Author: Robert Adenot

Arnaud Boiteau et Quoriano se classent 6ème du concours complet international 3* du Haras du Pin

Arnaud Boiteau et Quoriano*ENE-HN se classent 6ème du concours complet international officiel 3* du Haras national du Pin, dimanche 12 août.

Un concours sans fausse note
Arnaud Boiteau et Quoriano*ENE-HN ont conservé les points acquis au dressage, soit 31,4 (se classant 24ème au dressage, premier test de cette compétition), faisant une belle remontée grâce à un parcours de cross sans pénalité et dans le temps samedi (ils étaient 12ème à l’issue du cross) et un parcours sans faute au saut d’obstacles. Ils ont ainsi remonté 18 places entre le premier et le troisième test. Sur le cross et le saut d’obstacles, le cheval a montré tout son (gros) potentiel à sauter et à galoper avec facilité.

Sur sa page Facebook, Arnaud Boiteau écrit :  » Dans un lot fourni et relevé, le cheval confirme sa forme du moment et nous permet d’envisager une belle fin de saison. « 

Arnaud ©C.BlancArnaud2 ©C.BlancArnaud3 ©C.Blanc
Alexis Goury avec Trompe l’Oeil d’Emery (pépinière d’entreprise du site Ifce de Saumur, après être passé par la formation et le pôle France jeune FFE) termine 11ème, (et 29ème avec Vidocq de Tael)..
Alexis Goury et Trompe l'oeil ©C.BlancAlexis5 ©C.Blanc
107 concurrents participaient à cette épreuve.
L’équipe de France remporte la Coupe des Nations du Grand Complet devant les Pays Bas et l’Allemagne.

Dans le CIC**, Arnaud Boiteau avec Bogosse du Levant termine 32ème mais surtout 9ème du classement des chevaux de 7 ans, obtenant ainsi sa qualification pour le Mondial du Lion qui aura lieu du 18 au 21 octobre. Il faudra bien sûr faire partie de la sélection de la FFE pour valider cette qualification.

Tous les résultats sur : https://www.worldsporttiming.com/results/le-grand-complet-2018-202/schedule.html

© Christophe Blanc et Les Garennes

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager

Une pépinière d’entreprise à Saumur pour un jeune cavalier

La Fédération Française d’Equitation (FFE) et l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) s’associent pour le soutien aux sports équestres de haut niveau. Ainsi, ils ont récemment mis en place un projet de pépinière d’entreprise à destination des jeunes cavaliers de haut niveau, toujours dans un cadre partenarial. Le premier a en bénéficier est Alexis Goury, ancien cavalier du Pôle et fraîchement diplômé de la formation initiale de l’Ecole Supérieure du Cheval et de l’Equitation (ESCE).

 

Soutenir les jeunes athlètes dans leur projet

Le projet « Ambition 2024 » de la FFE prévoit la création de pépinière d’entreprise. Dans un cadre partenarial et toujours dans l’optique d’accompagner les jeunes athlètes, l’Ifce et la FFE mènent ce projet  destiné aux jeunes cavaliers de haut niveau. La pépinière permet de bénéficier des infrastructures et d’un suivi personnalisé afin de mettre en place et d’étudier la faisabilité du projet professionnel, permettant ainsi de basculer progressivement vers le statut de cavalier professionnel. Elle permet également de bénéficier de l’encadrement des entraîneurs présents sur le site, cadres de la fédération ou écuyers du Cadre noir.
Un premier projet de pépinière vient de débuter avec Alexis Goury, cavalier tout juste sorti du Pôle et diplômé de l’ESCE.
En savoir plus sur L’expertise Ifce au Pôle France Jeunes de concours complet

 

Alexis Goury et Trompe l'Oeil Boekelo ©P.Barki image3

Le projet d’Alexis

« Alexis, peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?
– Je viens de finir ma formation initiale et je suis à présent diplômé de DESJEPS et licence universitaire. J’étais jusqu’à présent cavalier au Pôle France Jeunes de concours complet à Saumur et je dispose de 13 chevaux au travail. Je souhaite maintenant créer une entreprise qui me permettra de passer le cap du cavalier du pôle au cavalier professionnel.

 

– Pourquoi avoir choisi le projet de pépinière d’entreprise ?
– On constate qu’il est difficile pour les jeunes cavaliers sortant du Pôle de s’installer par la suite. Le projet consiste à se pré-installer tout en continuant à être encadré par l’Ifce et la FFE. Grâce à cela, on prend « moins de risque », on bénéficie des infrastructures du site de Saumur que je connais bien depuis que je suis ici et d’un suivi régulier par un comité de pilotage. Ce système permet, entre autre, d’étudier la rentabilité et la faisabilité du projet. C’est plus facile de s’installer dans ces conditions-là.
Si je devais partir aujourd’hui, je n’aurais rien de viable puisqu’il me faudrait trouver une écurie en location. Or, je n’ai pas les moyens financiers pour prétendre acheter. Le projet me permet donc de me donner un peu plus de temps pour trouver une structure ailleurs et de voir si l’activité sera pérenne.

 

– A terme, quel serait ton projet professionnel ?
– La finalité serait de pouvoir partir de Saumur, puisque cela fait 4 ans que je suis là et je connais bien la maison maintenant. Dans un futur assez proche, je voudrais m’installer mais je ne sais pas encore sous quelle forme et où précisément. Idéalement, je souhaiterais m’installer sur l’axe Saumur – Rambouillet, pour rester sur la localisation du territoire équestre, ou peut-être même en Normandie. Cette localisation me parait la plus intéressante au vue du monde équestre déjà présent.

 

Nouveau titre de Championne de France de Dressage pour Pauline Van Landeghem

Les écuyers du Cadre noir de Saumur et les chevaux propriété de l’Institut français du cheval et de l’équitation étaient dans des compétitions nationales et internationales dans différentes disciplines sportives équestres lors du week-end du 6 au 8 juillet.
En dressage, Pauline Van Landeghem et Sertorius de Rima Z*ENE-HN remportent le Championnat de France Pro2 à Vierzon. En para dressage, José Letartre avec Swing Royal*ENE-HN remporte les trois épreuves du concours international d’Uberherrn en Allemagne. En Saut d’obstacles, Maxime Mercier remporte le Grand Prix de Ballan Miré avec Arezzo de Riverland*ENE-HN.

Un nouveau titre de Champion de France pour le couple Pauline Van Landeghem et Sertorius de Rima Z*ENE-HN
Après un titre de Champion de France dans la catégorie des chevaux de 7 ans, Sertorius de Rima Z*ENE-HN et Pauline Van Landeghem s’octroient le titre de Champion de France en catégorie Pro2.
Les trois épreuves disputées par Pauline Van Landeghem et Sertorius de Rima Z*ENE-HN se sont soldées par des victoires, avec des moyennes supérieures chaque jour. L’épreuve Pro2 préliminaire est remportée avec une moyenne de 72,658%, l’épreuve Pro2 Grand Prix avec 73,921% et l’épreuve Pro 2 Libre avec 75,925%.

Pauline Van Landeghem se confie : « Le concours s’est vraiment très bien passé. Sertorius de Rima était super ; il a été régulier jusqu’au bout des épreuves, même si la fatigue commençait à se sentir le 3ème jour. Il a bien progressé. Sur l’Inter I (pro2 GP), il a pris beaucoup plus de points que d’habitude. Je commence à lui demander encore plus au galop et il peut prendre encore des points supplémentaires au galop. Il exécute bien toutes les difficultés techniques, y compris les pirouettes au galop.
Le prochain concours sera le concours international de Saumur durant la Grande Semaine, début septembre. Ensuite, je vais le préparer pour le niveau supérieur, Pro1 pour l’année prochaine. »

podium complet web©Sophie Aujart Pauline Van Landeghem sur podium web©Sophie AujartPauline Van Landeghem et Sertorius de Rima web©Sophie Aujart
Parmi les autres résultats, Pauline Van Landeghem se classe 3ème avec D’Amour dans l’épreuve Pro3 Grand prix.
Le capitaine Guillaume Lundy avec Tempo*ENE-HN se classe deux fois 7ème dans les épreuves Pro1 préliminaire et Grand Prix.

En para dressage, José Letartre avec Swing Royal*ENE-HN, propriété de l’Ifce, remporte les trois épreuves, de Grade IV, courues lors du concours international de Uberherrn en Allemagne, soit l’épreuve « Team » avec 70,083%, l’épreuve individuelle avec 70,854% et l’épreuve Libre en musique avec 75,333%.
Il faut associer à ces victoires Sébastien Goyheneix, écuyer du Cadre noir, qui travaille régulièrement le cheval et qui est l’entraîneur du couple, et Geoffray Podsiedlik, soigneur et « convoyeur » des chevaux lors des différents événements de para dressage (et parfois de voltige).
Trio avec José Letartre ©FFE équipes de FrancePodium Uberhern avec José Letartre©FFE équipes de FranceJosé Letartre et Swing Royal ENE HN ç Uberhern
En concours de saut d’obstacles, Maxime Mercier remporte l’épreuve Pro2 Grand Prix à 1,35m à Tours Ballan Miré le 8 juillet avec Arezzo de Riverland*ENE-HN et se classe 6ème avec Utopie Rossignol*ENE-HN.

©Sophie Aujart et Ifce

Victoire d’Alexis Goury avec Vidocq de Tael au complet international de Bazoges en Pareds

 Alexis Goury avec Vidocq de Tael remporte l’épreuve internationale deux étoiles (CCI**) de Bazoges en Pareds (85). Le couple venait de remporter l’épreuve Pro1 du Grand national FFE du Lion d’Angers.

Un cheval d’avenir
Alexis Goury croît beaucoup en Vidocq de Tael, depuis qu’il lui a été confié par Madame Le Breton, son naisseur, fin 2015. Le cheval s’était distingué dans les épreuves jeunes chevaux, avec son précédent cavalier. Avec Alexis Goury, il terminait deuxième du CIC** de Saumur en 2017. C’est la première victoire internationale à ce niveau pour ce cheval. Il fallait le travail et la patience d’Alexis pour que le travail effectué depuis plusieurs années soit récompensé. Il termine le concours en ayant gardé le total des points acquis lors du premier test, le dressage.
Alexis Goury et Vidocq cso BazogesAlexis Goury et Vidocq Bazoges
Un nouvel horizon professionnel pour Alexis Goury
Alexis Goury a fait sa formation à l’Ifce et au pôle France jeune FFE de Saumur depuis 4 années. Avec son cheval de tête, Trompe l’Oeil d’Emery, il s’est plusieurs fois classé dans des épreuves du Grand national FFE de concours complet; au niveau international, il a remporté le CIC*** de Montellibretti (ITA) en 2017, se classent également 3ème du CCI*** de Boekelo (NED).
Alexis Goury et Vidocq cso2 Bazoges Alexis Goury et Trompe l'Oeil Boekelo ok©P.Barki
Il débute et s’installe en pépinière d’entreprise sur le site de Saumur au 1er juillet en convention avec l’Ifce. Il bénéficie ainsi des installations, et des précieux conseils des entraîneurs qui l’ont suivi depuis plusieurs années, à l’Ifce et avec la FFE.

Cette victoire lors du CCI** de Bazoges en Pareds, organisé par les Trophées Equivendée, est une première satisfaction d’une prométeuse et longue carrière pour ce jeune et talentueux cavalier.

©Les Trophées Equivendée et Pierre Barki.

Victoire d’Alexis Goury et Vidocq de Tael au Grand national du Lion d’Angers

La troisième étape du Grand national FFE de concours complet était organisé, au Lion d’Angers du 18 au 20 mai, par l’association Le Lion Equestre, sur le parc départemental de l’Isle Briand. Alexis Goury, en formation sur le site de l’Ifce et au pôle France FFE de Saumur, s’est distingué en remportant l’épreuve Pro1 avec Vidock de Tael, devant deux autres jeunes espoirs de la discipline du concours complet, mais surtout d’autres cavaliers expérimentés dont plusieurs champions olympiques. L’épreuve majeure a été remportée par Maxime Livio, (premier et second de l’épreuve), qui est également passé par le pôle France jeune FFE de Saumur.  

008_0216

La patience d’un jeune cavalier

Alexis Goury croît beaucoup en Vidocq de Tael, depuis qu’il lui a été confié par Madame Le Breton, son naisseur, fin 2015. Le cheval s’était distingué dans les épreuves jeunes chevaux, avec son précédent cavalier. Avec Alexis Goury, il terminait deuxième du CIC** de Saumur en 2017. C’est la première victoire à ce niveau pour ce cheval. Il fallait le travail et la patience d’Alexis pour que le travail effectué depuis plusieurs années soit récompensé. Il termine le concours en ayant gardé le total des points acquis lors du premier test, le dressage, soit 28,7.

Alexis Goury confie : « j’ai toujours cru en Vidocq, mais il fallait que le cheval soit performant dans toutes les disciplines, et pour cela, il fallait savoir être patient, car il est très fort et il peut être contrarié si cela ne se passe pas comme prévu. Avec le travail et la patience, j’espère trouver le cheval de haut niveau dans lequel je crois depuis que je l’ai au travail. Il ne faut pas brûler les étapes et se remettre en question quand un grain de sable vient entraver le bon résultat. »

008_0222

Les autres résultats

Arnaud Boiteau se classe 13ème avec Sultan de la Motte dans l’épreuve Pro1 et 12ème avec Quoriano*ENE-HN dans l’épreuve Pro élite.

Héloïse Le Guern termine 15ème avec Orage de Longuenée*ENE-HN dans l’épreuve Pro1.
008_5857008_5854
©Hélène Delavallade

De beaux podiums au concours international de para-dressage de Mannheim (GER)

La délégation française de para-dressage était à Mannheim en Allemagne, début mai, pour le troisième rendez-vous international de la saison. Cinq couples français étaient du voyage, parmi lesquels José Letartre avec Swing Royal*ENE-HN qui monte sur le podium à quatre reprises et Céline Gerny avec Vol de Nuit de Brève*ENE-HN qui revient deux fois sur le podium, dont celui de la Coupe des Nations pour laquelle les Bleus confirment leur bonne forme et montent sur la troisième marche du podium.

José Letartre et Swing Royal*ENE-HN confirment leur statut de pilier de l’équipe de France
José Letartre avec Swing Royal*ENE-HN, propriété de l’Ifce, se classe deux fois 3ème des épreuves team test et individuel test en grade IV, et permet à l’équipe de France d’obtenir une médaille de bronze dans la Coupe des Nations.
En se classant deuxième de l’épreuve libre en musique, il confirme son rôle de pilier de l’équipe de France de para dressage.

letartre*swing royal*fra

touchdown*palmer*gbr

Sébastien Goyheneix, écuyer-entraîneur et cavalier habituel de Swing Royal confie :   «Ce week-end, au CPEDI*** de Mannheim. Swing Royal et José Letartre confirment une nouvelle fois leur place parmi les meilleurs mondiaux dans leur grade. Le cheval va faire une pause et ne ressortira que dans 2 mois pour une possible sélection pour les Jeux Équestres Mondiaux.»

Céline Gerny et Vol de Nuit de Brève*ENE-HN encore en progression
En Grade II, Céline Gerny monte elle aussi sur le podium lors de la Team Test, le premier jour. En selle sur Vol de Nuit de Brève*ENE-HN, la cavalière obtient une belle moyenne et poursuit sa progression en obtenant encore mieuxle troisième jour sur la Freestyle. Des résultats encourageants et qui présagent un bel avenir pour ce binôme formé l’hiver dernier seulement et qui participait ici à son 3ème concours international.
Céline Gerny avec Nadèje Bourdon WaregemEquipe de France para dressage à Mannheim

Céline Gerny confiait : « Avec la jument, Vol de Nuit de Brève, nous sommes en constante progression. J’ai eu la chance de pouvoir m’entraîner à Saumur, entre Waregem et Mannheim, avec Nadèje Bourdon, sa cavalière habituelle sur le site de l’Ifce de Saumur.  Ensemble, on se fixe de nouveaux objectifs à chaque reprise. Et à Mannheim, ces objectifs ont été atteints. On peut donc désormais avancer sur d’autres points. Je suis très contente ! « 
À quelques semaines des Jeux Équestres Mondiaux de Tryon, aux États-Unis, l’objectif était clair pour les cinq Français engagés au CPEDI*** de Mannheim : continuer sur les bonnes performances des deux premiers tests internationaux et gagner leur ticket pour l’événement majeur de la saison 2018.
Céline Gerny et Vol de Nuit Waregem3
Informations sur le para dressage : http://www.handiequicompet.fr/fr/index.html

Un outil d’évaluation de l’équilibre du cavalier

Un outil d’évaluation de l’équilibre du cavalier résulte d’un travail de recherche engagé avec Sophie Biau, ingénieur de recherche Ifce et François Durand, coordinateur du centre d’analyse d’images et de performance sportive (CAIPS) du CREPS de Poitiers. Les essais ont été effectués avec des élèves en formation au pôle France jeune FFE de Saumur et des écuyers du Cadre noir.

L’instrument calcule plusieurs paramètres : tension et répartition du poids grâce à des capteurs sur les rênes et dans les étriers, ainsi que la position du cavalier grâce à des capteurs placés au niveau de son sternum et de sa cinquième lombaire.

étrier web ©Alain LauriouxRênes web©Alain Laurioux

Cet outil non-filaire se compose de centrales inertielles, de capteurs de forces intégrés dans les rênes et le plancher des étriers, ainsi que d’une caméra embarquée sous la visière. Les résultats obtenus lors des cross peuvent ensuite être affichés sur une interface de manière synchrone avec la vidéo enregistrée, et donnent un premier aperçu du fonctionnement du cavalier lors de son parcours.

Sur 6 cross enregistrés, constituant une première référence bibliographique, des postures préférentielles du cavalier ont pu être définies. Les forces mesurées sont conformes à la bibliographie.

Cet outil, disponible à Saumur, est de plus en plus demandé dans d’autres disciplines telles que le dressage, où l’analyse du fonctionnement du cavalier revêt toute son importance. Dans une recherche croissante d’objectivité dans la pratique de l’équitation, cet outil à la fois précis et résistant aux conditions extrêmes des cross (boue, eau) est très prometteur.

Les objectifs de cet outil sont d’apporter une aide directe à l’entraineur et au cavalier et d’enrichir les connaissances liées à l’équilibre du cavalier sur le cross.

Visière web ©Alain Laurioux

Deux victoires internationales en para dressage à Waregem pour José Letartre et Swing Royal

José Letartre et Swing Royal*ENE-HN, propriété de l’Ifce, remportent deux victoires internationales au concours de para dressage de Waregem (BEL), et permettent à l’équipe de France d’obtenir une médaille de bronze dans la Coupe des Nations. Le couple se classe également 3ème de l’épreuve du premier jour. Céline Gerny avec Vol de Nuit de Brève*ENE-HN, obtient son premier podium individuel en international, et participe également à la médaille française dans la Coupe des Nations.

José Letartre et Swing Royal*ENE-HN meilleurs français.
Avec deux victoires dans l’épreuve individuelle et dans l’épreuve libre en musique, et deux médailles de bronze (individuelle et dans la Coupe des nations,  José Letartre et Swing Royal*ENE-HN terminent de nouveau meilleurs français en Belgique, après s’être distingués à Deauville deux semaines plus tôt.
Si le chemin est long avant les Jeux Equestres Mondiaux (Championnats du Monde) de Tryon (USA), le couple montre sa progression et sa régularité au plus haut niveau. Le travail effectué au cours de l’hiver avec Sébastien Goyheneix, écuyer du Cadre noir de Saumur et cavalier habituel de Swing Royal*ENE-HN, donne toute satisfaction à l’ensemble des personnes concernées, dont le staff fédéral qui en fait un pilier de l’équipe de France.

letartre*swing royal*fra

letartre*swing royal*fra

José Letratre et Manon Claeys
Céline Gerny et Vol de Nuit de Brève*ENE-HN encore en progression
Après des débuts internationaux satisfaisants à Deauville, Céline Gerny et Vol de Nuit de Brève*ENE-HN ont montré un vrai potentiel dans le grade II lors du concours international de para dressage de Waregem. Le couple se classe deux fois deuxième en épreuve individuelle (et 4ème dans l’autre épreuve individuelle) et troisième dans la Coupe des nations. Une belle progression grâce au travail encore récent avec Nadèje Bourdon, écuyer du Cadre noir de Saumur et cavalière habituelle de la jument, propriété de l’Ifce.
Céline Gerny et Vol de Nuit Waregem Céline Gerny et Vol de Nuit Waregem2
Camille Jaguelin avec sa jument Wimke, en formation DEJEPS sur le site de l’Ifce de Saumur, se classe 4ème et 6ème des deux épreuves individuelles dans le Grade IV, le plus important en nombre de participants. Avec un travail régulier, il peut monter sur un podium international dans les semaines à venir.

Camille Jaguelin et Wimke web ©RacephotoEquipe de France Waregem2

Deux victoires pour Pauline Van Landeghem et Sertorius de Rima en dressage au Lion d’Angers

Pauline Van Landeghem et Sertorius de Rima Z*ENE-HN remportent deux victoires lors du concours de dressage du Lion d’Angers les 21 et 22 avril, après une double victoire au Mans le mois dernier. Ils avaient  remporté le titre de Champions de France de dressage pour chevaux de 7 ans en 2017.

En concours complet, Matthieu Van Landeghem se classe 4ème de l’étape du Grand national de Pompadour avec Safran du Chanois*ENE-HN, également propriété de l’Ifce.
Encore de belles performances du couple Van Landeghem qui ramène toujours de belles médailles à l’Ifce.

 

Pauline Van Landeghem et Sertorius de Rima Z*ENE-HN invaincus cette année
Comme en 2017, les victoires se succèdent pour Pauline Van Landeghem et Sertorius de Rima Z*ENE-HN qui avaient déjà enchainé 14 victoires avant leur titre majeur.
Pauline Van Landeghem explique : « Sertorius va très bien et prend beaucoup de points au trot. Il peut encore  gagner des points au galop. Je vais encore travailler le relâchement. J’avais égalemnt Dakota de Hus dans les épreuves pour chevaux de 6 ans et elle termine deux fois deuxième, ce qui me satsfait, car elle n’était pas sortie en compétition depuis le Championnat en septembre dernier. Le prochain objectif est le concours de dressage international de Saumur du 3 au 6 mai.  »
Pauline Van Landeghem et Sertorius web© Alain LauriouxPauline Van Landeghem et Sertorius à pied web © Alain LauriouxPauline Vanlandeghem et Sertorius web1ere ©Les Garennes

Les écuyers du Cadre noir en forme au Grand national FFE de concours complet de Pompadour

Dans l’épreuve Pro élite, support du Grand national (circuit de référence de la FFE), Matthieu Van Landeghem se classe 4èmeavec Safran du Chanois*ENE-HN  et 8ème avec Trouble Fête*ENE-HN. Il permet à l’écurie Le Cadre noir de Saumur – Antarès de monter sur la 3ème marche du podium pour l’étape de Pompadour.

Dans cette épreuve, Alexis Goury (en formation à l’Ifce et au pôle France jeune FFE de Saumur) avec Trompe l’Oeil d’Emery termine 7ème.
L’épreuve est remportée par Thibault Fournier avec Siniani de Lathus, Thibault était encore au pôle France jeune FFE de Saumur l’année dernière.
Matthieu Van Landeghem et Safran du Chanois cso web2©Mathilde DhollandeMatthieu Van Landeghem et Trouble fête cso web©Mathilde DhollandeMatthieu Van Landeghem podium GN Pompadour web©Mathilde Dhollande
Arnaud Boiteau et Quoriano cross web2 ©Mathilde DhollandeMatthieu Van Landeghem et Safran du Chanois cso web©Mathilde Dhollande