Céline Gerny, athlète de para-dressage, intègre l’IFCE

Cavalière de l’équipe de France de para-dressage, Céline Gerny s’entraîne au centre d’expertise de para-dressage de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), en lien avec la Fédération française d’équitation (FFE). Son organisation évolue puisqu’elle intègre l’établissement pour réaliser son projet de médaille à Paris en 2024.

 

Céline Gerny cavalière de para-dressage

Céline Gerny et Vol de nuit de Brève*IFCE (c) IFCE AAzzos

Un soutien au para-dressage depuis déjà plusieurs années

Céline Gerny bénéficie du soutien de l’IFCE depuis quelques temps déjà. L’établissement collabore en effet depuis de plusieurs années avec la FFE pour l’accompagnement de sportifs à haut potentiel dans la discipline du para-dressage. « En 2004, nous étions déjà ici en préparation pour les jeux d’Athènes, sous forme de stage auprès de Jean-Franck Girard. Je connais donc les lieux depuis longtemps », explique Céline.

A partir de 2017, Sébastien Goyenheix, écuyer du Cadre noir, l’accompagne avec son cheval personnel. Pour assurer ensuite sa remonte, Nadèje Bourdon, également écuyer du Cadre noir, lui propose deux chevaux : Belle de jour*IFCE, qui est ciblée dans le projet de para-dressage, et Vol de nuit de Brève*IFCE. Cette dernière s’étant blessée, la cavalière a commencé à travailler avec Rhapsodie*IFCE, avec qui une relation privilégiée s’est installée.

 

Un projet : « Médaille à Paris 2024 »

Céline Gerny a un projet : celui de décrocher une médaille aux jeux paralympiques de Paris en 2024. La cavalière de para-dressage a obtenu en janvier dernier une mise à disposition au sein de l’IFCE. Elle intègre donc à temps plein l’établissement pour s’investir pleinement dans son projet sportif. Elle bénéficie ainsi des différentes ressources présentes sur le site pour la préparation des sportifs de haut niveau. Cela concerne notamment la préparation technique, physique et mentale. « Je travaille également auprès de la section recherche pour l’accompagnement scientifique de la performance », nous rapporte Céline.
Les chevaux bénéficient également un suivi quotidien par les équipes, avec la clinique vétérinaire et les soigneurs. « On a ici une synergie entre tous les corps de métiers qui est très enrichissante ».

 

Le para-dressage à l’IFCE

Depuis de longues années, les écuyers du Cadre noir sont impliqués en tant qu’entraîneurs et préparateurs de chevaux. Ces derniers appartiennent le plus souvent l’établissement. La collaboration se poursuit puisque la mission de soutien à la politique fédérale en matière de sport de haut niveau est inscrite dans son contrat d’objectif et de performance (COP) actuel.
Ainsi, l’établissement accueille des cavaliers détectés par la FFE et orientés vers l’IFCE pour les accompagner de manière individuelle vers le haut niveau.
Ainsi, les athlètes bénéficient d’un encadrement spécifique avec :

  • des entraineurs dédiés : Sébastien Goyenheix, coordonateur, et Nadèje Bourdon, tous deux écuyers du Cadre noir ;
  • un soigneur attitré, Geoffray Podsiedlik ;
  • un accompagnement pour la préparation physique et mental
  • un suivi sur le plan médical sur le plan sportif
  • un appui du staff fédéral de voltige sur le site, avec Davy Delaire et Bambad Memarian, impliqués auprès de Céline.

Plusieurs chevaux de l’IFCE sont dédiés au para-dressage. Ils sont entrainés et suivis par les écuyers pour la discipline avant d’être mis à disposition des cavaliers. Aujourd’hui, la qualité des chevaux ainsi que tous les soins qui leur sont apportés quotidiennement par les soigneurs et les vétérinaires contribuent pleinement à la réussite de ces projets sportifs.

 

Pour suivre l’actualité de Céline, rendez-vous sur sa page Facebook.