Rencontre avec le ministre de l’agriculture au salon du cheval de Paris

Eric Leclerc, Ifce, Jean-Roch Gaillet, directeur général de l'Ifce, Didier Guillaume, ministre de l'agriculture et de l'alimentation, Jean-Luc Poulain, président du CENECA et du salon du cheval de Paris, Pierre-André Durand, préfet de Seine-Saint-Denis

De gauche à droite : Eric Leclerc, Ifce, Jean-Roch Gaillet, directeur général de l’Ifce, Didier Guillaume, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, Jean-Luc Poulain, président du CENECA et du salon du cheval de Paris, Pierre-André Durand, préfet de Seine-Saint-Denis / B. Lemaire – Ifce

Didier Guillaume, ministre de l’agriculture et de l’alimentation s’est rendu mercredi 28 novembre 2018 au salon du cheval de Paris à la rencontre de la filière et du monde du cheval.

Jean-Roch Gaillet, directeur général de l’Institut français du cheval et de l’équitation, accompagnait la délégation ministérielle composée également de Mme Nathalie Barbe – conseillère en charge des filières animales, de la forêt et de la performance économique des entreprises agricoles et agroalimentaires, de M Pierre-André Durand, préfet de la Seine-Saint-Denis, de M. Jean-Luc Poulain, Président du CENECA et du salon du cheval de Paris et de Mme Jessica Gordon, directrice du salon du cheval de Paris.

 

Didier Guillaume a affirmé être le ministre des agriculteurs et de la ruralité au-delà d’être ministre de l’agriculture et a salué les orientations de l’opérateur public l’Institut français du cheval et de l’équitation.

L’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce), créé en 2010, est issu de la fusion des établissements publics Les Haras nationaux et l’Ecole nationale d’équitation – le Cadre noir de Saumur. Ses actions se déploient sur l’ensemble du territoire français au profit de tous les publics concernés par le cheval et l’équitation. Le prochain contrat d’objectifs et de performance 2018-2022 (COP), conforte les missions de l’établissement pour une période de 5 ans autour des activités :

  • régaliennes, notamment la sécurisation de la traçabilité sanitaire et zootechnique des équidés et la contribution aux politiques de soutien des sports équestres,
  • d’institut technique portant sur l’organisation des données techniques, économiques et sociales, le développement de la recherche appliquée, le transfert et la diffusion de ses résultats, la formation professionnelle et la valorisation du patrimoine équestre français.

Didier Guillaume a confirmé son souhait de signer prochainement le contrat d’objectifs et de performance avec Madame Roxana Maracineanu, ministre des sports.

 

Article en relation  – site internet du ministère de l’agriculture

Salon du cheval de Paris : bienvenue dans le plus grand centre équestre de France

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager
Cette entrée a été publiée dans IFCE. Ajouter aux favoris permalien.