Exportations de semences équines vers la Corée du Sud

La France, premier pays européen à pouvoir exporter de la semence équine en Corée du Sud

Depuis 2015, la KRA (Korean racing Authority) a multiplié les efforts pour développer la filière chevaux/poneys de sport en Corée du Sud :

  • importation de 50 ponettes pleines en 2015 et 16
  • formations des cadres de la KRA en France
  • accueil de techniciens français sur leurs structures d’élevages
  • emploi de moniteurs français etc…

Face à cette volonté politique de développement et pour être en mesure de poursuivre les relations privilégiées entre nos deux pays, l’IFCE a proposé en 2016 aux autorités compétentes un modèle de certificat sanitaire afin d’ouvrir le marché des semences équines.

Après 3 ans de négociations sur les termes techniques vétérinaires de ce certificat, la DGAL et l’IFCE ont reçu du 25 au 29 mars une délégation de vétérinaires coréens afin de réaliser un audit sur les centres français de production de semences équines. Cet audit avait pour objectif de délivrer un agrément aux centres visités et d’établir la procédure documentaire à respecter pour l’obtention des agréments de nouveaux candidats. Les 3 centres visités (Equitechnic, le haras du pays d’Auge et le Haras des « M »)ont obtenu leur agrément.

Ainsi, la France devient le premier pays européen à pouvoir exporter de la génétique équine en Corée du Sud. Une délégation française de producteurs de semences s’est d’ores et déjà rendue en Corée début Avril pour finaliser les premiers contrats d’exportation de doses.