Conjoncture équine : Des tendances apparentes à la hausse en début d’année 2018

Une noOESC_Note-de-Conjoncture_31_Page_1uvelle note de conjoncture sur la filière équine est parue ! Produite par l’Observatoire économique et social du cheval de l’Ifce, elle informe sur la situation de la filière équine française en début d’année 2018.

La situation semble s’améliorer pour de nombreux indicateurs

Téléchargez la note de conjoncture - juin 2018

 

Après l’embellie connue en 2017, les naissances d’équidés en France sont en hausse marquée sur les cinq premiers mois de l’année 2018, sachant que seules 40% des naissances sont enregistrées à cette date. Compte tenu des effectifs de juments saillies en 2017 en léger recul, cette tendance ne devrait pas se confirmer par la suite.

Tous types d’équidés confondus, les transactions d’équidés sont en recul début 2018, à la fois sur le marché intérieur français et encore plus à l’importation.

Sur le marché des trotteurs vendus aux enchères, les prix moyens sont en hausse, à l’inverse du marché des galopeurs.

Du côté des paris hippiques en ligne, après 3 années de baisse consécutives, la reprise observée en 2017 se confirme au premier trimestre 2018.

En équitation, la saison 2017-2018, déjà bien avancée, devrait se conclure par une nouvelle baisse du nombre de cavaliers licenciés. En compétition, après la baisse connue en 2017, l’effectif de compétiteurs repart à la hausse, mais en partie lié à un effet réglementaire.

En viande chevaline, les effectifs de chevaux abattus en France s’annoncent à nouveau en recul marqué en 2018.

 

Recevez l'information technico-économique de la filière cheval

 

Retrouvez toutes les informations économiques disponibles.