Quelles sont les tendances de la conjoncture équine à mi-année 2016 ?

Une nouvelle Note de Conjoncture sur la filière équine est parue ! Produite par l’Observatoire économique et social du cheval de l’Ifce, elle informe sur la situation de la filière équine française à la mi-année 2016.

DIF photo OESC-ConjonctureN°24

Concernant l’élevage de chevaux de courses, la production de galopeurs continue de croître alors que celles des trotteurs diminue. Les naissances de chevaux de sport, poneys et petits chevaux sont en hausse alors que les chevaux de territoires et les ânes connaissent une diminution de leur production.

 

Sur le marché des courses, les ventes aux enchères de chevaux de courses affichent un repli, léger pour les courses de galop, plus important pour les courses de trot. Le marché intérieur connaît un recul des transactions, principalement celles concernant les chevaux de course et de trait. Cependant, les prix des chevaux de sport-loisir s’améliorent, ceci dans tous les segments de marché (loisir ou compétition). Côté importations, elles sont en recul pour les chevaux de selle et poneys mais toujours en augmentation pour les Pur-sang.

 

Du côté des utilisations, le recul des paris hippiques en ligne observé en début d’année s’accentue. En équitation, la saison 2015-2016 s’est conclue par une baisse du nombre global de licenciés alors que le nombre de cavaliers compétiteurs continue d’augmenter.

 

Télécharger la note de conjoncture n°24 (Septembre 2016)

 

Consulter toutes les informations économiques disponibles