Une délégation de l’IFCE au salon de l’agriculture de Moscou

Jean-Roch Gaillet, Claire Cordilhac et Cécile Arnaud se sont rendus à Moscou du 10 au 12 octobre.

Il s’agit de l’ARK, société russe d’encouragement pour le développement de la filière équine qui a invité l’IFCE au salon de l’agriculture de Moscou. L’IFCE a été sollicité pour apporter son expertise lors d’une conférence sur le développement de la filière équine russe. Cette table ronde s’est déroulée dans le cadre du « Golden Autumn », salon de l’agriculture moscovite.

 

L’IFCE est intervenu sur deux thématiques

  • le fonctionnement de la base SIRE et l’enregistrement du cheptel équin
  • le modèle français de financement de la filière équine

Alexandre Martinez, conseiller agricole régional à l’ambassade de France, a accueilli la délégation de l’IFCE. Les échanges ont été l’occasion de réaffirmer la priorité accordée par le Président de la République à la coopération franco-russe dans le secteur agricole.

En marge de la conférence, le temps fort a été l’entrevue entre Jean-Roch Gaillet et Dzhambulat Khatuov. Ce dernier est le 1er vice-ministre de l’agriculture de la Fédération de Russie, chargé entre-autres de la réorganisation de la filière équine. L’accent a été mis sur le besoin de développer le cheptel des chevaux de courses russes. Ainsi que sur l’importance de créer un environnement favorable à l’élevage.

 

Présence de l'IFCE au Salon de l'agriculture de Moscou.

Signature d’un protocole

Ces échanges fructueux ont abouti à la signature d’un protocole. Celui-ci est préalable à une convention relative aux questions de coopération franco-russe dans le secteur équin. Les échanges ont été nombreux et variés. Parmi eux, le vice-Président du Caucase du Nord a fait part de son souhait de valoriser la race Karbarde en France. Cela passerait notamment par des documents d’identification qui porteraient l’appellation de la race.

 

Démonstration d’Info Chevaux

Enfin, la journée s’est clôturée par une démonstration d’Info chevaux auprès de participants à la conférence. Celle-ci a permis d’illustrer le processus d’identification des équidés et de matérialiser l’interconnexion de la base SIRE avec les autres bases de données françaises.

Il ne fait nul doute que la signature du protocole devrait conduire à une coopération régulière. En effet, celle-ci amènera l’IFCE et sa tutelle MAA à apporter un appui à la Russie dans la réorganisation et le développement de sa filière.