Le député européen Jean Arthuis à Saumur

L’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) a reçu la visite, sur son site de Saumur, de Monsieur Jean Arthuis, député européen et président de la commission des budgets du Parlement européen. Missionné par le Premier ministre pour mener une réflexion sur la filière cheval, il a ainsi pu visiter les infrastructures et découvrir les missions de l’établissement.

(c) A. Laurioux

(c) A. Laurioux

Riche de son histoire, de son expertise et de ses compétences, Jean Arthuis a pu constater l’étendu du champ d’action de l’Ifce à travers ses missions, au service de toute la filière équine, représentées sur son site saumurois.

Le député a ainsi débuté sa visite par le Grand Manège, accueilli par Didier Garnier, Directeur général par interim, et le Colonel Patrick Teisserenc, écuyer en chef. L’Ifce, son site, le Cadre Noir et l’Equitation de Tradition française lui ont été explicités dans un premier temps, avant une présentation du Cadre Noir avec quatre sauteurs et les sauts d’école emblématiques. Lui ont également été présentés la sellerie d’honneur, le nattage des chevaux et l’espace muséal et tourisme. Jean Arthuis a ensuite rencontré l’équipe de la clinique vétérinaire et de la maréchalerie.

Patrick Galloux, responsable du plateau de recherche et développement de Saumur, a reçu le député pour y exposer les activités du Pôle développement innovation et recherche. Le parcours s’est poursuivi à la carrière d’honneur où les missions de formation et d’accompagnement du sport de haut niveau ont été mises en avant. Jean Arthuis a pu rencontrer Alexis Goury, cavalier du Pôle France Jeunes de concours complet, accompagné de Philippe Mull, mis à disposition par l’Ifce à la Fédération Française d’Equitation dans un cadre partenarial. Les missions du Pôle formation professionnelle et sportive ont été présentées par Maud Dupuy D’Uby, adjointe du directeur Jean-Michel Pinel, et la présence d’élèves en cours avec leur enseignant sur cette même carrière.

Cette visite des lieux fut suivie d’un entretien avec le comité directeur de l’établissement, avant le déjeuner où Monsieur Arthuis s’est vu remettre un ouvrage du Cadre Noir.

L’après-midi était consacré aux échanges en présence de socioprofessionnels de la filière équine de la région, représentants cette dernière : les éleveurs, les acteurs des courses hippiques ou encore les différentes associations et comités équestres.

Cette mission se poursuit dans d’autres établissements. A l’issue de cette réflexion, le rapport rendu par Monsieur Arthuis devrait permettre d’appréhender la filière dans toutes ses composantes.