CHIO d’Aix-la-Chapelle 2019 : la conférence de presse lance le compte à rebours

Chaque année, l’organisation du célèbre concours hippique international officiel (CHIO) d’Aix-la-Chapelle convie un pays en tant qu’invitée d’honneur. En 2019, c’est la France qui reçoit cet honneur du 12 au 21 juillet. Ce projet, piloté par l’IFCE, implique toute la filière équine et a donné lieu, le 6 juin dernier, à une conférence de presse au château de Versailles. Retours sur les interventions des participants.

 

Pierre Durand, Stephan Mayer, Roxana Maracineanu et Franck Kemperman (c) Didier Saulnier, Château de Versailles

Thierry Gausseron a rappelé l’importance d’avoir organisé la conférence au château de Versailles, symbole important de l’art équestre et du cheval. En 2016, le cheval a été réintroduit au château avec les écuries Bartabas de l’académie équestre et la réouverture de la galerie des carrosses. En 2024, le château de Versailles a été choisi pour accueillir les épreuves équestres des Jeux Olympiques attribués à Paris.

 

  • Jean-Roch Gaillet, Directeur Général de l’IFCE

Ce partenariat renforce les liens entre la France et l’Allemagne et met en avant la France et sa filière équine. Le personnel de l’IFCE peut être fier de porter ce projet confié par le Ministère des Sports. Jean-Roch Gaillet a assuré la prise de parole de chaque intervenant durant la conférence de presse.

 

  • Dominique de Bellaigue, Président du groupe filière cheval

Ce projet permet de mettre en valeur la filière équine de l’agriculture, la culture, et plus particulièrement les sports équestres. Il permet d’unir les acteurs de la filière dans des actions de défense d’intérêts et de sujets communs.

Il réunit les cinq maisons-mère du cheval et incarne la dimension complète et globale de notre filière ainsi dans la continuité de l’élaboration d’une charte de gouvernance signée début 2018. Les présidents des cinq organismes (France Galop, le Trot, la FFE, la SHF, la SFET) ont donné naissance en ce début d’année 2019 à cette nouvelle association « Filière cheval ». Cette action concrétise la volonté d’unification du cheval dans le cas de ce projet de coopération avec l’Allemagne

La participation à ce projet permet de mettre en avant une coopération à travers les spectacles offerts aux nombreux visiteurs et une visibilité du savoir-faire français visible dans les espaces d’exposition. Cela montre la richesse et la diversité de notre filière au travers des spectacles équestres, des interventions diverses, au cœur du village des exposants, des ateliers poney, médiation équine, visite des vestiaires des courses, et apporte un éclairage sur nos disciplines et nos apprentissages

L’objectif est de faire découvrir les lieux et régions emblématiques du cheval, d’apprécier la diversité et la qualité de nos races et de se familiariser avec le milieu des courses hippiques avec l’exposition à travers la rue France

Les sciences sont également mises en avant avec la présence d’entreprises innovantes dans la recherche, la santé, et le bien être des chevaux et des hommes.

Deux institutions emblématiques de notre culture équestre seront présentes avec les spectacles donnés par le Cadre noir de Saumur, mettant en valeur de l’équitation de tradition française, et la Garde républicaine.

Enfin, un système de solidarité unique mis en place permet un soutien financier à l’ensemble de la filière hippique.

Ce partenariat avec l’Allemagne doit être renforcé dans le domaine des courses, du sport et loisirs, de la recherche et de l’élevage du cheval. Qu’il s’inscrive dans la continuité de la construction d’un avenir européen du cheval.

 

  • Franck Kemperman, Président du CA de l’ALRV

La beauté des lieux et le charme de la France doivent se retrouver dans ce partenariat. Aix-la-Chapelle est un point de rencontre incontournable pour y rassembler les personnes du monde entier. Un rendez-vous avec plus de 350 000 visiteurs par an, pas uniquement de chevaux, permettant de faire de nouvelles connaissances et de créer des amitiés.

L’objectif est de s’unir avec le pays partenaire. Aujourd’hui la France est le 17e pays partenaire. « Nous sommes impatients d’accueillir nos amis français avec qui nous avons une excellente coopération ». Franck Kemperman a mis en avant le point le plus important pour lui, à savoir la cérémonie d’ouverture avec le Cadre noir de Saumur et la Garde républicaine qui aura lieu devant plus de 40 000 spectateurs. Les sports équestres restent au centre de l’attention avec près de 350 sportifs, 30 nations s’affronteront dans cinq disciplines. Avec la présence de plus de 600 journalistes, il s’agit du concours le plus connu au monde pour le sport de haut niveau, ainsi qu’un événement sociétal majeur.

 

  • Pierre Durand, ancien cavalier de saut d’obstacle

Le médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Séoul se souvient toujours de sa participation au CHIO. « C’est un public très exigeant, connaisseur, mais très fair-play, qui soutient toujours les cavaliers, que ça soit dans la réussite ou dans la défaite ». Il se rappelle d’un des moments forts de la relation avec son cheval et le public : la traditionnelle cérémonie des mouchoirs, à la fin de la compétition. Tous les cavaliers participants, de toutes les disciplines, se retrouvent sur la piste sous les ovations du public qui agite un mouchoir blanc.

Depuis plus de 100 ans, les CHIO ont été remporté seulement quatre fois par la France. Pour tous les cavaliers de jumping, c’est le concours le plus prestigieux au monde. C’est une compétition difficile techniquement, voir la plus difficile chaque année, mais une référence en la matière. « Réaliser une performance à Aix la Chapelle c’est le test le plus probant, le concours dont on rêve quand on est cavalier ». Les meilleures nations s’y retrouvent et ont à cœur de présenter leurs meilleurs cavaliers.

La France peut être fière d’être accueillies et mise à l’honneur et doit être consciente de l’estime que les Allemands nous portent.

 

  • Stephan Mayer, représentant de la République fédérale d’Allemagne

Le CHIO est heureux d’accueillir le Cadre noir de Saumur et la Garde républicaine, accompagnés des écuries du domaine de Chantilly, mais aussi sur la rue de France dans le village CHIO de nombreux exposants du monde, du tourisme, de la culture, et de l’art culinaire ainsi que du sport hippique et l’élevage. La France connait une longue tradition dans l’élevage de chevaux et compte de nombreuses pistes cavalières tout comme ses nombreuses pistes de course parmi les nations du cheval les plus importantes en Europe. La France organise aussi des tournois et épreuves équestres fascinantes dans des environnements merveilleux.

L’amitié franco-allemande vient une fois de plus se manifester de la plus belle des manières. C’est avec joie que l’édition 2019 du CHIO est attendue. L’expérience et le professionnalisme des responsables ainsi que le public des tribunes donneront l’assurance d’un spectacle équestre inoubliable. Stephan Mayer invite tous les français du sport équestre à venir à Aix-la-Chapelle !

 

  • Roxana Maracineanu, Ministre des sports

Madame la Ministre débute son intervention par un retour aux origines avec l’histoire du Cadre noir, qui débute au XIVème siècle, avec un corps enseignant composé de quelques grands écuyers civils, dont certains issu du manège du Versailles.

Elle rappelle que le CHIO est la première compétition sportive en Allemagne, un événement est aussi considéré comme l’une des plus grandes compétitions équestres au monde par les cavaliers. C’est un lieu symbolique pour certains des cavaliers français.

Aix-la-Chapelle est emblématique pour l’amitié franco-allemande (avec la signature du traité de coopération le 22 janvier visant à renouveler les engagements de nos deux nations consacré par le traité de l’Elysée entre le général de Gaulle et chancelier Adenauer en 1963).

La présence française au CHIO contribuera à mettre en évidence les liens forts entre la France et l’Allemagne au-delà des compétitions et des performances dans le secteur équestre.

Au sein du village des exposants, la rue France va réunir les entreprises, institutions, organismes divers de la filière française afin de présenter le lien particulier que la France entretien avec le monde du cheval. La filière cheval en France constitue un véritable acteur économique qui, au-delà de son impact sur notre territoire, notamment en matière d’emplois, permet à notre pays de faire valoir un savoir-faire reconnu au niveau international. Pendant dix jours, ce sont également l’attractivité de nos régions, l’excellence de nos produits, de nos services, le savoir-faire français et l’innovation dans le secteur qui seront alors mis à l’honneur. Un espace sera spécifiquement dédié à la valorisation de la culture qui lie nos deux pays. L’office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) apporte également sa contribution avec la mobilisation de huit jeunes (quatre français et quatre allemands) qui participeront à l’accueil des visiteurs de la rue France.

Depuis la signature du traité de l’Elysée, l’OFAJ offre à des millions de jeunes la chance de participer à des échanges y compris dans le domaine sportif. La présence française en tant que pays invité d’honneur du CHIO sera un temps fort de la diplomatie sportive entre nos deux pays.

 

Le ton est donné et le compte à rebours est lancé pour le plus grand concours international des sports équestres.

 

Plus d’informations sur le CHIO d’Aachen sur le site internet.

A lire également : La filière équine se réunit pour Aachen 2019