi mais aussi la relation qui lie entraîneur, préparateur et cavalier, les émotions et la concentration de ce dernier : la matinée a permis de recentrer les idées préconçues sur la préparation mentale, mais aussi de répondre à certaines interrogations du public sur l’utilité de cette pratique émergente en France. Ludovic Henry a pu partager son expérience sur cette préparation de plus en plus utilisée par les cavaliers, notamment lorsqu’on parle de grandes échéances. La matinée a donc été riche en réflexion, sur la remise en question de soi mais aussi sur l’importance de l’entourage et l’éloignement des distractions qui peuvent provoquer des bruits parasites.

LEPIN- L HENRY

Préparation physique :

Karim Laghouag, cavalier olympique de concours complet et Guy Bessat, préparateur physique ont pris le relais. L’adage « un esprit sain dans un corps sain » prend ici tout son sens : pas de résultats si ces deux facettes n’ont pas le voyant allumé au vert. Des exercices physiques mais aussi des conseils simples à appliquer ont été donnés tout au long de ces deux heures et demies d’échange. Les deux hommes se sont prêtés au jeu et ont échangé avec le public tout au long de l’intervention : des retours d’expérience, de la mise en pratique grâce à des exercices réalisés par le public ou des élèves à cheval ont été abordés, et des questions/réponses avec le public.

LEPIN journée perf

Les quatre experts ont su captiver l’auditoire avec leurs retours d’expérience, leurs conseils et surtout les réponses aux interrogations du public. Des diffusions de vidéos et des exercices en direct réalisés par les membres du public et certains élèves à cheval ont complété cette journée riche en apprentissage et en transmission de connaissances.

Séminaire des entraîneurs « Jeunes » à Lamotte-Beuvron

La Fédération Française d’Equitation (FFE) organisait les 12 et 13 mars 2018 , le deuxième séminaire dédié aux entraîneurs « Jeunes »au Parc équestre fédéral à Lamotte-Beuvron (41).

Dans le cadre de leurs missions au sein du Pôle formation professionnelle et sportive de l’Ifce, Nicolas Sanson, enseignant- écuyer du Cadre noir et responsable pédagogique des formations de l’Ifce et François Fontaine, enseignant -écuyer du Cadre noir et référent technique de l’écurie CSO se sont rendus à ce séminaire. Leur présence s’inscrit dans une relation partenariale forte avec la FFE .
Ce séminaire avait pour objectif de rassembler les entraîneurs des cavaliers de la catégorie « children » aux « jeunes cavaliers » qui accompagnent des jeunes jusqu’au niveau championnat d’Europe. La FFE a ainsi réuni 41 entraîneurs de jeunes cavaliers autour de 14 sélectionneurs nationaux tous âges et toutes disciplines confondus. Les présentations et tous les échanges menés lors de ces deux jours avaient une préoccupation commune : l’optimisation de la performance des futurs champions de demain.
Après une intervention de la directrice technique nationale Sophie Dubourg pour ouvrir ce séminaire, de nombreuses présentations sur des thèmes variés se sont succédées, ponctuées de témoignages des entraîneurs et sélectionneurs nationaux.
Parmi les sujets abordés, il y avait entre autre : le bien-être et la locomotion du cheval, les nouveautés réglementaires, l’importance du travail à plat, les chevaux des jeunes (comment accompagner et gérer la transition ), la psychologie des adolescents et la pédagogie.

Séminaire entraineur mars 2018_DSC_0011-MD_©FFE-ZG©FFE/ZG

C’est sur cette dernière thématique que Nicolas Sanson est intervenu afin de présenter l’approche pédagogique basée sur la hiérarchie horizontale. Cette méthodologie demande de considérer l’autre d’égal à égal et donc « d’impliquer les enfants plutôt que les soumettre et ainsi les éduquer à la responsabilité » à l’inverse de l’éducation classique.
Ces riches journées d’échanges se sont conclues avec quelques mots de Sophie Dubourg.

 

Site FFE : en savoir plus sur le séminaire des entraîneurs Jeunes

Jumping International de Bordeaux : le rendez-vous équestre du Sud-Ouest

Le Jumping International de Bordeaux ouvre ses portes du 1er au 4 février 2018 !

 

L’édition 2018 du Jumping International de Bordeaux sera plus riche que jamais. Riche en émotions sportives avec la très attendue étape Coupe du monde de saut d’obstacles FEI Longines, toujours décisive à deux mois de la finale, et riche en sensations fortes avec la finale Coupe du monde d’attelage. Sans oublier le Devoucoux Indoor Derby qui promet un moment spectaculaire !

Retrouvez-nous sur l’espace équi-info

A l’occasion du Jumping de Bordeaux, des conseillers vous attendent pour un menu à la carte d’emploi & de formation ainsi que de renseignements :

  • Le service équi-ressources, référence des formations et des métiers du cheval, met à disposition des visiteurs les offres d’emploi, de stages, un service orientation et information et un service personnalisé. Le service équi-ressources accueille les employeurs et les candidats.
  • Les formations pratiques autour du cheval, gestion et conduite des équidés, sellerie, etc. sont décrites et conseillées en fonction de la demande du public.
  • Les démarches Sire pour connaître les nouveautés sur les démarches et les infos-chevaux.
  • Les connaissances et les savoirs relatifs au cheval et à l’équitation, pour découvrir toutes les informations accessibles et utiles à votre passion comme la librairie, équi-paedia l’encyclopédie pratique du cheval, la lettre  d’information, les web conférences avec un expert, les nouveaux outils de simulation, l’application Info chevaux. C’est la porte à la connaissance autour du cheval accessible à tous, à découvrir !

Le travail du cuir à l’honneur avec les Haras nationaux

Un sellier sera présent, savoir faire reconnu dans l’exercice des missions ancestrales des Haras nationaux, travaillera le cuir au sein d’un atelier de sellerie.

De nombreux cadeaux vous attendent sur notre stand !

CADEAUX-JUMP-DE-BDX

 

 

 

 

Téléchargez le coupon est venez nous rendre visite sur le stand !

 

Suivez notre actualité sur le BLOG

 

Devenez fan du Haras national de Saintes