Note de conjoncture Europe printemps-été 2019

La note de conjoncture Europe, printemps-été 2019, a été élaborée dans un contexte particulier. L’objectif est de faire un point sur l’état d’avancement de la législation européenne, mais aussi de dresser un panorama des événements politiques des derniers mois et de mettre en évidence leur influence sur les questions concernant la filière équine.

 

Tout d’abord, les élections européennes sont venues perturber le calendrier et l’avancement de plusieurs textes. A l’issue du scrutin, qui s’est déroulé du 23 au 26 mai, dans les 28 pays de l’Union Européenne, le paysage politique est relativement chamboulé. En effet, les partis historiques (Parti Populaire Européen (PPE) et le parti Socialiste et Démocrate (S&D)) observent un net recul de leurs sièges, au profit des Verts, des libéraux et des nationalistes. Cette nouvelle configuration entrainera une refonte des rapports de force et des jeux d’alliance au sein de l’assemblée parlementaire.

 

En outre, le Brexit, initialement prévu le 29 mars 2019, a été repoussé au 31 octobre 2019, entrainant ainsi l’organisation d’élections européennes au Royaume-Uni. Les événements de ces derniers mois et l’absence d’accord entre l’Union et le Royaume-Uni ont soulevé de nombreuses questions et incertitudes. Le secteur des courses est celui qui risque d’être le plus impacté par le départ britannique. Le Brexit aura également probablement des répercussions sur les programmes européens tels qu’ERASMUS +.

 

 

Au niveau réglementaire, l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) et la filière doivent s’attacher à préparer la mise en œuvre des trois règlements de base relatifs aux animaux (règlement santé animale, règlement zootechnique et règlement relatif aux médicaments vétérinaires).

 

D’autres échéances seront aussi à anticiper, telles que les négociations à venir autour de la Politique Agricole Commune (PAC), ou encore sur la politique européenne en matière de recherche, avec le programme Horizon Europe.

Au-delà des textes en cours de négociations, la nouvelle Commission sera définitivement nommée à la fin de l’année 2019. Il lui sera ensuite possible de définir ses orientations et ses priorités politiques pour les 5 ans à venir.

 

Pour consulter la note de conjoncture Europe cliquez sur le bouton ci-dessous :

Note de conjoncture Printemps-été 2019
Cette entrée a été publiée dans IFCE. Ajouter aux favoris permalien.