Author: Orianne Leloup

L’IFCE partenaire des Grandes Semaines SHF

Toujours proche de la filière équine, les équipes de l’Institut technique du cheval vous attendent sur les Grande Semaines SHF.

Retrouvez vos interlocuteurs du Sire, d’Equi-ressources et du Pôle formation professionnelle et sportive sur toute la durée des événements.

 

 

Sologn'Pony

GS de Fontainebleau

GS de Pompadour

GS de Saumur - Informations à venir

GS d'Uzès - Informations à venir

L’Institut développe en permanence de nouveaux référentiels, produits et services répondant aux besoins croissants et évolutifs de la filière au côté des intervenants et partenaires concernés.

L’IFCE :
◊ anime au niveau national quatre comités de concertation transversaux avec les professionnels :

Comité de filière
Conseil scientifique
Conseil de l’emploi et de la formation
Comité SIRE

◊ participe, en tant qu’expert, aux réunions du comité de gouvernance de la filière cheval
◊ assure une expertise et une veille sur la réglementation européenne
◊ mène des actions d’appui à l’export ou autres actions à l’international
◊ gère le service équi-ressources (observatoire, service emploi et orientation, formations et métiers) en lien avec ses partenaires.

 

 

 

 

 

Interview de Fabrice Gakière, meneur à mobilité réduite

Fabrice Gakière, 52 ans, meneur à mobilité réduite, nous raconte son expérience en attelage.

« J’étais cavalier de concours, et suite à une chute j’ai troqué mes bottes pour un fauteuil. Je suis devenu tétraplégique à temps plein. »

      « Je suis compétiteur dans l’âme »

« L’attelage est arrivé depuis quelques années avec Françoise Lumalé qui était la directrice du site IFCE du Haras d’Hennebont. J’ai continué et je me suis orienté vers la compétition, car je suis compétiteur dans l’âme.

« Un milieu que j’affectionne beaucoup »

Je remonte un peu de temps en temps mais je ne peux faire que du pas et du trot. En attelage, je retrouve énormément d’anciennes sensations de mon passé de cavalier. Ça me permet de rester dans un milieu que j’affectionne beaucoup.

                                                             « Tout ce qu’on peut essayer, on l’essaye. »

Le para-attelage demande des règles spécifiques de sécurité. Je n’ai pas d’équilibre, je dois avoir un fauteuil sur l’attelage qui comporte une sangle de sécurité détachable rapidement par le groom en cas de problème. Mes guides sont équipées de poignées pour bien les maintenir mais avec des pressions si jamais le cheval a envie de faire ses courses tout seul. Et nous avons, bien entendu, des gilets et des gants, on est sur un laboratoire d’équipements adaptés. Tout ce qu’on peut essayer, on l’essaye.

    « C’est exigeant et éprouvant mais ça vaut le coup. »

L’attelage me permet d’avoir l’estime de soi, devenir acteur, piloter. Au niveau des bénéfices musculaires, par cette pratique, on est soumis à énormément de mouvements dans tous les sens. Ca fait travailler les groupes musculaires qu’on utilise plus mais qui sont encore potentiellement exploitables. C’est exigeant et éprouvant mais ça vaut le coup.

Je ne peux que cautionner l’action IFCE pour le para-attelage, étant donné que j’y suis depuis le départ. On essaye de mettre les moyens pour arriver à des actions concrètes, présentables et performantes.

« Alors osez ! »

Mon message pour les personnes dans la même situation que moi et qui veulent pratiquer un sport équestre est simple. Il faut oser même si ce n’est pas évident ; comme dans beaucoup de disciplines sportives, il y a des contraintes. Rien que de montrer ce qu’est capable de faire une personne dans ma situation peut faire renaitre la confiance à d’autres personnes en difficulté et les motiver à pratiquer un sport. Pratiquer l’attelage en compétition ou en loisir m’apporte un énorme bonheur. Alors osez ! »

 

Propos récueillis par Yassmine El Frayji – Photo JP Jourdain

Interview d’Anne-Céline Blouin, meneuse à mobilité réduite

Anne-Céline Blouin, 37 ans, meneuse à mobilité réduite, raconte son expérience en attelage.

« Je suis handicapée de naissance. Mon handicap s’appelle IMC (Infirmité Motrice Cérébrale). J’ai des problèmes d’équilibre à la marche et des problèmes de spatialisation c’est-à-dire des problèmes de repère dans l’espace, de coordination de mouvements et aussi et une lenteur à l’apprentissage. »

« J’ai remporté 4 titres de championne de France Handisport grade II »

« A la base je suis cavalière de dressage, et j’ai remporté 4 titres de championne de France Handisport grade II dans ma jeunesse et je suis passionnée des chevaux depuis toute petite. J’ai fait une formation de brevet d’animateur poney sur Rennes avec Mme Suzanne Mauguin. Pendant cette formation j’ai eu la chance de pouvoir atteler quand c’était possible. Ça m’a permis de galoper avec les chevaux en étant en équilibre, sans les gêner. Mais surtout ce qui me plait c’est l’autonomie que je peux avoir dans la pratique de l’attelage. »

« J’ai pu me prouver et prouver aux autres mes capacités. »

Les bénéfices de pratiquer un tel sport sont énormes. En premier lieu, c’est le relationnel. J’ai pu rencontrer des gens formidables dans le milieu du cheval, me prouver et prouver aux autres mes capacités. En tant que personne handicapée, quand je monte un cheval je me retrouve vite limitée, mais avec l’attelage c’est différent. Bertrand, mon coach de l’IFCE en Bretagne est une personne fabuleuse, il m’entraine sans jamais regarder mon incapacité, il me pousse à développer mes possibilités. Ce n’est pas quelqu’un qui vous dit « vous êtes handicapée », il vous dit « vous êtes capable de… », « Montrez-moi ce que vous êtes capable de faire, et le moment où vous êtes capable de faire ça, vous êtes capable de faire encore mieux », et rares sont les personnes qui le font.

         « Ça m’aide dans ma vie quotidienne. »

Les pays étrangers développent le para-driving à petit niveau et à haut niveau. En France, c’est moins structuré, mais ce que fait l’IFCE est fabuleux. Ça ouvre des portes à des personnes handicapées qui ne pouvaient pas tenir à cheval donc ça ouvre aussi des liens sociaux et c’est très important. C’est aussi un coté rééducatif, car je dois retenir une maniabilité, y conjuguer des actions, plus un travail régulier sur le cheval. Ça permet à mon cerveau de faire des connexions différentes et ça m’aide dans ma vie quotidienne.

« Ca permet de retrouver une place dans la société. »

Et je pense que l’attelage est un des rares sports que l’on peut pratiquer à n’importe quel âge, même avec une situation physique dégradée. On peut aller très loin, se faire plaisir autant en loisir qu’en compétition. L’action menée par l’IFCE est fabuleuse, car elle permet aussi de retrouver une place dans la société. Je me rappelle du jour où on a fait avec Bertrand une démonstration. On a rencontré un enfant de 8 ans avec une maladie qui détruit les muscles progressivement. Il était en fauteuil électrique avec des bouteilles pour pouvoir respirer. Bien que ça peut paraitre impossible, il a pu avec le matériel adapté de l’IFCE, en 10 minutes, faire du pas et du trot en double guide avec Tango, un ancien étalon breton du Haras national de 860 kilos. Cet enfant était très fier, et sa mère et sa sœur étaient remplies d’émotions. Ça prouve qu’on peut avoir tant de bons moments grâce à l’attelage.

L’IFCE donne la chance de pratiquer ce sport et de le développer en France. Je les remercie de me transmettre ce savoir. »

 

Para-attelage, l’attelage pour tous

Démonstration de para-attelage au concours du Domaine des Ormes le 19 mai 2019

Le para-attelage est un sport équestre permettant aux personnes en situation de handicap de pratiquer la discipline avec un enseignement, du matériel et une sécurité adapté.

L’attelage est un sport assez accessible permettant aux personnes à mobilité réduite de prendre de l’autonomie plus rapidement que dans d’autres disciplines. Les meneurs de para-attelage oublient rapidement leur handicap, (re)prennent confiance en eux et peuvent se confronter aux personnes valides. Dans cette discipline, il y a bien sûr le relationnel Homme/animal. L’attelage permet aussi de faire changer les regards sur le handicap. Ils sont avant tout des meneurs pratiquant une discipline sportive équestre. Et le temps de l’entrainement, ce n’est plus à eux de lever la tête pour regarder leurs interlocuteurs dans les yeux mais l’inverse.

Renforcer le lien social, développer l’estime de soi, rééduquer ses muscles et son esprit, procurer du bonheur… voici tous les bénéfices apportés par cette discipline

L’IFCE, participe par son expertise et sa pratique, à la conception de voitures adaptées et à l’encadrement de personnes à mobilité réduite.

En Bretagne, en partenariat avec les commissions Equi-handi et Attelage du comité régional d’équitation et la ville d’Hennebont, l’IFCE accompagne deux meneurs en situation de handicap sur la saison de concours 2019 : Anne-Céline et Fabrice. Cette année de compétition est aussi possible grâce au soutien des organisateurs. Ils adaptent notamment l’ordre des épreuves pour faciliter l’accessibilité aux meneurs à mobilité réduite. L’objectif est de soutenir ces meneurs et de montrer à d’autres personnes dans cette situation que la pratique du para-attelage est à leur portée.

Cette action s’inscrit dans le soutien que l’IFCE apporte au sport adapté et à la médiation équine.

 

L’organisateur du concours national élite attelage et l’IFCE vous donnent rendez-vous le dimanche 19 mai au Domaines des Ormes de Dol-de-Bretagne (35120). Une démonstration de para-attelage par Anne-Céline, Fabrice et leur coach Bertrand aura lieu.

 

Découvrez l’interview d’Anne-Cécile Blouin, meneuse atteinte d’une Infirmité Motrice Cérébrale (IMC).

Ainsi que celle de Fabrice Gakière meneur tétraplégique.

HEN_para-attelage-demonstration-a-la-une

Une belle performance au concours international d’attelage de tradition à Amboise

Le concours international d’attelage de tradition d’Amboise s’est déroulé le dimanche 23 septembre sur le site de l’Ifce et sur le domaine de la Pagode de Chanteloup. Ce fut un week-end sous le signe de la performance et de la reconnaissance pour les élèves stagiaires du lycée agricole d’Amboise et leur formateur à l’Ifce.

Au total, 19 équipages étaient engagés avec 6 catégories: Poneys, paire poneys, chevaux, paire chevaux et arbalète.
Trois épreuves s’y sont déroulées: une présentation des équipages en tenue, un parcours routier de 13.8 kilomètres en conditions réelles de circulation et enfin une épreuve de maniabilité destinée à mettre en évidence la dextérité des meneurs.

Parmi les engagés, deux équipages de stagiaires-élèves de l’enseignement agricole et hippiques bénéficiaient, grâce à des conventions de mise à disposition, de voitures hippomobiles traditionnelles des Haras, le lycée Agricole d’Amboise étant, en effet, partenaire de l’Ifce. Malgré une météo maussade, un des attelages des meneuses entrainées durant l’année par Freddy Moreau, formateur à l’Ifce arrivent en tête de leur catégorie, en paire chevaux.

Freddy Moreau, quant à lui remporte le premier titre de sa catégorie en grandes guides.

Didier Garnier actuel directeur Général par intérim de l’Ifce, Patrice Ecot actuelle directrice territoriale Pays de la Loire, Centre Val de Loire (par intérim) et Bretagne et Alain Bahuchet président de l’association française d’attelage de tradition ont  procédé à la remise des prix, en fin d’après-midi.

Un week-end sous le signe de la performance et de la reconnaissance pour les élèves stagiaires et leur formateur.

 

DSC_0895

Conférence sur « Le bien-être équin au service de la performance » au SPACE

Pour la 32ème édition, Le SPACE : salon international des productions animales se déroulera du 11 au 14 septembre 2018 à Rennes.

Le bien-être étant un véritable sujet d’actualité, le Conseil des Equidés de Bretagne organise une conférence lors de ce salon ayant pour thématique:

 « le bien-être équin au service de la performance ».

Frédéric GUILLOT, Ingénieur Projet et Développement de l’Ifce, interviendra sur :

« le bien-être animal : le bien être vu du côté du cheval ».

Cette présentation aura pour objectif de répondre à plusieurs questions :

– Quels sont les facteurs qui influencent la perception de son environnement par le cheval ?
– Comment la modification de l’environnement naturel du cheval peut-elle induire des stress ?
– Quels peuvent être les répercussions de ces stress ?

Cette conférence apportera ainsi des éléments sur les émotions des chevaux et leurs conséquences au quotidien.

Rejoignez-nous le mercredi 12 septembre 2018 de 14h à 16h en Salle E de l’Espace Administration, afin d’approfondir vos connaissances sur cette thématique.

Cette conférence est gratuite sur inscription.

affiche vf

L’Ifce reconnu comme un institut technique agricole a pour mission principale, entre autres, la production et la transmission de savoirs relatifs au cheval et à l’équitation.

C’est à ce titre qu’un ouvrage a été rédigé sur l’essentiel des connaissances scientifiques sur le bien-être des équidés. Pédagogique et rigoureux, cet ouvrage de référence offre un état des lieux inédit, avec de nombreux exemples et illustrations.

Qu’un blog « Comportement et bien-être du cheval » à été créé: il s’appuie essentiellement sur  les connaissances scientifiques les plus récentes.  L’Ifce a pour objectif de contribuer à la diffusion d’informations techniques et scientifiques sur ces deux thèmes.

Des athlètes de haut niveau au Haras de la Vendée

Ce ne sont pas des athlètes que nous avons l’habitude de voir dans les Haras, mais eux aussi sont venus avec leurs montures et ont pris la pose devant la « Maison du Directeur ».

 

Le département de la Vendée accueillait hier, ce 5 juillet 2018, les équipes du Tour de France pour leurs photos officielles. Laurent Richard, agent de l’Ifce et le Cob normand Roméo du Four étaient de la partie.

 

coureurs cyclistes équipe Direct énergie

Team Direct Energie – Tour de France 2018

Après la présentation protocolaire sur la place Napoléon en centre-ville de La Roche sur Yon, les coureurs ont emprunté le boulevard à vitesse réduite pour rejoindre le Haras. Chaque équipe s’est ensuite prêtée au jeu des photos, entourée de 2 chevaux, le cheval de dressage du département avec sa cavalière et notre cob normand. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les plus impressionnés n’était pas forcément ceux qu’on croit. Quelque peu hésitants, certains athlètes n’osaient s’approcher de Roméo alors que d’autres jouaient du selfie avec le cob de l’Ifce. A se demander qui était la star !

 

Cycliste Peter Sagan à coté cheval Ifce

Peter Sagan – Team Bora-Hansgrohe – Tour de France 2018

Team Sky - Tour de France 2018

Team Sky – Tour de France 2018

Movistar Team - Tour de France 2018

Movistar Team – Tour de France 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Primož Roglic - Team Lotto NL - Jumbo - Tour de France 2018

Primož Roglic – Team Lotto NL – Jumbo – Tour de France 2018

Rein Taaramäe - Team Direct Energie - Tour de France 2018

Rein Taaramäe – Team Direct Energie – Tour de France 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain, départ du Tour, et dimanche retour des athlètes à La Roche sur Yon pour l’arrivée de la 2ème étape.

Nous souhaitons un bon tour à tous les coureurs et nous espérons qu’ils garderont un petit souvenir de ce passage au Haras de la Vendée.

 

Team Bahrain - Merida - Tour de France 2018

Team Bahrain – Merida – Tour de France 2018

photos : oleloup/Ifce – Droits réservés

EQUITERRA – Journées régionales des équidés de travail

Organisée par le Conseil Equin Région Centre (CERC), cette première édition de « EQUITERRA », Journées régionales des équidés de travail, aura lieu à Amboise (37) les 17 et 18 mars.

Faire connaitre l’histoire des équidés de travail et valoriser le savoir-faire moderne des professionnels de cette filière est l’ambition du CERC et de ses partenaires dont fait partie l’Ifce. Aujourd’hui avec l’apparition de pratiques agricoles et viticoles raisonnées et biologiques, associée à la naissance de nouvelles valeurs éco-citoyennes en milieu urbain, une nouvelle donne est en train d’éclore pour ce secteur.

Lors de ces journées, il sera possible d’observer en pleine action des Percherons et Ânes Grand Noir du Berry, races toutes originaires de la Région Centre-Val de Loire, mais aussi des chevaux de trait Comtois. Vous apprécierez l’énergie de la traction animale lors d’ateliers et d’animations en continu (débardage, maraîchage, travail dans les vignes, présentations et démonstrations de maniabilité d’attelages de tradition ou modernes, carrousels attelés et montés). Vous pourrez également participer à un cycle de conférences.

Rejoignez l’équipe Ifce sur le site d’Amboise, avenue Emile Gounin, dès l’inauguration de ces journées régionales des équidés de travail, ce samedi 17 mars à 10h.

Ces journées se dérouleront en même temps que les « Vinycées », salon gourmand et le marché aux vins du Lycée Professionnel Agricole d’Amboise

 

Programme EQUITERRA

EQUITERRA - équidés de travail

Avec le soutien de la Région Centre-Val de Loire, des entreprises « La Sellerie Percheronne » et « Jourdant » et l’implication du CERC, de l’Ifce, du LPA de Amboise, de l’Association des Ânes Grand Noir du Berry et de la Société Hippique Percheronne de France.

 

Retour sur le Mondial du Lion – L’événement Haras nationaux

La 32e édition du Mondial du Lion – L’événement Haras nationaux s’est tenue du 19 au 22 octobre 2017 dans le parc départemental de l’Isle Briand et fût, une année de plus, une réussite avec 40 500 spectateurs tout au long du week-end. 47 cavaliers étaient au départ pour l’épreuve des 6 ans représentants 7 nations, 58 cavaliers pour l’épreuve des 7 ans représentants 15 nations.

LLA_MDL-2017_Izzy-Taylor

 

 

 

Championnat du Monde des chevaux de 6 ans

La britannique Izzy Taylor et son hanovrien bai Monkeying Around ont gardé la tête du classement sur les 3 disciplines, après un dressage à 37.6%. Elle enchaine avec un cross sans faute et termine avec un parcours hippique sans pénalité. Elle remporte donc ce championnat du monde des chevaux de 6 ans suivie de l’australien Paul Tapner, cavalier de Bob Chaplin, et du français Thomas Carlile et sa monture Birman.

 

 

 

 

 

LLA_MDL-2017_Astier-NicolasChampionnat du Monde des chevaux de 7 ans

Remporté par le français Astier Nicolas, vice-champion Olympique de CCE en individuel et médaillé d’or par équipe à Rio en 2016, cavalier d’Alertamalib’Or, il prend la 4e place du classement provisoire après l’épreuve de cross et remonte à la tête du classement après un parcours hippique sans faute.  Nous retrouvons Izzy Taylor, cette fois, médaille d’argent avec son cheval Direct Cassino, et le néo-zélandais Andrew Nicholson, cavalier de Yacabo BK, obtient la 3e place du classement final.

 

 

 

Espoirs du Complet

Pour la première fois au Mondial du Lion – L’événement Haras nationaux, s’est déroulé un championnat de France des chevaux de 3 ans à vocation CCE. 18 chevaux étaient présentés sur 3 épreuves : saut en liberté, saut monté ainsi qu’une épreuve de modèles et allures. C’est Epsilon des Aubiers le gagnant avec une note globale de 15,87.

Edition émotion

Cette édition 2017 fût riche en émotion : Jean-Michel Foucher qui a œuvré pendant 32 ans au rayonnement de la compétition, a laissé les rênes à Sophie Lemaire, nouvelle directrice technique du Mondial du Lion – L’événement Haras nationaux et directrice du parc départemental de l’Isle Briand. Bonne continuation à eux.

Nouveautés Ifce

Pour la première année, l’Ifce n’est désormais plus co-organisateur du Mondial avec l’association le Lion équestre, mais a été positionné en partenaire titre. L’établissement met à disposition de l’événement, entre autre, son expertise et savoir-faire d’organisation d’événements sportifs de haut niveau.

Cette année, 7 nouveaux obstacles de cross ont été ajoutés aux parcours : dont le Sportifce de l’Ifce, imaginé suite au concours à idées, par Maëlynn Weber et qui sera mis à disposition sur d’autres terrains de l’établissement.

Comme chaque année, l’Ifce récompense le gagnant du championnat des 6 ans. Cette année, une mini selle réalisée par Michel Charrier –meilleur ouvrier de France et son équipe de la Roche-sur-Yon, La nouveauté est son support, la pince à coudre de sellier.

 

Rendez-vous l’année prochaine pour la 33e édition qui se déroulera du 18 au 21 octobre 2018 !

photos copyright mweber/ifce