Autisme et médiation équine

5 décembre 2019

Résumé :

La médiation avec les équidés est une approche complémentaire actuellement en plein essor.
Les équidés (chevaux, poneys) participent de plus en plus aux activités et aux soins, avec des résultats très positifs.

Pour les personnes avec autisme, le contact et la relation avec le cheval, étayés par l’intervenant en médiation équine, vont permettre de favoriser l’échange et la communication, mais aussi d’exercer les systèmes d’adaptation sociale, de régulation et de traitement des informations.

La médiation équine se situe en complément des autres interventions (thérapeutiques, éducatives, scolaires et sociales), dans un projet global et personnalisé.
Les particularités liées à l’autisme doivent être bien prises en compte, avec certains principes à respecter, afin d’adapter au mieux l’environnement et les activités aux besoins de la personne autiste, et de favoriser ainsi ses progrès.

Les bénéfices sont nombreux, liés à plusieurs facteurs, et évalués scientifiquement.

En préambule, nous vous recommandons d’assister à la webconférence Comprendre les troubles de l’autisme