Valoriser le patrimoine du cheval et de l’équitation

Patrimoine équestreL’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) porte une dimension patrimoniale du cheval et de l’équitation en France et à l’international. Héritier d’un patrimoine équestre unique, l’Ifce cultive et transmet, pour les générations futures, des savoirs et des savoir-faire d’exception. L’équitation de tradition française est illustrée par le Cadre noir, l’attelage et la sellerie sont perpétués sous la marque Haras nationaux. Ces missions contribuent au rayonnement de la culture équestre française dans le monde.

 

Valoriser la dimension patrimoniale du cheval et de l’équitation, une mission de l’Ifce

Le contrat d’objectifs et de performance 2014-2017 de l’Ifce reconnait la dimension patrimoniale portée par l’établissement, « cette image de la France comme grande nation du cheval, riche d’un patrimoine historique est un atout qu’il convient d’entretenir et de développer ». Plusieurs dimensions s’articulent : le patrimoine de la tradition équestre française a été reconnu par l’UNESCO ; les savoir-faire relatifs aux métiers traditionnels des Haras nationaux et du Cadre noir, sellerie, maréchalerie, équitation et attelage, permettent de mobiliser via la formation et la diffusion des connaissances des compétences au profit de la filière ; la dimension historique des paysages culturels et de l’architecture est protégée ; le patrimoine vivant des races de chevaux est mis en valeur selon les spécificités régionales des sites, selon leur génétique et selon leur histoire ; la dimension sociétale de l’activité de l’Ifce a intègré le cheval dans la société. Pour l’Ifce, il s’agit de faire vivre et de transmettre les connaissances et les savoirs dont les générations futures pourraient avoir besoin.

Le patrimoine Cadre noir

L’équitation de tradition française est illustrée par le Cadre noir. Elle se caractérise, d’une part, par la recherche d’une relation harmonieuse entre le cavalier et sa monture et, d’autre part, par une manière de faire : un style. Elle se propose de rendre au cheval monté la grâce et les mouvements qu’il a naturellement en liberté. La valeur de cette équitation, qu’elle soit académique, artistique ou sportive, se trouve dans la parfaite légèreté de l’exécution. Le cheval est léger lorsqu’il obéit aux plus discrètes indications de l’écuyer, avec liant et harmonie. Bien plus qu’une pratique équestre, l’Équitation de tradition française peut aussi se voir comme une école de conduite de soi, de respect d’autrui. La valorisation de label UNESCO attribué à l’équitation de tradition française, « patrimoine culturel immatériel de l’humanité » est une priorité de l’Ifce afin d’assumer la responsabilité qui lui a été confiée en France et dans le monde.

Les savoir-faire des Haras nationaux

L’appellation Haras nationaux est devenue une des marques patrimoniales fondatrices de l’identité de l’Ifce qui en porte l’héritage. Elle s’exprime aujourd’hui dans un patrimoine immatériel, composé des savoirs et des savoir-faire acquis au fil du temps par les agents pour l’exercice de leurs missions de reproduction, d’étalonnage, d’élevage et d’éducation du jeune cheval, complétées par des pratiques en attelage et en sellerie reconnues.

Consacrée au patrimoine, la campagne d’information de l’Ifce a pour objectif de valoriser l’héritage reçu par l’établissement incarné par les savoirs et savoir-faire du Cadre noir et des Haras nationaux.

 

La campagne d’informations et de sensibilisation de l’Ifce sur ses missions concerne également :

Cette entrée a été publiée dans IFCE. Ajouter aux favoris permalien.