Retour sur la réunion plénière du comité de filière

L’année 2020 débute avec une plénière du comité de filière chargée le 8 janvier. La réunion plénière du comité de filière n’avait pu se tenir en fin 2019 du fait du conflit social.

L’ensemble des autres acteurs étaient présents à cette réunion plénière SFET, FFE, SHF, le GHN, APCA, FNC, Coordination Rurale, FNCC, AVEF, RESPE, LPC, IFCE, MAA – DGAL et DGPE. Hormis les représentants du monde des courses, absents en raison de la mise en place de leurs nouveaux CA.

Un point d’étape sur les actions en cours

Elle a permis de dresser un point d’étape sur les actions en faveur de l’acceptabilité sociale et du bien-être des équidés. Au regard du constat partagé de l’évolution de la demande sociétale et de la nécessité d’être proactifs collectivement, le comité a émis les préconisations suivantes :

  • Constitution d’un groupe de travail constitué des experts BEA de chaque famille. Le but est d’échanger sur les outils mis en place, les risques identifiés et la sémantique dans nos activités. Remplacer par ex : exploitation du cheval par formation du cheval, lieu de détention par lieu de résidence.
  • Nécessité de disposer de l’ensemble des outils pour informer sur les pratiques de la filière : validation rapide par l’ANSES de la Charte de Bien-être coordonnée par la FNC
  • Renforcement de la vulgarisation sur les avancées en matière de comportement : travaux de recherche et de veille, documents techniques
  • Valorisation du travail sur « Mon cheval est mon partenaire » réalisé par la FNCC

 

La capacité du détenteur a été évoquée et les membres du comité ont souhaité ne pas ajouter une « couche » de réglementaire pour les professionnels. Ils souhaitent plutôt assurer une formation continue aux personnes hébergeant un ou deux équidés. Le certificat du détenteur mis en œuvre par la FFE répond parfaitement à cet objectif de sensibilisation de ces amateurs. Il a été également demandé de renforcer la synergie entre les structures socioprofessionnelles, l’IFCE et les vétérinaires. Ils sont les premiers interlocuteurs des propriétaires d’équidés sur le territoire.

Préparation et planification de mise en œuvre des actions

La seconde partie de la journée a été consacrée à la préparation et la planification des réunions en vue de faire des propositions pour la mise en œuvre de la prochaine PAC. Le MAA a sollicité la filière cheval pour participer aux réunions inter-filière afin de bâtir le plan stratégique national. Celui-ci servira de référence française pour les futures négociations européennes.

Le comité de filière conserve un intérêt majeur pour traiter des sujets transverses ne relevant pas des politiques sectorielles. La qualité des travaux menés permet de faire avancer les différents sujets.