Bénéfices de la reconnaissance en tant qu’institut technique agricole

institut technique agricole Ifce, jument au presLa reconnaissance d’institut technique agricole apporte à l’établissement et à la filière équine une ouverture vers d’autres filières agricoles et réseaux de professionnels. Elle permet à l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) d’être visible dans des réseaux reconnus et de s’engager dans la transformation de la filière équine.

S’ouvrir et s’insérer dans des réseaux de professionnels

L’Ifce a manifesté l’intérêt d’adhérer au réseau des instituts techniques agricoles animé par l’Acta (Association de coordination technique agricole). Il rejoindra ce réseau si la décision de l’Assemblée générale de l’Acta en juin 2018 est favorable. Cette adhésion apporte une ouverture à la filière équine et permettra, entre autres, de :

  • fédérer les moyens et les compétences avec d’autres instituts,
  • s’insérer dans des programmes inter-espèces et s’ouvrir à d’autres activités et réflexions des filières agricoles,
  • s’insérer dans des projets européens de recherche comme la thématique sur « la génétique dans l’ensemble des filières animales »,
  • s’adresser au service des API-AGRO, plate-forme informatique commune à tous les instituts qui permet de mieux gérer les données et mieux diffuser les données informatiques,
  • participer à des groupes d’animation scientifique de l’Acta,
  • créer des UMT (unités mixtes technologiques) en collaboration avec des organismes de recherche.

L’enjeu d’être présent dans un réseau reconnu est de donner de la visibilité à l’Ifce et à la filière équine en particulier, notamment dans la négociation actuelle de la PAC pour 2020.
Enfin, la qualification en tant qu’institut technique agricole va inciter l’Ifce à impliquer encore plus les socio-professionnels de la filière, lesquels gèrent les missions de recherche dans les autres filières agricoles.

L’institut technique comme ressource pour apporter des outils d’aide à la décision à la filière équine

Certaines missions de l’Ifce vont être renforcées dans le cadre de l’institut technique agricole. La recherche appliquée propre à l’établissement, doit être encore plus développée, en particulier sur les quatre plateaux techniques, tout comme les activités de développement et de diffusion de connaissance. L’Ifce devra également poursuivre son développement des réseaux de diffusion, des actions de formation, de veille, de prospective et d’anticipation.
Tout ceci devra se faire dans la perspective de répondre aux demandes de la filière. Ainsi, tout acteur de la filière peut s’adresser à l’Ifce via ses représentants que sont les associations d’éleveurs, les socio-professionnels, etc. Les entreprises, organismes de recherche peuvent accéder aux moyens de l’Ifce tels que les plateaux techniques (site, infrastructure, chevaux, experts, matériel sous forme de prestation, collaboration) pour développer leurs produits ou protocoles de recherche. L’établissement s’engage à accompagner la filière en proposant un ensemble d’outils, de méthodes et de techniques nécessaires pour la transformation de la filière équine.

 

Dossier : L’institut technique agricole de la filière équine

L’institut technique agricole de la filière équine
L’Ifce rejoint le réseau des instituts techniques agricoles animé par l’Acta
L’Ifce s’organise pour répondre aux enjeux de la filière équine
L’Ifce reçoit la qualification d’institut technique agricole

Photo : L.Gerard/Ifce

Cette entrée a été publiée dans IFCE. Ajouter aux favoris permalien.