Cadre noir

DEJEPS pro – Rosières

Dans le cadre de la rénovation des diplômes d’État d’encadrement du sport, les BEES1 et BEES2 ont disparu pour laisser place à de nouveaux diplômes notamment pour le niveau III au DEJEPS : Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport

Objectif : devenir entraîneur

Diplôme d’état de niveau III qui certifie des compétences dans le champ du perfectionnement et de l’entraînement sportif au Niveau Amateur dans une discipline.

Le titulaire du DEJEPS conçoit, coordonne et met en œuvre un projet d’entraînement dans la discipline choisie (CSO, CCE ou dressage) avec un objectif de compétition

Public: enseignants ou cavaliers amateurs

Résultats en compétition : amateur 1 (110- 115cm) en CSO ou amateur 2 GP dressage

Sélection 2020 sous réserve d’habilitation :   20,21 et 22 juillet 2020 (sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire)


Dossier de candidature 2020

250 visiteurs à Saumur pour tout savoir sur les formations

Retour sur la journée portes ouvertes formations du site du Cadre noir de Saumur

 

Conférence et échanges avec les enseignants et les stagiaires.

La journée a débuté par une présentation générale des formations en se réchauffant autour d’un café et de viennoiseries. Le public a pu alors posé toutes ses questions sur les prérequis, les financements et les sélections. Des élèves en formation DEJEPS pro et en formation universitaire (double cursus IFCE – ESTHUA), ainsi que des coordinateurs et l’équipe administrative étaient à disposition des participants pour répondre au cas par cas à chacun.

Tous ces moments de convivialité étaient ponctués d’une présentation d’un cours dans le manège Valat ou d’une visite du site guidée par deux stagiaires. Cette visite est d’ailleurs un moment privilégié pour découvrir la vie quotidienne des élèves.

Pour l’équipe formation, c’est une vraie belle journée portes ouvertes avec un public venu en nombre, de tous les horizons (il y avait même des participants venus de Belgique et de Hongrie) et les retours du public donnent vraiment envie de vous proposer une journée portes ouvertes 2021 encore mieux organisées !

« Ma fille est revenue enchantée des portes ouvertes de vendredi »

« Tout a été parfait, nous sommes revenus avec nos réponses claires. Merci pour la pause café et le sandwich. »

« Coordonner cette journée portes ouvertes avec celle de l’université avec laquelle vous avez construit le cursus formation initiale »

« Tout était parfait : j’ai accompagné ma fille aux portes ouvertes qui attend maintenant la mise en ligne des dossiers d’inscription pour une formation de cavalier d’entraînement : je remercie toute l’équipe pédagogique pour la qualité de la présentation de l’ENE. »

« Renforcer les temps d’échanges avec écuyer, élèves, formateurs. L’organisation actuelle a été très éclairante.Merci. »

Suite à cette journée portes ouvertes, tous les dossiers de candidatures sont en ligne :

Télécharger les dossiers de candidature 2020

 

Si vous n’avez pas pu assister à ces journées portes ouvertes, on vous propose une petite séance de rattrapage :

Foire aux questions spéciale portes ouvertes

  • Doit-on se pré-inscrire sur « parcoursup » pour intégrer vos formations?

Les inscriptions ne passent pas par parcoursup, les dossiers de candidatures sont disponibles directement sur le site internet

  • Où peut-on trouver les dossiers de candidature?

Les dossiers de candidatures sont disponibles sur le site internet sur la fiche de présentation de la formation qui vous intéresse. Vous pouvez également nous contacter par mail : formations(at)ifce.fr

  • Pour postuler à la formation universitaire et professionnelle, où peut-on télécharger le fichier d’inscription?

Les dossiers seront en ligne sur le site de l’université à partir du 15 février 2020.

  • Faut-il trouver sa structure d’accueil avant l’entrée en formation (pour les formations en alternance ou en apprentissage) ?

Oui. Vous pouvez vous rapprocher des coordinateurs de formation pour vous orienter dans la recherche de stages ou d’alternance. Il est possible également d’échanger avec les anciens élèves pour avoir des contacts ou de contacter notre service équi-ressources qui recense toutes les offres de stages et d’alternance dans la filière équine.

  • Quelles sont les possibilités d’hébergement et de restauration?

Il n’y a pas d’hébergement possible sur place. Les élèves ont accès à un self pour se restaurer le matin et le midi du lundi au vendredi.

  • Quels résultats en concours dispensent du test A (test en terrain varié) des TEP du BPJEPS ?

Conditions de dispense uniquement test A des TEP du BPJEPS, sur justificatif (attestation du DTN):

– 2 participations sans abandon ni élimination en épreuve CCE niveau club 2 min

– ou 3 participations sans abandon ni élimination en épreuve de niveau club 2 mini ou équivalentes dont une au moins en CCE ou TREC

  • Comment obtenir l’attestation de la DTN justifiant des résultats en compétition ?

Pour faire valoir vos performances en compétition pour la dispense du test technique des exigences préalables à l’entrée en formation, il vous faut une attestation du DTN. Vous pouvez effectuer cette demande directement sur le site la FFE.

  •  Est-ce qu’il est obligatoire de venir avec un cheval personnel ?

Oui pour les formations : formations sport BPJEPS/DEJEPS, formations DEJEPS pro et apprentissage, formation universitaire et professionnelle (sauf pour la 4ème année optionnelle). Le cheval doit avoir 6 ans au minimum du niveau de l’examen (certifications).

  • Est-ce que je peux prétendre à un financement?

Les possibilités de financements dépendent des formations et des dossiers des candidats.

  • Est-ce qu’il y a un bac à privilégier (bac pro CGEH ou bac général S par exemple) pour intégrer la formation universitaire et professionnelle ?

Il n’y a pas de parcours type, et tous les bacs sont acceptés. Par contre il est indispensable d’avoir des bonnes appréciations sur les bulletins.

  • Est-ce que je peux candidater à la formation universitaire et professionnelle après un BTS ?

Oui. Vous n’aurez par contre pas d’équivalence, cela signifie que vous devez forcément suivre le cursus de la 1ère année (L1) à la licence professionnelle (Licence pro Management des établissements équestres).

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez directement la responsable : maud.dupuy-duby(at)ifce.fr

Contacts :

Par mail : formations(at)ifce.fr

Tél : 02 41 53 50 55

Vous pouvez aussi nous retrouver sur de nombreux événements sur le stand IFCE :

  • EquitaLongines – LYON
  • Salon du Cheval d’Angers
  • Salon du Cheval de Paris
  • Grandes Semaines SHF
  • National des enseignants

 

Devenir instructeur – formation DESJEPS format court

DESJEPS – mention Équitation : « Enseigner, former, entraîner, encadrer »

FORMAT COURT ( 7 Mois )

Dans le cadre de la rénovation des diplômes d’État d’encadrement du sport, les BEES1 et BEES2 ont disparu pour laisser place à de nouveaux diplômes.

Le Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (DESJEPS) spécialité «Performance Sportive » mention «Equitation » est équivalent au Brevet d’Etat d’Educateur Sportif du deuxième degré (BEES 2°) option « Equitation ».

Objectif :

Devenir instructeur, pour assurer un poste de directeur d’établissement, directeur sportif, directeur technique, cadre technique, entraîneur cadre, coordinateur de formation

Public:

Ttitulaires d’un BEES 1 ou BPJEPS ou DEJEPS avec 1 an d’expérience professionnelle minimum en tant qu’enseignant

Sélections: Les sélections se déroulent sur 2,5 jours.

Les tests seront organisés fin juin (sous réserve des instructions de nos instances)

 

Erasmus+ , certification de la première promotion

Eloïse Legendre et Eric Deyna sont les formateurs référents du site de Saumur pour le réseau des écoles européennes d’équitation  (Equestrian Educational Network -EEN).

Dans le cadre des échanges des Écoles européennes, ils participent depuis 2017 à des regroupements du réseau portant sur le développement et la conduite du projet de formation Erasmus +, appelé SPINE  (Schools Project to increase employability in the European equestrian market).

La première session de formation Eramus + a débuté en décembre 2018 à Warendorf (Allemagne). Ensuite, le deuxième module s’est déroulé en mars 2019 sur le site de Saumur.

Cette formule est testée par une dizaine d’élèves (un élève par école du réseau) et doit permettre à ces jeunes professionnels de la filière équine d’acquérir les connaissances et les compétences indispensables pour pénétrer le marché européen.

Le 3ème et dernier module de la formation s’est déroulé du 4 au 8 novembre 2019 en Norvège. Les stagiaires ont donc passé l’évaluation finale dans sa version bêta.

Suite à cette première session de formation « test », les élèves et les formateurs pourront faire leurs retours et partager leur avis et les axes d’amélioration en mars 2020.

Le profil des stagiaires Erasmus +

Les 9 stagiaires impliqués dans ce schéma de formation internationale complémentaire, suivent tous un cursus qui s’inscrit dans le champ de l’enseignement de l’équitation de niveau II international (niveau équivalent en France : DEJEPS, niveau III) dans l’une des écoles du réseau EEN. Chaque école a choisi un élève qui répondait aux critères requis:

  1. niveau du diplôme en cours de préparation,
  2. compétences linguistiques (car tout se déroule en anglais dans le cadre du projet).

Justine Calise, élève en formation universitaire et professionnelle à Saumur est la représentante française.

Parmi ces élèves, une minorité sont spécialisés en dressage et en concours complet. La majorité est issue du monde du CSO.

Déroulé du module de certification

  •  lundi 4 novembre:  à leur arrivée, les participants ont été accueillis par Hanne Dahl et Evija E Lie. Après la présentation du programme de ce dernier module, les 9 étudiants ont reçu toutes les informations pratiques et ont découvert les chevaux et les cavaliers-cobayes pour l’exercice.
  •  mardi 5 novembre : la journée était réservée aux dernières révisions. Les élèves ont assisté a un cours avec Ron Geurts abordant le sujet du « Business and Management ». Eric Deyna, Eloise Legendre, Åsa Steninger et Gabriella Torell ont ensuite pris un temps d’échanges avec les élèves sur leur travaux personnels en lien avec le module « communication ».

L’après midi s’est poursuivi avec le cours de Liesbeth Reynders and Muriel Coppin concernant le module ”Savoir se vendre et réseaux sociaux”.

  • mercredi 6 et jeudi 7 novembre : ces deux jours ont été dédié à la certification permettant de valider le diplôme de l’Extra qualification.

L’examen était composé de nombreux tests dont :

  1. plusieurs présentations orales sur la réalisation d’un business plan ou la réglementation  par exemple,
  2. des évalutations pratiques tels que la réalisation d’une séance d’entraînement en dressage et en CSO.

Suite aux différents tests, les représentants de l’ensemble des écoles se sont réunis et ont étudié les résultats. Sur les 9 étudiants inscrits dans cette qualification, 4 d’entre eux n’ont pas validé l’ensemble des tests. Suite à ces résultats, les 4 élèves devront présenter un sujet par skype pour valider la partie théorique de la certification. Ils devront également envoyer une vidéo d’une situation de coaching pour la partie pratique. Ces sessions de rattrapage devront être programmées avant le prochain regroupement prévu à Ypäjä  en mai 2020. Les 9 étudiants recevront alors un certificat EQ Pilot.

 

En conclusion de cette première édition, les retours des étudiants sont positifs.

C’est une occasion d’enseigner dans une langue étrangère. Tous les modules leurs ont été utiles, et plus spécialement la réalisation du business plan. 

Ils sont conscients que c’était une réelle chance et surtout une opportunité unique de pouvoir découvrir ces pays et leur culture équestre tout en rencontrant de nouvelles personnes, leur permettant ainsi de tisser un réseau international.

 

 

 

 

 

Le Cadre noir à Lisbonne

Pour fêter ses 40 ans, l’École Portugaise d’art équestre a invité le Cadre noir de Saumur et l’École royale andalouse d’art équestre de Jerez de la Frontera à Lisbonne pour un gala unique dans les mythiques arènes de Campo Pequeno.

 

Ce gala s’est déroulé dimanche 17 novembre. Les 6 000 spectateurs, dont le Président de la république portugaise, ont pu apprécier les différentes prestations de chaque école. Mais également des tableaux communs mis au point et réalisés dans les jours précédents.

Pour ce déplacement, les chevaux, les soigneurs (après une escale à Burgos) et les écuyers sont arrivés le jeudi 14. Ils se sont installés dans les écuries de l’école, rejoints le lendemain par les espagnols. Cette proximité a largement contribué à la réussite de l’évènement en créant une belle cohésion entre les équipes.

Sur le peu de temps disponible entre les séances de travail et de répétitions, deux visites avaient été programmées : le musée des carrosses et le palais national de Queluz. Malgré des conditions météo plutôt défavorables, certains ont pu découvrir le centre ancien de Lisbonne. Ils ont apprécié cette culture aux multiples facettes d’inspirations diverses.

 

Des projets de collaboration entre les écoles

Par ailleurs, et au-delà du gala, les dirigeants de chaque école ont profité de cette rencontre pour avancer sur des accords de coopération. C’est ainsi qu’a eu lieu la signature officielle de la convention cadre de travail en commun passée entre l’IFCE et l’école Portugaise. Dans le même esprit, le nouveau directeur de l’école Espagnole a fait part de son souhait d’établir également une convention de collaboration et va proposer des projets dans ce sens. Il a aussi évoqué l’idée de réaliser un gala commun des quatre écoles qui pourrait être produit régulièrement (une à deux fois par an) dans les capitales du monde entier.

Au-delà d’avoir présenté les diverses formes d’équitations dans un formidable écrin, ce quarantième anniversaire a été un moment de convivialité très fort. Il a permis de faire se rencontrer les nouveaux dirigeants, resserrer les liens qui unissent nos trois écoles depuis de nombreuses années et développer de nouveaux projets.

 

Le cadre noir de Saumur à Lisbonne avec l'école Portugaise et l'école royale andalouse d'art équestre à Lisbonne.Le cadre noir de Saumur à Lisbonne avec l'école Portugaise et l'école royale andalouse d'art équestre à Lisbonne.Le cadre noir de Saumur à Lisbonne avec l'école Portugaise et l'école royale andalouse d'art équestre à Lisbonne.Le cadre noir de Saumur à Lisbonne avec l'école Portugaise et l'école royale andalouse d'art équestre à Lisbonne.

Dictionnaire équestre en 8 langues

Un incontournable pour évoluer dans un univers multilingue avec près de 500 termes pour échanger autour du cheval en 8 langues !

Cavalier, professionnel du cheval ou amateur mais tous désireux de communiquer avec des interlocuteurs dans une autre langue ? Voici un dictionnaire équestre utile et esthétique pour les termes en hippologie et équitation, traduits en 8 langues.

 

Dictionnaire équestre en 8 languesLe réseau « Equestrian Educational Network » (EEN) réunit de prestigieux établissements de formation en équitation dans les pays suivants : Grande-Bretagne, Allemagne, Autriche, Belgique, Pays-Bas, Portugal, Suède, Norvège, Finlande et France.

Ce sont les échanges entre enseignants/entraîneurs et stagiaires de ces pays qui ont fait émerger la nécessité d’un outil de travail commun, d’où la création de cet ouvrage coordonné par l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation, et notamment les formateurs du Cadre noir de Saumur.

 

La particularité d’un ouvrage illustré

 

Les planches illustrées par Marine Oussedik, spécialiste du sujet équestre, sont complétées par des légendes en anglais. Les termes sont repérés et traduits dans les 7 autres langues : français, allemand, néerlandais, portugais, suédois, norvégien et finnois.

 

                                                                                                                                        Commander le livre

 

Retour sur les exigeantes étoiles de Pau 2019

Evénement sportif annuel bien connu, les étoiles de Pau, comprenant un CCI 5* et un CAIO 4* avaient lieu du 24 au 27 octobre 2019.

L’IFCE y était représenté avec l’écuyer du Cadre noir Arnaud Boiteau et Fabrice Martin, responsable pédagogique et technique attelage, chacun dans leur discipline. Retour sur ce week-end Sport/Ifce !

 

Première étape : le dressage

Tous les feux sont au vert après la visite vétérinaire. En voiture le vendredi pour Fabrice Martin aux guides de Lanzaro. Pour leur deuxième sortie en compétition ensemble, c’est un bon départ. La reprise est belle, le classement provisoire est bon avec une seconde place.

 

Fabrice entame la deuxième journée, samedi matin, avec la maniabilité

Aucune balle au sol, quelques points de temps dépassé sans trop d’incidences : le classement provisoire ne changera pas, Fabrice et Lanzaro conservent leur deuxième place. De bonne augure avant le marathon du dimanche !

 

Les étoiles de Pau 2019, Fabrice Martin et Lanzaro*ENE-HN

Fabrice Martin et Lanzaro*ENE-HN

 

 

Le dénouement du dimanche de ces étoiles de Pau 2019 !

C’est une nouvelle fois l’attelage qui débutera la journée avec le toujours spectaculaire marathon, une épreuve très appréciée du public qui a savouré cette journée ensoleillée au domaine de Sers.

Au total, la performance est belle pour Fabrice et Lanzaro qui montent sur la troisième marche du podium en individuel, et remportent ce CAIO par équipe.

Félicitations à nos athlètes, ainsi qu’aux équipes qui les entourent au quotidien et le jour J.

 

Fabrice Martin assure également une mission nationale pour l’IFCE

Sur le plan sportif, en plus de son activité de compétiteur, Fabrice Martin programme les plans de compétitions pour les meneurs IFCE tout en assurant leur évolution technique en partenariat avec Sébastien Goyenheix.

En ce qui concerne le volet formation, Fabrice travaille sur les évolutions pédagogiques dans le but de faire avancer la discipline de l’attelage au même rythme que les autres disciplines olympiques. Il travaille sur ce développement avec l’ensemble de l’équipe dédiée au projet attelage national.

 

Une belle conclusion pour Arnaud Boiteau après un bon dressage mais un cross difficile sur ces étoiles de Pau 2019

Arnaud Boiteau débute la compétition en concours complet jeudi avec Quoriano*ENE-HN sur le dressage. La reprise est belle, mais une petite faute entachera cette entrée en matière. Au classement provisoire, le couple sera 15e avec la meilleure performance française. Arnaud et Quoriano seront pénalisés d’un refus sur la pointe d’une combinaison du cross qui ne présentait, semble t-il, peu de difficultés. Quelques points de temps dépassés s’ajouteront au score, plaçant le couple à la 22e place provisoire.

Une magnifique conclusion sur le saut d’obstacle du concours complet pour terminer cet international de Pau. Arnaud et Quoriano signent un très beau parcours sans faute sur cette dernière épreuve.

Les étoiles de Pau 2019, Arnaud Boiteau et Quoriano

Arnaud Boiteau et Quoriano*ENE-HN

Dakota de Hus en route pour les championnats du Monde avec Pauline Van Landeghem

Dakota de Hus*ENE-HN montée par Pauline Van Landeghem est sélectionnée pour les Championnats du Monde de Dressage jeunes chevaux à Ermelo (NED) du 1er au 4 août 2019.

Le couple a remporté les deux épreuves réservées aux chevaux de 7 ans lors du Grand national de Dressage de Vierzon, du 4 au 7 juillet. Lors de ce concours, le capitaine Guillaume Lundy et Tempo*ENE-HN se classent 7ème du Championnat de France pro élite.

 

Une sélection suite à de très bons résultats

La sélection de Dakota de Hus*ENE-HN montée par Pauline Van Landeghem a été annoncé par un communiqué fédéral du 8 juillet. Ils venaient de remporter les deux épreuves pour chevaux de 7 ans de Vierzon, et cette année, et a remporté 7 épreuves et s’est classé 3 fois second sur 10 épreuves courues en 2019.

 

Pauline Van Landeghem confie

« Dakota de Hus est en progression. Elle est assez facile, plus confiante, plus agréable à monter en piste; elle se tient et reste plus en équilibre. Elle fait tout bien, avec 3 bonnes allures.

Pour Ermelo, ce sera une belle expérience. Le but sera de faire 2 belles reprises sans faute et de pouvoir se confronter aux meilleurs chevaux du Monde dans cette génération. Elle a déjà fait une belle saison. »

 

 

Belle performance pour Guillaume Lundy et Tempo

Lors du Master Pro FFE Championnat de France pro élite grand tour, le capitaine Guillaume Lundy et Tempo*ENE-HN se classe 7ème place pour une première participation à ce Championnat. Ils se classent 9ème du Grand Prix avec la moyenne de 68,109%, puis 8ème du Grand Prix Spécial avec 67,128%.

Photos d’archive © Les Garennes et FFE/PSV