La filière équine française à l’horizon 2030

La croissance régulière du cheptel équin, la variété des activités équestres, l’engouement croissant des français pour l’équitation de loisir et l’intérêt de la population pour les paris hippiques représentent des atouts majeurs pour les mondes du cheval. Toutefois, le recul des soutiens et de l’encadrement de l’Etat, l’augmentation de la concurrence internationale, le fait que certaines activités reposent principalement sur des amateurs passionnés, ou encore les nouvelles préoccupations de la société en termes de bien-être animal… fragilisent le développement socioéconomique futur de la filière. 
 
Afin d’éclairer l’orientation de la recherche, les politiques publiques, mais aussi d’aider les intervenants de la filière à se préparer aux changements à venir, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) ont conduit une étude prospective de l’ensemble de la filière équine. 
 
Ce travail apporte un regard original sur la filière à travers quatre scénarios d’évolution très contrastés, construits dans le cadre d’une démarche collective qui a mobilisé près de 120 participants.

  • Téléchargez la brochure de 4 pages de présentation des scénarios (à imprimer en format A3) en cliquant ici
  • Téléchargez le rapport final : C. Jez, B. Coudurier, M. Cressent, F. Méa, P. Perrier-Cornet, E. Rossier (2012). La filière équine française à l’horizon 2030. Rapport du groupe de travail de la prospective équine. Inra-Ifce, 98p en cliquant ici
  • Téléchargez le communiqué de presse du 2 octobre 2012 en cliquant ici