Niveau sanitaire 4 allégé

Races de production : Anglo-Arabe, Cheval Corse, Connemara, CSAN, Demi-sang Anglo-Arabe, Poney Français de Selle, Welsh

Certains dépistages de maladies et/ou vaccinations sont rendus obligatoires par les règlements du Stud-book de la race choisie.

Cliquez ci-dessous sur les éléments du suivi sanitaire pour obtenir les informations nécessaires sur les pièces sanitaires à fournir chaque année pour toute demande de cartes de saillie :

Anémie Infectieuse des Equidés (AIE)

Fournissez un dépistage sérologique avec résultat négatif

Prélèvement : sang (sérum)
Technique : Test de Coggins
Délai moyen d’obtention du résultat : 5 jours
A réaliser : lors de la première monte : résultat datant de moins de 3 mois, puis à renouveler tous les 3 ans.

Artérite Virale Equine (AVE)

Il existe deux possibilités pour cette maladie : soit l’étalon est valablement vacciné contre la maladie, soit un dépistage est effectué.

A. Dépistage de l’AVE

1. Fournissez un dépistage sérologique avec résultat négatif

Prélèvement : sang (sérum)
Technique : Séroneutralisation (SN)
Délai moyen d’obtention du résultat : 5 à 9 jours
A réaliser tous les ans, à partir du 1er décembre de l’année précédente et avant toute saillie.

Résultats

Les résultats « conformes » de séroneutralisation (SN) peuvent apparaître sous différents termes selon les laboratoires :

  • Négatif
  • Absence d’anticorps
  • Titre < 4 (ou 1/4)
  • Inférieur à positif 4 (ou 1/4)

On considère qu’un dépistage sérologique n’est pas conforme si le résultat est :

  • Test de séroneutralisation ≥ 1/4 (par exemple 1/6-1/32- 1/64-1/128…)

2. Pour tout premier résultat sérologique non conforme (1ère demande de cartes ou au cours de la carrière de reproducteur), fournissez un dépistage virologique négatif avant la première saillie

Prélèvement : sperme
Technique : Isolement viral ou recherche du génome viral par PCR
Délai moyen d’obtention du résultat : 24 h (PCR) à 5 jours (isolement viral)

PCR ou isolement viral ?

La PCR

  • Est plus rapide et plus sensible (probabilité importante que le test soit positif si la maladie est présente).
  • Ne permet pas de savoir si le virus est vivant ou non.

L’isolement viral

  • Nécessite une bonne conservation de l’échantillon pendant l’envoi.
  • Permet d’isoler la souche virale et de savoir si cette souche est pathogène et d’apporter des éléments lors d’enquête épidémiologique.

POUR LES ANNÉES SUIVANTES :

1. Fournissez un dépistage sérologique

Si les résultats de séroneutralisation sont stables ou déclinants, il n’y a pas d’obligation de fournir un dépistage virologique.


Année N Année N+1 et suivantes
séroneutralisation négative séroneutralisation négative
séroneutralisation positive
–> Virologie négative
Séroneutralisation de titre stable ou décroissant

  • Lecture de stabilité des anticorps (AC)

La technique de séroneutralisation consiste en une succession de dilutions du sérum (dilution au 1/2, 1/4, 1/6…..1/128, 1/192,1/256…) jusqu’à ce que les anticorps ne puissent plus être détectés. Plus le nombre situé sous la fraction est élevé, plus le nombre d’anticorps est important. Par exemple une dilution au 1/36 présente un titre d’anticorps supérieur (36) à une dilution au 1/6 (titre 6), 1/256 (titre 256) supérieur à 1/128 (titre 128) …

  • Les résultats sont déclinants si le titre de la seconde sérologie (année n) est inférieur à celui de la première (année n-1)
  • Les résultats sont stables si le titre de la seconde est inférieur ou égal à deux fois celui de la première
  • Les résultats sont positifs croissants dès que le titre de la seconde est strictement supérieur à deux fois celui de la première

Le résultat est dit « conforme » si le Titre 2 (2ème résultat) est inférieur ou égal au titre initial x 2


Résultat 1 Résultat 2 Statut Conclusion
8 (ou 1/8) 4 (ou 1/4) décroissant conforme
8 (ou1/8) ≤16 (ou 1/16) stable conforme
8 (1/8) 24 (1/24) croissant A rencontré le virus non conforme

2. Si résultats positifs croissants (non conforme), fournissez un dépistage virologique négatif

Cf modalités expliquées dans le paragraphe 2 ci-dessus.

Ou

B. Vaccination AVE

Étalon vacciné : Fournissez la copie du feuillet vaccination avec l’ensemble des mentions des vaccinations Artérite Virale, certifiées par le vétérinaire, ainsi que les résultats négatifs des dépistages préalables à la vaccination, le cas échéant

Protocole vaccinal (Artervac NDV) :

  • Test de séroneutralisation (SN) ou PCR ou isolement viral négatif
  • Primo-vaccination dans les 30 jours suivants : 2 injections espacées de 3 à 6 semaines, l’étalon devant être maintenu isolé entre la date du prélèvement pour le test ci-dessus et la seconde injection de primo-vaccination.
  • Puis rappels tous les 6 mois avec une tolérance à 8 mois maximum. Attention, la notice du vaccin recommande un rappel de vaccination tous les 6 mois. Il est donc vivement conseillé de respecter ce délai pour une protection satisfaisante vis-à-vis de cette maladie et notamment si l’étalon est amené à faire la monte à l’étranger (tolérance franco-française).

Un minimum de deux injections de primo-vaccination sera exigé à la demande de cartes de saillie.

En cas de rupture vaccinale (Absence de rappel vaccinal dans les 8 mois) :
– Le protocole complet, depuis la primo-vaccination doit-être repris, dans les 30 jours suivant un test d’isolement viral ou une PCR sur sperme avec résultat négatif.
– Du fait des problématiques récurrentes d’approvisionnement en vaccin, il est conseillé de faire un suivi sérologique sur les étalons vaccinés : test de séroneutralisation dans les 8 mois suivant l’injection de vaccination. En cas de rupture d’approvisionnement, des dérogations peuvent être accordées (une preuve de la stabilité des anticorps avant vaccination remplaçant le test virologique).

N.B : Les centrales d’achats de médicaments vétérinaires ne font pas de stocks du vaccin Artervac. De ce fait, ce produit apparaît systématiquement « en rupture de stock » sur le site de commande de ces centrales. Pour faire une commande, les vétérinaires doivent donc appeler les centrales pour débloquer la commande.

Métrite Equine Contagieuse (MCE) 

Fournissez un dépistage Taylorella equigenitalis avec résultat négatif

Prélèvement : écouvillon en regard de la fosse urétrale (ou fosse du gland)
A réaliser tous les ans, à partir du 1er décembre de l’année précédente et avant toute saillie
Technique : mise en évidence de la bactérie, différentes méthodes sont proposées :

1Culture bactérienne

– Ecouvillon de type « Amies charbon »
– Acheminement rapide vers le laboratoire :  dans les 24h suivant le prélèvement ou dans les 48h en cas de réfrigération de l’échantillon
Délai moyen d’obtention du résultat : au minimum 7 jours

2Immunofluorescence (IF)

– Ecouvillon de type « Amies charbon » ou écouvillon de type « Amies simple »
– Acheminement au laboratoire dans les 72h maximum suivant le prélèvement
– Le test IF est moins spécifique que la culture bactérienne (la spécificité étant la capacité du test à ne détecter que les chevaux atteints) : existence de faux positifs dans 2% des cas, à confirmer ou infirmer par culture (qui est la méthode de référence).
Délai moyen d’obtention du résultat : 3 jours

3 – Recherche du génome de la bactérie (PCR)

– Ecouvillon sec
– Acheminement au laboratoire dans les 48h maximum suivant le prélèvement
Délai moyen d’obtention du résultat : 24h

IF, PCR ou Culture bactérienne ?

  • La PCR est la technique la plus rapide puis l’IF puis la culture.
  • La PCR est la technique la plus sensible mais ne permet pas de savoir si la bactérie est vivante ou non.
  • La culture permet d’isoler la souche bactérienne et d’apporter des éléments lors d’une enquête épidémiologique ; c’est la seule méthode qui permet de confirmer que l’animal est réellement porteur de la bactérie.
  • En cas de résultat positif en IF, une PCR ou une culture bactérienne doivent être réalisées avant toute saillie.

 

Vaccination Grippe et Rhinopneumonie

Fournissez la copie du feuillet vaccination avec l’ensemble des mentions des vaccinations grippe et rhinopneumonie :

  • Primo-vaccination par 2 injections espacées de 3 à 6 semaines (tolérance 21 à 92 jours)
  • Rappel obligatoire entre 5 et 6 mois après la deuxième injection de primo-vaccination (tolérance jusqu’à 7 mois)
  • Rappels annuels tous les 12 mois maximum

Pour tous les étalons nouvellement vaccinés ou en cas de reprise vaccinale après rupture, les cartes de saillie seront délivrées dès la preuve de la seconde injection de primo-vaccination.

Pour consulter d’autres informations sanitaires :

Retour Accueil suivi sanitaire