Belles prestations pour le para dressage à Genemuiden

Lea Sanchez ©ffe

Lea Sanchez ©ffe

Plusieurs cavaliers français de para dressage ont participé au concours international de Genemuiden aux Pays Bas (CPEDI***), du 20 au 23 janvier. Parmi les cavaliers, José Letartre (grade 3) était en selle sur Swing Royal*ENE-HN et Léa Sanchez sur Rhapsodie*ENE-HN (grade 1a). Nadèje Bourdon (écuyer du Cadre Noir et cavalière habituelle de Rhapsodie) accompagnait et encadrait Léa Sanchez. Les résultats ont été bons au cours de ce déplacement aux Pays Bas. Sebastien Goyheneix, écuyer et coordinateur du pôle France para dressage à Saumur, assurait l’encadrement des chevaux de Saumur.

 

Des podiums assurés chaque jour

Dès le premier jour, pour l’épreuve dénommée « Team test », Léa Sanchez avec Rhapsodie*ENE-HN termine 2eme et la moyenne de 70,36%, dans le grade Ia.

José Letartre avec Swing Royal*ENE-HN termine 3eme avec 67,85 %, en grade 3.

Pour l’épreuve individuelle, Léa Sanchez avec Rhapsodie*ENE-HN termine 2ème et la moyenne de 70,36%. José Letartre avec Swing Royal*ENE-HN termine avec 66,50%.

Dans la reprise libre en musique, Léa Sanchez avec Rhapsodie*ENE-HN se classe 2ème avec 71,750%. José Letartre avec Swing Royal*ENE-HN termine 5ème avec 70,167%.

Il faut noter les bons résultats des 2 autres cavalières françaises, dont plusieurs places de 3ème de Nathalie Bizet avec Allisca, et de Céline Gerny avec Flint, plus une 2ème place dans la reprise en musique.


Dans la Coupe des nations, la France termine 2eme derrière les Pays Bas et devant le Danemark.


Philippe Célérier, entraîneur du para dressage donne son avis:
« les résultats sont satisfaisants dans tous les grades. Léa Sanchez avec Rhapsodie*ENE-HN confirme ses résultats avec de belles prestations dans le grade Ia. José Letartre montre une belle progression et le potentiel possible avec Swing Royal*ENE-HN. Il y a de beaux potentiels qu’il faut encore faire progresser. Les couples sont encore « jeunes » dans le travail ».

Pour la qualification, il poursuit « Au niveau des qualifications pour les Jeux Paralympiques, la Fédération Equestre Internationale doit valider tous les résultats au niveau mondial et donner des listes fin février début mars. Le classement sur les « rankings lists » sera à suivre avec attention. Il serait important d’avoir 3 individuels qualifiés de façon certaine, dans 3 grades différents. »