Author: Carole MARGELIDON

2 nouvelles associations de races agrées en tant qu’Organisme de Sélection !

L’arrêté du 17 juin 2020 relatif à l’agrément des organismes de sélection des équidés a permis de sceller la reconnaissance de deux nouvelles races : l’Âne Corse et le Cheval de Dressage Français.

Ce sont donc 54 races qui sont aujourd’hui gérées en France, dont 44 sont portées par une association nationale agréée en tant qu’Organisme de Sélection.

Avec l’arrêté en date du 17 juin 2020, 2 nouvelles associations de races sont désormais agréées :

–  U Someru Corsu pour l’Âne Corse

– Association Française du Cheval de Dressage pour le Cheval de Dressage Français.

Les deux associations sont donc désormais compétentes, en tant qu’Organisme de Sélection, pour définir la politique d’amélioration génétique et le programme de sélection au sein du livre généalogique pour la race qui les concerne.

Elles définissent les objectifs de sélection en veillant par exemple à la variabilité génétique et déterminent les caractéristiques de leur race ainsi que les critères d’appartenance à la race en conformité avec la réglementation de l’Union européenne.

Il est à noter, que, conformément à la réglementation en vigueur, tous les Organismes de Sélection agréés par le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation à ce jour ont délégué la tenue de leur livre généalogique et la délivrance des documents d’identification des équidés à l’IFCE.

En outre, l’IFCE reste, pour toutes les autres races, Organisme de Sélection par défaut.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la réglementation relative à la gestion des races :

En savoir plus

Concours national de Dressage du 17 au 19 juillet 2020

Toute l’équipe de la Société des Concours Hippiques de Pompadour (SCHP) s’est mobilisée pour une de ses dates phares de l’été : le concours de Dressage Pro élite qui se tiendra sur le stade équestre du Puy-Marmont au Haras national de Pompadour, du vendredi 17 au dimanche 19 juillet 2020.

Cette année, de nombreuses épreuves seront disputées lors de ces trois journées, et même en nocturne le samedi, avec plus de 500 engagés attendus. Du cavalier amateur aux professionnels, avec des épreuves allant jusqu’au niveau Pro Elite, en passant par les jeunes chevaux, jeunes cavaliers (Tournée des As) et Masters du Cheval Ibérique, toutes les facettes du dressage seront représentées. La Tournée des As sera l’avant-dernière étape avant les Championnats d’Europe qui se dérouleront en Hongrie du 25 au 30 août. A l’issue de ce concours, la sélectionneuse de l’équipe de France jeunes, Muriel LEONARDI, annoncera les cavaliers sélectionnés pour l’échéance européenne.

Au programme :

Compétitions

  • Les épreuves Pro Elite :

Vendredi 17 : Grand Prix
Le meilleur niveau de compétition nationale, avec une reprise haute en technicité
Samedi 18 : Grand Prix Spécial
Lors de cette reprise, on prête une attention particulière aux transitions des allures du cheval
Dimanche 19 : Reprise libre en musique
Chaque cavalier effectue une reprise différente, en musique, selon la chorégraphie qu’il a inventée

  • Les épreuves libres en musique :

Samedi 18 et dimanche 19 juillet
(carrière Jussiaux)
Chacun déroule sa reprise sur un thème choisi, en musique, voire déguisé. Ces reprises, entre compétition et spectacle, sont toujours appréciées du public, par leur diversité et leur originalité !

  • Les Masters du Cheval Ibérique :

Les chevaux espagnols et portugais, réputés pour leur confort, leur élasticité et leur capacité à rassembler leurs allures, peuvent prendre part à ces épreuves spécifiques, dont les reprises sont les mêmes que celles des épreuves classiques.

Animations

  • Remise des prix sur les terrasses du château, apéritif et hommage :

Vendredi soir, à l’issue des épreuves
Comme chaque année, la remise des prix se fera sur les terrasses du château, suivie d’un apéritif.
Un hommage sera rendu à Roger Simonnet, figure de Pompadour et ancien président de la SCHP.

  • Village exposants et restauration :

Tout le week-end
Un petit peu de shopping ? Vous pourrez trouver de l’équipement pour le cheval ou le cavalier ; et pour les plus gourmands, buvettes et restauration seront proposées.

 

Événement gratuit et ouvert à tous.

Tout le programme et les informations pratiques sur le site internet de la SCHP.

Ayez le bon réflexe : il est temps de faire identifier votre poulain

Votre poulain est né et vous avez déclaré sa naissance auprès du SIRE ?  Il est désormais temps de faire appel à un identificateur pour le faire identifier. Ne tardez pas, cette étape doit être réalisée avant le sevrage du poulain, dans les 8 mois suivant la naissance et le signalement doit être transmis au SIRE avant le 31 décembre de son année de naissance.

Qui contacter ?

Contactez un identificateur agent IFCE ou vétérinaire qui sera en charge de réaliser l’identification de votre poulain. Pour vous accompagner dans votre recherche, consultez l’annuaire des identificateurs.

Vous y trouverez :

  • Une carte pour contacter l’identificateur IFCE de votre département,
  • Un annuaire des vétérinaires enregistrés dans la base SIRE.
Je consulte l’annuaire des identificateurs

Quelles démarches réaliser ?

A la venue de l’identificateur, remettez-lui l’attestation de saillie de votre jument pour réaliser :

  • Le relevé de signalement,
  • La pose du transpondeur,
  • Le contrôle de filiation si nécessaire (consultez les cas où le contrôle de filiation est obligatoire en cliquant ici). Soyez attentif, tout contrôle de filiation ou typage ADN est à la charge du propriétaire de l’animal.

Et ensuite ? Suivez l’avancée de votre dossier !

Suivez le dossier SIRE de votre poulain grâce à l’outil gratuit qui vous permet de vérifier, étape par étape, l’avancement de votre dossier.

Je suis le dossier de mon poulain

Une fois les démarches finalisées, vous recevrez :

  • Le document d’identification de votre équidé,
  • Sa carte d’immatriculation (si vous avez opté pour une carte d’immatriculation papier), ou vous pourrez gérer la propriété de votre cheval depuis votre espace SIRE (si vous avez opté pour une carte internet).

Les documents d’identification émis par l’IFCE certifient l’enregistrement à la base centrale SIRE.

Respectez les délais !

Les chevaux dont le document d’identification est édité au-delà de 12 mois après la naissance seront exclus définitivement de la consommation humaine sur le document d’identification et dans la base de données sans dérogation possible. Le document se nomme alors « duplicata » pour les équidés aux origines certifiées ou « document de remplacement » pour les ONC.

Journal de bord du SIRE en mode COVID-19

Journal de bord du SIRE en mode COVID-1917 mars 2020 – Période de confinement

Suite à la crise sanitaire liée au COVID-19, la décision tombe, le gouvernement demande à la population de se confiner afin de limiter la propagation de l’épidémie. L’IFCE décide, comme de nombreuses entreprises, afin de protéger la santé de ses agents, de suivre ces directives : le SIRE entre en phase de confinement.

Les agents qui le peuvent sont placés immédiatement en télétravail afin de poursuivre le maximum d’activités. Les démarches en ligne continuent pour la plupart à fonctionner, permettant aux utilisateurs de réaliser leurs déclarations, mais tous les dossiers nécessitant un traitement papier ne peuvent plus être traités.

Evidemment, le COVID-19 a choisi un créneau bien chargé en démarches SIRE en cette période de monte et de naissance. Des aménagements techniques sont alors réalisés afin de maintenir les activités. Par exemple concernant la monte, une procédure est mise en place afin que les télétravailleurs puissent valider les pièces sanitaires des étalons pour permettre de délivrer des cartes de saillie. Concernant les naissances, la déclaration internet a rencontré un engouement certain avec +43% de déclaration web par rapport à 2019 durant cette période. Mais nouveau casse-tête, car pour les naissances OC monte libre, la démarche dématérialisée n’est pas disponible… Qu’à cela ne tienne, une procédure est rapidement mise en place par mail.

Puisque toute démarche sur internet commence par la création de votre espace SIRE, il nous a semblé incontournable de vous en faciliter la création. Mais voilà, afin de garantir la sécurité et la fiabilité de notre base, la création de compte nécessite une vérification par envoi postal… Là encore, une procédure est très rapidement mise en place afin de dématérialiser de façon tout à fait sure cette création de compte SIRE.

Nous avons également remarqué un engouement de votre part pour la déclaration des lieux de détentions (+186% par rapport à la même période en 2019), qui a permis notamment de prouver aux autorités la détention de chevaux afin que vous puissiez continuer à vous en occuper. Comme quoi, notre slogan « Détenteur en règle = protection sanitaire renforcée » s’applique également en cas d’épidémie chez l’espèce humaine.

Durant le confinement, nous n’avons malheureusement pas pu vous répondre au téléphone. Là encore, « internet à la rescousse », une force de frappe accrue a été déployée pour le traitement des e-mails avec un total de plus de 10 000 mails qui ont été traités par nos services, soit 70% de mails reçus en plus par rapport à la même période en 2019.

 

Le 11 mai 2020 – En cours de déconfinement

 

La première phase de déconfinement débute…

Avec l’annonce de la reprise des courses à huis-clos, un petit nombre d’agents a été autorisé à reprendre l’activité sur site (avec le respect des règles sanitaires en vigueur, bien sûr) un peu avant le 11 mai afin de permettre à la filière course de disposer des documents nécessaires à la reprise, mais aussi aux identificateurs de recevoir les transpondeurs nécessaires pour exercer leur activité.

Après les courses, l’élevage… A partir du 11 mai, la priorité a été maintenue pour les courses, mais aussi donnée à l’élevage après l’annonce de la reprise des épreuves jeunes chevaux à huis-clos. Un seul mot d’ordre : accompagner la filière cheval dans le redémarrage des activités.

Nous pouvons dorénavant ouvrir votre courrier et vous répondre de nouveau au téléphone.

Mais vos appels sont très nombreux et la pile de courriers accumulés immense. Alors nous avons fait appel à des renforts : des contrôleurs sanitaires de l’IFCE par exemple, sont venus prêter main forte aux services SIRE en suractivité.

Depuis le 2 juin, la situation se conforte et permet d’envisager des renforts sur les services qui en ont besoin.

Vous l’aurez compris, nous mettons tout en place afin de répondre le plus rapidement possible à vos demandes, en revanche et en dépit de nos efforts, nos délais sont tout de même rallongés et nous nous excusons pour les désagréments causés. Mais nous sommes certains que vous serez compréhensifs, car le monde d’aujourd’hui nous a appris que nous devons composer avec des éléments, si petits soient-ils, qui bousculent notre vie à tous. Mais tant que la santé est là, tout va !

 

Je consulte les délais des démarches SIRE

Bilan du premier concours à huis-clos sur le site de Pompadour

Les 2 et 3 juin 2020, se sont déroulées les premières épreuves de saut d’obstacles SHF à huis-clos (réservées aux professionnels) sur le site de Pompadour. Nous sommes fiers de vous annoncer que ce premier RDV s’est très bien déroulé, dans le respect strict des consignes sanitaires, que les cavaliers ont suivies à la lettre.

Qu’en ont-ils pensé ?

Camille, organisatrice des épreuves

Qui de mieux pour en parler que Camille Cougoule la nouvelle organisatrice de concours sur le site de Pompadour ?

« En prenant mes fonctions le 25 mai, en pleine crise sanitaire liée au Covid-19, il me restait une semaine pour finaliser l’organisation du premier concours SHF à huis-clos du site de Pompadour post-confinement, avec toutes les mesures sanitaires que cela implique. La mise en place a demandé beaucoup de travail, mais ça en valait la peine !

Concernant le déroulement des épreuves, à mon grand soulagement, tout le monde a bien respecté les règles. Pour ne rien vous cacher, je ressentais beaucoup de stress, mais c’est une belle réussite. Nous avons beaucoup travaillé en amont notamment sur la mise en place, de l’entrée unique et du comptage des personnes présentes sur le site, des sens de circulations pour éviter les croisements, des espaces de parking respectant les distances imposées, du matériel sanitaire pour les officiels et les concurrents (masques, savon, gel, gants…), des rotations de nettoyage des sanitaires…

Lundi après-midi, nous étions fin prêts à accueillir les 195 chevaux et leurs cavaliers engagés avec leurs accompagnants, et lancer les épreuves mardi matin pour 363 tours en 2 jours.

Au sujet du protocole sanitaire, certaines choses se sont mises en place très facilement, d’autres sont plus compliquées à faire respecter. La visite de la SHF sur le site et l’audit mis en œuvre par l’IFCE ont confirmé que nous avions parfaitement appliqué les mesures impératives, et j’en étais très fière.

Pour le concours complet de la semaine prochaine, nous attendons 124 chevaux et nous devrons revoir quelques points pour adapter notre organisation à la discipline, tout en conservant les mesures sanitaires de huis-clos, même si c’est compliqué. Mais il faut jouer le jeu, c’est important pour soutenir la reprise d’activité de la filière équine, notamment le segment élevage et sportif ! »

 

Déborah, commissaire au paddock

« J’ai accueilli avec beaucoup d’enthousiasme la reprise des concours, car j’avais très envie de revenir sur le terrain. Je n’avais pas d’appréhension particulière grâce à la garantie de la bonne mise en place du protocole sanitaire par les agents de l’IFCE sur le site du Haras de Pompadour.

Concernant ce protocole, je trouve qu’il était nécessaire pour les premiers concours, mais je pense que désormais avec les allègements que le gouvernement a annoncés comme la réouverture des bars et restaurants, nous pourrions peut-être alléger l’organisation et notamment rouvrir les buvettes et la partie restauration.

Concernant le déroulement du concours, il y avait une très bonne organisation et une très bonne ambiance malgré les circonstances très particulières. Si c’était à refaire, je ne changerais rien ! »

 

Emmanuel, cavalier

« J’ai abordé la reprise avec beaucoup d’optimisme car elle est nécessaire pour valoriser mes chevaux. Le respect du protocole n’a pas posé de problème car nous tous, cavaliers, avons bien compris la nécessité de relancer les concours et ce type d’épreuves se prête facilement au respect du protocole puisque nous sommes entre professionnels et que les épreuves jeunes chevaux se déroulent en semaine, et attirent moins de public, contrairement aux concours fédéraux.

Concernant le déroulement du concours, il y avait une bonne organisation.

Enfin, concernant l’aspect sanitaire, je pense que les espaces sur lesquels nous travaillons, étant extérieurs, ne nécessitaient peut-être pas autant de mesures sanitaires, mais c’est néanmoins indispensable pour envisager la reprise des concours fédéraux au plus vite dans de bonnes conditions ! »

CCE SHF à huis-clos au Haras national de Pompadour les 16 et 17 juin !

Le Haras national de Pompadour est heureux d’accueillir à nouveau des épreuves CCE jeunes chevaux SHF à huis-clos les 16 et 17 juin prochains.

Toujours dans le cadre de sa mission d’Institut technique au service de la filière, l’IFCE soutient la SHF pour mettre en œuvre cette reprise partielle des épreuves jeunes chevaux à huis-clos.

Uniquement orientés vers les acteurs professionnels de la filière, ces RDV seront basés sur le respect strict d’un protocole sanitaire transmis au Ministère de l’agriculture.

Le nombre de personnes sur site ne pourra dépasser les 100 personnes, seuls les acteurs indispensables au déroulement des épreuves seront acceptés. Les participants sont invités à quitter le site dès la fin de leur dernier parcours.

Vous pouvez engager le CCE SHF des 16 et 17 juin (fin des engagement le 8 juin) ici

 

Mais avant cela, merci de consulter :

 

Le cahier des charges cavaliers/accompagnants

 

L’affiche des gestes barrières du Gouvernement

 

L’affiche des gestes barrières pour les concours SHF

 

L’attestation de déplacement

 

Nous comptons réellement sur votre civisme, la reprise de ces épreuves a été faite afin, entre autre, que la filière puisse être relancée économiquement, des comportements non-respectueux du protocole remettraient en question l’organisation des épreuves jeunes chevaux.

 

Plus d’informations concernant l’organisation des épreuves ici.

La reprise à huis-clos des épreuves SHF au Haras national de Pompadour !

Après la reprise des courses à huis-clos, dont la première sera organisée par la Société de courses de Pompadour le 24 mai, nous sommes heureux de vous annoncer la reprise, à huis-clos également, des épreuves jeunes chevaux au Haras national de Pompadour.

Les épreuves débuteront par le CSO SHF des 2 et 3 juin 2020.

Toujours dans le cadre de sa mission d’Institut technique au service de la filière, l’IFCE soutient la SHF pour mettre en œuvre cette reprise partielle des épreuves jeunes chevaux à huis-clos.

Uniquement orientés vers les acteurs professionnels de la filière, ces RDV seront basés sur le respect strict d’un protocole sanitaire transmis au Ministère de l’agriculture.

Le nombre de personnes sur site ne pourra dépasser les 100 personnes, seuls les acteurs indispensables au déroulement des épreuves seront acceptés. Les participants sont invités à quitter le site dès la fin de leur dernier parcours.

Vous pouvez engager le CSO SHF des 2 et 3 juin (fin des engagement le 25 mai) ici

 

Mais avant cela, merci de consulter :

 

Le cahier des charges cavaliers/accompagnants

 

L’affiche des gestes barrières du Gouvernement

 

L’affiche des gestes barrières pour les concours SHF

 

L’attestation de déplacement

 

Nous comptons réellement sur votre civisme, la reprise de ces épreuves a été faite afin, entre autre, que la filière puisse être relancée économiquement, des comportements non-respectueux du protocole remettraient en question l’organisation des épreuves jeunes chevaux.

 

Plus d’informations concernant l’organisation du concours ici.

Téléchargez @SIRE pour réaliser vos démarches d’identificateur !

SIR-Logo @SIREAvec @SIRE, optimisez vos signalements !

Vous êtes identificateur d’équidés ? Le SIRE innove pour vous accompagner dans votre métier et vous propose l’application @ SIRE. Application mobile tout terrain, fiable et sécurisée, elle vous permet d’effectuer la saisie du signalement via un smartphone ou une tablette. Plus de formulaire papier à envoyer, le signalement est transmis au SIRE automatiquement et l’enregistrement est immédiat !

L’application propose de nombreux avantages pour un plus grand confort d’utilisation :

 

SIR-identité vérifiéeIDENTITÉ VÉRIFIÉE

Utilisez votre lecteur de puces Bluetooth pour vérifier l’identité de la mère et le numéro de transpondeur posé sur le poulain. Ou photographiez les codes-barres (transpondeur ou numéro SIRE) pour faciliter la saisie.

 

 

SIR-signalement tactile et vocalSIGNALEMENT TACTILE ET VOCAL

Dessinez le signalement graphique de l’équidé sur l’écran, et utilisez l’outil de dictée pour enregistrer le signalement littéral. L’application se charge de tout enregistrer !

 

 

SIR-interactifINTERACTIF

Les références saisies sont vérifiées, et l’application vous indique les éventuels prélèvements sanguins et le type de signalement descriptif à effectuer.

 

 

SIR-fini les oublisFINI LES OUBLIS

Vous êtes averti si le formulaire est incomplet, ce qui évite les relances du SIRE pour des données oubliées.

 

 

 

SIR-économiqueRAPIDE & ÉCONOMIQUE

Plus besoin d’envoyer vos formulaires par courrier, vos signalements sont directement transmis au SIRE.

 

 

 

SIR-suivi facilitéSUIVI FACILITÉ

Une fois votre signalement transmis, vous recevrez la copie de celui-ci et la demande d’analyse remplie intégralement par e-mail. Avant d’aller à la poste pour envoyer vos échantillons sanguins, vous n’aurez plus qu’à imprimer l’ensemble de vos demandes !

Le naisseur est également informé par un e-mail si celui-ci est connu des services du SIRE.

 

 

SIR-accessible hors ligneACCESSIBLE HORS LIGNE

L’application fonctionne même hors connexion, l’envoi au SIRE sera alors finalisé une fois la connexion rétablie.

 

 

 

Informations pratiques :

  • Disponible pour tous les identificateurs ayant un espace SIRE sur le site www.ifce.fr
  • Compatible Android et iOS
  • Adaptée tablettes et téléphones
  • Uniquement pour les poulains de sang et trait
  • L’utilisation d’un stylet est recommandée

 

N’hésitez plus et téléchargez l’application !

SIR-Download_on_the_App_Store_Badge_FR_blk_100517  SIR-google-play-badge_FR

 

 

UNE QUESTION SUR L’APPLICATION ?

du lundi au vendredi de 9h à 17h

06 65 75 21 50

DES RÉPONSES PERSONNALISÉES PAR MAIL

 sire_veto_identif@ifce.fr

Les identificateurs IFCE de retour sur le terrain

La décision gouvernementale de déconfinement actée au 11 mai 2020 permet aux identificateurs de l’IFCE de reprendre leurs activités d’identification de terrain à compter de cette date.

Au vu des enjeux de traçabilité qui entourent l’identification des équidés, l’IFCE a priorisé cette mission afin de répondre au mieux aux demandes des éleveurs.

 

Un protocole sanitaire spécifique pour la sécurité de tous

La sécurité de chacun reste notre priorité et les mesures maximales de sécurité sanitaire seront prises afin de limiter la propagation du virus et d’assurer la protection de tous. L’IFCE propose ainsi la mise en œuvre d’un protocole sanitaire spécifique permettant la reprise de l’identification de terrain en toute sécurité.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre identificateur pour prendre RDV.

Je consulte le protocole identification Ifce - détenteurs

Pour connaître votre interlocuteur, consultez l’annuaire des identificateurs

Je consulte l'annuaire des identificateurs