Recensement Agricole 2020 : chacun de vous compte, on compte sur vous !

Le recensement agricole est une opération européenne et obligatoire qui a lieu tous les 10 ans. Il a pour objectif d’actualiser les données sur l’agriculture française. La campagne de 2010 avait montré que les équidés sont présents sur 91% des cantons français (hors Corse).

La campagne d’enquête vient d’être lancée : tous les exploitants agricoles sont concernés

En y répondant, vous contribuerez à mieux connaître les exploitations et l’agriculture française pour pouvoir ensuite adapter les politiques publiques et les travaux de recherche. Les données agricoles seront ainsi actualisées et rendues accessibles à tous sous forme de cartes et tableaux. Les données récoltées serviront aussi à mieux comprendre les besoins des territoires en soins vétérinaires et surveillance sanitaire. Enfin, elles permettront de mieux appréhender le renouvellement des générations, en terme de main d’œuvre et de formation.

 

 

Comment les équidés y sont intégrés ?

Un règlement européen cadre cette opération, obligatoire, selon une méthodologie homogène entre les états membres. Si les équins ne sont plus considérés dans le règlement européen, le ministère de l’agriculture a fait le choix de maintenir, en France, le recensement des élevages professionnels d’équidés, ce qui conforte le statut agricole du cheval. Une liste de naisseurs enregistrés dans la base IFCE-SIRE a été mise à disposition pour compléter la base de sondage. Plus généralement, tous les détenteurs d’équidés ayant une activité agricole et déposant un dossier de demande d’aides de la PAC (Politique Agricole Commune) seront interrogés.

Quelles sont les informations attendues ?

Les questions posées portent sur les surfaces cultivées et les cheptels présents sur l’exploitation. Les principaux facteurs de production mobilisés en agriculture sont aussi concernés, en particulier le foncier avec le mode de faire-valoir et la main-d’œuvre.

Concernant les équidés, la composition du cheptel par type (course de galop, trot, selle et poneys, traits, ânes) est demandée, ainsi que le nombre de naissances.

Des questions portent également sur l’engagement dans des démarches spécifiques (démarches de qualité et ou environnementales), sur la diversification des activités et sur les modalités de commercialisation des produits.

Toutes les informations concernant la campagne du Recensement Agricole 2020 sont disponibles sur le site internet du ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

 

Cette entrée a été publiée dans IFCE. Ajouter aux favoris permalien.