Portrait de soigneurs : Jacques Hautemayou

Portrait de soigneurs aux petits soins n° 6 : Jacques Hautemayou

Qui sont ces hommes et femmes de l’ombre qui œuvrent en continu pour le bon fonctionnement de l’écurie formation et compétition?

FOR-soigneurs-J Hautemayou

Son parcours : de l’Auvergne à Saumur en passant par Fontainebleau

Il n’a aucun membre de sa famille dans le monde du cheval et pourtant il est tombé dans la potion magique dès son plus jeune âge. Originaire d’Auvergne, tous les mercredis son père l’emmenait en visite au Haras d’Aurillac voir les chevaux… et depuis ce temps il ne les a jamais quitté. Il a commencé à monter au club. Puis ses études l’ont emmené à préparer un BEP puis un CAP au Haras de Pompadour en apprentissage.

Avec son galop 7 en poche, il a commencé dans une écurie de propriétaires en tant que cavalier maison et concours. Après deux postes de cavaliers, il rejoint le CSEM de Fontainebleau. A la sortie de l’armée, il réalise une saison de monte au Haras d’Aurillac puis il prend des missions de responsable d’écurie et de cavalier dans un autre haras.

Un cavalier soigneur compétiteur expérimenté, aux multiples facettes, car il a fait également durant ces années un peu d’élevage de chevaux Anglo-Arabe.

Il rejoint enfin les écuries de l’Ecole nationale d’équitation à Saumur en 1997 en tant que soigneur. Il suivra les chevaux de Luc Tierce durant 3 ans, puis il bascule sur les jeunes chevaux. Il veillera sur ces derniers durant 10 ans. Lors de la réorganisation des écuries en trois pôles : Compétition / Formation / Prestige, le courant passant bien avec les élèves, Jacques décide logiquement de s’orienter avec Jean-Franck Girard sur l’écurie de formation. Il s’occupera ainsi plusieurs années des chevaux de la FIME (formation internationale). Aujourd’hui il veille sur les chevaux des formations sport et sur le cheval d’Éloïse Legendre , coordinatrice de la formation sport BPJEPS.

FOR-soigneurs-J Hautemayou2Transmettre les bonnes pratiques et responsabiliser les élèves.

Avec Dominique Beugnet , Jean-Franck Girard et Nicolas Sanson, par retour d’expériences avec les élèves de la FIME, ils se rendent compte que ces derniers ont des lacunes en soins. Il en ressort une idée :  développer des cours, sous forme de conseils, autour des soins et du suivi des chevaux pour que les élèves de FIME puissent finir leur formation avec un brevet.

Suite à ces premières années de test, Jean-Franck Girard propose alors de mettre en place un livret de compétences sur tous les soins (de la tonte aux soins à apporter après un cross par exemple, toutes les activités sont abordées dans ce livret).

Aujourd’hui ce livret a fait du chemin, et est devenu un module inclus dans une UC. Plusieurs soigneurs-formateurs accompagnent les élèves et transmettent leurs savoirs et savoir-faire à une quarantaine de jeunes en 1ere et 2eme année de formation universitaire et professionnelle, en formation sport BPJEPS/ DEJEPS et en formation pro DEJEPS.

Les licences 1 et 2  (formation universitaire et professionnelle) sont ainsi évalués par les soigneurs-formateurs. Ils reçoivent deux notes dont une qui est comptabilisée par l’Université, et une note liée au comportement, à leur attitude et à leur assiduité vis–à-vis de l’entretien des chevaux de formation.

Un deuxième papa à l’écurie

Jacques et Christine Loyen, un binôme pas comme les autres. Avec Johnny Jeanneteau (responsable de l’écurie formation), ils sont les référents des L1, L2, et formation sport, c’est-à-dire qu’ils surveillent les chevaux dédiés à ces formations mais ils sont également toujours disponibles pour répondre aux questions des élèves. Ils assurent aussi un peu un rôle de confident et sont toujours prêts à donner un coup de main si besoin.

Café, galettes, crêpes… Jacques est également aux petits soins pour que les sorties des chevaux avec les élèves le samedi matin soient toujours un moment convivial!