Author: Frédérique Mercier

Une exposition itinérante pour faire rayonner l’Equitation de tradition française

Le Cadre noir de Saumur propose de mettre à disposition gracieusement une collection globale de 70 photographies d’Alain Laurioux sous forme d’une exposition itinérante. Cette exposition a pour ambition de faire rayonner l’Equitation de tradition française, inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO et dont le Cadre noir est le représentant le plus emblématique. Elle permet d’animer des lieux ouverts au grand public, mais l’exposition s’adresse également aux partenaires ou aux entreprises désireuses d’animer leur lieu de vie.

 

Cette exposition au caractère itinérant se compose de 70 oeuvres photographiques au total, divisée en trois modules au choix (une expo de 10 panneaux et deux expos de 30 panneaux), toutes issues de la collection d’Alain Laurioux sur le Cadre noir. Les lieux d’accueil (galeries commerciales, offices du tourisme, hall de gare, entreprises, etc…) souhaitant participer à cette opération pourront choisir selon leurs envies et possibilités, le ou les modules à exposer parmi les 3 thèmes intitulés : «Complicité», «Ombre et Lumière», et «Si le Cadre noir m’était conté…»  . Cette expo a pour objectif de faire connaitre au grand public l’Equitation de tradition française dont le Cadre noir est l’ambassadeur auprès de l’UNESCO, en tant que Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.  Elle a donc pour vocation de se déplacer de lieux en lieux pour rayonner sur tout le territoire national et même international.

Initiés ou amateurs, enfants ou adultes, cette exposition s’adresse à tous les publics partageant les valeurs du Cadre noir, l’élégance, la finesse et la sobriété, mais aussi les valeurs humanistes propres à l’Equitation de tradition française que sont le respect, l’écoute et la recherche d’une relation harmonieuse avec le cheval.

 

Trois modules au choix pour composer l’exposition (voir : PORTFOLIO_expo Cadre noir) :

Module 1 : « Ombre et lumières » (10 panneaux) :

 

Les jeux de lumière permettent d’attirer notre oeil sur l’élément clé et ainsi sublimer le cheval et la scène représentée. Peu de décor, pas de public, seulement l’écuyer et son cheval. L’ambiance est intime, l’interprétation multiple. Grâce à cette mise en scène, le photographe a voulu montrer l’intimité de la relation qui lie l’écuyer à son cheval, des moments de calme ou de travail qui leur sont personnels.

 

Modules 2 : « Complicité » (30 panneaux)

 

Les photos sélectionnées pour ce module retranscrivent parfaitement la définition même de l’Equitation de tradition française, « une relation harmonieuse entre le cheval et le cavalier ». Elles sont riches d’émotions et démontrent la réelle complicité, le lien fort qu’il existe entre le cheval et le cavalier. Cette exposition nous amène à ressentir la complicité qui lie l’homme à l’animal et nous permet d’apprécier ces moments uniques, bases de tout travail précieux. Avons-nous là le secret de l’expertise du Cadre noir ?

 

Module 3 : « Si le Cadre noir m’était conté » (30 panneaux)

 

Dressage et présentation en public sont le quotidien de nos écuyers. Complicité, légèreté, expertise, finesse, élégance et sobriété sont les mots d’ordre qui enchantent le lieu au quotidien. A travers cette exposition photographique, nous assistons à des moments uniques et inédits qui illustrent l’héritage du Cadre noir. Chaque panneau de ce module est accompagné d’une citation d’auteur.

 

 

Alain Laurioux, « l’œil » du Cadre noir depuis 40 ans.

 

Né le 17 mars 1957, débute à l’Ecole Nationale d’Equitation en 1980 en tant que palefrenier. En 1986, il abandonne les écuries pour se consacrer à l’image. Il est aujourd’hui régisseur général des spectacles du Cadre Noir de Saumur. Photographe professionnel depuis plus de trente ans, il collabore avec des revues équestres et expose régulièrement ses photos dans le monde entier. Alain Laurioux quittera ses fonctions pour un départ en retraite à la fin de l’année 2019 après 40 années passées au sein du Cadre noir. Cette exposition est également un formidable moyen de saluer son travail qui a permis de si bien mettre en valeur le Cadre noir et l’Equitation de tradition française durant toutes ces années.

 

Pour accueillir l’un de ces trois modules, contacter :

Frédérique Mercier

Responsable de la communication et du Marketing du Cadre noir

frederique.mercier@ifce.fr, 02 41 53 50 65 ou 06 25 10 07 23

 

Téléchargez le dossier de présentation :Dossier_Exposition Cadre noir

 

Création de la Mission française pour la culture équestre

L’Équitation de Tradition Française est inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité auprès de l’Unesco depuis novembre 2011.

Elle est, parmi les éléments inscrits pour la France, le seul patrimoine culturel immatériel concernant l’ensemble du territoire national, avec le Repas gastronomique des Français (les autres patrimoines inscrits ayant une dimension locale ou régionale).

 

Afin de suivre cette inscription et de promouvoir l’équitation française tant sur le territoire national qu’à l’étranger, la Fédération Française d’Équitation (FFE) et l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE) se sont rapprochés afin de créer la

 

Mission française pour la culture équestre

Association loi de 1901

CN-alexis-lhotte

L’association a pour objet de :

– agir pour la promotion et le développement de la culture équestre française ;

– concourir au suivi de l’inscription par l’Unesco de l’équitation de tradition française entendue au sens de patrimoine équestre français, sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, telle que définie par la Convention adoptée par la conférence générale de l’Unesco le 17 octobre 2003, et signée par la France en 2006 ;

– agir en faveur de la mise en œuvre de la convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, adoptée le 17 octobre 2003 lors de la 32e session de la conférence générale de l’Unesco ;

– agir en faveur de la reconnaissance de l’équitation en général, de la culture équestre et de l’équitation de tradition française en particulier comme éléments importants du patrimoine et de la culture de l’humanité ;

– agir en faveur de la reconnaissance de l’ensemble des patrimoines et des cultures liés au cheval comme éléments importants de la diversité et de la créativité culturelles ;

– encourager et promouvoir la recherche dans ces domaines ;

– agir en faveur de la transmission de la culture équestre française.

 

Placée sous le haut patronage du ministère de la culture, la Mission rassemble en outre des représentants des ministères en charge des Sports, de l’Agriculture, des Armées, un représentant en charge des sports équestres militaires ainsi qu’un représentant de la Garde Républicaine.

Elle souhaite plus largement rassembler tous les acteurs du monde équestre.

 

Le premier conseil d’administration a été nommé le 5 avril, et a élu son premier bureau :

Président : Guillaume Henry (Éditeur)

Secrétaire : Olivier Legouis (IFCE)

Trésorier : Jean Christophe Dupuy (Comité équestre de Saumur)

Messieurs Pascal Marry et François Lucas représentent la FFE, le colonel Teisserenc, écuyer en chef du Cadre noir et monsieur Olivier Legouis, représentent l’IFCE.

 

Son siège social se situe à Paris.

 

Pour mémoire, le dossier de l’équitation de tradition française a été constitué à l’initiative du Cadre noir. L’écuyer Patrice Franchet d’Espèrey fut à l’origine du corpus historique et technique.

Il a été porté auprès de l’Unesco par la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture, et soutenu par de nombreuses personnalités comme Chérif Khaznadar, directeur de la Maison des cultures du monde.

 

Dès les Première rencontres de l’équitation française, organisées par l’IFCE en 2014, la Fédération Française d’Équitation a rejoint puis contribué à la dynamique créée autour de cette inscription.

 

Cette inscription permet de redécouvrir, de redonner une histoire, une identité et des contours à une pratique dont les cavaliers et les acteurs divers du monde du cheval n’ont pas forcément conscience.

 

Elle contribue aussi, au-delà de la pratique sportive, à restituer les multiples visages du cheval, acteur culturel historique essentiel de notre civilisation et de l’équitation de tradition française, véritable art de vivre qui permet de se penser soi-même, de penser le monde et la relation que nous entretenons avec lui.

 

L’histoire et l’évolution de l’équitation et de la société en général nous montrent que les principes philosophiques et techniques de l’équitation de tradition française répondent parfaitement à cette éthique de la relation au cheval et au monde telle qu’elle est recherchée désormais et telle qu’elle se dessine pour l’avenir.

 

Grâce à cette inscription, nous (re)découvrons toute la richesse de cette équitation de tradition française, désormais en plein essor, y compris sur le plan international. Ses principes sont – il faut en prendre la mesure – ni plus ni moins qu’une promesse d’avenir pour les jeunes générations.

 

La création de la Mission française est donc un pas important, car en réunissant la FFE, l’IFCE et bientôt l’ensemble des acteurs concernés, elle pourra œuvrer avec ambition pour la culture équestre française, son histoire, ses techniques, ses patrimoines, son éthique et la communauté de ses acteurs.

 

Source : communiqué de presse

 

Ouverture de la saison touristique 2019

Le Cadre noir se prépare pour l’ouverture de sa saison touristique 2019, qui aura lieu dès le samedi 9 février. Cette saison touristique s’étendra jusqu’au 2 novembre prochain. Les visiteurs pourront découvrir les installations du site, mais aussi les savoirs et les savoir-faire des écuyers du Cadre noir dans leur travail quotidien avec leurs chevaux. De nombreux évènements viendront ponctuer cette saison.

 

Des visites pour tous.

CN_visites public

Les visites s’adressent à tous, groupes et particuliers, qui découvriront le Grand Manège et pourront assister à l’entraînement des écuyers, visiter les prestigieuses écuries du Cadre Noir et la sellerie d’honneur. Plusieurs niveaux de visites sont proposés, de la visite « classique » destinée au grand public non connaisseur, à la visite des « initiés » permettant une découverte plus approfondie pour le public cavalier, en passant par les visites pédagogiques destinées aux jeunes et aux scolaires. Pour les familles et les enfants, les visites à thème « Enquête au Cadre noir » permettent au plus jeunes de découvrir de façon ludique le Cadre noir sous la forme d’un jeu de piste.

> en savoir plus sur les visites

 

Les matinales : pour découvrir et comprendre le dressage des chevaux du Cadre noir.

saumur (5)

La saison sera également ponctuée par près d’une trentaine de dates de Matinales, principalement les jeudis matins : ces présentations publiques permettent aux spectateurs de découvrir le dressage et l’entrainement des jeunes chevaux du Cadre noir grâce aux commentaires d’un écuyer.

> en savoir plus sur les matinales

 

Les soirées de galas

le cadre noir en gala (11) le 11 02 2018

La programmation 2019 des galas du Cadre noir proposera cette année encore quatre grands rendez-vous pour des soirées exceptionnelles permettant de découvrir l’Equitation de tradition française dans un univers artistique, entre magie et émotion. Le premier rendez-vous de cette programmation aura lieu les 19 et 20 mai avec comme invités d’honneur les écuyers de l’Ecole portugaises d’art équestre. Fort de son succès en 2017, le spectacle « Au cœur du Grand Manège » aura lieu les 14, 15 et 16 juin ainsi que les 27, 28 et 29 septembre. Enfin, pour clôturer sa saison des galas à Saumur, le Cadre noir se produira avec l’Ensemble Orchestral « A piacere », dirigé par Luc Caudy, à l’occasion des « Musicales » les 18, 19 et 20 octobre.

> en savoir plus sur les galas

 

Le Cadre noir hors de ses murs : diffuser et faire rayonner l’équitation de tradition française.

 

Comme chaque année, le Cadre noir quittera ses murs de Terrefort durant quelques semaines pour contribuer au rayonnement de l’équitation de tradition française en présentant ses galas en France et à l’étranger. En 2019, il se produira à Epernay en Mars, à Aix La Chapelle en Allemagne un mois de juillet ainsi qu’à Nantes en décembre.

> en savoir plus sur les galas en tournée

De nombreuses occasions pour découvrir ou redécouvrir le Cadre noir, représentant un patrimoine vivant unique, inscrit au Patrimoine Mondial de l’humanité par l’Unesco.

Opération « Parrainer un cheval »- Le bilan 2018

L’opération « Parrainer un cheval » à destination du grand public a été lancée courant 2018. Six chevaux de gala, facilement identifiables, ont été sélectionnés pour mener à bien ce projet: Rendez-Vous, Sinatra du Village, Zeus VO, Liaison, Connors de Prelle et Reinette de l’Orne. L’intérêt suscité en réponse par le grand public fut immédiat. Fin 2018, la somme totale récoltée et ce, en quelques mois seulement, s’élevait à près de 4 000€. Cette somme contribuera à améliorer le confort des chevaux du Cadre noir (soins, matériel spécialisé, etc.) et servira à l’ensemble de ces derniers. Le cheval favori pour cette saison 2018 s’est avéré être Zeus VO. Il est celui ayant été choisi par le plus de donateurs.

CN-zeus-laurence

Bien accueillie, l’opération sera reconduite sur l’année 2019. L’objectif principal cette fois-ci sera de faciliter le mode de donation avec le développement d’une plateforme de dons en ligne. Par ailleurs, deux nouvelles égéries feront leur apparition dans les prochains mois pour cette saison 2019, à savoir Thémis, en remplacement de Rendez-Vous partie en retraite en 2018 et Gala Noir, un poulain de Thémis né par transfert d’embryon, en remplacement de Liaison.

 

 

Parrainer un cheval Découvrir les galas

 

 

Les mécènes reçus pour inaugurer la restauration de la fresque

Le 2 novembre dernier a eu lieu l’inauguration de la restauration de la fresque du hall du Grand Manège pour remercier les mécènes qui ont contribué à son financement.
34 ans après sa création, cette toile aux dimensions impressionnantes présentait d’importantes altérations nécessitant une restaurant d’urgence. L’institut français du cheval et de l’équitation a fait appel au mécénat pour financer les travaux de restauration de l’œuvre ainsi que pour la mise en place de protections anti UV sur la verrière au dessus de la toile.

CN_inauguration fresque michel darmon(1)

L’inauguration s’est faite en présence de l’artiste Michel Darmon, des élus locaux et des mécènes ayant contribué au financement de la restauration et dont voici la liste :

Vous souhaitez soutenir les projets du Cadre noir ?

Cliquez ICI pour en savoir plus

Hommage à la jument « Rendez-vous »

Les écuyers du Cadre noir ont rendu hommage à la jument « Rendez-vous » à l’occasion des galas des Musicales avant son départ en retraite. Un joli moment d’émotion dans le Grand Manège des écuyers.

 

CN_départ Rendez-vous 1

Arrivée à l’école à l’âge de trois ans, et après une brillante carrière en compétition internationale de dressage, la jument hanovrienne « Rendez-vous » a mené pendant près de 10 ans la reprise de manège sous la selle des deux derniers écuyers en chef du Cadre noir.

Sa prestance, sa noblesse et sa parfaite exécution du pas d’école, ont permis aux deux derniers écuyers en chef d’illustrer parfaitement l’équitation de tradition française lors des galas et présentations publiques du Cadre noir, en France comme à l’étranger.
Rendez-vous a fait ses adieux en public sous la selle du colonel Patrick Teisserenc, écuyer en chef, pour profiter désormais d’une heureuse retraite. Elle partira dans quelques jours chez  son ancien cavalier, le précédent écuyer en chef du Cadre noir, le colonel Jean-Michel Faure.
Merci « Rendez-vous » et bonne retraite !

©Laurent Vilbert

 

 

Prix Pégase des Lycéens

L’IFCE a accueilli à Saumur le 17 octobre 2018 plusieurs classes de lycées agricoles (120 élèves environ). Ils venaient choisir un lauréat pour un livre à thème « cheval » (Prix Pégase), s’informer sur les métiers du cheval et visiter l’école. Cette manifestation, soutenue par le Ministère de la Culture, était organisée grâce à la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER) du Ministère de l’Agriculture et à l’initiative de l’académie Pégase. Cette journée avait aussi pour but d’informer ces lycéens sur le Cadre noir et de promouvoir le patrimoine culturel qu’il représente pour l’équitation de tradition française.

CN_prix pegase lyceens 2018

A l’issue de cette journée, tant Guillaume Henry, initiateur et homme-orchestre du Prix PEGASE que les représentants de la DGER qui accompagnaient les élèves des Lycées agricoles ont fait part de leur satisfaction. La séance en amphithéâtre le matin, la répétition générale du gala, le déjeuner, la visite par ateliers et par groupes de 30 personnes se sont parfaitement déroulés et il faut en remercier tous ceux qui y ont contribué au sein l’Ifce à Saumur. Les lycéens ont pris plaisir à échanger sur les livres sélectionnés, à écouter l’écuyer du Cadre noir Nicolas Sanson les motiver sur les questions de sécurité, à voir ensuite divers autres aspects de l’établissement, et à bénéficier des explications si professionnelles illustrant les différents métiers, sellier, maréchal-ferrant, soigneur, cavalier-enseignant au sein de l’Ecole à Saumur.

Bettina Drummond écuyer d’honneur du Cadre noir

L’entraîneur américaine Bettina Drummond, fervente ambassadrice de l’équitation classique aux Etats-Unis, a été nommée « écuyer d’honneur du Cadre noir » le vendredi 19 octobre 2018.

 CN_ecuyer honneur Drummond

Présente à Saumur à l’occasion de la journée de partage d’expériences sur la transmission internationale du patrimoine équestre du Cadre noir le 19 octobre 2018 dernier, Bettina Drummond intervenait pour présenter l’influence  de la tradition équestre française et du Cadre noir dans sa formation et sur les héritiers de l’équitation de tradition française aux Etats Unis.

Elle a ensuite assisté au gala des Musicales du Cadre noir qui clôturait cette journée et a reçu le titre « d’Ecuyer d’Honneur » du Cadre Noir de Saumur à l’issue de cette soirée.

Une fervente défenseuse de l’équitation classique et des influences françaises

Bettina Drummond fut l’élève du maître portugais Nuno Oliveira dès l’âge de 7 ans, et ce durant près de vingt années. Dans le même temps, elle suivit des études à l’Université de Chicago et au collège Sarah Lawrence. Très tôt, elle s’attelle à la rééducation de chevaux d’obstacles à l’Oxridge Hunt Club, tout en présentant ses Lusitaniens en compétition, ainsi que plusieurs chevaux confiés, toujours sous la tutelle d’Oliveira.

Elle est aujourd’hui entraîneur privé et consultante pour des cavaliers de compétition, notamment sur les questions d’équitation classique face aux contraintes de la compétition. Elle est une fervente défenseuse de l’équitation de tradition française. C’est à ce titre qu’elle recevra des mains de l’écuyer en chef, le colonel Patrick Teisserenc, la cravache à trois viroles, fameux symbole du Cadre Noir de Saumur.

Ecuyer d’honneur, un titre honorifique

C’est à l’initiative du Colonel Margot, Ecuyer en chef du Cadre Noir de Saumur de 1945 à 1958 que le tout premier « Ecuyer d’honneur »  fut nommé. Cette distinction à caractère très exceptionnel fut remise pour la première fois à Reveroni Saint-Cyr, double médaille d’or pour la Suède dans la discipline du dressage aux Jeux Olympiques d’Helsinki en 1952 puis de Stockholm en 1956. Le Colonel Margot lui avait remis ce titre en 1950 pour honorer ses performances sportives et son attachement à la France ainsi qu’au Cadre Noir de Saumur.

Durant les vingt d’années, seules quelques personnalités du monde équestre ont été honorées de cette distinction par les écuyers en chef successifs. Parmi elles : Michel Robert, Albert Van Doorn, Filipe Graciosa, Georges Morris, Rafael Sotto, et Margit Otto Crepin.

 

Intronisation d’un nouvel écuyer du Cadre noir

intronisation d'un écuyerLe Cadre noir compte désormais parmi ses rangs un nouvel aspirant-écuyer : David Gomez a été intronisé le 29 septembre à l’occasion du Gala « Au coeur du Grand Manège » et a reçu des mains de son écuyer parrain la cravache à trois viroles et les éperons dorés, signe d’appartenance au Cadre noir de Saumur.

Le premier écuyer de nationalité étrangère

David Gomez, 32 ans, marié avec deux enfants, est de nationalité colombienne. Il devient ainsi le premier écuyer du Cadre noir de nationalité étrangère. C’est en 2005 à l’âge de 18 ans, qu’il quitte sa Colombie natale pour venir en France, à Saumur, pour suivre le Cours de Perfectionnement Equestre, une formation internationale diplômante proposée par le Cadre noir (Ecole nationale d’équitation) réservée aux cavaliers étrangers. Il enchaine cette première année par une seconde formation internationale proposée par l’école, l’EURORIDE, qui lui permet d’approfondir ses connaissances et de développer ses compétences pédagogiques. A l’issue de ces trois années de formation, il décide de rester en France pour travailler durant quelques années en tant qu’enseignant et cavalier dans plusieurs écuries. En 2016, l’école saumuroise, devenue Institut français du cheval et de l’équitation, recrute un enseignant dans la discipline du Saut d’Obstacles. Très attaché à cette institution qui l’a formé, David Gomez postule et obtient le poste. Quelques mois plus tard, l’école ouvre un poste d’ écuyer du Cadre noir et il présente les tests de recrutement qu’il passent avec succès. Après une année en tant qu’élève écuyer, il vient d’être autorisé à porter la tenue noire et or du Cadre noir en tant qu’aspirant écuyer, titre qu’il gardera durant les trois prochaines années avant de pouvoir prétendre au titre d’écuyer.

Une cérémonie d’intronisation dans la plus pure tradition

Une cérémonie officielle d’intronisation a e lieu à l’occasion de la première soirée du gala « Au coeur du Grand Manège » le samedi 29 octobre. David Gomez s’est vu remettre des mains de son parrain l’écuyer Vincent Pottier, les attributs traditionnels du Cadre noir que sont la cravache à trois viroles ainsi que les éperons dorés, sous l’autorité et l’oeil bienveillant de l’écuyer en chef, le colonel Patrick Teisserenc.