Témoignage d’une professionnelle de la traction animale

Aurore Dupont a suivi la formation  « Certificat de spécialisation (CS) Utilisateur de chevaux attelés (UCA) »  au sein de l’École supérieure du cheval et de l’équitation du site du Pin. Elle revient sur son expérience et son projet suite à l’obtention du diplôme cette année.

 

attelage cour du haras_2

Quel est votre parcours scolaire et votre rapport aux chevaux ?

J’ai passé un bac littéraire, un peu par dépit car je n’ai pas trouvé ma voie. En sortant du BAC, j’étais un peu lassée des études. Je suis devenue technicienne de mesure avec mon père. Cela consistait à étudier les risques de foudre sur les sites industriels. J’ai ensuite rencontré quelqu’un qui m’a encouragé à changer de voie, à suivre mes envies. Le cheval est une passion, j’ai été cavalière de 11 à 15 ans, mais je suis partie du principe que d’une passion ne découle pas un métier.

J’ai intégré la formation de CAP soigneur d’équidé au CFA de Laval, mais cela n’a pas abouti. J’avais 24 ans et la mentalité est particulière au sein d’une formation composée de personnes beaucoup plus jeunes.

L’année suivante, j’ai passé un BPREA (Brevet professionnel de responsable d’entreprise agricole), à Laval au CFA pour adulte, que j’ai obtenu en 2014. J’avais à ce stade plutôt dans l’idée de faire de l’élevage. Cette formation à un aspect étude de marché qui est très utile. Je me suis renseignée ensuite sur le marché du travail, mais il n’y avait pas beaucoup d’emploi, par manque d’expérience professionnelle. En cherchant à fignoler mon projet, je me suis renseignée sur l’attelage par curiosité.

Je suis dans un secteur très touristique, j’ai donc tourné mon projet vers l’attelage. Une conseillère pôle emploi m’a proposé une formation pour vérifier la viabilité du projet. J’ai ainsi intégré la formation CS Utilisateur de chevaux attelé (UCA) au Pin en 2017.

Pourquoi avoir choisi la formation CS UCA au Pin ?

Il y a une véritable histoire et une vraie réputation autour du Haras du Pin. Je n’étais, en plus, pas trop loin et je ne connaissais pas d’autre formation.

Je m’étais à l’époque renseignée pour passer un Galop 5, mais le CS est beaucoup plus professionnel. Cette formation m’a paru une évidence car située au Pin, avec une vraie cavalerie.

Quels ont été pour vous les apports de la formation ?

Elle confirme mon projet. Je dispose maintenant d’une vraie compétence professionnelle. Le contenu est top, tout comme les enseignants qui apportent leur expérience de compétiteurs, ce qui est un plus. Nous étions un peu nombreux pour cette promotion donc nous n’avons pas pu pratiquer autant qu’on aurait voulu. J’ai quelques frustrations car ma curiosité et mon expérience professionnelle m’amenaient à pousser au-delà de la formation.

Néanmoins, je suis totalement satisfaite et je la recommande vivement. Le CS UCA permet de mieux pratiquer en condition réelle (moissonneuse, bus en ville …), avec des notions que certains Galop 5 n’auraient pas en ville.

Pouvez-vous nous parler de votre projet professionnel ?

A l’origine, mon projet était en constante évolution, mais il est enfin stabilisé. Au départ, je souhaitais m’installer à mon compte, mais c’était difficile. Je voulais être prestataire en traction animale (transport de personne, évènementiel, maraîchage …). J’ai cherché à avoir la meilleure rentabilité avec le plus petit investissement possible. Malheureusement, le maraîchage n’a qu’une faible rentabilité dans mon secteur. Le tourisme reste le plus intéressant. J’ai donc définitivement abandonné le maraîchage, après avoir quand même essayé cette pratique avec un autre stagiaire de la formation.

Suite à la formation, j’ai envoyé ma candidature spontanée dans le Morbihan à La Gacilly pour un remplacement. Elle a été acceptée.

Aujourd’hui, je souhaite monter mon projet de cheval territorial, qui pourrait aboutir avec la ville d’Evron. J’ai rencontré le maire de la ville qui est cavalier, passionné de chevaux et qui veut recréer du lien social. Ce projet serait très complémentaire avec une autre activité de promenades en roulotte. Le dossier est actuellement en cours de rédaction mais à de grandes chances d’aboutir. »

Le CS Utilisateur de chevaux attelés en quelques mots

Le certificat de spécialisation (CS) Utilisateur de chevaux attelés (UCA) permet d’acquérir des compétences indispensables pour la pratique de l’attelage, en milieu agricole, forestier ou encore en ville.

Ce titre du Ministère de l’agriculture a été créé par arrêté en 2005. Il s’agit de la seule certification qui valide les compétences du meneur d’attelage exerçant cette activité à titre professionnel et pouvant garantir des prestations attelage en sécurité en lien avec le cheval utilitaire.

En savoir plus

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager