Author: 0223100356

L’IFCE au salon du cheval de Bourgogne-Franche-Comté

BES logo Salon du cheval Besançon 2019

La troisième édition du Salon du Cheval de Besançon se tiendra du 20 au 25 février 2019. Pour la troisième année consécutive, l’Institut français du cheval et de l’équitation y sera présent.

Ce rendez-vous incontournable pour l’ensemble des acteurs de la filière équine dans le grand Est sera l’occasion pour l’IFCE de conforter son rôle d’institut technique au service de la filière.

A l’occasion de ce salon, les agents de l’établissement seront à votre disposition pour vous aider à trouver une formation, vous informer sur l’emploi dans la filière, répondre à vos questions concernant l’identification et les obligations des propriétaires et détenteurs

Ce sera l’occasion également de découvrir en avant-première une exposition originale permettant de mieux comprendre le monde perceptuel et l’environnement du cheval pour mieux s’adapter à ses besoins.

Enfin, l’IFCE animera quotidiennement 2 web conférences (à l’espace conférence face au stand IFCE). Un expert sera présent à la fin de chaque présentation pour répondre à toutes vos questions.

 

 

Au programme :

  • Alimenter les chevaux avec de l’herbe et des fourrages
    Mercredi 20 février 2019

 

  • Poulinage et soins au poulain nouveau-né
    Mercredi 20 février 2019

 

  • Le contact dans le travail à pied
    Jeudi 21 et vendredi 22 février 2019

 

  • Le bien-être des équidés… vu du côté cheval !
    Jeudi 21 et vendredi 22 février 2019

 

  • Obligations réglementaires du détenteur d’équidés
    Samedi 23 février 2019

 

  • Métiers et emplois dans la filière équine
    Dimanche 24 et lundi 25 février 2019

Formation poulinage en Bourgogne/Franche-Comté

Pour une première fois en 2019, l’Institut français du cheval et de l’équitation a proposé plusieurs sessions de formation « Poulinage et soins au poulain nouveau-né » réparties sur différents sites de la région Bourgogne/Franche-Comté.
 

DSC_0497

 

Animées par Gilles SORNAY, formateur Ifce expert sur les thématiques d’élevage, deux sessions de formation poulinage ont été proposées cette année au Haras national de Besançon (25) et à Meursanges (21), en partenariat avec l’association « Haras de Meursanges », à la grande satisfaction des éleveurs de la région.

 

DSC_0499

Travaux pratiques : observation d’une délivrance – Haras national de Besançon

 

Soutenues et relayées par FPPCF (Fédération des Poneys et Petits Chevaux de France), ces formations s’inscrivent dans un projet à plus long terme, en partenariat avec VetAgro Sup Lyon, consistant à proposer d’autres thématiques plus poussées telles que « Limiter les pertes autour du poulinage ».

Job Dating au Salon du cheval de Besançon

Le Salon du cheval de Bourgogne/Franche-Comté et Equi-ressources proposent un « Job Dating » le dimanche 24 février 2019, qui se déroulera directement sur le Salon du cheval à Besançon (25).

logo Salon cheval BES 2019

Employeurs et candidats sont invités à rencontrer un maximum d’interlocuteurs en un minimum de temps, pour tout type de poste dans la filière équine et ses activités connexes.

Inscription gratuite : celine.saillet@ifce.fr ou au 03.85.59.85.17

Pour tout renseignement, retrouvez-nous sur le stand Equi-ressources, au Salon du cheval de Besançon, du mercredi 20 au lundi 25 février 2019.

 

encart Job dating besançon 2019 v2

 

 

Le Département du Doubs au Haras national de Besançon

Ce jeudi 10 janvier 2019, Madame la Présidente du Département du Doubs, Christine BOUQUIN, a adressé ses vœux à l’ensemble de son personnel réuni sur le site du Haras national de Besançon.

DSC_0460

Plus de 500 personnes venues assister à la cérémonie ont été accueillies sous le chapiteau de la Compagnie de cirque équestre Pagnozoo, installé pour l’occasion. Le discours officiel a été suivi d’un spectacle rythmé de la compagnie, puis d’une soirée en musique autour d’un buffet aux saveurs locales.

Le Département du Doubs, propriétaire du Haras national de Besançon, a marqué ainsi une fois de plus son attachement au cheval, mais aussi son soutien aux actions culturelles locales. Une réflexion est ainsi engagée par leur direction du patrimoine sur le devenir du site à l’issue du transfert de l’école d’attelage Ifce programmée pour fin 2019.

DSC_0447

Suite au succès de cette soirée et à l’enthousiasme des spectateurs, le COS (Comité des Œuvres Sociales) du Département a proposé dans la foulée, le dimanche 13 janvier, aux agents et à leurs familles une autre représentation du spectacle de la Compagnie Pagnozoo, suivi d’un goûter convivial.

Un partenariat bien engagé !

 

pagnozoo 3

Après 5 mois de séjour sur le site du Haras national de Besançon (25), la Compagnie de cirque équestre Pagnozoo quitte les lieux pour partir en tournée à Vesoul (70) puis Amiens (80), avec des projets plein la tête pour 2019. En effet, le Département du Doubs, propriétaire du site, a déjà passé commande d’un spectacle à la compagnie pour janvier 2019.

 

 

 

pagnozoo alice

Le bilan 2018 est enthousiasmant, avec 3200 personnes accueillies   sur le site, 20 spectacles dont 14 soirées cabaret, des journées au cirque pour les scolaires avec différents ateliers, des stages tout public pour enfants et adultes, ainsi que des formations professionnelles allant de la découverte du cirque équestre au perfectionnement pour les artistes aguerris, soit un total de 650 heures/stagiaire dispensées cette année à Besançon. A cela s’ajoutent encore les répétitions de leur dernière création jeune public, « L’ombre du zèbre », ainsi que la préparation d’une prochaine création avec une nouvelle metteuse en scène.

pagnozoo nolwenn oman

Le programme de la saison 2019 promet d’être riche en événements et en surprises ; des cabarets, des stages, des formations, des journées au cirque, des spectacles de fin d’année, etc. Sans oublier la perspective d‘ouverture d’une école et centre de formation professionnelle aux arts du cirque équestre ! La Compagnie Pagnozoo a l’ambition d’animer le site du Haras national de Besançon après le désengagement de l’Ifce (Institut français du cheval et de l’équitation) de ses missions historiques (reproduction, attelage…), tout en permettant aux acteurs présents de poursuivre leurs activités sur le site (équithérapeute, Ifce, filière équine régionale). D’autres projets pourraient sans doute voir le jour mais c’est le département du Doubs, propriétaire, qui reste in fine le décideur.

Retour sur l’observatoire des pôles équestres collectifs de France

Retour sur l’observatoire des pôles équestres collectifs de France réalisé par Amandine BRUNEL, apprentie à l’Ifce.

 

Mardi 16 octobre 2018, la première réunion des directeurs de pôles équestres collectifs de France est venue clôturer un travail de longue haleine mené par Amandine BRUNEL, dans le cadre de son apprentissage à l’Ifce, en partenariat avec la FCC (Fédération des Conseils des Chevaux) et le Fond Éperon.

 

DT BFC - EQUIVALLEE

Pole Hippique d’Equivallée

Dans le cadre de ses études d’ingénieur à l’ISARA de  Lyon, Amandine a été apprentie à l’Ifce sur le site du Haras national de Cluny de septembre 2015 à août 2018. Elle a participé notamment à l’Observatoire économique régional de la filière équine de Bourgogne/Franche-Comté et à la mise en œuvre de nombreuses formations. Elle a orienté son Mémoire de fin d’études sur un Observatoire des pôles équestres collectifs de France , réalisé avec l’appui et le soutien de Laure ARBOGAST , Pascale HEYDEMANN et Céline VIAL, et l’accompagnement de Michel AUBERTIN et Jean de CHEVIGNY.

 

 

 

 

 

 

DT GE - PHL

Pôle Hippique de Lorraine

Cette mission d’appui à la filière, réalisée par Amandine avec beaucoup d’investissement et d’autonomie, a produit des résultats intéressants sur l’analyse de ces pôles, qui ont été présentés par elle-même, à la demande du Fond Éperon, à l’occasion de cette première rencontre des directeurs de pôle à l’hippodrome de Paris-Longchamp. Près de 20 personnes (directeurs et chargés de mission) se sont déplacés afin de prendre connaissance des résultats de l’étude, mais aussi d’échanger autour de problématiques communes, comme la polyvalence des installations d’un pôle. Une visite du tout nouveau site de l’hippodrome de Paris Longchamps a permis également de mettre en évidence diverses possibilités quant à la valorisation d’un pôle en dehors des événements équestres.

 

 

 

 

 

 

CS Dressage, c’est la rentrée pour la promotion 2018/2019

Hier les 4 nouveaux stagiaires du CS « Education et travail du jeune cheval par le Dressage » du Haras national de Rosières-aux-Salines ont fait leur rentrée. L’occasion pour eux de rencontrer l’ensemble des personnes travaillant sur le sites et de prendre leurs marques. C’est parti pour 9 mois de formation!

 

Prenez trois alsaciens et une bretonne, voilà la nouvelle promotion du CS « Éducation et travail du jeune cheval par le dressage » du Haras national de Rosières-aux-Salines. Les stagiaires sont arrivés lundi et ont rencontré toute l’équipe mardi à l’occasion d’un petit déjeuner de cohésion. Portrait de cette nouvelle promotion!

Camille HOLLAENDER.

Alsacienne et âgée de 20 ans, eDT GE-CAMILLE HOLLAENDERlle est titulaire d’un Bac STMG  et d’un BPJEPS qu’elle a passé dans une écurie de commerce en Alsace. Pour elle « la base c’est le dressage » et c’est pour ça qu’elle a souhaité intégrer cette « formation unique en France ». A l’issue de celle-ci elle espère pouvoir se mettre à son compte en tant que cavalière.

 

 

 

 

 

Mathieu CHRISTNACHER

DT GE- MATHIEU CHRISTNACHER

Lui aussi alsacien et âgé de 20 ans. Également titulaire d’un BPJEPS, qu’il a obtenu en parallèle de son BTS Productions Animales au lycée de Chaumont. Le dressage est sa discipline de prédilection et pour lui cette formation lui permettra de consolider sa technicité dans la pratique autour du jeune cheval. A l’issue de la formation il envisage d’être dans un premier temps cavalier-maison puis à terme de s’installer.

 

 

 

 

 

Marie GOISNARD

DE GE-MARIE GOISNARD

Cette francilienne d’origine, âgée de 24 ans est aujourd’hui alsacienne. Elle a passé un Bac STMG, un BTS assistante de gestion puis une Licence d’événementiel et a occupé plusieurs postes en logistique. Elle s’oriente par la suite vers la filière équine. Elle aussi le dressage est sa discipline : elle est compétitrice en Amt 3 et juge de dressage en catégorie Club depuis 2 ans. « J’ai commencé tard et j’ai rapidement eu mon propre cheval et nous avons donc progressé ensemble dans la pratique du Dressage ».

A l’issue de la formation elle souhaite poursuivre sur un diplôme d’enseignant BPJEPS et/ou DEJEPS pour acquérir une double compétence sur la formation du cheval et du cavalier et à terme créer sa structure.

 

 

Lena ATTORRESI

DT GE-LENA ATTORRESI

Cette bretonne de 24 ans a d’abord fréquenté les bancs de la faculté de biologie après l’obtention de son bas S. Elle quitte la fac, puis décide de passer le BJEPS dans l’écurie où elle monte. Lors de cette formation elle rencontre Nicolas SANSON qui la marque de cette phrase : « Vous savez former les élèves, mais comment former un couple sans savoir former un cheval ». C’est décidé elle candidate à la formation du CS à Rosières!

A l’issue de la formation elle souhaite poursuivre sa formation sur un DEJEPS pour se perfectionner en pédagogie et en coaching.

 

Tous les quatre se disent impatients de rentrer dans le vif du sujet

 

Formation aux Tests de Tempérament Simplifiés au Haras national de Besançon

TTS BESANCON

Organisée à l’initiative de la SFET, une formation d’assistants TTS (Tests de Tempérament Simplifiés) s’est déroulée les 16 et 17 octobre 2018 au Haras national de Besançon.

 

Des éleveurs de chevaux de trait venus de toute la Bourgogne Franche-Comté ont suivi assidûment les cours de Marianne VIDAMENT, assistée par Domitille LE MENN, et se sont essayés à la notation de différents équidés soumis aux TTS.

 

Émotivité, grégarité, sensibilité tactile, activité locomotrice spontanée, réactivité vis-à-vis des humains sont autant de dimensions du tempérament évaluées lors de ces tests. La cavalerie de chevaux et poneys de l’école d’attelage de Besançon a été un excellent support de formation, ainsi qu’un groupe de chevaux observés en liberté au pré, mis à disposition par une structure équestre bisontine, la Ferme équestre de la forêt de Chailluz.

RUBY TTS 1/2 RUBY TTS 2/2 

 

Mise en œuvre dans le cadre de la convention nationale entre la SFET et l’Ifce, cette action de formation vient illustrer concrètement la mission d’appui à la filière équine de l’établissement. Et ce n’est qu’un exemple d’une coopération que l’Ifce a à cœur de maintenir au niveau régional et territorial afin de pouvoir reproduire de telles actions communes et mutualisées.

Formation d’enseignants au Cirque Équestre au Haras National de Besançon

Les 1er et 2 octobre, un groupe d’enseignants provenant des quatre coins de la région est venu se former au Haras national de Besançon à une pratique encore peu connue dans la sphère de l’équitation : le cirque équestre.

C’est en partenariat avec la Compagnie Pagnozoo que l’Ifce a proposé une nouvelle fois cette thématique de formation sur le site du Haras national de Besançon, dans la perspective de création d’un centre de formation professionnelle dédié à cette pratique et à toutes ses composantes.

 

DSC_0464

Au programme : préparation physique (schéma corporel et dissociation des mouvements), acrobatie, trapèze, travail du cheval sur une piste de cirque, voltige au surfaix, voltige au tapis, voltige cosaque et poste hongroise, techniques d’enseignement de ces disciplines et encadrement d’une séance.

 

 

 

 

 

La particularité de cette formation est de mettre les enseignants en situation, « dans la peau d’un élève débutant » et de leur permettre d’expérimenter « le dépassement de soi ». En plus de l’apprentissage des techniques liées à cette pratique et de l’enseignement des différentes disciplines associées, les stagiaires sont amenés à réfléchir sur leur pédagogie au quotidien et leur perception du ressenti de leurs élèves.

 

DSC_0501

 

Après 7 ans de collaboration entre l’Ifce et la Compagnie Pagnozoo, les conclusions de cette formation viennent entériner la demande de création d’un centre de formation permanent dédié au cirque équestre et animé par des artistes professionnels : « nécessité d’approfondir les apprentissages », « intervenants et chevaux de qualité remarquable », « proposer des formations plus longues », « impressionnante diversité des pratiques ». Soutenu par le VIVEA, ce projet de formation continue professionnelle est attendu impatiemment par les dirigeants des structures équestres de Bourgogne Franche-Comté !