Le contact dans le travail à pied

05 decembre 2017

 

Résumé :
DE QUOI PARLONS-NOUS ?
Dans le cadre de la formation du cheval et du cavalier, les attendus du travail à pied ne sont pas différents de la connaissance et de l’application des fondamentaux du cavalier à cheval. Parler du contact à la longe en faisant appel à la notion de transfert d’apprentissage sera mon approche afin d’analyser cet incontournable qui fait partie du perfectionnement des aides et de la main du cavalier / longeur.

A QUOI CA SERT ?
Rechercher et maintenir le contact entre la bouche du cheval par l’intermédiaire de la longe et la main du longeur permet la relation avec le cheval, sa conduite, la modulation de son impulsion, la correction de l’attitude.

COMMENT FAIRE ?
L’obtention du contact est la compréhension de la résultante entre l’indépendance et l’accord des aides du longeur. L’obtenir n’est pas acquis et dépend également du profil de l’équidé, de sa morphologie, de sa locomotion, de son équilibre et de sa symétrie sur le cercle mais également de la motricité du longeur de son positionnement et de sa lecture proprioceptive de l’équidé.

Cette intervention a pour objectif de vous exposer une démarche et des techniques qui font appels aux connaissances du cavalier sur les principes équestres, sur sa sensibilité, son sens de l’observation afin d’ajuster efficacement ses actions.

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager