Author: juliette diligent

L’IFCE sollicité par la Serbie

L’IFCE sollicité par la direction vétérinaire du ministère serbe de l’agriculture afin d’intervenir en Serbie. L’intervention se situe dans le cadre d’un programme européen TAIEX réservé aux États candidats à l’adhésion à l’Union européenne.

 

L’objectif

La Serbie dispose d’une base centrale intégrant toutes les filières animales, sauf les équins. Les chevaux – population à priori peu importante numériquement mais en croissance – sont particulièrement mal connus. L’objectif est l’organisation de deux journées de séminaires. Ces journées portent sur l’identification et la création d’une base centrale pour les équins.

Un cheptel composé de trois branches, les équidés : 

  1. De sports-loisirs : importés pour la majorité, identifiés et détenus par des propriétaires amateurs sans liens avec les autorités sanitaires serbes.
  2. De travail et pour la viande : non identifiés, très présents dans le sud du pays où ils sont utilisés dans les travaux agricoles.
  3. Sauvages ou semi-sauvages : vivent en liberté dans les montages.

 

Un travail commun sur la gestion sanitaire et l’identification

Ces deux journées de travail ont permis de présenter aux agents de la direction vétérinaire serbe :

  • les procédures d’identification
  • la création et la gestion d’une base centrale
  • le suivi sanitaire des animaux
  • le tout, en lien avec les règlements européens

Ce premier travail commun pourrait être prolongé par un colloque poursuivant le travail engagé notamment sur la gestion sanitaire du cheptel et l’identification. A la demande serbe, s’y ajouterait également la thématique du bien-être animal.

Par ailleurs, une visite d’étude à Pompadour permettrait aux agents de la direction vétérinaire serbe de mieux comprendre le fonctionnement de la base centrale.

En marge de ces journées, nos équipes se sont également entretenues avec Fabrice Blazquez, chef du service économique de l’Ambassade de France en Serbie ainsi que Sebastien Begoc, son adjoint. L’objet de cet entretien portait sur la situation de l’agriculture serbe, la présence étrangère dans ce secteur mais également la situation du pays au regards des exigences réglementaires permettant l’adhésion à l’Union européenne.

 

L'IFCE sollicité par la Serbie.

Une délégation de l’IFCE au salon de l’agriculture de Moscou

Jean-Roch Gaillet, Claire Cordilhac et Cécile Arnaud se sont rendus à Moscou du 10 au 12 octobre.

Il s’agit de l’ARK, société russe d’encouragement pour le développement de la filière équine qui a invité l’IFCE au salon de l’agriculture de Moscou. L’IFCE a été sollicité pour apporter son expertise lors d’une conférence sur le développement de la filière équine russe. Cette table ronde s’est déroulée dans le cadre du « Golden Autumn », salon de l’agriculture moscovite.

 

L’IFCE est intervenu sur deux thématiques

  • le fonctionnement de la base SIRE et l’enregistrement du cheptel équin
  • le modèle français de financement de la filière équine

Alexandre Martinez, conseiller agricole régional à l’ambassade de France, a accueilli la délégation de l’IFCE. Les échanges ont été l’occasion de réaffirmer la priorité accordée par le Président de la République à la coopération franco-russe dans le secteur agricole.

En marge de la conférence, le temps fort a été l’entrevue entre Jean-Roch Gaillet et Dzhambulat Khatuov. Ce dernier est le 1er vice-ministre de l’agriculture de la Fédération de Russie, chargé entre-autres de la réorganisation de la filière équine. L’accent a été mis sur le besoin de développer le cheptel des chevaux de courses russes. Ainsi que sur l’importance de créer un environnement favorable à l’élevage.

 

Présence de l'IFCE au Salon de l'agriculture de Moscou.

Signature d’un protocole

Ces échanges fructueux ont abouti à la signature d’un protocole. Celui-ci est préalable à une convention relative aux questions de coopération franco-russe dans le secteur équin. Les échanges ont été nombreux et variés. Parmi eux, le vice-Président du Caucase du Nord a fait part de son souhait de valoriser la race Karbarde en France. Cela passerait notamment par des documents d’identification qui porteraient l’appellation de la race.

 

Démonstration d’Info Chevaux

Enfin, la journée s’est clôturée par une démonstration d’Info chevaux auprès de participants à la conférence. Celle-ci a permis d’illustrer le processus d’identification des équidés et de matérialiser l’interconnexion de la base SIRE avec les autres bases de données françaises.

Il ne fait nul doute que la signature du protocole devrait conduire à une coopération régulière. En effet, celle-ci amènera l’IFCE et sa tutelle MAA à apporter un appui à la Russie dans la réorganisation et le développement de sa filière.

Retour sur les exigeantes étoiles de Pau 2019

Evénement sportif annuel bien connu, les étoiles de Pau, comprenant un CCI 5* et un CAIO 4* avaient lieu du 24 au 27 octobre 2019.

L’IFCE y était représenté avec l’écuyer du Cadre noir Arnaud Boiteau et Fabrice Martin, responsable pédagogique et technique attelage, chacun dans leur discipline. Retour sur ce week-end Sport/Ifce !

 

Première étape : le dressage

Tous les feux sont au vert après la visite vétérinaire. En voiture le vendredi pour Fabrice Martin aux guides de Lanzaro. Pour leur deuxième sortie en compétition ensemble, c’est un bon départ. La reprise est belle, le classement provisoire est bon avec une seconde place.

 

Fabrice entame la deuxième journée, samedi matin, avec la maniabilité

Aucune balle au sol, quelques points de temps dépassé sans trop d’incidences : le classement provisoire ne changera pas, Fabrice et Lanzaro conservent leur deuxième place. De bonne augure avant le marathon du dimanche !

 

Les étoiles de Pau 2019, Fabrice Martin et Lanzaro*ENE-HN

Fabrice Martin et Lanzaro*ENE-HN

 

 

Le dénouement du dimanche de ces étoiles de Pau 2019 !

C’est une nouvelle fois l’attelage qui débutera la journée avec le toujours spectaculaire marathon, une épreuve très appréciée du public qui a savouré cette journée ensoleillée au domaine de Sers.

Au total, la performance est belle pour Fabrice et Lanzaro qui montent sur la troisième marche du podium en individuel, et remportent ce CAIO par équipe.

Félicitations à nos athlètes, ainsi qu’aux équipes qui les entourent au quotidien et le jour J.

 

Fabrice Martin assure également une mission nationale pour l’IFCE

Sur le plan sportif, en plus de son activité de compétiteur, Fabrice Martin programme les plans de compétitions pour les meneurs IFCE tout en assurant leur évolution technique en partenariat avec Sébastien Goyenheix.

En ce qui concerne le volet formation, Fabrice travaille sur les évolutions pédagogiques dans le but de faire avancer la discipline de l’attelage au même rythme que les autres disciplines olympiques. Il travaille sur ce développement avec l’ensemble de l’équipe dédiée au projet attelage national.

 

Une belle conclusion pour Arnaud Boiteau après un bon dressage mais un cross difficile sur ces étoiles de Pau 2019

Arnaud Boiteau débute la compétition en concours complet jeudi avec Quoriano*ENE-HN sur le dressage. La reprise est belle, mais une petite faute entachera cette entrée en matière. Au classement provisoire, le couple sera 15e avec la meilleure performance française. Arnaud et Quoriano seront pénalisés d’un refus sur la pointe d’une combinaison du cross qui ne présentait, semble t-il, peu de difficultés. Quelques points de temps dépassés s’ajouteront au score, plaçant le couple à la 22e place provisoire.

Une magnifique conclusion sur le saut d’obstacle du concours complet pour terminer cet international de Pau. Arnaud et Quoriano signent un très beau parcours sans faute sur cette dernière épreuve.

Les étoiles de Pau 2019, Arnaud Boiteau et Quoriano

Arnaud Boiteau et Quoriano*ENE-HN

Présence de l’IFCE sur deux salons agricoles professionnels en Auvergne-Rhône-Alpes

La délégation Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA) de l’Ifce a récemment coordonné la représentation de l’établissement sur deux salons professionnels de renommée, afin notamment d’accompagner la filière et de diffuser des connaissances.

 

Le salon Tech&Bio : ce salon, vitrine des innovations en bio, est porté par la chambre d’agriculture de la Drôme. Il a eu lieu les 18 et 19 septembre à Bourg-lès-Valence (26).

 

Une représentation et une mobilisation partenariale

Présence de l'IFCE au Salon agricole professionnel Tech & Bio

Présence de l’IFCE sur la padoge équins

L’IFCE était présent les 2 jours sur une pagode dédiée aux équins, aux côtés de la SFET, la FNC, les chambres d’agriculture, le Réseau professionnel de Traction Animale d’AuRA, et plusieurs associations nationales de races (Vercors de Barraquand, Âne de Provence, Âne du Bourbonnais). Cette présence a permis de renseigner un public nombreux, souvent intéressé par le recours à la traction animale dans les cultures.

Cette année, l’IFCE proposait un focus sur le projet dédié au Développement d’Outils de Gestion pour les Entreprises prestataires de Traction équine (DOGESET). Une conférence sur le cheval au travail a également été organisée. Elle était en partenariat avec le Réseau dédié à la traction animale et l’Association des Syndicats d’Éleveurs de Chevaux d’AuRA. Le support de cette conférence est téléchargeable sur le site internet du salon.

 

 

Un salon agricole professionnel prisé

Plus de 20 000 personnes sont venues sur le salon. Bien que la filière équine ne soit pas la plus importante, la présence sur la pagode, et la conférence ont permis de toucher près de 140 personnes intéressées par la traction animale et l’élevage. De nombreux étudiants étaient également vivement intéressés par ce sujet.

Cette année encore, le salon a pu compter sur la visite du Président de la Région AuRA, et du Ministre de l’Agriculture. Ils sont tous deux passés sur les espaces équins, afin d’échanger avec les structures présentes.

 

Le ministre de l'agriculture présent à un salon agricole professionnel

Présence du ministre de l’agriculture

Une opportunité d’appréhender les innovations technologiques et biologiques en agriculture

Ce salon dédié à l’innovation est d’une ampleur considérable du fait de toutes les productions agricoles qui y sont représentées : bovins, ovins, volailles mais aussi végétal. Son ouverture à l’international est à souligner.
Il a permis de s’intéresser particulièrement aux innovations concernant le bien-être des animaux, mais aussi, de s’inspirer de démarches orientées sur le bien être des ouvriers et salariés d’exploitations.

 

Le sommet de l’élevage : défini comme le salon européen des professionnels de l’élevage s’est tenu du 2 au 4 octobre à Cournon d’Auvergne (63).

 

La mobilisation d’une équipe transverse, atout de la mobilisation de l’Ifce

Atelier pratique organisé en partenariat avec la MSA

La mobilisation d’une équipe IFCE transversale a permis de proposer des activités et renseignements variés, précis et de participer à bon nombre de réunions et conférences sur le salon. Ingénieurs de développement et de recherche, conseiller équi-ressources mais également juge de concours se sont mobilisés.
Cela a également permis de proposer un nouveau produit mêlant diffusion de connaissances et démonstrations pratiques. Notamment un atelier sur la relation Homme/Cheval. Cet atelier, organisé en partenariat avec la MSA s’est déroulé sur la grande carrière du Pôle équin et a attiré bon nombre de personnes. Une éleveuse a mis des chevaux à disposition pour cet atelier.

 

A noter que l’IFCE était présent sur le Pôle équin aux côtés de :

  • la Fédération des chevaux du Massif Central
  • la Société Française des Équidés de Travail
  • des Association Nationales de Race (ANR) de chevaux de territoire (Cheval d’Auvergne) et d’ânes (Bourbonnais)
  • d’une délégation suisse assurant la représentation de la race Franche-montagne
  • et enfin, de lycées agricoles présentant une valence cheval et assurant notamment des démonstrations en maréchalerie

 

Le ministre de l'agricultre et le directeur général de l'IFCE sur un salon agricole professionnel.

Echanges entre le ministre de l’agriculture et le directeur général de l’IFCE.

Le Sommet, un lieu de rencontre incontournable

Le directeur général de l’IFCE, M. Jean-Roch Gaillet, était présent le mercredi 2 octobre sur le salon. Cela lui a notamment permis de rencontrer et d’échanger avec le ministre de l’agriculture, M. Didier Guillaume. Un échange a également eu lieu avec M. Pierre-Yves Pose, Président de la Fédération Nationale des Conseils des Chevaux.

Jeudi 3 octobre, le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, M. Laurent Wauquiez, et son vice-Président dédié à l’agriculture, M. Jean-Pierre Taite, sont passés par le Pôle équin afin d’échanger avec les structures représentatives de la filière.

L’IFCE partenaire des prochaines assises de la filière équine

Les assises de la filière équine reviennent le 7 novembre 2019 au palais des congrès d’Angers, comme l’édition 2017. Au programme cette année : « Bien-être équin : tous concernés ». Des tables rondes et des débats permettront de traiter de nombreux sujets d’actualité.

 

L’expertise de l’IFCE intégrée dans le programme des assises de la filière équine

Les journalistes de Ouest France qui coordonnent les interventions des assises de la filière équine ont fait appel à :

  • Christine Briant, ingénieure de développement IFCE. Elle interviendra dans la table ronde introductive, sur le sujet du protocole d’évaluation du bien-être du cheval AWIN.
  • Thierry Le Borgne, architecte de l’établissement et spécialiste des installations équestres innovantes. Il interviendra au sein de la table ronde sur « Le bien-être à l’écurie ».
  • Vanina Deneux, doctorante en sociologie à l’INRA dont les travaux sont financés par le Conseil scientifique piloté par l’IFCE. Elle interviendra sur notre rapport au cheval aujourd’hui et l’acceptabilité sociale de son utilisation.
  • Isabelle Burgaud : vétérinaire et ostéopathe interviendra à la table ronde « Chevaux et soins »
  • Arnaud Boiteau : écuyer au Cadre noir de Saumur et cavalier international interviendra sur le sujet « Le bien-être en liaison avec la performance et le sport de haut niveau »
  • Alice Ruet : ingénieure de recherches à l’ INRA – Institut National de la Recherche Agronomique interviendra à la table ronde « Les bons sentiments face à la réalité »

 

Bien-être équin, tous concernés

La journée débutera avec une intervention de Charles Trolliet, président des sports équestres en Suisse et secrétaire du Conseil et Observatoire suisse de la filière du cheval. Il présentera une vision prospective du bien-être, la tendance avec l’exemple de la Suisse, très en pointe sur la protection animale avec, entre autres, l’application depuis 2008 d’une ordonnance sur la protection des animaux comportant un chapitre important sur la détention des chevaux.

A la suite, des tables rondes thématiques : état des lieux/définitions, le bien-être à l’écurie, chevaux et soins, le bien-être et la pratique équestre, les bons sentiments face à la réalité.

De plus, deux grands témoins apporteront leur point de vue :

  • Nicolas Blondeau, instructeur BEES 2, titulaire du brevet d’équitation éthologique, spécialiste du débourrage et d’une équitation sans coercition.
  • Jean-Louis Gouraud, encyclopédiste du cheval et de l’équitation.

 

Enfin, en début d’après-midi, un face-à-face est prévu. Jocelyne Porcher, sociologue, directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique y participe. Son interlocuteur sera Nicolas Marty membre de l’association anti-spéciste ACTA (Agir Contre la Torture Animale).

 

Téléchargez le programme Inscrivez-vous