Un nouveau projet de valorisation patrimoniale pour l’IFCE : sellerie et harnais canoniques Haras nationaux

L’IFCE a mis en place un nouveau projet de valorisation patrimoniale Haras nationaux avec la sellerie et les harnais canoniques.

Un peu d’histoire…

Historiquement, les Haras nationaux ne disposaient pas d’ateliers de sellerie. Le matériel, nécessaire au travail des étalons, était acheté chez des selliers de renom. Un système de « marchés publics » était jadis mis en place, et permettait d’acquérir le nombre de selles et harnais nécessaires. Ces derniers étaient ensuite dispatchés dans les différents sites Haras nationaux.

Concernant le petit matériel courant, il était d’usage d’aller chez le bourrelier installé à proximité. Néanmoins certaines réparations courantes étaient réalisées par des agents sans qu’il y ait réellement d’atelier.

Ce n’est qu’au milieu du XXème siècle, que la sellerie nationale des haras est créée à La Roche-sur-Yon. Brice Arnoux, alors maître sellier est à la genèse de ce projet. Il s’inspira des harnais et des éléments de sellerie du XIXème pour créer « les canons – modèles Haras nationaux ». En respectant les traditions et codes sociaux relatif à la pratique de l’attelage. En témoigne la présence majoritaire de harnais de couleur noire au sein des haras, la couleur fauve étant réservé aux maîtres de maison. Cependant, Brice Arnoux a dérogé à certaines règles en fabriquant des colliers anglais pour les étalons chevaux de traits. Les Haras nationaux étant dépositaires des plus beaux spécimens de leurs races.

Dans le même temps, les agents des Haras allaient, hors saison de monte, se former à La Roche-sur-Yon. Le métier de sellier-harnacheur s’est alors répandu dans les divers haras, en même temps que la création d’ateliers et des selleries dites « d’honneur ».

 

Vers une définition des Harnais canoniques

Il s’agit de harnais typique des Haras nationaux réalisés par les selliers des Haras. Ils sont fabriqués dans la plus pure tradition de la sellerie française, sur la base des Harnais de présentation ou de poste du XIXème siècle.

L’IFCE possède certains modèles d’exception. Qu’ils soient à un, en paire ou à quatre, ces harnais canoniques ont été conçus pour la présentation en fonction de la race des étalons nationaux et des voitures hippomobiles utilisées.

 

Aujourd’hui, un travail minutieux d’inventaire

A ce jour, les harnais sont conservés et entreposés à Vers Pont du Gard-Gard (30). Les référents patrimoine attelage IFCE ont effectué un premier inventaire des harnais lors de leurs rangements dans des malles.

Crédit photo : Karine Renard

Aujourd’hui deux selliers à La Roche-sur-Yon se sont associés à eux, durant 4 semaines, pour finaliser cet inventaire.

La finalité de ce travail minutieux sera la valorisation des biens patrimoniaux des selleries d’honneur des Haras nationaux, afin de permettre :

  • la conservation des patrimoines matériels et immatériels ;
  • leur transmission via la formation ;
  • leur valorisation via une ou plusieurs expositions explicitées au grand public. Par exemple, un travail spécifique sera réalisé pour le Conseil départemental de la Vendée qui souhaite restaurer la sellerie d’honneur de son haras, ou encore pour la « Collection Hippomobile de Saumur ».