Organigramme

 

L’établissement public est organisé avec une direction générale et sept directions métiers, répondant à l’évolution des missions de l’établissement. Huit délégations territoriales représentent l’Ifce et assurent le développement de ses services au plus près du terrain.

Présentation


La direction générale de l’Institut s’assure de la cohérence de la stratégie et des interventions de l’établissement avec celles de ses interlocuteurs et avec les orientations du contrat d’objectifs avec l’Etat.

La direction générale prépare les travaux du conseil d’administration, rend les arbitrages qui s’imposent et prend les décisions nécessaires au bon fonctionnement de l’établissement.

Elle s’appuie sur un comité de direction qui réunit les directeurs territoriaux, les directeurs nationaux, l’Ecuyer en chef, le responsable technique du Cadre noir, l’agent comptable. Le comité de direction apporte son appui à la direction générale dans l’élaboration de la stratégie de l’établissement.

L’équipe de la direction est composée de :

Didier Garnier, directeur général par intérim

Didier Garnier, directeur général de l'Ifce par intérimDidier Garnier, âgé de 65 ans, est diplômé d’une licence de sciences physiques. Ancien professeur de physique-chimie, il a effectué sa carrière pour le compte des Ministères du travail et de l’agriculture et d’association. De 1979 à 1982, il a été inspecteur du travail de la Somme, puis de 1982 à 1991, directeur général adjoint du travail de Picardie et d’Ile de France en passant par secrétaire général du centre de sécurité sociale des travailleurs migrants. De 1991 à 2000, il a été directeur général de l’association de formation et d’action sociale des écuries de courses (AFASEC). De 2000 à 2002, il a été responsable des relations avec le « Bureau international du travail » (BIT) au ministère de l’Emploi et de la Solidarité. Ancien Maire (UMP) de Lamorlaye dans l’Oise (2008-2014), il a été, en 2012, conseiller technique chargé de l’agriculture et de la pêche auprès du Premier ministre, François Fillon. À sa sortie de cabinet, il est devenu, de 2012 à 2015, inspecteur général de l’agriculture en poste au Conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux (CGAAER). Depuis 2015, il est inspecteur général de l’agriculture chargé de l’appui aux personnes et aux structures des régions Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine.
Indépendamment de son affectation à l’AFASEC qu’il a dirigée pendant 9 ans, Didier Garnier est familier de la filière équine. Dans le cadre de ses fonctions au CGAAER, il est l’auteur de deux rapport, l’un sur l’avenir de la filière équine française, l’autre sur l’emploi dans le secteur du cheval. Le mandat électif qui a été le sien comme Maire de Lamorlaye, commune voisine de l’hippodrome de Chantilly, lui a permis de conforter sa connaissance des enjeux auxquels est confronté ce secteur.

 

A pourvoir, directeur général adjoint

L’Ifce s’organise par pôles métiers, qui représentent ses différentes missions au sein de la filière :

Pôle traçabilité et accompagnement de la filière équine

Direction accompagnement de la filière :

La direction accompagnement à la filière structure les débats entre les pouvoirs publics et la filière. Elle apporte une expertise technique et économique sur les dossiers d’actualités. Elle est en lien avec les organismes de la filière : SHF, ANR, maisons mères etc.., pour construire un programme de développement pour valoriser les produits d’élevage, les équidés de sport et les équidés de travail.

Service international :

Le service international anime un réseau d’expertise afin de faire valoir les intérêts français dans les instances internationales, et effectue une veille réglementaire pour informer les professionnels et anticiper les travaux sur les dossiers d’actualités.
Il développe ses actions à l’international en s’appuyant sur son expertise en ingénierie de formation et de système d’informations.

Direction traçabilité et identification (Sire) :

La direction Traçabilité et identification (Sire) garantit la traçabilité des équidés et structure les données au service des races et de la filière, en développant et mutualisant un système d’information dématérialisé avec les partenaires de la filière.

Elle cherche à appuyer la sélection et à sécuriser la fiabilité des démarches et des transactions. La direction développe des services pour les utilisateurs finaux, vétérinaire, sportif, éleveur, propriétaire ou cavalier.

Direction contrôle sanitaire et identification de terrain :

La direction contrôle sanitaire et identification de terrain pilote les contrôles sanitaires, anime le pilotage de l’identification de terrain. Elle coordonne les délégations territoriales de l’institut pour la mission contrôle sanitaire. Elle élabore le plan de contrôle et suit les brigades volantes.

Pôle développement et recherche :

Le pôle développement et recherche fournit aux acteurs de la filière les informations nécessaires à leur prise de décision dans les domaines génétiques, zootechniques, socio-économiques, pédagogiques et sportifs.
Elle formalise les résultats de la recherche et élabore des schémas de transfert vers les publics concernés. Le pôle fait également émerger les besoins de la recherche grâce au conseil scientifique de la filière équine.

Pôle formation professionnelle et sportive :

Le pôle de la formation est chargé de développer des formations de référence dans le domaine de la reproduction et de l’équitation.
Le pôle est actif pour le développement de l’École supérieure du cheval et de l’équitation comme organisme de référence de la filière et pour l’animation du réseau des sites.

Pôle équitation de tradition française, performance sportive et moyens équestres

Direction équitation de tradition française et moyens de l’Ifce :

La direction équitation de tradition française et moyens de l’Ifce porte la dimension historique de l’établissement, en valorisant son patrimoine matériel et immatériel. Elle fait vivre les savoir-faire relatifs aux métiers traditionnels des Haras nationaux et assume la responsabilité de la valorisation du label UNESCO attribué à l’équitation de tradition française « patrimoine culturel immatériel de l’humanité ».

Direction de la performance sportive :

La direction de la performance sportive, en partenariat avec la Fédération française d’équitation et la Fédération française Handisport, concourt à l’amélioration du haut niveau. Elle soutient notamment la filière d’accès du haut niveau, et met à disposition les sites de l’Ifce pour appuyer les fédérations et leurs équipes d’encadrement.

Deux pôles support assurent le pilotage stratégique de l’établissement ainsi que les fonctions support.

Pôle pilotage, système d’information et communication :

Ce pôle est placé auprès de la direction générale pour l’assister
dans le pilotage stratégique de l’établissement.

Secrétariat général :

Le secrétariat général regroupe la direction des ressources humaines, les fonctions budgétaires et comptables, les fonctions juridiques.

En territoire, l’Ifce s’organise sur le découpage régional prévu par la loi.

Organigrammes

L’organigramme général de l’Institut français du cheval et de l’équitation est en cours de réalisation.

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager