Face aux fortes chaleurs, l’IFCE prend des mesures lors des compétitions

Cela n’a échappé à personne, y compris aux chevaux : la canicule s’est invitée parmi les événements équestres. Responsables de bien des maux, les fortes chaleurs sont préoccupantes et peuvent être redoutables, surtout pour les équidés. Des mesures simples existent pour limiter les effets des températures élevées, comme l’a illustré l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) durant le dernier événement sportif qu’il a organisé avant l’épisode de canicule. Le Ministre de l’Agriculture s’est d’ailleurs exprimé sur ce sujet.

 

mesures : donner à boire à son cheval

Des mesures préventives à l’attention des chevaux et des cavaliers

« Dans un souci de bien-être pour les jeunes chevaux et compte tenu de la météo annoncée mardi et mercredi à Saumur, des boxes seront mis à disposition des cavaliers. Ces boxes qui n’auront pas été nettoyés entre le Grand national d’hier et mardi matin, seront mis à disposition gracieusement. Des bacs à eau et de la glace sont prévus à l’arrivée des cross. Les cavaliers sont autorisés à monter en chemise. Soyez prudents et pensez à boire beaucoup d’eau ».

L’IFCE a transmis ce message sur ses réseaux sociaux lors du dernier concours d’élevage organisé fin juin. Avec les fortes chaleurs, l’équipe organisatrice a pris toutes les mesures préventives nécessaires pour le bien-être des chevaux et des cavaliers afin que les épreuves se déroulent dans les meilleures conditions. Cette mobilisation a été saluée par tous les participants de cette compétition et aucun incident n’a été déploré.

 

Le Ministre de l’Agriculture appelle à la vigilance lors des transports d’animaux

Dans un communiqué de presse en date du 27 juin 2019, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Didier Guillaume souligne l’importance d’appliquer avec la rigueur la réglementation en matière de transport des animaux. Il incite les transporteurs d’animaux vivants à respecter strictement les règles de protection animale, à prendre en compte toutes les mesures nécessaires pour limiter le stress des animaux et à tenir compte des conditions météorologiques lors de la planification de leur trajet.

 

Lire le communiqué du Ministère

 

Un exemple de conséquence : le coup de chaleur

Parmi les conséquences des températures élevées chez les chevaux, on retrouve le coup de chaleur. Celui-ci peut survenir avec une température extérieure élevée, un air très humide et une aération insuffisante. Une bonne connaissance des causes pré-disposantes permet d’adapter la gestion des chevaux en période de fortes chaleurs. Non pris en charge à temps, le coup de chaleur peut conduire à la mort du cheval.

Pour en savoir plus, consultez la fiche équipédia sur le coup de chaleur.

 

Equipédia : le coup de chaleur