L’IFCE, un espace de concertation, d’échange et d’action

L’Institut français du cheval et de l’équitation est l’instance de concertation institutionnelle des acteurs de la filière équine, afin d’identifier et d’anticiper les évolutions du secteur et de son environnement.

A la demande du Ministère de l’agriculture, la création d’un « comité filière » a été validée par le Conseil d’Administration de l’IFCE.

Rôle

L’objectif est de créer les conditions d’un débat serein sur les enjeux de la filière, où l’IFCE pourra apporter une expertise technique et économique sur les problèmes d’actualités rencontrés (TVA, coopération internationale, expertises, etc.).

La décision de créer un « comité de filière » a donc été prise afin de créer et d’animer un groupe d’acteurs professionnels représentatif de la filière équine, de permettre une expression et une construction consensuelles de la demande sur les sujets d’actualité ou de fond qui sous-tendent l’activité de la filière.

Pour en savoir plus : fonctionnement, activité, rapports

L’IFCE, le Fonds Eperon et la fondation Hippolia sont unis autour d’un conseil scientifique de l’ensemble de la filière équine. Ils utilisent cette même instance d’avis pour améliorer la cohérence et l’efficience des moyens dédiés à la recherche équine.

Rôle

Le conseil scientifique de la filière équine :

  • assure la coordination entre les socioprofessionnels et les équipes de recherche afin de définir une programmation de la recherche équine française et prioriser les thèmes-clés identifiés,
  • labellise les projets soumis à chacun des partenaires avant tout octroi de financement
  • fournit un avis sur l’utilisation des moyens de l’IFCE dédiés à la recherche (2,8 M d’€ en 2012 répartis en chercheurs et ingénieurs d’étude, station expérimentale de Chamberet et crédits de soutien à la recherche),
  • fournit un avis sur la feuille de route de la fondation Hippolia,
  • assure la coordination entre les socioprofessionnels et les acteurs du développement pour valoriser les résultats de recherche.

Pour en savoir plus : fonctionnement, financement, lettres d'information

Le contrat d’objectif et de performance (COP) de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) signé en juin 2019 a élargi les missions de son ancien conseil de la formation, créé en 2010. L’IFCE se positionne dorénavant comme un institut technique au service de l’ensemble de la filière équine. Il s’attache à relancer une nouvelle dynamique autour d’un « conseil de l’emploi et de la formation » (CEF) centré sur l’analyse des besoins en compétences professionnelles pour le développement de la filière. Les orientations de ce conseil doivent permettre de faire évoluer les offres de formation pour y répondre, dont celles de l’IFCE.

L’intégration de la notion d’emploi au sein de ce conseil se fait dans un souci de mieux analyser les conditions et mécanismes de la pérennité des postes au sein de la filière. Il cherche à mettre en évidence les éventuelles distorsions entre les attentes (de la clientèle, des employeurs, etc.) et les contenus des cursus de formation, afin de proposer les adaptations nécessaires.

L’IFCE, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le ministère des Sports, la Fédération française d’équitation (FFE), la branche professionnelle et les sociétés mères sont réunies dans ce conseil, qui peut s’adjoindre d’autres experts extérieurs. Ses travaux s’appuient notamment sur l’analyse des données socio-économiques relatives à la filière.

Le CEF apporte un soutien aux acteurs publics et privés de la formation professionnelle, dont, notamment, la Fédération française d’équitation (FFE) et l’Association de formation et d’action sociale des écuries de course (AFASEC), avec une priorité donnée à l’adéquation formation/emploi.

Le CEF est un lieu de dialogue et de propositions, en lien étroit avec les autres conseils et comités et avec le conseil d’administration (CA) de l’Institut, à qui il rapporte l’avancement de ses travaux, notamment dans le cadre d’un rapport annuel.

Le conseil de l’emploi et de la formation (CEF) a des missions élargies par rapport au conseil de la formation initialement créé en 2010. Lors du conseil d’administration du 14 novembre 2018, l’IFCE a annoncé vouloir relancer une nouvelle dynamique, centrée sur l’analyse des besoins en compétences professionnelles pour le développement de l’ensemble de la filière équine. La nouvelle forme du conseil de l’emploi et de la formation mise en œuvre à l’automne 2019 se préoccupe de l’ensemble de la filière équine en passant d’une logique d’offre de formation de l’Institut à une logique de réponses aux besoins de compétences professionnelles de la filière. Le CEF apporte donc un soutien aux acteurs publics et privés de la formation professionnelle, dont, notamment, la Fédération française d’équitation (FFE) et l’Association de formation et d’action sociale des écuries de course (AFASEC) avec une priorité donnée à l’adéquation formation/emploi.

Rôle

Le conseil de l’emploi et de la formation est un lieu d’échange et de proposition devant répondre aux attentes des partenaires en matière d’emploi et de formation. L’objectif est de créer les conditions d’un débat constructif sur les enjeux de l’adéquation emploi-formation de la filière.

Pour en savoir plus : fonctionnement, activité, rapports