concours complet

Grand national de Saumur : deux fois deux pour Arnaud Boiteau

La 4e étape du Grand national FFE de Saumur, organisée par l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), s’est terminée dimanche soir avec la victoire de Thaïs Meheust. Elle devance l’écuyer du Cadre noir de Saumur Arnaud Boiteau, également second de l’épreuve Pro 1.

 

Arnaud Boiteau place ses deux chevaux

Déjà dans la Pro 1, un homme en noir réalisait le seul sans faute du saut d’obstacle, terminant ainsi 2e de l’épreuve. En Pro élite, support du circuit Grand national FFE de concours complet, Arnaud Boiteau réitère cette belle performance, associé à Quoriano*ENE-HN, et accroche une nouvelle 2e place dans cette catégorie.

Avec Qing du Briot*ENE-HN et pour leur deuxième concours de la saison, le Lieutenant-Colonel Thibaut Vallette, en tête à l’issue du dressage, terminent l’épreuve de cross avec 6 pts de dépassement de temps. Une barre au saut d’obstacles les priveront du podium. Ils terminent 4e derrière Mathieu Lemoine.

En Pro 1, Thomas Bouquet concourrait également sous les couleurs noirs et or. Le Cadre noir était donc bien représenté à domicile ce week-end.

Tous les résultats du week-end disponibles sur Equichrono.

 

Soutenir les sports équestres de haut niveau

Equipe de terrain IFCE (c) Mélanie Gullamot

Outre l’aspect sportif, c’est également l’expertise des agents de l’IFCE qui est à souligner. Mobilisés sur le site de Terrefort mais aussi de Verrie, leur savoir-faire en matière d’organisation et leur réactivité ont permis d’assurer un déroulement optimum de la compétition. En effet, malgré l’accident survenu samedi sur le cross, tout à été mis en oeuvre pour assurer la sécurité et la bonne poursuite des opérations.

L’IFCE est un institut d’appui, d’expertise et de recherche, à vocation technique. Sa mission relative au sport de haut niveau s’exerce dans un cadre partenarial avec la Fédération française d’équitation (FFE). L’organisation d’événements et particulièrement de compétitions de haut niveau fait partie des savoirs faire des personnels de l’IFCE dans un certain nombre de sites, en particulier sur celui de Saumur.

 

 

Le concours complet en France et à l’international

Ce document, produit par l’Observatoire économique et social du cheval de l’Institut français du cheval et de l’équitation dans le cadre du réseau REFErences, propose un bilan chiffré de la discipline du concours complet. Il présente les tendances en matière d’élevage et de commercialisation de chevaux de CCE en France, ainsi que le développement de cette discipline en compétition en France et à l’international.
Moins de 10% de la production française de chevaux de selle participe à des épreuves de CCE mais la production est plutôt en hausse, à l’image du développement de la discipline en compétition. Les chevaux produits sont principalement de races Selle français et Anglo-arabe. Leurs carrières en CCE sont assez courtes, en particulier en niveau amateur car ils sont très souvent utilisés de façon polyvalente en compétition (CCE et autres disciplines). Ainsi, la plupart des chevaux débutent et/ou finissent leur carrière sportive dans d’autres disciplines. Sur le circuit de compétition national, les chevaux français dominent largement. En effet, les importations de chevaux destinés au CCE sont peu développées : elles représentent actuellement 5% du marché français du cheval de concours complet. Les prix pratiqués à l’achat apparaissent plus élevés qu’en CSO, le prix médian d’un cheval de CCE avoisinant celui d’un cheval de dressage acheté en France. La France est le 5e pays organisateur de compétitions internationales de CCE et le stud-book Selle français est en tête du classement mondial des chevaux en 2011. Le circuit national de compétitions est également très développé en France comparé aux autres nations, pourtant les cavaliers français se situent relativement loin dans les classements permanents. Lors des échéances
internationales, les cavaliers français sont souvent médaillés au niveau européen mais moins fréquemment au niveau mondial.