Gestion des saillies

Echange de documents SIRE

Bien gérer le carnet de saillie de son étalon est essentiel pour réaliser les démarches qui permettront à l’éleveur d’obtenir les papiers de son futur poulain.

Bien gérer les saillies de votre étalon

Avant la saillie, l’étalonnier est tenu de vérifier l’identité de la jument que son étalon doit saillir. Le propriétaire de la jument doit être capable de présenter le document d’identification afin que l’étalonnier puisse comparer le signalement et s’il est équipé d’un lecteur de puce vérifier le numéro de transpondeur de l’équidé.

Le carnet de saillie varie selon s’il s’agit d’un étalon cheval de sang, poney, trait ou âne. En effet depuis 2014 les étalons de sang et poneys disposent obligatoirement d’un carnet de saillie internet et depuis 2016 la version internet est disponible pour les chevaux de trait et ânes.

Pour visualiser un spécimen de carnet de saillie papier ou internet rendez vous sur page Quels papiers pour mon cheval ?

Carnet de saillie internet

Si votre étalon est un cheval de sang ou un poney, vous disposez obligatoirement d’un carnet de saillie internet. Depuis 2016 les chevaux de trait et les ânes peuvent également opter pour ce format.

Les cartes de saillie vous sont donc attribuées directement dans votre espace SIRE, vous pouvez à tout moment imprimer les documents dont vous avez besoin. Tant que vous n’avez pas édité le formulaire de déclaration de naissance depuis votre espace SIRE, l’éleveur ne peut pas déclarer la naissance sur Internet.

Le carnet de saillie s’utilise en 4 étapes :

La déclaration de premier saut est établie par l’étalonnier à la première présentation de la jument à l’étalon. Celui-ci doit l’enregistrer au SIRE via son espace SIRE dans les quinze jours suivant le premier saut (ou lors de l’introduction de la jument dans le troupeau) même si la jument se révèle être vide.

Pour en savoir plus cette étape consultez l’onglet Déclaration de premier saut sur cette page.

L’attestation de saillie (AS) est à éditer et à remettre obligatoirement à l’éleveur après le dernier saut de la jument (sauf pour le transfert d’embryon).

Elle permet :

  1. de déclarer une transplantation embryonnaire et d’identifier l’embryon. Elle doit donc toujours accompagner le livret de la jument porteuse.
  2. de connaître le montant à régler pour obtenir le certificat de saillie lorsque la saillie n’a pas été réglée en totalité durant la monte
  3. de déclarer au verso un résultat négatif [avortement, jument vide, jument et (ou) produit(s) mort(s)].
  4. à la personne chargée de relever le signalement, d’identifier la saillie dont est issu le produit. Elle doit donc être précieusement conservée par l’éleveur et transmise à l’acquéreur en cas de vente de la jument.
  5. elle permet, en cas de mort du produit, de demander avant le 31 décembre de son année de naissance et avant l’édition de sa carte d’immatriculation et de son document d’identification, le remboursement des frais relatifs au document d’identification du produit (hors frais de dossier).

Le certificat de saillie ou formulaire de déclaration de naissance (DN) est à éditer et à remettre à l’éleveur au plus tard après paiement intégral de la saillie.

Ce document lui permettra de déclarer au SIRE la naissance de son poulain l’année suivante. Pour savoir comment déclarer la naissance d’un poulain rendez-vous sur la page Information aux éleveurs.

Tant que la déclaration de naissance n’est pas éditée par le mandataire de l’étalon, l’éleveur ne peut pas déclarer sa naissance par internet. Il suffit alors de ne pas éditer le certificat de saillie à l’avance depuis votre espace SIRE.

La Déclaration de saillie (DS) est à conserver pour votre gestion administrative.

Carnet de saillie papier – uniquement autorisé pour trait ou âne

Chaque carte de saillie papier comporte 3 feuillets :

  • Déclaration de premier saut où l’étalonnier peut également remplir le résultat de saillie  de l’année précédente à envoyer au SIRE dans les 15 jours après la naissance.
  • Certificat de saillie avec au verso la déclaration de naissance à compléter et à renvoyer au SIRE par l’éleveur à la naissance de son poulain si cela n’a pas été fait lors de la déclaration de premier saut.
  • Déclaration de saillie à conserver par l’étalonnier.

Pour les carnets de saillie papier : Si vous constatez qu’une naissance est déclarée sur internet alors que vous n’avez pas délivré le certificat de saillie papier, consultez le document ci-dessous.

La déclaration de premier saut (DPS) est établie par l’étalonnier à la première présentation de la jument à l’étalon ou à l’introduction dans le troupeau pour la monte en liberté. Elle doit être transmise au SIRE dans les quinze jours qui suivent.

Lorsque la monte fait intervenir l’emploi de techniques artificielles de reproduction, ces responsabilités sont assumées par les personnes réalisant les opérations d’insémination et/ou de récolte et de transfert d’embryon. Le manquement à ces règles peut conduire au paiement de frais d’instructions supplémentaires (majorations).

Démarche internet

picto-demarches-en-ligneAvec votre carnet de saillie internet, réalisez l’enregistrement des déclarations de premier saut directement dans votre espace SIRE.

Une fois la DPS validée, l’étalonnier a la possibilité d’imprimer l’attestation de saillie (AS) qu’il remet à l’éleveur. La déclaration de naissance (DN) ne pourra être, quant à elle, imprimée que par le mandataire de l’étalon au paiement intégral de la saillie.

Démarche papier – uniquement traits et ânes

L’étalonnier remplit la page Déclaration de Premier Saut de son carnet de saillie papier et l’envoie au SIRE dans les délais à l’adresse suivante :

Institut Français du cheval et de l’équitation
SIRE –  Bureau de la monte
Route de troche
BP3 – 19230 Arnac Pompadour Cedex

A réception de la DPS, celle-ci est saisie dans la base de données SIRE. L’objectif de cette déclaration de saillie est de permettre de faire le lien entre une saillie et une déclaration de naissance ultérieure, et ainsi de pouvoir assurer la filiation des produits.

Les cartes de saillie non utilisées et les souches doivent être retournées au SIRE avant le 1er septembre. Lorsqu’une jument doit être saillie avant son départ pour l’hémisphère sud, la saison de monte se poursuit jusqu’au 31 décembre et les cartes de saillie doivent être retournées avant le 15 janvier de l’année suivante au SIRE.

Toutes les DPS doivent être enregistrées, même si toutes n’aboutiront pas à une naissance. Cette saisie permet la gestion des primes pour certaines races, d’où l’importance d’en informer le SIRE dans les délais réglementaires.

Cas particulier – saillie à l’étranger

Lorsque la jument est saillie à l’étranger pour une naissance prévue en France, la Déclaration de premier saut doit être faite sur un formulaire spécifique lors de l’année de naissance du produit. Ce formulaire regroupe la Déclaration de premier saut et la déclaration de résultat de saillie et est aussi appelé DRS verte.

Pour en savoir plus sur cette démarche consultez la page Poulain né d’une saillie à l’étranger

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager