Author: Tiphaine Drouot

GUIDE DES MÉTIERS ET FORMATIONS : 2ÉME ÉDITION

Le service équi-ressources publie la seconde édition du guide des métiers et formations de la filière équine.

PdG Guides 216

Le guide des métiers et formations se veut un document de réfé- rence sur les filières de formation et métiers dans la filière équine à destination de tous ceux qui cherchent à s’orienter professionnellement dans la filière. Pour les 7 conseillers équi-ressources en contact avec le public en recherche d’information sur ce secteur, il constitue un outil de communication indispensable et incontournable. L’actualisation de ce guide était rendue nécessaire par l’évolution des diplômes et des formations intervenues depuis la précédente édition en 2013 comme par exemple la création :

– d’une nouvelle option pour le DEJEPS perfectionnement sportif (polo),

– de nouveaux titres professionnels (équicien, ostéopathe animalier),

– de nouvelles licences professionnelles (développement et conseil de la filière équine).

C’est aussi l’occasion de présenter équi-ressources et l’Ifce comme des acteurs à part entière de la formation et de l’information au sein de la filière, à fortiori depuis la mise en place de l’école supérieure du cheval et de l’équitation (ESCE).

Cette édition a été coordonnée par Carole Troy, responsable de l’observatoire Emploi-MétiersFormations d’équi-ressources. Elle est le fruit d’un partenariat entre l’ONISEP pour la mise en forme des contenus et du service équi-ressources pour la partie rédactionnelle. La coordination de l’impression a elle été assurée par le service diffusion de l’Ifce. La diffusion papier de ce guide, tiré à 2000 exemplaires, est en cours. Il s’adresse en priorité aux acteurs de la formation et de l’orientation et aux conseillers équi-ressources en contact avec le public susceptible de vouloir travailler dans la filière. Un communiqué ciblé visant à promouvoir l’outil est prévu auprès des Centres d’information et de documentation jeunesse, des missions locales jeunes, des Pôles emploi, des organismes de formation, des correspondants formation Ifce, etc. La version dématérialisée du guide est en ligne sur le site internet d’équi-ressources pour une diffusion plus large.

Le secteur de la formation et les métiers est en constante évolution. La prochaine édition en partenariat avec cheval magazine est d’ores et déjà en projet pour 2017… affaire à suivre.

Sylvie Rizo et Carole Troy

Direction de l’appui à la filière et de la stratégie

L’équipe d’équi-ressources s’est réunie à l’Ecole nationale d’équitation les 24 et 25 mars 2016

l'équipe d'équi-ressources se retrouve à l'Ecole nationale d'équitation

L’équipe d’équi-ressources a organisé un séminaire 100 % ligérien au mois de mars dernier. Il était temps : l’équipe ne s’était pas réunie depuis 2013 !

Fort de ses nouvelles recrues, le service se devait de créer du lien et une dynamique d’équipe.

Dans une ambiance aussi joyeuse que studieuse, l’équipe a pu aborder différents sujets tels que :

– la refonte du site web

– les tendances en matière de recrutement

– la présentation des études réalisées par l’observatoire

– les axes stratégiques de communication

Ce fut également l’occasion de remonter les besoins et d’échanger sur les problématiques rencontrées.

Les indicateurs sont au vert pour réaliser une année riche en emploi. En effet, l’année commence très fort avec +37% d’offres publiées par rapport à l’année 2015, 255 offres d’emploi en mars 2016 (contre 188 en mars 2015).

Les conférences d’équi-ressources au Salon du cheval de Paris 2015

En tant qu’acteur de référence des métiers et de la formation de la filière équine, le Salon du cheval de Paris 2015 est un rendez-vous incontournable pour équi-ressources. Souvent présenté comme le “Pôle emploi du cheval”, équi-ressources sera présent sur le stand de l’Ifce et organisera deux conférences sur les métiers qui recrutent.

A vos agendas !

Le mardi 1er décembre de 12h à 13h et le vendredi 4 décembre de 16h à 17h, Charlène Lourd et Elise David, conseillères emploi-formation d’équi-ressources, vous présentent un tour d’horizon des métiers phares de la filière équine. Ces conférences permettront d’en savoir plus sur la dynamique de l’emploi, les formations à suivre ainsi que sur le quotidien lié à l’exercice de ces métiers.

  • Au programme du mardi 1er décembre:

– présentation d’équi-ressources et de ses partenaires (AFASEC, Hippolia, Conseil des chevaux Basse-Normandie)

– présentation des métiers avec forte dynamique d’emploi :

lad driver, cavalier d’entraînement, moniteur d’équitation

– présentations vidéos et témoignages de professionnels : un représentant de l’école AFASEC et un moniteur d’équitation

  • Au programme du vendredi 4 décembre :

– présentation d’équi-ressources et de ses partenaires (AFASEC, Hippolia, Conseil des chevaux Basse-Normandie)

– présentation des métiers avec forte dynamique d’emploi :

maréchal-ferrant, palefrenier et cocher-meneur

– présentations vidéos et témoignages de professionnels : un maréchal-ferrant

Les conseillères équi-ressources à votre écoute sur le stand de l’Ifce

Retrouvez également nos conseillères emploi-formation sur le Stand J162 de l’Ifce du 28 novembre au 6 décembre 2015. Notre équipe d’experts informera les visiteurs désireux d’obtenir des conseils et des informations sur les métiers et les formations de la filière équine.

Pour aller plus loin :

www.equiressources.fr

http://www.salon-cheval.com/

Retour gagnant de l’Ecole d’attelage HN du Pin

FOR-championnat-france-lignièresDe retour du Championnat de France d’attelage à Lignières, les deux compétiteurs sont ravis : Renaud Vinck et Don Camillo*ENE-HN sont troisièmes. Raphaël Berrard et sa paire, Thalie de Charme et Ravi d’Etre Ici sont cinquièmes. Chacun revient sur la performance de l’autre.

Renaud Vinck analyse la performance de Raphaël Berrard et sa paire

« C’est un bilan très positif pour Raphaël qui vient d’achever sa première saison de compétition avec cette paire. Il ne faut pas oublier que ce sont deux chevaux d’instruction de l’École d’attelage HN du Pin. Leur mission première est donc la formation. Raphaël a parfaitement réussi à leur faire mener de front leurs activités de formation et leurs activités sportives. Il était déjà difficile d’arriver à se qualifier, c’est une première performance ! Il leur fallait ensuite être dans les 15 meilleurs attelages à 2 chevaux. La deuxième performance est d’être rentré dans le premier tiers de ces 15 meilleurs meneurs français.

▪ Le dressage : leur reprise s’est bien déroulée. Toutefois, les chevaux manquaient sûrement d’un peu de perméabilité afin d’effectuer de meilleures transitions montantes et descendantes. La priorité de cette épreuve était l’harmonie de cet attelage à deux : mission remplie pour Raphaël.

▪ Le marathon : Raphaël a réalisé un très bon marathon. Cela illustre toute le très bon travail de dressage effectué sur les deux chevaux. Nous avons assisté à un véritable tour d’école.

▪ La maniabilité : ils concluent sur une maniabilité de qualité. Raphaël finit sans pénalité de balle mais avec un très léger dépassement de temps.

Ce qui lui a manqué ?  Raphaël et sa paire ont encore une bonne marge de progression en dressage : il pourra très prochainement obtenir une meilleure note. Il faut qu’il continue à s’entraîner sur le marathon. L’objectif ? Aller plus vite afin de ne pas se faire surprendre par le temps. Rendez-vous l’année prochaine pour améliorer la performance réalisée ce week-end.

Le mot de la fin : ce week-end, Raphaël a véhiculé une très belle image de ce que doit être l’attelage à deux chevaux. »

FOR-championnat-france-lignièresRaphaël Berrard analyse la performance de Renaud Vinck et Don Camillo*ENE-HN

« C’est une belle performance qui confirme la très bonne saison de Don Camillo et Renaud. Le cheval est en très grande forme et cela se voit. Le dressage a été privilégié dans la préparation de Don Camillo. L’objectif était aussi de trouver des solutions aux difficultés rencontrées par le couple. Il était aussi essentiel de se familiariser avec cette nouvelle reprise et de s’améliorer sur l’épreuve de maniabilité. Être dans le temps est déjà une belle progression.

▪ Le dressage : nous sommes tous ravis car c’est seulement la troisième fois que Don Camillo déroule la reprise en compétition et ils obtiennent une excellente note. Le cheval montre toute ses qualités sur cette épreuve. Renaud et Sébastien ont fait le choix, lors de ce championnat, de réaliser une « reprise mixte » entre la reprise présentée à Saint Lô et celle du CAI du Pin. Cela a été payant. De plus, c’est la meilleure note de dressage toutes catégories confondues !

▪ Le marathon : le couple a réalisé une très belle épreuve, très fluide. Malgré deux petites erreurs, nous conservons encore la tête. Le cheval était très disponible.

▪ La maniabilité : Renaud fait trois points de balle. C’est la meilleure maniabilité de l’année, ce qui nous réjouit. En revanche, cela fait descendre  Renaud et Don Camillo à la troisième place, une très belle performance tout de même !

Ce qui lui a manqué ? Renaud doit continuer à travailler la reprise de dressage et poursuivre un travail hivernal sérieux sur la maniabilité. Maintenant que le rythme est trouvé, il faut arriver à conserver de la précision.

Le mot de la fin : c’est très positif à titre individuel, mais aussi pour l’équipe. Les trois attelages à 1 sur le podium du championnat (les mêmes attelages vice-champions du monde en 2014 en Hongrie) ont montré toute leurs compétences. Nous sommes tous impatients de nous rendre au Championnat du monde. »

Contact

En savoir plus :

Ecole supérieure du cheval et de l’équitation

Ecole d’attelage HN du Pin

61310 Le Pin au Haras

Tel : 02 33 12 12 19

Mail : hn.formation(at)ifce.fr




Apprenez à vous dépanner en attendant le maréchal-ferrant

Gagnez en autonomie grâce à la formation « Se dépanner en attendant le maréchal-ferrant » proposée par l’ESCE – Site du Pin (61)

pied sans fer

James Etiemble, formateur maréchal-ferrant de L’Ecole supérieure du cheval et de l’équitation – Site du Pin, vous propose d’acquérir les premières notions de maréchalerie en une journée.

Prochaine session: 3 mars 2016, 21 avril 2016 et 12 mai 2016

Au programme :

  • Contenus théoriques : communiquer avec le maréchal-ferrant et connaître les bases théoriques (anatomie du  pied, entretien, surveillance, les outils et les équipements indispensables)
  • Ateliers pratiques : adopter les bonnes positions d’intervention, contenir et aborder le cheval pour intervenir sur un antérieur puis sur un postérieur et enfin déferrer et remettre le même fer

Pour en savoir plus : se dépanner en attendant le maréchal-ferrant.

Contactez notre équipe pour étudier les possibilités de financement de vos formations (VIVEA, FAFSEA, OPCALIA, Pôle Emploi…).

Contact

En savoir plus :

Ecole supérieure du cheval et de l’équitation

Site du Pin

61310 Le Pin au Haras

Tel : 02 33 12 12 00

Mail : esce(at)ifce.fr




Portraits de stagiaires

Au cours des prochains mois, l’École supérieure du cheval et de l’équitation située sur le domaine du Haras national du Pin, accueille l’ensemble de ses promotions. L’occasion d’en savoir plus sur les futurs professionnels de la filière équine.

FOR-RachelPour ce deuxième rendez-vous : entretien avec Rachel Gaydon, 45 ans, origine de Saint Fraimbault (61) et stagiaire en formation continue de la promotion Certificat de spécialisation utilisateurs de chevaux attelés.

Quel est ton parcours ?

J’ai été acheteuse aéronautique dans la maintenance des avions chez Air France Industrie pendant 10 ans. J’ai ensuite tout arrêté pour élever mes enfants. J’étais également en charge de leur instruction. Il y a toujours eu des chevaux autour de moi, depuis mon enfance. Je suis cavalière et propriétaire de chevaux de loisirs : du shetland au cheval de trait en passant par toutes les tailles et tous les modèles. J’ai découvert la discipline de l’attelage il y a seulement trois ans car j’aime évidemment tous les types de chevaux mais particulièrement les chevaux lourds. J’ai fait la connaissance d’une personne qui privilégie les pieds nus pour ses chevaux, ses percherons sont attelés sans fers. Je suis devenue amie avec cette personne qui m’a formée et a aussi formé ma jument afin que nous puissions atteler ensemble. Très vite, j’ai cherché à atteler seule dans ma commune, Saint Fraimbault, village au label “quatre fleurs”. Cet été, j’ai proposé des tours en attelage de 30 minutes à Domfront, cité médiévale ornaise, deux jours par semaine, avec l’appui de l’Office de Tourisme. Pour les premiers tours, j’étais accompagnée par une des guides. Ça a cartonné !

Pourquoi avoir fait le choix de rejoindre l’École d’attelage HN du Pin ?

L’Ecole d’attelage HN du Pin jouit d’une trés bonne réputation. Une chance, elle est près de mon domicile. La formation CS Utilisateur de chevaux attelés correspond à ce que je souhaite faire : du transport de personnes dans un but touristique. Je suis en formation continue sur 6 mois avec des périodes de stage que je réalise chez Benoit Farain, les Attelages des Aulnes. Cela oblige mes enfants à aller à l’école mais moi aussi, je retourne à l’école, ce changement s’est bien passé. C’est intéressant pour eux de savoir qu’on peut se former à n’importe quel âge et n’importe quel moment de la vie.

Qu’attendez-vous de cette formation et que souhaitez-vous faire après ? 

Je voudrais continuer à transporter des personnes pour le tourisme et même développer mon activité. J’ai fait l’acquisition d’un nouveau cheval dans cette optique car ma jument était parfois un peu sur l’oeil. Etant moi-même jeune meneuse, je souhaitais avoir un partenaire ayant de l’expérience. Des amis vendaient leur cheval de trait : une aubaine car cet ardennais “belge” de 11 ans a fait le trajet de la Belgique à Saumur derrière une roulotte. Il tirait les calèches avec les provisions : nourriture, eau, foin… Un cheval qui connait son métier ! Grâce à cette formation, je vais également gagner en expérience. De plus, je ne possède pas de diplôme dans la filière équine et c’est devenu indispensable. Cela m’apporte de la crédibilité et plus encore, de l’assurance.  C’est une vraie responsabilité de transporter des personnes. Je  prends cela trés au sérieux. Je suis donc le vendredi et le samedi à Domfront, à Saint Fraimbault tous les dimanches après-midi. J’espère pouvoir prochainement proposer mes prestations à Bagnoles de l’Orne.

Pour en savoir plus :
École supérieure du cheval et de l’équitation
Site du Pin
61310 Le Pin au Haras
Tel : 02 33 12 12 10
Mail : hn.formation@ifce.fr

Pour aller plus loin :
Vous pouvez contacter Rachel Gaydon par mail : rachelgaydon@aol.com
http://www.saint-fraimbault.com/
http://www.ot-domfront.com/
© T. Drouot

Le réseau des selliers de l’Ifce à l’atelier de sellerie du Pin

FOR-reseau-selliersLa commande est a priori « simple » : le réseau des selliers de l’Ifce est chargé de préserver et transmettre le patrimoine et les savoir-faire des Haras nationaux et de l’ENE.
C’est à ce titre que, sous l’impulsion de Raphaël Rivard et Vincent Dalodier, 6 selliers du réseau (Pascal Courvoisier pour l’ENE, Jean-Thierry Roux pour le Haras de Villeneuve-sur-Lot, Patrick Martin pour le Haras de Gelos, Julie Riva pour le Haras de Montier en Der, Philippe Roche pour le Haras d’Uzès,Guillaume Babarit pour le Haras de La Roche sur Yon), une apprentie en CAP sellier harnacheur du Haras d’Uzès (Solveig Leroux) et une stagiaire de la formation Artisan sellier du Pin  (Mathilde Prevost) se sont retrouvés le temps d’une semaine sur le site du Pin de l’Ecole Supérieure du Cheval et de l’Equitation.

Ces selliers se sont engagés à fabriquer les accessoires de selle à piquet et de selle française pour le Cadre Noir pour le début la saison prochaine. Ils devront donc fabriquer seize jeux de bricole/ croupière pour les selles françaises, dix jeux de bricole/croupière/sursangle en noir et dix jeux en blanc pour les sauteurs. Soit un total de 36 pièces à produire afin de remplacer à l’identique le matériel des écuyers du Cadre Noir.

L’objectif de la semaine était de débiter les pièces et se répartir les articles à produire en fonction des goûts, du matériel et de la disponibilité de chacun. Nos dix selliers présents ont également commencé à fabriquer en commençant par la croupière des sauteurs car il s’agit de l’article le plus difficile à réaliser. Dans la bonne humeur, tous se sont mis d’accord sur le montage (gamme opératoire pour les initiés). Ce vendredi, chacun est reparti avec ses pièces de cuir et ses « devoirs ». Une fois les articles finalisés dans leur haras respectif, les selliers renverront les produits à Saumur où le contrôle qualité sera réalisé par Pascal Courvoisier.

Ces équipements vont permettre de finaliser le projet de renouvellement du matériel des Ecuyers (fabrication de selles françaises en cours).
A noter que nos selliers produisent le matériel à l’identique mais en y apportant des évolutions (validées avec les Ecuyers) afin d’améliorer le confort des chevaux.

Tous ont hâte de pouvoir admirer les écuyers du Cadre Noir lors d’une représentation avec ce matériel « fait maison » dans la tradition des maîtres selliers.

Éleveurs, profitez des conditions d’apprentissage exceptionnelles de la Jumenterie du Pin (61)

ifce-sire-poulains-jumenterie-enph-71Centre de formation et d’expertise unique en France, la Jumenterie du Pin propose aux éleveurs amateurs et professionnels les thématiques de formation suivantes pour la rentrée 2015 :

Prévention des maladies et soins de première urgence le 15 octobre 2015

Alimentation et calcul de ration du 18 et 19 novembre 2015

Préparation de la jument à la saison de reproduction le 26 novembre 2015

Contactez notre équipe pour étudier les possibilités de financement de vos formations (VIVEA, FAFSEA, OPCALIA, Pôle Emploi…).

Au plaisir de vous accueillir très prochainement.

Pour plus d’information :

École supérieure du cheval et de l’équitation

La Jumenterie du Pin 61310 EXMES

Tel : 02 33 12 12 19

Mail : jumenterie(at)ifce.fr