Et si les chevaux étaient capables de nous reconnaître sur des photos ?

Si les études en éthologie déjà menées par le passé ont établi que les chevaux réagissent différemment face aux expressions faciales des humains, une nouvelle étude démontre qu’ils sont aussi capables de reconnaître des visages à partir de photos. On vous explique tout !

 

Une étude menée par Léa Lansade (chercheuse IFCE) et Miléna Trosch (doctorante Inrae) à l’Inrae Centre Val de Loire montre que les chevaux sont capables de reconnaître des personnes sur la seule base de la photographie d’un visage.

 

Comment est-on arrivé à cette conclusion ?

Onze chevaux ont participé à un test de reconnaissance faciale sur écran tactile mis en place par les chercheurs. Les chevaux venaient d’eux-mêmes se positionner devant l’écran et lançaient le test en le touchant avec le bout du nez.

Deux visages apparaissaient simultanément sur l’écran : le visage d’une personne connue et celui d’une personne inconnue. Ils devaient alors toucher le visage connu pour obtenir une récompense. La réussite de ce test par nos amis équidés amène à cette conclusion, ils reconnaissent les visages déjà vus physiquement.


Crédit photo : Céline Parias – INRAE

 

Ce n’est pas tout ! Ils se souviennent des visages plusieurs mois après les avoir vus.

Les chercheurs leur ont ensuite présenté des visages de personnes rencontrées plus de six mois auparavant. Les chevaux ont reconnu spontanément ces visages sans difficulté.

Ces connaissances s’avèrent être utiles pour mieux connaître et comprendre son cheval et permettre aux éleveurs, cavalier, ou toute autre personne en interaction avec eux de pouvoir agir en conséquence.

 

Pour aller plus loin :

D’autres résultats d’études en éthologie et cognition vous attendent pour approfondir vos connaissances sur équipédia :

La cognition chez le cheval

 

Référence
Léa Lansade, Violaine Colson, Céline Parias, Milena Trösch, Fabrice Reigner, Ludovic Calandreau. Female horses spontaneously identify a photograph of their keeper, last seen six months previously. Scientific Report 10, 6302 (2020).

Projet cofinancé par le conseil scientifique de l’IFCE et la région Centre-Val de Loire.