Deux médailles pour les meneurs de l’IFCE à l’international d’attelage du Pin

Lors du concours d’attelages international CAI du Pin, du 24 au 28 juillet, les meneurs de l’IFCE ont remporté deux médailles :

Diane Delmas avec Curiantha et Cellakerna, âgés 12 ans, et avec ses grooms Marie Pierre Defontaine et Guillaume Egele. remporte la première médaille d’Or dans le CAI** à deux chevaux. C’est sa première participation à une compétition internationale.
Médaille de bronze obtenue dans le CAI3* à deux chevaux par  Raphael Berrard et Tango de St Rémy*HN et Ravie d’Etre Ici, et ses grooms Margot Bréchet et Sébastien Goyheneix, ce dernier participe à la préparation des chevaux et de l’attelage, et particulièrement sur le travail en dressage.

Ces deux médailles ont été remportées grâce aux très bons résultats sur les épreuves de marathon et de maniabilité, sur lesquelles il ne fallait pas faire de faute, car les résultats étaient très serrés.

Impressions de Sébastien Goyheneix qui a suivi et qui aide ces deux meneurs, et particulièrement celui de Raphael Berrard pusqu’il est sur l’attelage comme groom lors des deux derniers tests  :


Quels sont tes impressions sur les bons résultats de Diane Delmas et Raphael Berrard au Pin ?
Sébastien Goyheneix
 : « Ce sont deux formateurs attelage de l’IFCE qui ont eu de belles performances au CAI du Pin, avec des chevaux de formation. Ils ont débuté sur ce niveau international cette année. Diane Delmas remporte le CAI2* en paire. C’était son premier concours international. Raphael Berrard se classe 3ème du CAI3* , en paire également.
Je suis très satisfait de ces résultats, car ils sont très honorables. En dressage, ils vont encore progresser, compte tenu du bon niveau international.
Ils ont fait d’excellents marathons et maniabilité, ce qui permet ces bons résultats.
Pour Raphael Berrard, cela confirme les bons résultats du CAI de Saumur. »

Pour Raphael Berrard, tu le fais travailler depuis plusieurs saisons.
Comment participes tu au travail de Diane Delmas qui est à Rosières aux Salines ?
Sébastien Goyheneix
  : « je lui ai proposé cet hiver d’intégrer dans sa planification des objectifs sur ce niveau-là. Il me semblait qu’elle était prête à aborder ce niveau. On a eu l’occasion de travailler durant l’hiver, notamment dans la préparation de dressage. Nous avons débuté sur un rassemblement de formateurs attelage à Uzès. C’était avant le recrutement de Fabrice Martin.
Ensuite, elle est venue plusieurs fois à Saumur, parce qu’elle y faisait une formation. Elle venait donc avec ses chevaux et nous avons ainsi pu avoir un suivi régulier. »

 

© Mélanie Guillamot