Groom, métier et formations

Etat des lieux des métiers de la filière par équi-ressources : Créé en 2010 au sein d’équi-ressources, l’Observatoire des métiers, de l’emploi et des formations « filière équine » (OMEFFE) analyse les évolutions concernant la formation, l’emploi, et l’insertion professionnelle dans la filière équine. Ces études font l’objet de publications thématiques, telles que la récente publication sur le métier de groom.

«groom : un métier à reconnaître ?»

Lire le dossier de l'Observatoire métiers, emploi, formations

Présentation du dossier :

«Le groom, responsable du bien-être et de la préparation du cheval athlète, a une place centrale dans le secteur des sports équestres et plus encore sur les terrains de compétition. Reconnu par la filière comme un rouage essen­tiel de la réussite du couple cavalier-cheval, les grooms, pourtant très re­cherchés par les employeurs, ne bénéficient pas d’une reconnaissance statu­taire. C’est pourquoi équi-ressources a souhaité réaliser une étude sur cette profession peu visible. »

EQUIRESSOURCES Groom Couv

Cette étude rappelle que « bien que le rôle et les compétences du groom soient reconnus au sein de la filière « sport », les formations professionnelles pour exercer le métier sont peu nombreuses et peinent à obtenir la reconnaissance des professionnels. »

Découvrir le service équi-ressources

groom prepa pour le cross (4)DSC_7414

La formation groom international de l’ École supérieure du cheval et de l’équitation

A retenir :

  1. Une formation en alternance entre l’école et les écuries de concours;

  2. Un cursus de 11 mois (de novembre à octobre);

  3. Un contenu  complet, comprenant le passage du permis C (poids lourd) et de la FIMO pour les candidats de plus de 21 ans  (ou permis EB pour les moinds de 21 ans) , et le passage du CAPTAV;

  4. Une formation internationale avec un stage de fin d’études dans une écurie de concours à l’étranger.

La formation vue par les stagiaires

Interview de Perrine H., stagiaire en formation groom international 2016/2017

(interview vidéo)

La formation vu par le coordonnateur, Adrien MELE

Une insertion assurée dans le milieu professionnel

« Cette formation a été créée en 2016 à la demande des professionnels pour former des em­ployés de qualité , autonome . Toutes nos stagiaires sont en alternance dans des écuries de compétition de haut -niveau, avec des maîtres de stage de disciplines olympiques et notam­ment des cavaliers membres de l’équipe de France, comme Astier Nicolas. La promotion sortie en 2017 , suite à la formation, a intégré des écuries de compétition de renommée spécialisées en saut d’obstacles  ou bien en attelage , en France et à l’étranger».

Développer la dimension internationale

«Nous avons souhaité accentuer le volet international en proposant également aux stagiaires en plus des 7 semaines de stages à l’étranger, la participation en tant que groom à une tournée en CSI de 4 semaines en Espagne. Grâce aux compétences et à la diversité des formateurs de l’école, nous avons un réseau professionnel très riche, et nous avons ainsi trouvé deux cavaliers internationaux prêts à accueillir et travailler ainsi avec les élèves : Thimothé Anciaume et Benjamin Ghelfi.

Nouveauté en 2018 : le CSIO de la Baule. Les stagiaires auront pour mis­sion durant cette compétition de réaliser la mise en place des box, la gestion des écuries et le montage de piste. Cette participation leur permettra d’être autonome lors de leur installation avec leur piquet sur de grands événements et de mieux connaître le fonc­tionnement des concours.

Enfin, les stagiaires devront préparer la formation des Young breeders avec un QCM de 200 questions en anglais sur la culture générale et l’hippologie».

Le projet Young Breeders est un concept complet de compétition d’élevage dédié aux jeunes de 16 à 25 ans, venant défendre en équipe et à titre individuel les couleurs du Stud-Book Selle Français lors d’un grand Championnat international. Suite aux épreuves qualificatives en 2017, une des élèves de la formation cavalier préparateur de jeunes chevaux CSO avait été sélectionnée pour la finale et était partie ainsi au Canada pour affronter des jeunes du monde entier lors du Championnat».

osCitas

Les maitres de stage qui nous ont fait confiance

«Les quatre élèves de la première promotion (nov 2016/ 2017) ont eu l’opportunité d’être accueillies en stage par :

  1. Marc Dilasser installé au Haras du Millenium (champion de France PRO élite CSO 2016) ,

  2. Christian Hermon , gérant des écuries de Beaumont (cavalier international de CSO),

  3. Sébastien Cavaillon ( athlète de haut-niveau de concours complet) dirigeant des écuries équi-complet avec sa compagne Julie Bordenave, qui passait cette année son DEJEPS à l’ESCE

  4. François-Xavier Boudant (vainqueur de nombreux CSI 2*) installé avec Rudy Cock et Benjamin Ghelfi au sein d’une écurie de commerce et de sport innovante appelée Jump Alliance».

La promotion 2017/2018 est accueillie en stage par :

  • Astier Nicolas cavalier français de concours complet, médaille d’or par équipe et d’argent en individuel aux Jeux olympiques de Rio en 2016 , installé en Normandie
  • Thimoté Anciaume, cavalier de CSO, champion de France PRO élite CSO en 2014 et vainqueur de nombreuses étapes de la Coupe des Nations au sein de l’Equipe de France
  • Benjamin Ghelfi , cavalier international de CSI et préparateurs de jeunes chevaux installé avec Rudy Cock et François-Xavier Boudant au sein d’une structure commune Jump Alliance

Des conditions d’accès en lien avec les besoins et les contraintes du métier

Nous recherchons avant tout des personnes motivées, autonome , efficace. Il n’y a pas de cursus ou de profil type

Pour entrer en formation groom international, il faut avant tout savoir gérer un cheval ( le groom a de grandes responsabilités quand il doit gérer par exemple des étalons de haut-niveau), pouvoir sortir un cheval sur le plat et en trotting sans risque et savoir travailler en autonomie. Nous souhaitons sélectionner si possible des candidats ayant 21 ans minimum à l’entrée en formation afin de leur faire passer leur permis poids lourds et la FIMO au plus vite ( décembre / janvier) . Néanmoins , nous prenons également des jeunes de moins de 21 ans, qui passeront seulement le permis BE , sans la FIMO».

Les dossiers d’inscription pour la rentrée 2018 sont disponibles en ligne, et la première session de recrutement est prévue le 24 mai 2018.

Button

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager