Assistant d’élevage équin : une personne clé, une formation adaptée

L’assistant d’élevage est la personne clé sur laquelle repose le soin, le suivi et l’entretien des chevaux et des infrastructures de l’élevage. Pour répondre aux besoins des élevages, et plus spécifiquement dans le domaine des chevaux de courses, l’École supérieure du cheval et de l’équitation site du Pin développe une formation d’assistant d’élevage équin s’adressant à un public de professionnels de la filière équine, demandeurs d’emploi, ou salariés en reconversion professionnelle.

FOR-Poulain

Une formation complète théorique et pratique, avec la préparation au CAPTAV et au CAFTI.

La formation d’assistant d’élevage équin se déroule sur 9 mois (de mars à novembre) et comprend
• 720 heures en centre de formation ( ESCE site du Pin, et centre INRA du Pin)
• 420 heures soit 12 semaines de stages (poulinage, préparation aux ventes et élevage)

Cette formation professionnelle aborde toutes les activités de l’assistant :

  • Manipulation des équidés en sécurité
  • Gestion de la reproduction de l’étalon et de la jument (récolte de l’étalon, monte naturelle, insémination de la jument…)
  • Alimentation des équidés
  • Gestion des prairies
  • Conduite et gestion des chevaux d’élevage
  • Soins et suivi sanitaire d’un élevage équin
  • Préparation et présentation d’un équidé en vue de sa commercialisation

Les plus:

La préparation au CAPTAV et au certificat d’aptitudes aux fonctions d’inséminateur équin

Ces deux certificats sont un atout indéniable pour un poste au sein d’un élevage.

Les pré-requis :

Conditions d’inscription :
  • Être âgé(e) de 18 ans au moins à la date d’entrée en formation
  • Être titulaire d’un diplôme du ministère de l’agriculture de niveau IV minimum
OU justifier de 3 ans d’expérience en élevage équin (contrôle de connaissances obligatoire)
OU être titulaire d’une licence d’inséminateur artificiel dans une autre espèce (contrôle de connaissances obligatoire )

Sélection sur dossier
+contrôle de connaissances en juin
+ entretien de motivation

Les missions de l’assistant d’élevage

  • Soigner, surveiller, manipuler et entretenir le cheptel de l’élevage  : juments et étalons et notamment des poulains de la naissance jusqu’à leur commercialisation en vue de garantir l’état physique, de santé et de bien-être des animaux
  • Assurer le suivi du cycle de reproduction  : chaleurs, poulinage…
  • Gérer l’entretien des bâtiments, des pâturages et des espaces verts

La Jumenterie du Pin : un lieu unique, au coeur de l’élevage équin

laboratoire jumenterie

© A. Bassaler

 Frédéric De Geoffroy , responsable de la Jumenterie : «  Nos formations sont uniques en France et au sein de l’Union européenne comme le certificat d’aptitude aux fonctions d’inséminateur équin. Notre équipe est constituée de véritables experts car la Jumenterie du Pin est un centre de recherche et d’innovation en partenariat avec les plus grands laboratoires (Inra, IMV…) et un centre d’expertise et d’expérimentation. Tous les formateurs détiennent la licence de chef de centre, gage du meilleur niveau technique en matière de reproduction, conduite d’élevage, sélection et choix des reproducteurs. Ils ont aussi la capacité avérée de communiquer et d’encadrer. Ils sont expérimentés, passionnés et ont en commun rigueur scientifique, volonté d’innover, expertise technique, engagement et sens pédagogique. Deux sont titulaires d’un doctorat d’université.

Enfin, nous bénéficions d’une cavalerie et d’outils pédagogiques d’exceptions : un troupeau de 60 juments, une quinzaine d’étalon, des salles de cours, 4 laboratoires, une salle de monte, du matériel de pointe : analyseur automatisée de mobilité, microscope à fluorescence, cryobanque….»

 

En savoir plus :

Dossier de candidature 2019 (date limite de retour : 16 novembre 2018)

Télécharger le dossier de candidature

Découvrir la fiche métier équi-ressources:

équi-ressources : assistant d'élevage

Les offres d’emplois et évolutions possibles

110 offres ont été diffusées sur équi-ressources en 2017.

L’assistant peut devenir responsable d’une équipe de palefreniers ou responsable d’un élevage. Il peut s’orienter vers un poste d’étalonnier ou d’inséminateur.