Faire le lien entre la recherche et le terrain : bilan 2019/perspective 2020

L’année 2019 aura été riche en termes d’études et de transferts. Le comité de suivi des demandes de la filière permet de centraliser les besoins, les analyser puis les orienter vers les experts, en interne ou en externe, afin de répondre au mieux aux attentes de la filière.

 

Points forts 2019

 


40 projets de développement et études en cours menés par les experts de l’IFCE.
87 études initiés par l’IFCE au niveau national ou en territoire.

 

Sur le plan sanitaire, l’IFCE apporte son soutien à l’ANSES qui valorise les données sanitaires du SIRE et contribue ainsi à l’amélioration de la traçabilité sanitaire.

Les études menées en génétique du cheval de sport progressent, grâce à une collaboration avec le Stud-book Selle français (SBSF). La caractérisation du phénotype et du génotype permettra, à terme, de donner des outils de sélection des géniteurs. Pour organiser, la collecte de nouvelles données, un partenariat a été signé entre le SBSF, la société CWD et l’IFCE.

En savoir plus sur le projet LIFE

 

Répondant à une demande du Groupement hippique national (GHN) et soutenu par la filière équine, un programme a démarré pour développer localement des filières de valorisation du fumier de cheval : Val’Fumier.

La médiation équine est une thématique qui s’organise. L’IFCE mène un projet de caractérisation des chevaux de rééducation, en partenariat avec l’association Sciences équines, afin de définir les profils les mieux adaptés.

Les six chevaux territoriaux assurant le ramassage scolaire de la commune de Vendargues (34) ont été l’objet de mesures durant une semaine en mai 2019. Le travail qu’ils assurent semble parfaitement compatible avec leurs capacités. Un outil de simulation est en cours de développement, afin de pouvoir estimer rapidement les capacités de travail des chevaux.

 

Perspectives 2020

De nombreux travaux seront menés dans nos différents domaines d’expertise, notamment :

– un projet sur la gestion du parasitisme, en collaboration avec l’ANSES et ONIRIS, afin de mettre au point un outil pour évaluer le risque parasitaire et limiter les traitements,

– l’application « Cheval bien-être », pour mobiles/tablettes, permettra aux détenteurs d’évaluer le bien-être de leurs chevaux, en mesurant une trentaine d’indicateurs.

Découvrez les projets soutenus en 2020

 

 

Cet article est un extrait du rapport d’activité 2019.

Consultez l'intégralité du rapport