équitation

Jumping International de Bordeaux : le rendez-vous équestre du Sud-Ouest

Le Jumping International de Bordeaux ouvre ses portes du 1er au 4 février 2018 !

 

L’édition 2018 du Jumping International de Bordeaux sera plus riche que jamais. Riche en émotions sportives avec la très attendue étape Coupe du monde de saut d’obstacles FEI Longines, toujours décisive à deux mois de la finale, et riche en sensations fortes avec la finale Coupe du monde d’attelage. Sans oublier le Devoucoux Indoor Derby qui promet un moment spectaculaire !

Retrouvez-nous sur l’espace équi-info

A l’occasion du Jumping de Bordeaux, des conseillers vous attendent pour un menu à la carte d’emploi & de formation ainsi que de renseignements :

  • Le service équi-ressources, référence des formations et des métiers du cheval, met à disposition des visiteurs les offres d’emploi, de stages, un service orientation et information et un service personnalisé. Le service équi-ressources accueille les employeurs et les candidats.
  • Les formations pratiques autour du cheval, gestion et conduite des équidés, sellerie, etc. sont décrites et conseillées en fonction de la demande du public.
  • Les démarches Sire pour connaître les nouveautés sur les démarches et les infos-chevaux.
  • Les connaissances et les savoirs relatifs au cheval et à l’équitation, pour découvrir toutes les informations accessibles et utiles à votre passion comme la librairie, équi-paedia l’encyclopédie pratique du cheval, la lettre  d’information, les web conférences avec un expert, les nouveaux outils de simulation, l’application Info chevaux. C’est la porte à la connaissance autour du cheval accessible à tous, à découvrir !

Le travail du cuir à l’honneur avec les Haras nationaux

Un sellier sera présent, savoir faire reconnu dans l’exercice des missions ancestrales des Haras nationaux, travaillera le cuir au sein d’un atelier de sellerie.

De nombreux cadeaux vous attendent sur notre stand !

CADEAUX-JUMP-DE-BDX

 

 

 

 

Téléchargez le coupon est venez nous rendre visite sur le stand !

 

Suivez notre actualité sur le BLOG

 

Devenez fan du Haras national de Saintes

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager

JIT Rosières : une première journée « performante »

Enseignants, cavaliers et autres représentants de la filière du Grand Est n’ont pas hésité à faire le déplacement le 7 Décembre à Rosières aux Salines pour assister aux interventions proposées sur le thème « Optimiser la performance du couple cavalier/cheval ». Une première réussie pour la journée d’informations techniques organisée par l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) Bourgogne Franche-Comté Grand Est.

 

Arnaud Boiteau à Rosières aux Salines

Arnaud Boiteau animait l’atelier « préparation du cheval »

Dans son rôle d’appui à la filière équine et en réponse à une demande dans la région Grand Est que l’Ifce Bourgogne Franche-Comté Grand Est a organisé la première journée d’informations techniques au Pôle Hippique de Lorraine à Rosières aux Salines. En partenariat avec les socioprofessionnels, et en particulier le Comité Régional d’Equitation Grand Est, on ne comptait pas moins de 95 personnes présentes pour assister aux interventions de Nathalie Crevier-Denoix, Professeure Vétérinaire de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort et des écuyers du Cadre Noir de Saumur Arnaud Boiteau, Nicolas Sanson et Dominique Siegwart.

Après une matinée consacrée aux interventions théoriques, les participants ont pu suivre les ateliers pratiques autour du cheval et du cavalier animés par les écuyers. La journée s’est terminée par une petite séance de dédicace d’Arnaud Boiteau, proposée à l’occasion de la vente de son livre « le cheval de concours complet », permettant aux participants de repartir avec un petit souvenir. Carton plein également pour la vente de l’ouvrage puisque le stock s’est envolé en quelques minutes !

L’évènement a rencontré un vif succès (plus des ¾ des participants sont très satisfaits) avec quelques suggestions de thèmes à aborder, et surtout le renouvellement demandé de cet évènement. La qualité des intervenants et de leurs interventions ont été très appréciés. Les premières réflexions ont déjà débuté pour organiser la prochaine journée en prenant bonne note des suggestions, toujours dans l’optique de répondre au mieux aux attentes des acteurs de la filière.

Enseignants d’équitation : diversifiez vos techniques pédagogiques

L’Ecole supérieure du cheval et de l’équitation propose des formations professionnelles continues pour les enseignants d’équitation comme le CCS (certificat de compétences spécifiques).

Le CCS « Transfert d’apprentissage et pédagogie collective » est un diplôme reconnu et labellisé par l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP)

Cette formation permet aux enseignants de diversifier leurs techniques pédagogiques et ainsi de mieux répondre aux besoins des cavaliers.

Découvrez le contenu en images

Travail à pied et monté, transfert d’apprentissage, biomécanique , pédagogie collective , communication !

 Informations pratiques

  • Durée : 5 semaines
  • Public: Enseignants et entraineurs
  • Sélection: Date limite de dépôt de dossier octobre 2017
    et entretiens individuels téléphoniques fin octobre 2017
Infos et inscriptions

L’ attelage asin, une pratique pas si bête !

Ils se sont mêlés aux équidés présents en août dernier à Rosières aux Salines et ils ne sont pas passés inaperçu ! A l’occasion du concours d’attelage, l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) accueillait les premières épreuves officielles ouvertes aux ânes. Nous avons rencontré l’une des concurrentes, Sandrine Humbert, passionnée par l’attelage et sa compagne de route Rasta.

Rasta et Sandrine sur le marathon de Rosières

Rasta et Sandrine faisaient partie des 6 attelages asins du concours de Rosières aux Salines

« Sandrine, tout d’abord, peux-tu nous présenter ton attelage, et en particulier Rasta ?
Rasta est une ânesse croisée Baudet du Poitou et Grand Noir du Berry. Elle est arrivée à la maison à l’âge de 8 mois, elle a aujourd’hui 12 ans. C’est une belle aventure que la notre, car nous avons grandi ensemble, elle en tant que ânesse et moi en tant que meneuse. Je me suis occupée de son éducation de base.
Puis j’ai fait appel à Jean-Marc Wozniak pour le débourrage. C’est également lui qui m’a formé et fait passer mes galops d’attelage.

– Pourquoi avoir choisi l’âne pour pratiquer l’attelage ?
– Adolescente, j’ai eu une mauvaise expérience à cheval. Lors d’une séance de saut d’obstacle, j’ai malheureusement eu un accident avec le plus grand cheval de l’écurie. Plus de peur que de mal, mais cela a fait disparaître la petite flamme que j’avais pour le cheval.
L’étincelle est revenue lors d’un séjour professionnel dans un gîte avec des ânes. Une ânesse a mis bas devant moi. J’ai ainsi découvert leur caractère attachant. Et atteler avec un âne est devenu une évidence.

– Beaucoup doivent se poser la question : quelle différence y a t-il avec un attelage « cheval » ?
– J’ai été formé en menant des chevaux. Puis par la suite certains collègues meneurs ont eu la gentillesse de me confier les guides de leurs attelages chevaux. Je peux dire qu’il y a une différence entre ces deux types d’attelage. L’âne est sédentaire, défend son territoire, organise sa pâture. Le cheval est nomade et à un instinct de fuite. Cette façon de vivre se ressent dans la façon de travailler. Le meneur doit s’adapter à l’âne et non le contraire. Les ânes savent faire, n’oublie pas et attendent que nous leur demandions poliment pour donner ce que nous attendons d’eux. Évidemment, il y a une sensation de vitesse avec les chevaux qu’il n’y a pas avec les ânes. Leur allure de prédilection est le trot.

– Existe t-il un circuit de compétition spécifique ?
– Oui, il existe un circuit de compétition spécifique. La Fédération Française d’Equitation (FFE), après échanges avec l’association Ânes Âniers Amis (AAA), offre la possibilité aux organisateurs de concours d’ouvrir une catégorie spécifique pour les ânes. Il existe des dispositions règlementaires-Epreuves d’Attelage Ânes-Mules-Bardots. Nos épreuves, comme vous avez pu le voir lors du concours au Haras de Rosières aux Salines, sont le marathon et la maniabilité. Nous avons également le Championnat de France d’attelage avec des ânes à Lamotte-Beuvron. Rasta et moi y avons participé en 2016. Cette expérience a été incroyable. Sinon les ânes peuvent concourir dans les épreuves club d’attelage destinées à tout type d’équidés.

En parallèle de ce circuit, je suis adhérente à l’ Association Lorraine d’Attelage (ALA) et à l’Association Ânes Âniers Amis (AAA) ou je participe à des derby ou des challenge avec des ânes et/ou des chevaux.

– Peux-tu nous dire quelques mots sur ton expérience dans le milieu de l’attelage ?
– Par rapport à Rasta, lors des premières sorties avec elle, au milieu des chevaux, les gens nous regardaient bizarrement et ont du mal à nous prendre au sérieux. Après un an dans l’ALA, j’ai reçu beaucoup de conseils par d’autres meneurs et nous avons créé des amitiés solides … l’âne est un bon médiateur. Cela montre que l’on peut faire des choses avec un âne quand on s’en donne les moyens.

– Une petite anecdote pour finir ?
– L’âne est un vrai médiateur. Spontanément, les gens viennent nous voir pour discuter, poser des questions. Personnellement, je prendrais l’exemple d’un derby où j’attendais pour rentrer sur la maniabilité combinée. Un autre meneur a remarqué que mon harnais avait un petit souci de réglage. Il s’est arrêté pour m’aider et à réglé le harnais.
Enfin, il est souvent difficile d’embarquer un âne pour partir de l’écurie, mais il est toujours partant pour rentrer ! »

Elevage et compétition: Grande semaine pour les cavaliers jeunes chevaux et leur formateur à Fontainebleau

Le formateur montre l’exemple

Alban Notteau était sur tous les fronts lors de cette Grande Semaine de Fontainebleau 2017 : Formateur, coach, représentant… Alban a jonglé durant toute cette semaine entre les reconnaissances des parcours et les terrains de détente pour ses 8 élèves cavaliers préparateurs de jeunes chevaux ou encore les interviews pour l ‘Eperon. Mais il était également engagé avec une jument de 5 ans dans les finales.

FOR-Fontainebleau 2017

Un bon formateur doit savoir montrer l’exemple ! et c’est évidemment ce qu’il a fait en classant California Roll (fille de Rock’n Roll Semilly) dans la catégorie «  excellente », terminant ainsi 6ème du championnat CC 5 ans Jument SF et AA.

Des élèves appliqués pour des parcours de qualité.

Les 8 jeunes élèves de la formation cavalier préparateur de jeunes chevaux ont suivi les enseignements de leur formateur et ont ainsi réalisé des parcours soignés. Bien que tous les parcours ne soient pas synonymes de sans-faute malheureusement, le responsable de la formation, les propriétaires et les partenaires comme Eric Levallois, peuvent être satisfaits du travail réalisé sur ces jeunes chevaux de 4 ans.

FOR-Fontainebleau 2017 (7)

  • Cycles Libres 4, 5 et 6 ans :

Ce premier week-end de finales a permis de prendre la température du Petit et du Grand Parquet et d’aligner les parcours sans-faute. Ainsi en finale 5 ans 2ème année, on compte plusieurs couples dont Clémentine terminant cette finale sur un sans-faute avec Canaille des Rondets , et Aurélien Dominique avec Cap Horn de L’oir * Ene – Hn et Dylan Souster avec Cowgirl des Forêts*Ene-Hn qui terminent le championnat à 4 points.

  • Cycles Classiques 4 ans :

On peut souligner la très belle prestation chez les mâles et hongres de 4 ans de Lara Cihak qui a aligné 2 sans fautes avec DELISCO Ene*Hn, classant ainsi cet entier propriété de l’ IFCE dans les « très bon ».

FOR-Fontainebleau 2017 (3)

On notera également les sans-fautes de Mélina Supie avec Djamila du Pin lors de l’épreuve qualificative et avec Doree Mi de Chivallet *ENE lors de la finale.

FOR-Fontainebleau 2017 (6)

Du côté des anciens élèves en classiques les résultats sont très bons voire excellents.

Bastien Theotime, ancien élève de la formation DEJEPS en apprentissage se démarque avec sa jument Championne des forêts ( par Kannan*GFE). Il cumule trois sans faute  terminant ainsi 12ème du championnat des 5ans avec Championne. Il classe ainsi sa jument dans la catégorie « excellent ». Aujourd’hui installé au Haras des Sablons dans la Sarthe, Bastien mène une activité d’élevage avec sa mère en parallèle de la compétition. La Grande Semaine était donc l’occasion de présenter une femelle de 2 ans First Lady du Sablon SF qui se classe 7ème.

Xavier Gounon lui est un ancien de la formation cavalier jeunes chevaux (promotion 2015-2016). Après son année de formation passée dans l’Orne sous la houlette d’Alban, Xavier est parti prendre de l’expérience dans l’Est de la France, comme cavalier à l’Elevage du Banney. Il s’est illustré lors de cette Grande semaine avec Dune des Loups ( fille de Lando) et termine ainsi un championnat avec une jument classée « très bon » .

Félicitations donc au coach/ cavalier , aux élèves, et aux anciens qui démontrent que l’enseignement dispensé au sein de l’ESCE mène à la performance.

FOR-Fontainebleau 2017 (2)

« Les portraits du Mondial du Lion – l’Évènement Haras nationaux »

Le Mondial du Lion – Évènement Haras nationaux est un championnat du monde de concours complet de jeunes chevaux de 6 et 7 ans, organisé par le Lion Équestre avec le soutien avec l’Ifce.

Afin de vous faire partager les missions des agents de l’Ifce  au Mondial du Lion-événement Haras nationaux, 24 « vidéos portraits » ont été réalisées sous forme d’interviews et seront publiées à partir du 25 août sur les pages Facebook du Haras national du Lion d’Angers.

Retrouvez nous aussi sur le stand de l’Ifce du 19 au 22 octobre 2017, pour découvrir le Mondial du Lion-événement Haras nationaux sous un nouveau jour grâce à des livrets pédagogiques expliquant les missions de chacun y compris au sein de l’Ifce. Des « posters portraits » y seront affichés et des « panneaux portraits » seront également exposés dans le parc départemental de l’Isle Briand lors de la compétition.

Venez découvrir, liker et partager dès le 25 août la première des 24 vidéos consacrées aux agents de l’Ifce impliqués dans le Mondial du Lion – l’Évènement Haras nationaux !

Programme et billetterie
Portraits Mondial du Lion

Photo Ifce

 

 

Une saison estivale florissante pour les cavaliers jeunes chevaux CSO du Pin

La saison estivale, pour les élèves cavaliers préparateurs de jeunes chevaux, est rythmée chaque année par les championnats ( CIR, finales régionales…).

Après le feu d’artifice du 14 juillet, Mélina ouvre le bal au championnat de l’Orne.

Comme chaque année, le mythique concours de la SHR de Gacé se tenait mi juillet au Haras national du Pin. Mythique, car les cavaliers viennent nombreux (plus de 800 couples engagés) et apprécient chaque année l’ambiance et les animations mises en œuvre par Florence Lemignier et son équipe, comme l’épreuve déguisée du samedi soir.

FOR jumping Gace

Ce concours était surtout une étape du challenge PADD et la dernière étape du championnat Amateur CSO de l’Orne.

A l’issu de cette dernière épreuve du championnat, Mélina Supié, élève en formation cavalier jeunes chevaux a gravi les marches du podium et finit avec la médaille d’Or du championnat Amateur 1 autour du cou.

Félicitations !

FOR championnat orne 2017 FOR melina le pin

Nb: L’an passé déjà, deux élèves de la formation étaient sur le podium des championnats amateurs.

Pluie de sans-faute au CIR du Lion d’Angers.

Si la météo est instable durant cette saison estivale, à l’inverse les résultats en concours jeunes chevaux des élèves de l’ESCE site du Pin sont brillants. L’averse de sans-faute réalisés par les stagiaires du Pin sur la belle piste du Haras national du Lion d’Angers a contre-balancé les pluies diluviennes tombées sur les engagés  du 24 au 26 juillet.

for lea cir

Dans le CIR des jeunes chevaux de 4 ans sont double sans-faute :

  • Madeline LEFEBVRE avec Dounia du Pin et Dynastie de Beaufour
  • Melina SUPIE avec Djamila du Pin, Doree Mi De Chivallet *Ene-Hn, et Dow Jones de Beaufour Z
  • Léa BEFVE avec Dharkan *Ene-Hn ( sans faut le premier jour aussi avec Djaouad du Pin)
  • Lara CIHAK avec Delisco *Ene-Hn

Tous les chevaux , et tous les élèves ont réalisé au moins un sans faute sur les deux journées de compétition.

Cette avalanche de sans faute était de bonne augure. En effet, suite à l’annonce des « barres de qualifications » pour les finales nationales des cycles classiques, 11 jeunes chevaux de 4 ans sont qualifiés pour Fontainebleau.

Derniers tours avec les jeunes chevaux : les finales cycles libres au Pôle Hippique de Saint Lô

Pour clore la saison des jeunes chevaux avant la Grande Semaine de Fontainebleau, Alban et ses 8 élèves se sont rendus à Saint- Lô où sont organisées chaque année dans le cadre du Normandie Horse Show, les finales régionales cycles libres.

Dans les finales des 5 ans,  Dylan avec Cow-girl des Fôrets *Ene-Hn, Clémentine avec Canaille des Rondets, Aurélien avec Cap Horn de L’Oir * Ene-Hn et Lara avec Circee de Malpas *Ene-Hn s’octroient deux sans-faute.

FOR belfast cir saint lo

Dans les 6 ans 3ème année, c’est Mélina qui tire son épingle du jeu lors de la deuxième épreuve avec Belfast Villa Rose *Ene-Hn en prenant la 4 ème place au chrono.

Le plein d’air iodé pour bien se préparer

Les 8 élèves cavaliers jeunes chevaux d’Alban Notteau s’engagent désormais sur la dernière ligne droite avant les Finales nationales ! Les concours se sont enchainés mais il faut aussi souligner que les permis ( permis BE ou C selon les candidats) ont été validés au cours du mois de juillet. Les élèves à la sortie de la formation sont donc de vrais professionnels des jeunes chevaux, capables d’assurer les débourrages, le travail du cheval, l’entretien, les transports et les sorties en compétition.

 

Pour leur dernier concours avec les « chevaux d’âges » avant Fontainebleau, l’équipe décollera ce week-end direction l’emblématique terrain de concours de La Baule : concours , bain de mer et air marin au programme.

 

Vous pourrez donc retrouver et soutenir Lara, Hélène, Mélina, Clémentine, Madeline, Léa, Dylan et Aurélien lors de la Grande Semaine de Fontainebleau du 26 août au 3 septembre pour les finales nationales des cycles libres  et cycles classiques ! 

Un grand merci à Eric Levallois, partenaire de la formation, et parrain de la promotion 2016-2017, qui confie aux élèves de nombreux jeunes chevaux de qualité (comme Dow Jones de Beaufour Z et Dynastie de Beaufour double sans-faute au CIR du Lion) qualifiés pour la finale nationale SHF de Fontainebleau.

 

Merci également à notre partenaire Freejump

logo freejump

En savoir plus sur la formation

Nouveauté rentrée 2017 : Executive Master Entraineur

L’École Supérieure du Cheval et de l’Équitation (ESCE) SAUMUR lance en octobre 2017, un nouveau module de formation labellisé par l’INSEP à destination d’un public expérimenté qui souhaite approfondir sa culture équestre: l’Executive Master Entraineur (EME)« Equitation académique et performance sportive » .

V. Pottier - écuyer du Cadre noir de Saumur Coordinateur EME equitation de tradition et performance sportive

V. Pottier – écuyer du Cadre noir de Saumur
Coordinateur EME equitation de tradition et performance sportive

L’écuyer du Cadre noir Vincent Pottier nous présente cette formation dont il est le coordinateur.

En quoi consiste l’EME « Equitation académique et performance sportive »?

L’EME est issu d’un partenariat entre l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) et l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP). Sa vocation première est de permettre aux professionnels d’approfondir et faire murir leur culture équestre et leurs savoir-faire par la pratique de l’ équitation de tradition telle qu’elle est transmise à Saumur mais aussi à l’étranger.

Quelle est la particularité d’une telle formation ?

Elle se déroule sous la forme du compagnonnage. Le public vient s’enrichir grâce à  des échanges de professionnel à professionnel et au partage de leurs connaissance avec les écuyers.

Cette formation est une occasion unique pour échanger avec des intervenants du Cadre noir, de l’ École Portugaise d’Art équestre de Lisbonne, et de l’INSEP.

Deux mois de formation sont dédiés à la rédaction d’un mémoire sur une thématique qui se voudra au service de la doctrine préservée et entretenue par les écuyers du Cadre noir de Saumur. Il sera préalablement validé par l’écuyer en chef et le directeur des Formations.

FORM-formation-eme

Comment est-organisée cette formation ?

La formation se déroule sur un an dont :

  •  6 mois à l’ ESCE Saumur, avec les écuyers du Cadre noir: les stagiaires seront plongés au cœur du Manège. Ils s’imprégneront de cette culture de tradition en participant au travail collectif dédié aux chevaux de la reprise de manège et en s’initiant au travail à pied des sauteurs.
  • 2 mois de formation à l’École Portugaise d’Art équestre de Lisbonne (Portugal) : découverte d’une culture équestre de tradition reposant sur des écrits qui remontent au XIVe siècle.
  • 2 mois dans une écurie de compétition de leur discipline: renforcement des compétences professionnelles
  • 2 stages de 3 jours à l’INSEP : développement de la posture de « praticien réflexif » . Les entraîneurs seront amenés à interroger leur pratique professionnelle, et la faire évoluer par l’ouverture sur d’autres disciplines, d’autres contextes, d’autres champs.

A qui s’adresse l’EME ?

L’EME « Equitation académique et performance sportive » est un enrichissement , une montée en compétence permettant d’acquérir une expérience et une culture, mais également une ouverture d’esprit sur la pratique de l’équitation de tradition française et étrangère.

Elle s’adresse à des cavaliers expérimentés, ayant atteint un certain degré de maturité dans leur équitation, titulaires du DEJEPS ou du BEES 2/ DESJEPS , qui dispose d’un cheval personnel de niveau Pro 2 (toutes disciplines confondues)

Les sélections sont prévues le 19 septembre 2017.

  Dossier d'inscription

Informations pratiques

 

Formation jeunes chevaux à Rosières : un premier concours prometteur

L’heure est venue pour les jeunes équidés de la formation du certificat de spécialisation (CS) « éducation et travail du jeune cheval par le dressage » d’entrer en piste ! Sous la selle de Laurine, élève de la formation, les chevaux ont participé à leur premier concours à Belleray. Une première sortie très satisfaisante pour la jeune élève et l’équipe formatrice.

Delice en concours de dressage

Délice d’Ormange Z

Le bilan de Laurine

Pour rappel, les trois jeunes chevaux, âgés de 4 ans, ont été confiés par les éleveurs de la région dans le cadre de la formation du CS. Délice d’Ormange Z, Hélios des Sources d’Apolline et Dolce Vita en Meuse ont foulé pour la première fois le carré de dressage sur le circuit SHF* en épreuve cycle libre première année à Belleray (55).

Dolce Vita se classe 2e de l’épreuve et empoche une deuxième prime. Son très bon comportement est souligné par Laurine : « La jument était à l’écoute et concentrée. Dolce est parfois difficile à gérer au travail car elle a beaucoup de caractère, mais elle nous a surprise lors de l’épreuve en étant très concentrée ».

Délice s’est également bien comportée en surmontant ses craintes habituelles. La jument se montre sérieuse sur le carré avec une reprise réalisée aux ordres et pleine de sensation pour sa cavalière, émue de ce très bon résultat. Un carton plein pour la belle alezane avec une 1e place et une première prime.

Hélios, le jeune mâle, est resté concentré tout au long de sa reprise malgré son caractère pouvant influencer son travail. Il remporte une deuxième prime et se classe 3e de l’épreuve. « C’est un cheval très attachant avec lequel j’ai une belle complicité. Il est parfois compliqué à travailler mais il me pousse encore plus à vouloir réussir », rapporte Laurine.

A la fois confiante sur le comportement des chevaux et stressée de cette première sortie face aux juges (relire notre article précédent), la jeune élève ressort ravie et fière d’eux, de leurs résultats et de ce qu’ils ont donné durant ce week-end. «Je pars au Grand National de Rosières aux Salines plus confiante mais je ne relâche pas la pression pour pouvoir faire encore mieux ! Le stress est toujours présent car j’ai à cœur de montrer le travail accompli jusque-là grâce à mes formateurs ».

Côté formateur : l’avis de Rémy Issartel

« Délice confirme ses qualités et ce que l’on pensait d’elle. Elle est parfaitement au niveau attendu et déroule ses reprises avec beaucoup d’équilibre, d’expression, avec la sagesse qui la caractérise. Dolce nous a surpris par son très bon comportement et une belle deuxième prime. C’est une jument qui n’est pas facile et qui n’est, à la base, pas du tout orientée vers le dressage. Hélios, malgré son instabilité, a montré de belles choses mais manque encore de travail pour être vraiment performant et s’exprimer au mieux.

Quant à Laurine, elle a répondu présente vis-a-vis des attentes que l’on avait d’elle. Avoir trois chevaux à sortir n’est pas facile pour quelqu’un qui n’a pas une réelle expérience, mais prend les choses à cœur et est sérieuse. A l’avenir, elle devra apprendre à se décontracter et à aborder la compétition avec plus de sérénité. C’est un premier concours satisfaisant pour chacun dans l’ensemble ».

De bon augure à l’approche de la prochaine échéance :  le Grand National de Dressage au Pôle Hippique de Lorraine, du 9 au 11 Juin prochain.

 

Vous souhaitez devenir cavalier préparateur de jeunes chevaux ? Inscrivez-vous dès maintenant pour la prochaine promotion du CS à Rosières aux Salines !
Contact : H. Marcheron – 06 14 06 85 75 – formations.lorraine@ifce.fr
Plus d’informations : Valorisation du jeune cheval par le dressage

*Société Hippique Française, circuit consacré aux jeunes chevaux.