L’ifce au service de la science : encore une thèse soutenue avec brio.

Le 8 octobre dernier, Sophie Brard, doctorante en génomique des équidés a soutenu avec succès sa thèse intitulée « Quel cadre théorique et pratique pour l’utilisation de la sélection génomique dans l’amélioration génétique des chevaux? ».

Soutenance de Sophie Brard recherche équine

Cette thèse, cofinancée par l’Ifce et l’Inra a été réalisée à l’Inra de Toulouse, sous la direction d’Anne Ricard, chercheur Ifce dans l’équipe de recherche « biologie intégrative et genétique équine » de l’Inra.

Lors de sa soutenance, Sophie a ainsi pu présenter les travaux scientifiques qu’elle a mené pendant ces trois dernières années ainsi que leurs perspectives d’utilisation. Les principaux résultats montrent que :

  • L’évaluation génomique chez les chevaux nécessite simultanément un grand nombre de chevaux mesurés, des relations de parentés entre la population candidate et de référence, le génotypage de chevaux non retenus pour la reproduction.
  • La présence et la prise en compte dans le modèle d’un gène à effet majeur est un plus.

La candidate s’est soumise aux très nombreuses questions qui lui ont été posées pendant près de deux heures et ses réponses ont toujours été pertinentes. Le jury a estimé que les résultats de recherche présentés étaient très novateurs, et pas uniquement pour la filière équine. Il a tenu à souligner la qualité du document écrit et de la présentation orale de Sophie dans une discipline qui n’est pas simple d’abord.

En conclusion, le jury lui a attribué le titre de docteur de l’université de Toulouse et, compte tenu de la qualité de ses travaux, a également proposé Sophie Brard au prix de thèse 2015 de l’Institut national polytechnique de Toulouse, qui récompense chaque année les 15% meilleurs doctorant de cette institut : le prix Leopold Escande.